Les salauds devront payer de Emmanuel Grand

Éditions Liana Levi, février 2016

Wollaing, entre Douai et Valenciennes, est une de ces petites villes du Nord minées par le chômage. Le docteur Antoine Vanderbeken soigne gratuitement certains de ses patients. Moins charitable, Freddie Wallet fait dans la récupération musclée de dettes pour le compte d’un organisme de crédit illégal. Alors, quand Pauline Leroy, une jeune toxicomane, que Vanderbeken a prise sous son aile et qui doit de l’argent à Wallet, est assassinée, les habitants laissent libre cours à leur colère. Wallet est le coupable désigné et ce salaud doit payer. Et avec lui tous les salauds.
Car derrière le meurtre de Pauline, le commandant Erik Buchmeyer et le lieutenant Saliha Bouazem vont découvrir d’autres rancoeurs liées au passé industriel de la ville. Ici, tout le monde se souvient du temps où l’usine Berga employait près d’un millier d’ouvriers. L’époque du plein emploi et des grandes luttes syndicales. Le théâtre aussi de violents heurts et d’accidents dramatiques. Berga a fermé au début des années 80 et le site en friche est devenu la plaque tournante d’un important trafic de drogue.
Du Nord- Pas-de-Calais à la Belgique, les ombres des crapules d’hier croisent peut-être celles des meurtriers d’aujourd’hui. Tantôt roman social à l’ambiance trouble, tantôt thriller psychologique haletant, Les Salauds vont payer est une machiavélique histoire de vengeance et de rédemption. Emmanuel Grand y confirme son habileté à échafauder des scénarios rythmés et efficaces.



Cartel de Camille Bouchard

Éditions Alire, février 2016

On l’appelle El Turco depuis qu’il a tenté d’établir une filière avec les trafiquants d’Istanbul, six ans plus tôt. Pour des raisons inconnues, le projet n’a pas vu le jour, mais le nom est resté. Même si le sobriquet ne l’incommode pas, on s’adresse à lui avec son vrai prénom : don Alfonso…
Autour du célèbre narco-trafiquant mexicain, une faune hétéroclite s’active à faire régner sa loi, celle du cartel, guère difficile à retenir : « Tu travailles pour moi ou tu es mort ! » Or, à Ciudad Juárez, tous ne sont pas d’accord avec cette règle et, depuis, la ville est devenue l’une des plus violentes de la planète. Entouré de ses tueurs sanguinaires, tel Alejandro le taciturne, de ses hommes de confiance, tel le vieux don Juan, El Turco se sait en sécurité. Ce qui ne l’empêche pas de craindre pour sa famille – son talon d’Achille –, car pour don Alfonso, il n’y a rien de plus précieux que les enfants, dont ses trois filles, Paulina, Soledad et Maritere.
Cartel : une plongée apocalyptique dans l’univers déjanté des narco-trafiquants, à la recherche de ces pathétiques parcelles d’amour et d’humanité qui résistent à la folie des hommes.



Prix des lecteurs Plume Libre 2016 : F. Thilliez, S. Forge, B. Abel

Résultats Prix des Lecteurs Plume Libre 2016 ,
retrouvez les résultats complets sur http://www.plume-libre.com

Plume du Thriller Francophone
- Franck Thilliez - Pandemia
- Sylvain Forge - Un parfum de soufre
- Barbara Abel - L’innocence des bourreaux

Plume du Thriller International
- R.J. Ellory - Les assassins
- Koethi Zan - La liste de nos interdits
- Jax Miller - Les infâmes

Plume du Thriller Romanesque
- Henri Loevenbruck - Nous rêvions juste de liberté
- Agnès Martin-Lugand - La vie est facile, ne t’inquiète pas
- Gilles Legardinier - Quelqu’un pour qui trembler

http://www.plume-libre.com ,association qui a pour vocation "la défense de la littérature et l’incitation à la lecture". Cette association est uniquement composée de bénévoles qui ont pour volonté de faire partager leur passion des livres.



Block 46 de Johana Gustawsson

Éditions Bragelonne, octobre 2015

Falkenberg. Suède. Le commissaire Bergström retrouve le cadavre nu et gelé d’une femme aux abords de la plage d’Olofsbo.
Londres. Profileuse de renom, la ténébreuse Emily Roy enquête sur une série de meurtres d’enfants dont les corps sauvagement mutilés ont été abandonnés dans les bois d’Hampstead, au nord de la ville. Ils présentent les mêmes mutilations que la victime suédoise : trachée arrachée, yeux énucléés et un mystérieux Y gravé sur le bras.
Étrange ce serial killer qui change soudain de type de proie et de lieu de chasse… S’agit-il en fait d’un tandem de sociopathes ? Les nombreuses questions que soulèvent les deux affaires amènent Emily Roy en Suède, où elle retrouve une vieille connaissance, la tenace Alexis Castells, écrivaine française spécialisée dans les tueurs en série.
Ces deux femmes aux personnalités discordantes se lancent à la poursuite de tueurs aussi pervers qu’incontrôlables. Une traque qui les conduit jusqu’aux atrocités du camp de concentration de Buchenwald, en 1944.
Sous ses airs de polar scandinave, entre présent et passé, Block 46 nous rappelle à un devoir de mémoire sur la barbarie des camps nazis, et fait la démonstration que cette inhumanité, sous des formes diverses, est toujours d’actualité.



L’Accident de Chris Pavoine

Éditions Fleuve Noir, janvier 2016

Il y en a des manuscrits, dans la vie d’un éditeur... et puis il y a LE manuscrit. Le carton assuré, le titre qui fera l’effet d’une bombe.

Mais tandis qu’Isabelle Read, agent littéraire de renom, termine les pages de ce texte anonyme, elle prend aussitôt conscience qu’il va falloir agir vite.

Terré à Zurich, l’auteur cherche à expier une vie de mensonges et de trahisons, offrant des révélations explosives sur une personnalité très en vue du monde des médias. Mais déjà, dans l’ombre, un ancien agent de la CIA se met en mouvement, prêt à tout pour étouffer le scandale.

Alors que le processus de publication s’engage, menaçant de détruire carrières et sociétés, une terrible alternative se dessine.

Pour Isabelle, ce sera le succès d’une vie. Ou une balle dans la t



Prendre Gloria - Prendre femme de Marie Neuser

Éditions Fleuve Noir, janvier 2016

Le 12 septembre 1993, dans la petite commune italienne de P., Gloria Prats quitte son amie Elena pour un rendez-vous furtif. Elle franchit le perron de l’église de la Miséricorde.

Mais les minutes deviennent des heures, et Gloria ne ressort pas. Une fugue ? Un enlèvement ? Pire encore ?

Tous les regards se tournent vers Damiano, étrange jeune homme aux déviances notoires, connu pour collectionner les mèches de cheveux des jeunes filles...

Une enquête s’ouvre, sans corps, sans explication. Dans la petite communauté municipale, la colère et l’indignation grondent. L’ombre des magistrats menace.

Chaque pierre se met bientôt à vibrer du silence de la disparue. L’histoire retiendra que ce 12 septembre 1993, à P., les minutes sont devenues des heures. Et le temps, un bourreau.



L’infiltré de La Havane de Nikos Maurice

Éditions de La Différence, janvier 2016

La Havane, 1958, dix mois avant la chute du dictateur Batista. Guillermo Melcador, le chef du Comité pour la République cubaine, disparaît. Jorge Jiménez, qui l’a remplacé au pied levé à la tête de l’organisation révolutionnaire, va-t-il subir le même sort ?
Son père, Alfredo, mû par un mauvais pressentiment - il soupçonne la présence d’un traître parmi eux -, engage un détective privé de La Nouvelle-Orléans pour infiltrer le groupe. Mortimer Thompson est un ancien journaliste, inscrit sur la liste noire de la Commission des activités antiaméricaines et emprisonné pour avoir refusé de dénoncer un confrère, un exilé cubain communiste, ami d’Alfredo.
Désargenté et sans illusions, Thompson part à La Havane jouer les révolutionnaires.
Avec un grand art, Nikos Maurice plonge le lecteur dans l’effervescence de ces années troubles où s’affrontent groupuscules révolutionnaires, police politique, CIA et Mafia.



Le Visage de Satan de Florent Marotta

Éditions Taurnada, décembre 2015

Un hurlement. Là, quelque part, qui se répercutait sur les murs poisseux et humides de la pièce.
L’endroit ressemblait davantage à une cave avec ses murs bruts et ses parois voûtées. Puis un râle d’agonie s’étouffa, comme si même la mort prenait plaisir à attendre.
L’homme pendait comme une vulgaire carcasse de viande accrochée à une esse de boucher. Son visage n’était que souffrance, rictus d’agonie et d’abomination. « Faites que je meure », implora-t-il en silence.



Serre-moi fort de Claire Favan

Éditions Robert Laffont , février 2016.

« Serre-moi fort. » Cela pourrait être un appel au secours désespéré.
Du jeune Nick, d’abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa sœur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l’incertitude et l’absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l’Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité.
Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l’enquête sur la découverte d’un effroyable charnier dans l’Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psychologique d’une rare violence…



Plusdeprobleme.com de Fabrice Pichon

Éditions Lajouanie, février 2016

C’est la drôle d’histoire d’un cadre criblé de dettes - harcelé par ses créanciers ; humilié par le juge du surendettement ; méprisé par sa famille mais chéri par sa maîtresse - qui se décide à se lancer dans l’élimination de ses semblables...

C’est aussi la drôle d’enquête d’un commissaire qui traquant un monstrueux pourvoyeur de chair fraîche, croise la route d’un insaisissable tueur à gage...

C’est donc, mais pas que, la drôle d’histoire de Sylvie, Marc, Marie, et... Walter.



T’es pas Dieu, petit bonhomme... T2 : Les trois visages de la vengeance de Philippe Setbon

Éditions du caïman, janvier 2016

Tome 2 : Les trois visages de la vengeance
Qu’est-ce qui peut pousser un individu à immoler son prochain ?
Fred, auteur en mal d’inspiration, se pose la question. Le besoin de se faire connaître ?
L’obéissance aux injonctions d’un dieu quelconque ? La vengeance ?
Fred se lance dans l’écriture de son roman. Mais est-ce bien d’une fiction qu’il s’agit ?
Dans son quartier, les Batignolles à Paris, celui que tout le monde appelle désormais « Le Faucheur » sème la mort sur son passage et redonne de l’inspiration à notre auteur…
Le face-à-face est inévitable.



Aux animaux la guerre de Nicolas Mathieu

Éditions Actes Sud, janvier 2016

Une usine qui ferme dans les Vosges, tout le monde s’en fout. Une centaine de types qui se retrouvent sur le carreau, chômage, RSA, le petit dernier qui n’ira pas en colo cet été, un ou deux reportages au 19/20 régional et puis basta.
Sauf que les usines sont pleines de types dangereux qui n’ont plus rien à perdre. Comme Martel, le syndicaliste qui planque ses tatouages, ou Bruce, le bodybuilder sous stéroïdes. Des types qui ont du temps et la mauvaise idée de kidnapper une fille sur les trottoirs de Strasbourg pour la revendre à deux caïds qui font la pluie et le beau temps entre Épinal et Nancy. Une fille, un Colt 45, la neige, à partir de là, tout s’enchaîne.
Aux animaux la guerre, c’est le roman noir du déclassement, des petits Blancs qui savent désormais que leurs mômes ne feront pas mieux et qui vomissent d’un même mouvement les patrons, les Arabes, les riches, les assistés, la terre entière.
C’est l’histoire d’un monde qui finit. Avec une fille, un Colt 45, la neige.



Dedans ce sont des loups de Stéphane Jolibert

Éditions du Masque, janvier 2016

Aux confins du Grand Nord, dans un paysage de glace et de neige, une bourgade survit autour de l’activité du Terminus : hôtel, bar et bordel. Nul ne sait à qui appartiennent les lieux mais ici se réfugie la lie de l’humanité et ici s’épanouissent les plus bas instincts.

Dans ce milieu hostile, Nats fait son boulot avec application, jusqu’au jour où débarque un homme au visage familier, et avec lui, une flopée de mauvais souvenirs. Dès lors, tandis que la neige efface le moindre relief du paysage. Tandis que la beauté de Sarah chamboule son quotidien. Tandis que le vieux Tom lui raconte le temps où les loups tenaient les chiens à distance. L’esprit de vengeance tenaille Nats, impérieux, dévorant.



Le Testament Noir de Jean-Luc Aubarbier

City éditions, janvier 2016

De terribles attentats commis par des fous d’Allah frappent le monde occidental, faisant des milliers de victimes. Juste avant le début de cette vague de terreur, le père de l’archéologue Pierre Cavaignac a été assassiné. C’est sa dernière découverte qui lui a coûté la vie.
Aidé de sa partenaire Marjolaine Karadec, Pierre se lance dans un jeu de piste semé de cadavres, sur les traces d’une conspiration remontant aux heures les plus sombres de l’Histoire et à l’alliance entre Hitler et Husseini, le mufti de Jérusalem.
Avec l’aide des services secrets et de nombreux frères maçons, Pierre et Marjolaine doivent à tout prix arrêter une redoutable terroriste fanatique. Son objectif : s’emparer d’un objet légendaire qui pourrait fédérer tous les musulmans, la Lance de Mahomet…



Les anges barbares de Jean-Marc Durand

terra nova éditions, janvier 2016

Lyon, hiver 1951. Le corps d’une femme, la vingtaine, est retrouvée la gorge tranchée dans le hangar d’une usine. Identité inconnue, pas de mobile apparent. Le commissaire Jean Delmas est chargé de l’enquête. Rapidement, il découvre l’identité de la victime : c’est Martha Lidac, la seule de sa famille à être revenue des camps de la mort. La seule héritière d’une riche lignée d’industriels dont tous les biens ont été spoliés.
Qui est l’étrange famille où Martha a trouvé refuge à son retour de captivité, et qui semble dissimuler bien des secrets ?
Pourquoi cet homme entrevu un jour a-t-il suscité une telle terreur chez Martha ?
Les événements replongent Delmas dans la terrible période de l’Occupation. Profiteurs, délateurs et victimes : six ans après la guerre, presque tout le monde veut oublier cette sombre histoire française. Presque…



Le pas du renard de Claude Izner

Éditions 10/18 , janvier 2016

En ce printemps 1921, Paris se relève difficilement de la guerre. La vie est chère, le travail se fait rare, se loger pose problème. Jeremy Nelson, jeune pianiste américain passionné de jazz, vient tirer le diable par la queue dans la capitale, à la recherche de ses origines. Mais son engagement au sein d’une troupe de cabaret de Belleville va déclencher une véritable série noire.
Qui exerce un chantage à l’encontre des artistes du Mi-Ka-Do pour qu’ils disparaissent les uns après les autres ?
Prêt à tout pour survivre, Jeremy va s’avérer un adversaire coriace car, si infime que soit un grain de sable, il peut gripper les rouages d’une machination parfaitement huilée.



Les salauds devront payer de Emmanuel Grand

Éditions Liana Levi, janvier 2016

Wollaing. Une petite ville du Nord minée par le chômage. Ici, les gamins rêvent de devenir joueurs de foot ou stars de la chanson. Leurs parents ont vu les usines se transformer en friches et, en dehors des petits boulots et du trafic de drogue, l’unique moyen de boucler les fins de mois est de frapper à la porte de prêteurs véreux. À des taux qui tuent...
Aussi, quand la jeune Pauline est retrouvée assassinée dans un terrain vague, tout accuse ces usuriers modernes et leurs méthodes musclées. Mais derrière ce meurtre, le commandant de police Erik Buchmeyer distingue d’autres rancœurs. D’autres salauds. Et Buch sait d’expérience qu’il faut parfois écouter la petite idée tordue qui vous taraude, la suivre jusque dans les méandres obscurs des non-dits et du passé.



Si tous les dieux nous abandonnent de Patrick Delperdange

Éditions Gallimard, janvier 2016

Violence, cruauté, trahison : rien ne leur sera épargné.
Céline est une jeune femme en fuite. Léopold, un vieux monsieur qui ne tient plus à la vie que par habitude. Quant à Josselin, il ne s’agit en fin de compte que d’un idiot qui se croit très malin.
Le destin de ces trois personnages va se trouver lié de manière inattendue et impitoyable.
Un dieu malfaisant aurait-il décidé de s’amuser avec leur existence, comme un fou qui jouerait aux dés ?
Malgré leurs défauts, malgré leurs maladresses, Céline, Léopold et Josselin nous touchent comme nous toucheraient des amis, des semblables, des frères. Ce qui leur arrive pourrait tout aussi bien nous arriver.
Si tous les dieux nous abandonnent, il nous faudra continuer à vivre seuls, pauvres humains.



Le Français de Roseville de Ahmed Tiab

Éditions de l’aube, janvier 2016

Oran, Algérie. Le commissaire Kémal Fadil est appelé sur un chantier de rénovation du quartier de la Marine, où viennent d’être retrouvés des restes humains datant vraisemblablement des années 1960. Il semble qu’il s’agisse d’un enfant qui portait autour du cou un crucifix. L’enquête ne s’annonce pas simple ! En réalité, elle avait été commencée bien plus tôt, menée par des policiers français…

Cinquante ans plus tard, la vérité histo­rique est toujours aussi compliquée à dire.
Ahmed Tiab nous propose une immersion dans l’Algérie d’avant l’Indépendance, mais aussi dans l’Oran d’aujourd’hui, et conduira son enquêteur jusqu’à Marseille.
Cette série est une belle découverte, efficace et prometteuse.



Tuez qui vous voulez de Olivier Barde-Cabuçon

Actes Sud Editions, janvier 2016

Hiver 1759. Alors que s’élèvent les fusées multicolores d’un splendide feu d’artifice donné par le roi à son bon peuple de Paris, un inconnu est assassiné dans une ruelle. C’est le troisième jeune homme retrouvé égorgé et la langue arrachée. Mais cette fois, la victime est russe. Au même moment, les rues de Paris s’enfièvrent à l’approche de la fête des Fous qu’un mystérieux individu invite à ressusciter. La cour, quant à elle, est parcourue de rumeurs au sujet du mystérieux chevalier d’Eon, secrétaire d’ambassade à Saint-Pétersbourg et, dit-on, émissaire du Secret du roi, une diplomatie parallèle mise en place par Louis XV... En quelques jours, l’ordre social paraît s’inverser et même le moine semble gagné par la folie ambiante. Sartine, le lieutenant général de police, craint des débordements car le peuple est seul maître de la rue. Le commissaire aux morts étranges, lui, garde la tête froide et mène l’enquête.



Le loup peint de Jacques Saussey

Éditions du toucan, janvier 2016

Vincent Galtier est vétérinaire dans une petite ville de Bourgogne. Depuis la mort accidentelle de son fils, son couple est à la dérive et il passe d’une maîtresse à une autre, sans autre satisfaction que celle de la chair.

Un soir qu’il vient de quitter le lit de sa dernière conquête, alors qu’il traverse une forêt isolée, une voiture occupée par d’étranges silhouettes tente de le tuer en le faisant sortir de la route. Quelques instants plus tard, c’est une scène de cauchemar qu’il découvre en arrivant chez lui.

De surprises en manipulations, il comprend qu’il est un pantin immergé malgré lui au cœur d’un complot dont l’objectif n’a rien de pacifique…



Petites filles de Julie Ewa

Éditions Albin Michel, janvier 2016

Bénévole dans une association qui s’occupe d’enfants, Lina est partie poursuivre ses études à Mou di en Chine. Thomas, lui, enquête pour une ONG sur les disparitions d’enfants (principalement des petites filles) qui sévissent depuis des décennies dans cette région reculée. La jeune femme accepte de lui servir d’espionne sur place où elle découvre vite les ravages de la politique de l’enfant unique. Mais ses questions vont semer le trouble dans le village. Quand un mystérieux assassin se met à éliminer un à un tous ceux qui semblaient savoir quelque chose, elle comprend que le piège est en train de se refermer sur elle...

Réseaux d’adoption clandestins, mafias chinoises, trafics d’organes, prostitution... oscillant entre passé et présent, un thriller dépaysant, remarquablement documenté, qui nous conduit au cœur d’une Chine cynique et corrompue où la vie d’une petite fille ne vaut que par ce qu’elle peut rapporter.



Le temps qui passe de Pascal Diehl

Éditions du Panthéon , décembre 2015

« – Mais alors, que s’est-il passé ce jour-là ?
– Qui le saura un jour ? me répond Pierre d’un ton évasif.
– Nous ! Nous devons le savoir. Il faut chercher à comprendre ce qui s’est réellement passé. »

Été 1969 : une bande de copains font d’une vieille maison abandonnée leur refuge, dans laquelle s’enchaînent les fêtes et les histoires d’amour naissantes. Des dizaines d’années plus tard, tous font le même rêve prémonitoire et se retrouvent. Loin d’être due au hasard, cette réunion est le seul moyen de connaître la vérité : pourquoi leur amie s’est-elle suicidée à l’aube de ses 19 ans ? Que s’est-il vraiment passé ? Le retour dans le temps commence…



L’héritage du sorcier d’Ambon de Alex Nicol

Editions du 38 , décembre 2015

Quand Yann Le Cossec, Breton émigré à Madagascar, confie à Gwenn Rosmadec, journaliste et écrivain public, un mystérieux carnet légué par un vieil oncle aux talents de guérisseur, il est loin de se douter du guêpier dans lequel il va, bien malgré lui, plonger Gwenn.
Sillonnant la Bretagne à la recherche d’éléments qui leur permettraient de lever le voile sur le mystère du manuscrit rédigé en vieux breton, Gwenn et Soazic, son épouse, vont croiser la route des Druides, mais aussi celle d’un tueur pervers et d’un baron sans scrupules.
Une intrigue qui se déploie au cœur des merveilleux paysages de Bretagne, au sein des secrets de la vieille culture druidique et des pouvoirs qu’elle tâche de maintenir dans l’ombre. Des pouvoirs qui éveillent bien des convoitises.



L’écarlate Broché de Bruno Lassalle

Ex Aequo éditions, décembre 2015

Max savait que le tissu blanc et les cheveux brûlés sur la seule tombe rouge du cimetière de Saint-Pierre n’étaient pas un bon présage. " Cette fois il faut s’attendre au pire ".
Un démon investi par l’âme de Sitarane , battait campagne, à la recherche d’innocence à avilir et à détruire.
Quand la psychose s’abat sur l’île de la Réunion au lendemain de la découverte d’un nouveau corps mutilé de fillette, le commandant Mathilde Guérini est convaincue que ce n’est que le début d’une longue série, et que, dans l’urgence pour arrêter le meurtrier, elle devra composer avec les croyances et les cultes populaires réunionnais, empreints de sorcellerie et de magie noire.
Le mal s’est invité chez nous. C’est grande misère pour la Réunion. Saint-Expédit veiller sur nous.



L’étrange paradoxe - Le secret d’Omayra de Christian Lemoy

Les Éditions Amalthée‎, décembre 2015

Après s’être séparé d’Omayra à Bali, et de retour à Paris, Philippe est brutalement convoqué par le commissaire Lablaguey des "stups" lequel lui propose un odieux marché qu’il ne peut accepter sans être en porte-à-faux vis-à-vis de sa fiancée Omayra et de sa famille. Comment se sortir de cette situation périlleuse ?
Pour conjurer ce mauvais sort et oublier cette menace latente, Philippe se réfugie dans le travail et surtout dans la préparation d’un nouveau tour du monde qui devrait lui permettre de résoudre un étrange paradoxe, celui de la répartition de l’or et du jade dans les anciennes cultures et civilisations d’Amérique et d’Asie. Ce projet va lui fournir l’occasion rêvée de retrouver sa fiancée et d’échapper, croit-il, à l’emprise de la police anti-drogue.
De l’Inde à la Chine en passant par le Myanmar, et du Pérou au Mexique en passant par l’Equateur, nos héros seront les témoins d’un règlement de comptes entre mafieux, meurtre dont la DAS colombienne et les "stups" français se serviront habilement pour les faire chanter afin de démanteler le Cartel du Pacifique.



Les ombres innocentes de Guillaume Audru

Les éditions du Caïman, décembre 2015

Massif central, été 2013. Un vieillard est retrouvé hagard sur une route de Corrèze. Il a été frappé mais refuse de dénoncer ses agresseurs. Dans une ferme du plateau de l’Aubrac, une femme âgée, pendue à un croc de boucher de sa propre ferme, est découverte par son fils. Dans une clinique psychiatrique proche de Clermont-Ferrand, une femme oubliée de tous hurle sa haine. Trois affaires sans lien apparent. Trois personnes dont la vie va basculer. Matthieu Géniès, journaliste dans un canard de Corrèze. Serge Limantour, gendarme revenu de tout. Jeanne Roussillon, aide-soignante qui, jour après jour, tente de comprendre le mal qui ronge sa patiente.



Le Visage de Satan de Florent Marotta

Taurnada Éditions, décembre 2015

Un hurlement. Là, quelque part, qui se répercutait sur les murs poisseux et humides de la pièce.
L’endroit ressemblait davantage à une cave avec ses murs bruts et ses parois voûtées. Puis un râle d’agonie s’étouffa, comme si même la mort prenait plaisir à attendre.
L’homme pendait comme une vulgaire carcasse de viande accrochée à une esse de boucher. Son visage n’était que souffrance, rictus d’agonie et d’abomination.
« Faites que je meure », implora-t-il en silence.



Les courriers de la mort de Pierre Magnan

Les Éditions Retrouvées, décembre 2015

Contre la porte du cimetière de Barles, près de Digne, il y a une boîte aux lettres qu’on ne remarque jamais.
Pourtant, dans les années soixante, l’assassin à la belle écriture l’a parfois utilisée.
C’était l’époque ou Emile Pancenat creusait sa tombe, dimanche après dimanche.
Une enquête du commissaire Laviolette. Pierre Magnan nous tient en haleine jusqu’au dénouement final.



Le diable s’invite à Locquirec de Michel Courat

Éditions Alain Bargain, décembre 2015

Qui est ce sniper qui s’en prend aux militaires vivant dans la baie de Lannion ? Ses victimes sont-elles choisies au hasard ou suivant un plan bien établi ?
Laure Saint-Donge, la “belle” LSD, ne va pas tarder à l’apprendre de la bouche même d’un de ses anciens amis, rencontré quand elle était encore journaliste de guerre. Avec ses amis du G5, elle va essayer d’empêcher que ce tireur sans pitié continue son carnage. Mais l’adversaire est d’une habileté démoniaque…
Et si le “Diable” s’était invité à Locquirec ?



Meurtres à retardement de Gérard Goutsmedt

Éditions Jets d’Encre, décembre 2015

Au coeur de la région nantaise surviennent soudain plusieurs décès, accidentels en apparence.
Le commissaire Jérôme Durand, chargé de l’enquête, ne croit pas au hasard. Il ne tarde pas à découvrir que les victimes ont toutes reçu des lettres anonymes annonçant leur mort prochaine.
Ces missives émanent de la même personne, mais aucun autre lien ne semble exister entre les tués. Pour le commissaire et ses adjoints Tardois et Lefèvre commence une investigation ardue. A la poursuite du sordide maître-chanteur, ils remontent peu à peu dans le temps, jusqu’aux heures les plus sombres de l’Occupation.
Gérard Goutsmedt investit le pays nantais et la mémoire collective pour signer d’une main de maître ce polar haletant, incisif et impitoyable.



Le Bout du Monde... de Maxence Trièves

Éditions du Mot Passant, novembre 2015

En ce milieu du XVème siècle, époque trouble et moribonde qui précède la Renaissance, le Dauphiné sort affaibli d’un long siècle de guerre et d’épidémies successives.
Jacquemin Ougier, berger originaire de l’Oisans, accompagné par son cousin Colin Rodier, s’en va à la recherche de son jeune frère Thomas. Ce dernier se retrouve en très mauvaise posture suite à sa venue sur Grenoble, ayant souhaité traiter illégalement une affaire de cristaux.
Il faudra aux deux montagnards plus que du courage pour affronter les nombreuses péripéties qui les guettent à chaque instant dans la cité alpine, et bien au-delà, afin d’espérer sauver leur parent.
Ce périple sera l’occasion pour ces deux pays, de s’affranchir de leur innocence dans un monde qui les dépasse. Les soutiens providentiels d’un aubergiste mystérieux et de leur oncle Symond, homme ténébreux, leur permettront d’aller au Bout du Monde…



Le mystère Saint-Michel de Pierre Coutant

Les Presses Littéraires, novembre 2015

Bousquet, médecin un peu rêveur, se rend à Canet pour finaliser l’achat d’une petite résidence secondaire. Sur la plage, il croise le chemin d’une jeune femme et de son enfant.
Cette rencontre va l’entraîner sur les traces d’un trésor : le butin du casse d’une bijouterie qui eut lieu 8 ans auparavant, à Montpellier. Parallèlement, sa nouvelle amie se blottit dans ses bras, tandis que d’effrayants phénomènes se produisent dans sa nouvelle demeure.



"Jeux, tue, ils" de Muriel Houri

Éditions Flamand Noir, décembre 2015

"Alice, mariée à Julien et mère de deux enfants, mène une vie sans intérêt depuis le décès de sa fille, survenu un an plus tôt.

Un soir, au cours d’une fête organisée chez elle, alors qu’elle est endormie sur le canapé, on glisse un papier dans sa main. À son réveil, elle découvre qu’il s’agit d’un échange de mails entre son mari et une autre femme… Une certaine Myriam, qu’elle ne connaît pas. Alice n’en parle à personne.

Des mois plus tard, elle reçoit un message sur son téléphone portable : MYRIAM EST MORTE... Elle croit d’abord à une mauvaise blague, mais les messages se poursuivent et deviennent menaçants. On veut qu’elle comprenne, qu’elle devine, qu’elle sache. Tous les moyens sont utilisés contre elle pour la déstabiliser et lui faire peur. Qui se cache derrière cette mise en scène ? Que doit-elle découvrir ? Autant de questions qui la forcent à suivre le jeu de piste qu’on lui impose.

Elle doit se taire…
Alors, quand au fil de ses découvertes le passé de ses proches se trouble, Alice comprend qu’elle va devoir être très prudente.
Dorénavant, le mensonge et le danger sont partout.

Et le temps est compté…"



Abattez les grands arbres de Christophe Guillaumot

Éditions Cairn, octobre 2015

Renato Donatelli est un simple flic. Un costaud, un baraqué, un type qui a quitté son île, la Nouvelle-Calédonie et qui s’acquitte de son job du mieux qu’il peut, honnêtement, toujours prêt à rendre service, parce que c’est comme ça que Mama Loma l’a éduqué. Les magouilles de la brigade des Stups, il refuse d’y participer. Le Kanak comme il est surnommé par le reste de la bande est toujours poli mais faut pas venir lui chercher des noises.
« Je vais te laisser le choix… » C’est toujours comme ça qu’il commence quand le mec en face se met à le gonfler. « Soit tu passes ton chemin, soit je te mets une gifle amicale ! »
Alors quand il tombe sur une famille dépecée à coups de machette, il se fait un devoir d’élucider cette boucherie, d’arrêter les massacres même si tout le monde tente de l’en dissuader.
Aidé d’un jeune freluquet fraîchement sorti de l’école de police et d’une médecin légiste collectionneuse de cartes postales, le Kanak va remonter la piste d’une vengeance, d’un génocide africain où les bourreaux d’hier sont les victimes d’aujourd’hui.



Les ombres innocentes de Guillaume Audru

Éditions du Caïman, décembre 2015

Massif central, été 2013. Un vieillard est retrouvé hagard sur une route de Corrèze. Il a été frappé mais refuse de dénoncer ses agresseurs. Dans une ferme du plateau de l’Aubrac, une femme âgée, pendue à un croc de boucher de sa propre ferme, est découverte par son fils. Dans une clinique psychiatrique proche de Clermont-Ferrand, une femme oubliée de tous hurle sa haine. Trois affaires sans lien apparent. Trois personnes dont la vie va basculer. Matthieu Géniès, journaliste dans un canard de Corrèze. Serge Limantour, gendarme revenu de tout. Jeanne Roussillon, aide-soignante qui, jour après jour, tente de comprendre le mal qui ronge sa patiente.



Un coin de paradis de Isabelle Micaleff

Éditions Sixto, novembre 2015

Après une rupture difficile, Paul Tribot décide de quitter Paris pour aller se ressourcer en Bretagne, dans une maison en bord de mer.
Pendant son trajet, il croise la route d’une jeune femme qui éprouve les mêmes besoins de changer d’air.
Paul l’invite à l’accompagner en Bretagne mais il regrette amèrement sa proposition.



Latrodectus Les veuves noires de Alain Poirrier

Éditions Auteurs D’aujourd’hui, octobre 2015

Prix Maurice Bouvier 2016

Au coeur de la vie quotidienne des policiers, le capitaine Harvis et ses deux adjoints enquêtent sur une série de meurtres. Des femmes sont assassinées avec un cérémonial morbide puis déposées nues dans un lieu de culte.
Quel est le lien entre les victimes ? Se connaissaient-elles ?
En dépit d’un journaliste fouineur, le capitaine Harvis mène les investigations avec obstination et efficacité. De rebondissements pervers en découvertes lugubres, les enquêteurs subodorent les mobiles des crimes.
Quels sont-ils ? Où est la vérité ?
Un roman policier captivant jusqu’au dénouement de l’intrigue dans une authentique introspection du monde de la Police Judiciaire...



Caminar de Dominique Chappey

Éditions Oskar, novembre 2015

Roman ado dès 11 ans.
Pierre, dit Peiròt, 12 ans, vit à Pau avec ses parents et son grand-père, avec qui il entretient une tendre complicité.
Cette vie tranquille bascule le jour où son père participe à l’attaque d’un fourgon blindé et prend la fuite en emportant le butin.
Anéanti, l’adolescent perd pied et quitte le collège. Malgré l’absence de son père, Pierre doit tracer son chemin vers l’avenir.
Son grand-père sera son compagnon de route...



Une sulfureuse voisine de Jacques Dompnier

Les éditions Brumerge, novembre 2015

Ils sont voisins, se croisent, s’attirent. Raoul est commercial, Salomé spécialiste des momies égyptiennes, et tous deux tueurs à gages. Chacun ignore cet aspect de l’autre. Ils découvriront leur activité parallèle, grâce à leur instinct et leur curiosité naturelle. Courront-ils le risque d’une relation ? Qui dégainera le premier ? Cette passion les fera-t-elle trébucher ? La commissaire Phylis de la Jatte guidée par leurs meurtres les traque jusqu’en Egypte et en Jordanie. Mettra-t-elle un terme à la course de ces tueurs intelligents et peu ordinaires ?



Eau noire avec Requins de Pascal Holtzer

Ex Aequo éditions, novembre 2015

Manu, un adolescent violent et asocial vit seul avec sa grand-mère. Dans un monde fantasmagorique peuplé de prédateurs qu’il croit maîtriser, il se débat avec les échos d’un traumatisme sanglant dont il ignore l’essentiel.
Le monde entier est son ennemi, à l’exception de sa grand-mère qu’il vénère. Celle-ci tente de protéger son petit-fils d’un terrible secret familial qui les maintient dans une sauvagerie permanente. Malgré tout son amour et la force de son caractère, elle ne parviendra pas à éviter le pire.



Continents engloutis de Philippe Malaise

Ex Aequo éditions, novembre 2015

Depuis que Mickey a croisé le regard de Moira, une passion sans limite s’est emparée de lui.
Mais après le mariage, le jeune homme comprend qu’aimer une telle femme est tout sauf une sinécure.
Alors que la canicule sévit à Spokane, dans l’état de Washington, la tension monte entre les deux amants.



Le Vide de Patrick Senécal

Éditions Fleuve Noir, novembre 2015

Drummondville, Québec. Diane Nadeau tue son ex, sa nouvelle femme et leurs jumeaux au fusil de chasse. Elle essaie de se donner la mort ensuite, mais un policier l’arrête. Interrogée, elle refuse de parler et réclame qu’on la laisse se suicider. Frédéric Ferland est psy. Blasé, rongé par l’ennui, il recherche l’excitation par tous les moyens mis à sa disposition, légaux puis beaucoup moins… Mais invariablement, la lassitude le rattrape. Max Lavoie était PDG d’une très grande entreprise, héritée de son père. Milliardaire humaniste, il se destinait à l’enseignement, mais a dû prendre la succession contre son gré et s’est efforcé de « moraliser » son entreprise sans grand succès. Suite à une visite d’usine en Gaspésie, deux ans plus tôt, il est revenu accompagné d’un garçon mutique de 11 ans qui désormais le suit partout. Depuis, il a vendu presque toute ses actions, a quitté le comité d’entreprise et s’est jeté corps et âme dans une émission racoleuse et dégradante au succès fulgurant : « Vivre au max ». Le show de télé-réalité débute sa saison 2 malgré les débats, scandales et plaintes. Max Lavoie, qui la finance, la produit et la présente propose aux participants de réaliser leur rêve ultime : expériences sexuelles hors-normes, défi physique insensé, revanche personnelle ou, beaucoup plus rarement, geste philanthropique. Tous sont liés, consciemment ou inconsciemment, par le même lien tragique et implacable : le vide qui peu à peu s’ouvre sous leurs pieds.



Par-delà les grilles de Anne-Solen Kerbrat

Éditions du Palémon, novembre 2015

La vie s’écoule paisiblement à la Roseraie, le manoir qui abrite trois générations de Cazenove. Jusqu’au jour où Joël, le vieil homme à tout faire, se blesse à la jambe et quitte la propriété.
Avec l’arrivée du nouveau jardinier, puis le décès accidentel de l’un des gendres, l’unité de la famille se fragilise. D’autant plus que la fille du défunt ne croit pas en la thèse de l’accident de voiture.
À charge alors pour le commandant Perrot et son acolyte Lefèvre d’aller voir au-delà des portes de ce huis-clos familial…



Tracto Breizh de Jean-Jacques Égron

Éditions Alain bargain, novembre 2015

Jean Landrezac, un paysan à la retraite, a promis à sa femme Francine de faire le Tro Breizh, afin qu’elle ne brûle pas en enfer. Il commence alors, à partir de La Vraie-Croix, son tour de Bretagne en… tracteur. Il va se rendre sur les traces des sept saints fondateurs en passant par Vannes, Quimper, Saint-Pol-de-Léon, Tréguier, Saint-Brieuc, Saint-Malo et Dol-de-Bretagne. Et toutes les villes intermédiaires. La folle équipée sur Bienvenu, le Massey Fergusson, se déroule en compagnie de Francine (dans son cadre) et du chien Camembert, et amène le paysan à bien des rencontres des plus insolites, voire même “miraculeuses”…
Mais à chaque étape, on découvre un cadavre. Jean Landrezac est-il coupable ou victime d’une machination ? Géraldine Buisson, une détective privée, et Johnny Rosko, un commandant de police, tentent de percer ce mystère. Il leur faudra beaucoup de persévérance pour trouver le mystérieux assassin à la dent de herse…



Le crime était signé de Lionel Olivier

Éditions Fayard, novembre 2015

Prix du Quai des Orfèvres 2016

À peine seize ans, cette gamine retrouvée nue, étranglée près du cimetière... Et ces pervers qui s’exhibent entre les tombes... Et ce fumier qui croit séquestrer l’innocence qu’il a perdue...

Morte d’avoir trop ou mal aimé ?
Des halls de banlieue, zones de non-droit, à la propriété somptueuse d’aristocrates au-dessus des lois, la Crim’ est malmenée, impuissante à répondre au drame des parents ! Alors que l’ADN reste muet, un témoin "signe" une vérité singulièrement humaine...

Auteur de plusieurs romans policiers, Lionel OLIVIER excelle à révéler les coulisses d’une enquête, à mettre en scène avec émotion les doutes des policiers comme l’énergie recouvrée du "36".



Une femme de choix de Jacques Sauvage

Éditions Anovi, novembre 2015

Entre sa vie familiale à Longboard et son quotidien d’avocate new-yorkaise, Jane ne pourrait avoir une vie meilleure… Mais son existence bascule lorsqu’elle
est enlevée par l’un de ses clients, incarcéré pour viol et meurtre.

Un enlèvement comme une bombe à retardement.

De New York aux plages huppées de Newport, en passant par l’Amérique profonde et sa crise immobilière, les événements confrontent alors cette femme
mariée, mère et professionnelle épanouie, à des réalités et des révélations qui l’amènent à devenir une femme d’exception.

Avec en fil rouge la complexité des relations hommes-femmes, Jacques Sauvage nous invite à lire au fond des mots nos propres errements.

Mêlant action, suspense, psychologie et une remarquable galerie de portraits, ce roman est captivant, au point de rendre diffi cile l’arrêt de sa lecture en cours
de route. Très rythmé et très bien écrit, il fait entrer son lecteur dans un film, ou plutôt dans une sorte d’épisode de série télévisée.



La Serpente de Olivia Koudrine

Éditeur Le Cherche Midi, novembre 2015

Je suis la fille d’un criminel. Ainsi commence l’histoire racontée par Chloé Mondici. La jeune femme veut savoir ce qui s’est passé dans la demeure de son père, médecin réputé, accusé d’un meurtre horrible pour lequel il a été condamné et qui l’a conduit au suicide.

Son enquête nous entraîne dans le monde des traders où elle travaille, entre Londres, Paris et Hong Kong. Violence de l’argent et des sentiments... Jalousie et vengeance.



Gangsters et grand hamster de Joël Henry

Éditeur Le Verger, novembre 2015

Le commissaire Yacine Belkala – ?que ses collègues appellent toujours "Pénélope" ?– enquête avec ses adjoints Bernard et Bérangère sur la disparition d’une jeune femme quand leur hiérarchie les interrompt pour une mission ultra prioritaire : des indics fiables ont annoncé que deux caïds de la pègre lyonnaise ont pris la route de Strasbourg pour une raison inconnue. L’objectif de Pénélope et de ses "Berbères" ? : découvrir ce qu’ils sont venus faire dans la capitale européenne, et bien entendu les en empêcher. Contrariés de devoir abandonner leur travail en cours, le commissaire et son équipe doivent chaperonner deux malabars dangereux et armés qui semblent passer toutes leurs journées dans les nombreux musées de la ville entre deux repas au Mac-Do.



Les sanglots des Danaïdes de Jean-Paul Copetti

Éditions Glyphe, novembre 2015

Qui a abattu d’une balle dans la tête Romuald Valmorel, un banquier septuagénaire à la retraite ? Et pourquoi retrouve-t-on à ses côtés une statuette du dieu hindou Ganesh ? Le commandant Jean Capelli, chef de groupe à la Brigade Criminelle, et son équipe tentent de répondre à ces questions. Les policiers sont loin de se douter que cette enquête pas ordinaire les conduira de surprise en surprise. De vieilles angoisses planent sur le sommeil de Capelli, vieux flic désabusé. – L’auteur. Jean-Paul Copetti est commandant de police au 36 quai des Orfèvres à Paris. Depuis trente ans, il travaille à la Brigade Criminelle. Après "Pour le repos des morts", "Les Sanglots des Danaïdes" est son second roman. On y retrouve le personnage de Capelli et le quotidien des flics de la Crim’ qui oscille souvent entre la comédie et la tragédie la plus sombre.



La maison des soupirs de Grégoire Gauchet Bernard Fischbach

Éditions du Belvédère, novembre 2015
Ce roman noir que Bernard Fischbach et Grégoire Gauchet ont écrit à quatre mains, se déroule dans une maison de retraite cossue de la région de Mulhouse.
Dans ce lieu dédié à la fin de vie, sévit un tueur.

Les soupçons s’orientent vers Baloo, le chien terre-neuve installé dans la maison pour y pratiquer la câlinothérapie.

Mais le chien pousse à son tour son dernier soupir...



Requiem à quatre mains de Roger Coupannec

Éditions d’Orbestiernn novembre 2015

Alors que l’été et les touristes sont bien arrivés sur la presqu’île guérandaise, un général retraité renommé est kidnappé. Le mystérieux Tribunal Révolutionnaire Républicain revendique l’enlèvement et menace de tuer l’otage. La population est sous le choc. Le ministre de la Justice dépêche sur les lieux une équipe d’enquêteurs aguerris. Mais enlèvements et exécutions s’enchaînent. Pourquoi ce TRR s’attaque-t-il à un guide spirituel, à un notaire, à un industriel et à un agent immobilier, tous honorablement connus ? Que signifient ces extraits musicaux laissés à proximité des corps ? Plaisanterie macabre ? Signature ? Les forces de l’ordre sont sous tension, le ministre exige que le dossier soit classé sans délai, la population doit retrouver son calme avant les élections toutes proches ! Le journaliste Jo Morel, aidé de son amie la commissaire Laurette Hennecat et de ses collègues du journal La Vigie, va devoir être perspicace et stratège pour réussir à percer le mystère.



Les Messagers des vents de Clélie Avit

Éditions du Masque,novembre 2015

Ses cheveux bleus, son pendentif, il faut les cacher, Eriana le sait. Fuir, rester sur le qui-vive, l’arc à la main, c’est son quotidien. Le jour où elle croise la route de Setrian, jeune messager de la cité d’Ivoire, tout bascule. Eriana a été désignée par une prophétie, avec neuf autres jeunes filles. Les pouvoirs de l’une d’entre elles permettront de sauver Myria.

Le problème : Eriana n’a pas conscience de l’existence de ses pouvoirs. Elle ne connaît pas leur étendue, ignore comment les utiliser. Pourtant, il lui faudra apprendre les codes de Myria, déjouer les pièges, deviner le jeu de ses ennemis.

Avec Les Messagers des Vents, Clélie Avit signe le début d’une grande saga fantastique qui rappelle aussi bien Le Seigneur des anneaux que Hunger Games. Tour à tour trépidant et poétique, ce roman séduira les lecteurs avides d’évasion.



Quelqu’un comme elle de Magali Le Maître

Fleur sauvage éditions, novembre 2015

Deux femmes, deux manipulatrices.

Près de Perpignan, la première est jetée d’une falaise.

A Lille, la seconde est poignardée.

Deux enquêteurs, deux amis qui se retrouvent.

Rien ne semble relier leurs affaires.

Et pourtant...

Pour son premier roman policier, Magali Le Maître plonge le lecteur dans les eaux noires du harcèlement et de la perversité.



L’immortelle qui pleurait les morts de Christian Blanchard

Éditions du Palémon, novembre 2015

Rock est un monde fermé, unique, fait de roches. Un univers où coule en permanence une lave en fusion, énergie nécessaire à la vie. Run, chasseur solitaire, est mandaté par son chef Rumingol pour enquêter sur la disparition d’un bébé et sur l’assassinat d’une femme, une Immortelle pourtant
Joé viendra l’épauler dans sa quête de vérité, suivi par un homme énigmatique, à la capuche noire. Où se trouve ce monde ?
Qui sont les Immortels ? Comment le devient-on ? Autant de questions auxquelles Run va tenter de répondre…

Avec cette histoire hors du commun, Christian Blanchard sort totalement des sentiers battus en mélangeant les genres. Car, si à premier vue, on plonge dans de la pure science-fiction, ce roman se révèle avant tout un vrai roman noir !
Ses dernières pages, où l’écheveau va se démêler, vous laisseront sans voix…



Ron-ron, ça tourne ! de Gérard Chevalier

Éditions Palémon, octobre 2015

Rose me fait tourner en bourrique, un comble pour une chatte géniale comme moi ! Rose est le bébé de mes bipèdes, Catherine et Erwan, j’assure sa garde et son éducation.
Aussi quand le commissaire Yvon, notre ami, vient me solliciter pour participer à une enquête sur le décès d’une actrice en plein tournage, c’est l’occasion pour moi de prendre des vacances.
Je découvre l’équipe du film à la sortie de sa garde à vue. Quel monde de tordus ! Enfin… pas tous. Et puis je fais la connaissance d’Hector, un chien Saint-Hubert exceptionnel. Il est le fidèle compagnon un peu décrépi du comte Guerrouane de Pennec, vivant au manoir de Kerpennadec. Un vieux noble avec de la thune ne peut pas être complètement mauvais…

Dans cette nouvelle collection, qui s’écarte totalement de son style habituel, Gérard Chevalier propose une belle originalité : son héroïne et narratrice !
Catia, minette quimpéroise « surdouée », mène l’enquête en assistant son maître, journaliste d’investigation, dans ses recherches. Elle maîtrise le langage humain et emploie parfois des termes fleuris pour juger les comportements des « bipèdes ».

L’auteur signe un ouvrage à la fois tendre et très drôle, laissant la part belle au suspense, qui ravira les amateurs de romans policiers, de Bretagne et les amoureux des chats…Un remède à « la crise », une pause entre les soucis.



Zones blanches de Firmin Le Bourhis

Éditions Palémon, octobre 2015

Un ingénieur en télécommunication est assassiné au cours de son jogging sur le sentier de la Côte de granit rose de Ploumanac’h. Il travaillait dans la téléphonie mobile à haut débit. Se dirige-t-on vers un piratage industriel à Lannion, berceau de cette technique de pointe ?

Un second meurtre, celui d’un professeur de l’enseignement supérieur, va faire planer le mystère.
Les pistes changent subitement d’orientation. Le disque dur des ordinateurs des deux victimes révèlent des trafics frauduleux via le Darknet, réseaux Internet privés...

Les affaires se compliquent pour le capitaine François Le Duigou et le lieutenant Phil Bozzi qui vont sillonner le Trégor : Lannion, Perros-Guirrec, Tréguier, Paimpol...
Les pistes s’entrecroisent quand survient un troisième meurtre, celui d’un ambulancier, a priori sans lien avec les deux autres.
Sans lien ? C’est ce que s’efforceront de découvrir nos deux officiers de police judiciaire...



Feuillets de cuivre de Fabien Clavel

Éditeur ActuSF, novembre 2015

Paris, 1872. On retrouve dans une ruelle sombre le cadavre atrocement mutilé d’une prostituée, premier d’une longue série de meurtres aux résonances ésotériques. Enquêteur atypique, à l’âme mutilée par son passé et au corps d’obèse, l’inspecteur Ragon n’a pour seule arme contre ces crimes que sa sagacité et sa gargantuesque culture littéraire.

À la croisée des feuilletons du XIXe et des séries télévisées modernes, Feuillets de cuivre nous entraîne dans des Mystères de Paris steampunk où le mal le dispute au pervers, avec parfois l’éclaircie d’un esprit bienveillant... vite terni. Si une bibliothèque est une âme de cuir et de papier, Feuillets de cuivre est sans aucun doute une œuvre d’encre et de sang.



Le Festin des fauves de Dominique Maisons

Editions de la Martinière ; novembre 2015

A Neuilly, un notable donne une somptueuse soirée libertine. Les hommes portent des masques de lions ou de chacals, les femmes sont les proies : gazelles ou biches. La fête s’achève dans un jaillissement de sang. L’hôte s’écroule. Un poison lui a fait exploser tous les organes. Qui est ce Judex qui revendique le meurtre et se présente en justicier ?
Que viennent faire dans ce puzzle sanglant une maîtresse SM en guerre contre les hommes, trois frères brésiliens qui sèment la mort pour récupérer d’étranges urnes funéraires ?
Quand un nouveau grand ponte succombe aux avertissements de Judex, c’est tout l’appareil étatique et policier qui se retrouve en danger. Le Commandant Rossi sait qu’il est le premier fusible. Pour sauver sa peau, il doit remonter la piste de Judex jusqu’aux plus hautes sphères.



Là où tombe la pluie de Catherine Chanter

Éditions Les Escales, août 2015

traduction Philippe LOUBAT-DELRANC
En quittant Londres pour la campagne, Ruth et son mari Mark Ardingly pensent pouvoir reconstruire leur vie à La Source, une propriété qui les séduit instantanément. Le rêve est de courte durée : une sécheresse hors du commun s’abat sur le monde mais épargne mystérieusement leur terre qui reste fertile et luxuriante. Le couple doit affronter la jalousie de ses voisins agriculteurs, l’intrusion du gouvernement et surtout le fanatisme d’une secte, La Rose de Jéricho.
Ses membres s’insinuent dans la vie de Ruth et Mark, de leur fille, Angie, et de leur petit-fils, Lucien. Les relations s’enveniment entre les habitants de La Source ; la tension monte et culmine en un crime odieux.
Accusée de meurtre, Ruth est assignée à résidence. Seule dans cette enclave, elle entreprend de reconstruire le puzzle de la tragédie qui a détruit son mariage et sa famille, et se décide à affronter ses plus grandes peurs pour comprendre ce qu’il s’est vraiment passé cette nuit-là à La Source.



La nuit où Diana est morte de Denise Mina

Éditions du Masque, novembre 2015

Traduit de l’anglais (Écosse) par Nathalie Bru
La nuit où la princesse Diana est morte, une jeune fille de quatorze ans tue de plusieurs coups de couteaux son petit ami, délinquant notoire et proxénète, dans une rue déserte de Glasgow.
Quinze ans plus tard, le cadavre d’un homme d’affaires est retrouvé dans un appartement abandonné de la tristement célèbre cité de la Route rouge. Dépêchée sur la scène de crime, l’inspectrice Alex Morrow est perplexe : les empreintes retrouvées correspondent à celles d’un homme actuellement en prison.
Falsifications du fichier des empreintes ? Corruptions en haut lieu ? Alex Morrow va remonter tout un réseau de jeux de pouvoir au coeur de Glasgow qui la mènera jusqu’à la nuit où Diana est morte.



L’incendie de Graham Hurley

Éditions du Masque, octobre 2015

Seul un trésor de cocaïne d’une valeur de quelques millions de livres peut remettre à flot l’empire de Bazza McKenzie, le baron de la drogue de Portsmouth, chahuté par la crise financière. Or justement, cette bouée de sauvetage est volée dans une cache pourtant secrète.
Faraday, sévèrement blessé dans un accident de voiture au Moyent-Orient, est en convalescence. Quatre corps calcinés retrouvés dans l’incendie d’une ferme sur l’île de Wight le contraignent à reprendre du service, alors qu’il n’est pas vraiment d’attaque. D’autant plus que sa compagne s’est mise dans la tête d’adopter une petite fille palestinienne brulée au trois-quarts dans l’enfer de Gaza. Bref, il est sur la sellette sur tous les plans.
Paul Winter, lui, est toujours le fidèle lieutenant de Bazza McKenzie. Mais il doute de plus en plus et il semble prêt à mettre fin à cette collaboration du côté obscur de la force.
Deux enquêtes parallèles qui vont pousser les deux hommes au bout d’eux-mêmes.



Quitter Brest de Briac et Coquil (BD)

Éditions Sixto , novembre 2015


Ce 6 novembre paraît en librairie Quitter Brest de messieurs Briac et Coquil. L’album comporte une histoire en bande dessinée et deux nouvelles noires illustrées.

Vent d’Est
Brest, 1966. Henri Fautras, universitaire parisien, profite d’une conférence pour revoir la ville où il n’est pas revenu depuis l’enterrement de ses grands-parents, tués lors des bombardements. En se retrouvant devant la gare, si différente de celle qu’il a connue, il se souvient de ce jour de mars 1935 où son chemin croisa celui de Lydia Oswald, une femme au charme ravageur.

Pari Brest et Les Hespérides
Briac illustre deux nouvelles originales de l’auteur de polar Yvon Coquil. Le duo, complice, convoque les années 60-70 et nous conte l’Arsenal, la solidarité ouvrière, les joies du turf et « les petits matins gris à se geler les miches en fond de cale de radoub ».



Le coeur du problème de Christian Oster

Éditions de l’Olivier, septembre 2015

En rentrant chez lui, Simon découvre un homme mort au milieu du salon. Diane, sa femme, qui, selon toute vraisemblance, a poussé l’homme par-dessus la balustrade, lui annonce qu’elle s’en va.

Elle ne donnera plus de nouvelles. Simon, resté seul avec le corps, va devoir prendre les décisions qui s’imposent. C’est lors de sa visite à la gendarmerie que Simon rencontre Henri, un gendarme à la retraite amateur de tennis. Une relation amicale se noue. Mais Simon est sur la réserve ; chaque mot, chaque geste risque d’être sévèrement interprété. S’engage alors entre les deux hommes une surprenante partie d’échecs.



Petites culottes portées de Pierre Magne

Edilivre, septembre 2015

Puceau et impuissant, Mat est libéré après vingt ans d’incarcération. Expert en serrurerie, il va alors visiter les salles de bains de femmes seules en leur absence. Son but ? Fouiller le panier à linge et satisfaire le seul fantasme qui lui soit accessible : sentir des dessous féminins portés.
D’abord un palliatif à son handicap, cette pratique devient sa façon de rencontrer les femmes, les approcher et même les aimer.
Malgré toutes les précautions dont il s’entoure, une maladresse attire un jour l’attention de la police.
L’inspecteur en charge de l’affaire, enquête non seulement sur les agissements de cet étrange passe-murailles, mais confronté à ses propres souvenirs, échecs et frustrations, le policier va également découvrir un univers jusqu’alors insoupçonné.

« Le désir, les sueurs intimes,
Le stress et les rires parfois
Imprégnés dans le coton, la soie,
D’une culotte ou d’un string. »

Polar



Nouvelle-Calédonie, chroniques sanglantes - Douze histoires vraies de Jerry Delathière

Éditions L’Harmattan, septembre 2015

En lisant ce livre, le lecteur se trouve plongé dans le passé néo-calédonien, fortement marqué par le bagne et dont des pans entiers sont encore méconnus de nos jours.
Au-delà de la narration de faits divers tragiques, sanglants, survenus dans un contexte particulier, cet ouvrage s inscrit dans le nécessaire devoir de mémoire qui, heureusement, heurte chaque jours davantage la conscience des Calédoniens.



Un meurtre oublié de Pierre Vinard

Éditeur Largevision,septembre 2015 ,
Largevision est pionnier dans l’édition de livres en grands caractères.

Journaliste au chômage et encore meurtri par une rupture amoureuse, Vincent Lemerrer est chargé par une institution religieuse d’enquêter sur l’assassinat d’un jeune professeur de théologie en Afrique. Il y voit l’occasion de revenir dans un pays qu’il a connu vingt-cinq ans auparavant et de constater combien les choses ont changé. Mais, malgré l’aide d’un confrère local courageux, son enquête se révèle bien plus complexe et dangereuse qu’il ne le pensait...
Toute vérité n’est pas bonne à dire quand elle remet en cause des intérêts puissants, surtout lorsque ceux-ci se parent des atours de la foi et de la religion !



Un temps de chien ! de Pascal Jahouel

Éditions Lajouanie , septembre 2015

Le lieutenant Bertrand-Hilaire Lejeune, eh oui BHL, parcourt les rues de Rouen, grimé en vieille femme. Objectif de ce travestissement, tenter de coincer une bande d’arracheurs de sacs à main. La tâche peu reluisante est une sorte de punition infligée à notre héros par son patron, Chassevent, flic en fin de carrière plus porté sur les agapes et les siestes qui en découlent, que sur la lutte contre le grand banditisme. Les deux hommes cohabitent difficilement au sein d’un commissariat un poil vintage, mais partagent un goût immodéré pour la dive bouteille. C’est dans cette ambiance addictive et ronronnante que surgissent les emmerdements sous la forme d’un cadavre de roumain au CV peu reluisant.

Suicide ou crime ? That is the question ! L’enquête va conduire BHL dans la villa d’un trafiquant de Pitbull, dans un bar à poker, sur un ring de boxe… Dans ces hauts lieux d’un tourisme normand pour le moins criminogène se croisent une jeune chef de gang radicale, végétarienne et « méphistophélique », un prédélinquant portugais terrorisé par sa mère, une couguar peu farouche, une flic agoraphobe, une accorte infirmière, un poulet parisien pompeux et donneur de leçon délicatement surnommé « la fistule » par ses correspondants rouennais…



Humeur noire à Venise de Olivier Barde-Cabuçon

Éditeur A Vue d’Oeil, octobre 2015
livres en grands caractères
Volnay décide de quitter Paris pour Venise afin de répondre à l’appel au secours de Chiara, son ancien amour.
Il espère aussi par ce voyage sortir son père, le moine hérétique, de sa dépression. Il débarque dans une ville qui agonise, en s’oubliant dans de splendides fêtes, et où se multiplient les meurtres les plus étranges...



Le vol du Jocond de Jean-Pierre Bernhardt

Éditeur Cohen&Cohen ; octobre 2015

Nicolas, Laura, Chiara et Giovanni reçoivent un étrange courrier d’un notaire romain qui désire les réunir. Il va leur apprendre qu’ils ont le même père, un certain Marco Luccio. Ce père inconnu a consacré une grande partie de sa vie à la recherche d’un chef-d’oeuvre, disparu dans des circonstances inexpliquées. Emporté par une maladie rare, il s’est trouvé dans l’incapacité de terminer sa quête. Dans son testament, il donne pour mission à ses quatre enfants de retrouver ce mystérieux tableau, d’une valeur inestimable. Ils découvrent ainsi que Léonard de Vinci peignit un pendant masculin à La Joconde qu’il a nommé... Le Jocond. De Rome, en passant par la Suisse et le sud de la France, l’enquête les mènera en Sicile, où ils croiseront la route d’un chef de la mafia particulièrement sadique. L’irruption soudaine de deux membres d’une secte secrète permettra au Jocond de rejoindre " sa belle " sur les cimaises du Louvre, sans que le cauchemar cesse pour autant. Cet ouvrage paraît dans la collection " ArtNoir " , première et unique collection entièrement consacrée aux thrillers se déroulant dans le monde de l’art.



Méfaits d’hiver de Philippe Georget

Éditions Jigal, octobre 2015

L’hiver sera rude pour Gilles Sebag, lieutenant de police à Perpignan.
Après de longs mois de doute, il découvre la terrible vérité : Claire le trompe, le monde s’écroule ! Alors qu’entre déprime, whiskies et insomnies, il tente de surmonter cette douloureuse épreuve, ses enquêtes le mènent inexorablement vers d’autres tragédies : une femme abattue dans un hôtel, un dépressif qui se jette du haut de son immeuble, un homme qui menace de faire exploser le quartier…
Hasard ou loi des séries, une véritable épidémie d’adultères tournant à chaque fois au drame semble en effet s’être abattue sur la ville.



Le détective chauve de Anna Grue

Éditions Gaïa, octobre 2015

Le bien nommé Détective chauve reprend du service. Dan Sommerdahl est contacté par un couple de Christianssund, investi dans la paroisse locale pour madame et dans la politique pour monsieur.
Leurs deux premiers enfants sont morts à 16 ans et 27 jours précisément. Une inquiétante coïncidence. Ils se sont décidés à faire appel à Dan, car l’échéance approche pour leur troisième et dernier enfant : dans peu de temps, le 4 juillet.
Sur fond du mythique festival de Roskilde, le compte à rebours est lancé pour le Détective chauve. Celui-ci nage entre deux eaux, séparé de Marianne mais pas vraiment heureux avec Kirstine.
La vie de famille lui manque. Mais laquelle ? Saura-t-il trancher, fonder un nouveau foyer ou reconquérir l’ancien ?



A l’heure dite de Jean-Claude Lemonnier

Éditions Amalthee

Je pars pour une raison bien difficile à expliquer.
Depuis à peu près huit mois, je souffre d’un mal étrange. Je gère plutôt bien ce désagrément, je le sens monter puis s’immiscer en moi.
Une fois ce délire fini, je redescends sans violence et sans douleur dans la réalité de ma vie et de mon quotidien…



Sans jeu ni maitre de Stéphane Furlan

Éditions Cairn, octobre 2015

À l’approche de Noël, alors que Toulouse se pare de ses habits de fête, Victor Bussy part à Lisbonne sur les traces des Cagoulés, ces braqueurs qui l’ont laissé pour mort lors de leur dernière rencontre.
Si le climat est plus clément sur les rives du Tage, les rafales de kalachnikov rouvrent de vieilles blessures, et le retour dans la ville rose ne s’annonce pas de tout repos avec la disparition inquiétante d’un auteur à succès.
Pour résoudre cette enquête, Bussy devra se plonger dans les méandres de la vie de cet écrivain torturé, entre rancœurs et passions de jeunesse, jeux de rôle et militantisme politique.



Tunnel de Eric Courtial

Éditions du Caïman, septembre 2015

En ce premier jour des vacances de Pâques, il se prépare à passer un week-end paisible en compagnie de sa femme.

C’est, malheureusement pour lui, le jour que choisit un gang audacieux pour déclencher le plus gros hold-up jamais opéré à Lyon. Les malfaiteurs ont échafaudé un scénario implacable. Ils sont très déterminés et le montrent rapidement.
Les forces de l’ordre se trouvent confrontées à une situation telle qu’ils n’en ont encore jamais connue…



Cécile et le monsieur d’à coté de Philippe Setbon

Éditions du Caïman, septembre 2015

Cécile, obligée de déménager suite à une déception sentimentale aurait-elle trouvé son ange-gardien en s’installant dans le quartier des Batignolles ?
Toujours est-il que ses problèmes se règlent les uns après les autres, de manière pour le moins expéditive.
Simple hasard ou intervention extérieure ? Quel rôle joue son voisin, Servais Marcuse, un grand-père débonnaire qui vit dans les souvenirs d’une vie aventureuse ? Aurait-il repris du service pour les beaux yeux de sa nouvelle voisine ? L’aurait-il côtoyée dans une vie antérieure ?
Il faudra attendre les dernières pages de ce roman pour dénouer les fils, découvrir les secrets et les motivations de chacun des personnages de ce nouveau polar de Philippe Setbon…



Double je de Jean-Pierre Bathany

Sixto éditions , octobre 2015.
Dans un immeuble cossu, un industriel est découvert assassiné. La porte de l’appartement est verrouillée, la clé à l’intérieur.
Un proche ? Tout le laisse à penser, mais ils sont si nombreux à ne pas regretter cette disparition...
Le commissaire Antoine Devaux devra se jouer des apparences,y compris celles de l’amour.
La séduction n’est-elle pas une manoeuvre destinée à s’approprier une personne et n’agit-elle pas comme un miroir où se reflète le narcissisme de chacun ?
Alors, dans ce jeu qui manipule vraiment l’autre ?
La folie n’est pas loin...



Le berceau des ténèbres de Jean-Luc Bizien

Éditions du Toucan, octobre 2015.
Le lieutenant Paik Dong Soo, évadé de l’enfer de Corée du Nord grâce à son ami journaliste Seth Ballahan (voir les deux premiers tomes de la « trilogie des ténèbres ») a réussi à exfiltrer sa femme et son fils en transitant par la Chine.
Il gagne finalement New York où il tente de se construire une nouvelle vie.
Mais passer d’une vie d’officier de renseignement aux méthodes radicales à une existence de petit commerçant de Manhattan se révèle impossible.
Dans le même temps, la police de New York doit faire face à une série d’enlèvements et de meurtres dans la communauté chinoise. Des crimes d’autant plus odieux qu’ils mettent en scène des enfants.
Incapable de recueillir le moindre renseignement fiable, la police décide de faire appel à Paik…
Jean-Luc Bizien donne vie pour la première fois à un personnage fascinant, issu de « l’autre monde », celui de la Corée sanglante.



Micron noir de Michel Douard

La Manufacture de Livres, octobre 2015

Nous sommes en 2048. Les états ont décidé de remplacer les guerres par des combats à l’allure de jeux du cirque : la Guerre Nouvelle. Ces luttes entre nations, aux enjeux parfois dérisoires sont formatés et se déroulent comme des rencontres sportives. Hypermédiatisés, ils ont donné naissance à une caste de soldats, nouveaux héros richissimes qui mettent leur vie en jeu à chaque nouveau combat. Afin de dépasser leur peur, de développer leur agressivité et de décupler leurs forces, ces soldats consomment une drogue de synthèse surpuissante : le micron noir.

Le héros est un soldat de la Fédération (l’ancienne Europe) : il vit chez son père, Louis, vétéran de la troisième guerre mondiale de 2031-2032 qui lui reproche son choix de vie, qui lui a fait perdre sa femme, Jeanne, morte peu de temps après l’avoir quitté. Il n’a qu’un ami, Gros Luc, qu’il connaît depuis son enfance, le plus populaire des soldats de la Guerre Nouvelle. Gros Luc est un colosse à cervelle de moineau, accro aux drogues et qui n’a pas son pareil pour se mettre dans les situations les plus fâcheuses, d’où son ami l’aide régulièrement à se sortir.



Comme des chiens de Patrick Delperdange

Onlit éditions, octobre 2015
Après des années d’errance, Carlo Salinas revient dans sa ville natale. Devenu détective privé, il est engagé par l’épouse d’un écrivain qui n’a plus donné signe de vie après s’être frotté à un cercle de notables dépravés.
Mais Carlo Salinas se sent lui-même suivi et épié. Est-ce parce qu’il a couché avec Malisha, une jeune et séduisante Albanaise ?
Et qui sont donc ces gens qui organisent des fêtes décadentes dans un château au milieu des bois ?
Pour le découvrir, il faudra que Salinas mette sa propre vie en danger.



Les fauves de Ingrid Desjours

Éditeur Robert Laffont, octobre 2015

Votre pire prédateur : Celui qui vous aura apprivoisé.
« Torturez-la ! Violez-la ! Tuez-la ! » À la tête d’une ONG luttant contre le recrutement de jeunes par l’État islamique, l’ambitieuse Haiko est devenue la cible d’une terrible fatwa.
Lorsqu’elle engage Lars comme garde du corps, le militaire tout juste revenu d’Afghanistan a un mauvais pressentiment. Sa cliente lui a-t-elle dit l’entière vérité sur ses activités ? Serait-ce la mission de trop pour cet ancien otage des talibans ?
Dans cet univers ou règnent paranoïa et faux-semblants, Haiko et Lars se fascinent et se défient tels deux fauves prêts à se sauter à la gorge, sans jamais baisser leur garde.



Le dernier message d’Eva de Pierrick Gazaignes

Éditeur Philippe Rey, octobre 2015

Angel, la cinquantaine, est gardien de la paix. Entouré de son équipe – Bro l’incurable solitaire buveur de vodka, H qui parvient bon gré mal gré à avoir une vie de famille, la jolie Joana pas encore usée par le métier –, il se remet lentement du décès de sa femme. Un soir, lors d’une opération, il découvre le corps d’un jeune fille dans les caves d’une cité : elle a été frappée, torturée. Obsédé par cette image, lorsqu’il apprend que le décès est contre toute attente attribué à une overdose, il décide de mener l’enquête en souterrain. Aidé discrètement de certains collègues, il lève peu à peu le voile sur une affaire aux multiples ramifications.

Bien loin des stéréotypes, l’auteur mène son intrigue avec talent et livre par bribes les pièces du puzzle jusqu’au dénouement final. Flics désabusés, ripoux aux méthodes de voyous, petites frappes qui jouent les maquereaux, notables locaux intouchables, les rouages sont nombreux et remontent très haut, trop haut.

« Je réfléchis un moment, revoyant le corps de cette fille étendu sous ce morceau de plastique dégueulasse. Ce corps martyrisé, méconnaissable. À en croire le pote de Baleinot, elle avait subi l’enfer. Je frissonne. Je pense à ma propre fille. À mon fils. »



Les mystères du train de Bruno L’Her (roman jeunesse)

Éditeur : Noir’édition ,

Enfin les vacances ! Alexandre, Florent et Bagou le perroquet prennent le train pour aller en Bretagne. Mais quand un inquiétant voyageur monte dans le wagon avec une grosse valise et que Bagou disparaît, les mystères commencent ! Qu’y a-t-il dans l’énorme valise ? Qui a volé Bagou le perroquet ?



Le sang des assassins de Fabrice Farigoule

Noir’ éditions octobre 2015

Novembre 2012, Paris. Les hommes la P.J découvrent un cadavre, sur un chantier, qui présente la particularité d’avoir été amputé de ses mains. Le commissaire Lambert est soucieux. Trop pour être honnête, songe immédiatement Marc Desfond, un lieutenant fraîchement muté à Paris et qui assiste le flic dans son enquête. A juste titre, puisqu’il apprend rapidement que ce n’est pas le premier des corps abandonnés dans cet état au cours des dernières semaines. Marc Desfond, pour son baptême de flic parisien, va se frotter aux milieux de la prostitution de luxe, des petits dealers de banlieue ainsi qu’aux plus hautes sphères du monde politique, sans...



Travailler tue ! de Yvan Robin

Éditions Lajouanie, octobre 2015

Hubert Garden est chargé de faire respecter les consignes et procédures de sécurité dans une société de travaux public. Son quotidien  : s’assurer que les ouvriers portent les tenues adéquates, que les chefs de chantiers n’embauchent pas en douce des clandestins, que les conducteurs d’engins emploient les bon matériels au bon moment… Un job largement dans les cordes de cet ingénieur surmené, à la vie privée chaotique et morose. Sauf que les accidents se succèdent sans qu’il y puisse grand-chose.

Est-ce sa faute si un grutier utilise une sangle hors norme qui en rompant sous la charge écrase un ouvrier  ? Est-il responsable de l’éclatement d’un pneu, fatal au chauffeur d’un trente huit tonnes  ? Oui, décrète injustement son supérieur, qui le punit d’une mutation infamante. Hubert va se retrouver technicien, confiné au siège. Adieu le poste de cadre et le salaire qui lui permet de faire construire son home sweet home.

Et le dévoué mais bientôt ex-responsable de la sécurité d’entamer une singulière croisade visant à faire couler cette boîte ingrate.



N’oublie pas mon petit soulier de Gabriel Katz

Éditions du Masque, octobre 2015

Benjamin Varenne, un beau gosse acteur raté ou plutôt qui n’a pas encore percé, enchaîne les castings foireux et les jobs alimentaires. Pendant la période des fêtes, il fait office de Père Noël au Printemps. Débarque une petite bombe aux longs cheveux, encadrée de deux gardes du corps. Elle minaude ouvertement et exige un selfie avec le Père Noël.
De fil en aiguille, le Père Noël se retrouve dans le lit de la belle, dans un luxueux appartement du XVIe, les gardes du corps sagement parqués dans le salon. Avant de s’endormir, la princesse le prévient : il doit mettre son réveil à 6 heures et disparaître. Manque de chance, le portable n’a plus de batterie. Et Benjamin émerge trop tard. Il tombe nez à nez avec une mamie revêche qui l’insulte dans une langue inconnue - genre pays de l’est- en le braquant avec un énorme pistolet. S’ensuit un règlement de comptes de gangsters et notre Père Noël, paniqué, n’a d’autre choix que de fuir. Car la mamie flingueuse est en fait la mère du petit ami officiel, un caïd albanais qui va tout faire pour se venger selon le principe albanais du kanun.



Personne ne le saura de Brigitte Gauthier

Éditions Gallimard, octobre 2015

La drogue du viol est un thème à la mode, un sujet de société. Sauf quand le pantin qui tend ses seins et agite son cul, c’est vous, et que soudain, aveugle dans la nuit, vous êtes livrée à bien plus dangereux que des hommes, à votre imagination sans limites. Ils vous droguent. Ils vous violent.
Personne ne le saura. Pas même vous d’ailleurs. Aucune preuve. Rien. Presque rien. Mais la vie ne sera plus jamais comme avant. Dans la nuit du Carmin, le club échangiste où l’a emmenée son ami Jules, Anna meurt. Trois heures de l’autre côté des miroirs. En s’éveillant de son coma, elle a tout perdu. Sa mémoire. Amar. L’homme qu’elle aime. L’obscurité demeure mais elle devra mener une enquête pour survivre à ce qu’il y a de pire. Pas ce que l’on vous a fait, ce que l’on vous a peut-être fait.



L’ombre de Raphaël de Germain Paris

Éditeur La Bourdonnaye, octobre 2015

La femme d’un ministre est assassinée devant la résidence de l’ambassadeur américain à Paris. On découvre rapidement qu’elle sortait d’une partie fine, au cours de laquelle les participants s’étaient livrés à des pratiques extrêmes. Une prostituée à la retraite confie à son fils, reporter international, qu’elle reçoit une série de lettres anonymes et annonciatrices de meurtres.
Les membres d’une mystérieuse organisation recherchent activement un texte biblique, jamais dévoilé au grand public à ce jour et susceptible d’ébranler les fondements de la religion chrétienne.
Quel est le rapport entre tous ces éléments ? C’est ce que va devoir établir le commissaire Lucas Guillobert, avec l’aide de son équipe du Quai des Orfèvres. Pour résoudre cette enquête, il n’hésitera pas à plonger dans le passé trouble de la France. Au risque de se faire des ennemis à la puissance insoupçonnée. Mais il semble ne craindre ni rien ni personne. A part peut-être ses démons et ses fantômes...



Sauvez Adolf Hitler ! de Jean-francois Bouchard

Éditions Thaddée, septembre 2015

1er décembre 1943, conférence de Téhéran. Churchill, Roosvelt, Staline discutent ferme de la conduite de la guerre. Pas question pour le premier d’essayer de supprimer Hitler.
Ce dément commet erreur sur erreur au grand dam de ses généraux. Mais, Staline a déjà lâché ses meilleurs liquideurs. Churchill fait appel à la fine fleur de ses agents...
Un superbe thriller qui s’appuie sur des bases historiques authentiques !



Sacrifié de la BAC Nord de Séverine Pardini-Battesti Bruno Carrasco

Éditeur Presses de la Cité, septembre 2015

Matricule 428270. Grade : brigadier-chef. A 54 ans, l’ancien policier Bruno Carrasco a derrière lui trente ans de police, dont neuf à la très décriée BAC Nord de Marseille. Quand la brigade anti-criminalité des quartiers Nord de Marseille vole en éclats en octobre 2012, il fait partie des mis en examen, et se retrouve en détention provisoire trois mois au quartier d’isolement, à quelques mètres des petits délinquants qu’il a interpellés lui-même.
A sa libération, Bruno Carrasco accepte de se faire interner dans une clinique psychiatrique, « pour ne pas devenir fou ni sombrer définitivement ». Des mois après l’emballement médiatique autour des « ripoux » présumés de Marseille, l’affaire se dégonfle comme un soufflé.
Les charges avancées à l’époque sont devenues bien fragiles contre ces policiers qui sont restés sur le carreau. Mais il faut en sacrifier certains et Bruno Carrasco sera l’un d’eux.



Résonances de Pierre Bordage

Éditeur J’ai lu, septembre 2015

Un homme d’une quarantaine d’années est retrouvé amnésique dans un marais. Recueilli par une famille de paysans, il reprend des forces.
La fille, extrèmement sensible, perçoit un son étrange lorsqu’elle est à proximité de lui.
En réalité l’homme est un agent du gouvernement qui traque des criminels évadés dans le passé.



Avec tes yeux de Sire Cédric

Éditeur Presses de la Cité, octobre 2015

Depuis quelque temps, Thomas fait des rêves atroces. D’épouvantables rêves qui le réveillent en sursaut et morcellent son sommeil qu’il a déjà fragile. Si ce n’était que ça !
Après une séance d’hypnose destinée à régler ses problèmes d’insomnie, il est en proie à des visions. Il se voit, à travers les yeux d’un autre, torturant une jeune femme...
Persuadé qu’un meurtre est effectivement en train de se produire, il part à la recherche de la victime. Le cauchemar de Thomas ne fait que commencer...



Le pacte des innocentes de Valérie Saubade

Éditions Anne Carrière, octobre 2015

Blewbury est une paisible bourgade de l’Oxfordshire, connue pour son église du xie siècle, ses parcs bucoliques et ses cottages champêtres. Sa maison de retraite, le "Domaine de Key Fields", accueille de riches pensionnaires, en quête de calme et de sérénité pour certains, de reconnaissance, d’amour, voire de rédemption pour d’autres... Qui envoie des lettres anonymes haineuses à connotation religieuse au maire de la ville et à ses adjoints ? Pourquoi Mrs Dawson, une discrète vieille dame de Key Fields, férue de tricot, a-t-elle été retrouvée morte, une pelote de laine enfoncée dans la gorge ? Promue sergent, Karen Stanner, originaire de Blewbury, vient de prendre son poste au Bureau de police. Fraîchement accueillie par son supérieur, l’inspecteur Reeves, elle doit tenter de se faire une place dans cet univers masculin. Un défi pour cette jeune femme complexée par sa haute taille, qui souffre d’une timidité maladive. Célibataire endurcie après de multiples échecs sentimentaux, elle se réfugie dans la solitude de son petit appartement et se met au yoga. Le corbeau, lui, se fait de plus en plus menaçant. Les meurtres se succèdent. Un tueur de vieilles dames terrorise la ville. Portée par son intuition féminine, et malgré l’incrédulité de ses collègues, Karen réfute la thèse de l’assassin tuant au hasard. Ce qui la conduira à découvrir l’existence d’un pacte secret scellé soixante ans plus tôt.



L’origine du monde de Philip Le Roy

Éditeur Le Cherche Midi, octobre 2015

Sabbahh Shahi a fui la Syrie après avoir dérobé à une secte, judéo- chrétienne millénaire trois preuves qui remettent en question 1 400 ans d’histoire. Traquée, la jeune franco-syrienne, enceinte (le quatre mois, trouve refuge dans le Nagaland au sein de la confrérie du Serpent.
Elle y fera une découverte exceptionnelle la confrérie protège (le précieux manuscrits menacés de destruction, dont un rouleau biblique de Qumrân qui rétablit la vérité sur les origines de l’humanité. Susceptible d’ébranler les fondements des trois religions monothéistes, ce texte révèle aussi l’existence d’un trésor inestimable qui peut sauver le monde. Mais Sabbah a entraîné le mal dans son sillage...



L’affaire des corps sans tête de Jean-Christophe Portes

City Editions, octobre 2015.

1791. On découvre des cadavres dans la Seine, nus et la tête coupée. Malgré l’émoi que cela provoque, Victor Dauterive, jeune officier de la nouvelle Gendarmerie n’a guère le temps de s’en préoccuper : Lafayette, son mentor, l’a chargé d’arrêter Marat, ce dangereux agitateur qui en appelle au meurtre des aristocrates.
Une mission qui tourne vite au cauchemar pour l’enquêteur qui joue sa vie en posant trop de questions. Les vainqueurs de la Bastille sont-ils de vrais patriotes ou des activistes corrompus ?
Existe-t-il vraiment un Comité secret aux Tuileries, dans l’ombre de la Cour ? Et n’y aurait-il pas un lien entre Marat et ces corps flottant dans la Seine ?
Peu à peu, Victor Dauterive lève le voile sur un effrayant complot. Une conspiration qui pourrait changer le cours de la Révolution...



Ostland de David Thomas

Éditeur Presses de la Cité, octobre 2015.

Berlin, 1941. Le jeune, ambitieux mais moral Georg Heuser entre dans la police en tant qu’inspecteur à la brigade criminelle. Il est rapidement affecté à la traque d’un tueur en série qui terrorise la ville.
Sous la tutelle de son supérieur et mentor, il affirme ses dons d’enquêteur, apprend la loyauté envers ses collègues et se promet de toujours être au service des innocents.
Jusqu’au jour où, pour le féliciter, on le nomme à la Gestapo. Envoyé à Minsk, il va superviser un camp de travail de Juifs déportés. Soucieux de plaire à sa hiérarchie, il obéit aux ordres et s’interdit de penser au crime odieux auquel il est en train de participer.
Mais peut-on rester dans cet état d’insensibilité lorsqu’on devient soi-même le monstre qu’on s’est toujours juré de poursuivre ?



Les assassins de R-J Ellory

Editeur Sonatine, août 2015

New York, quatre meurtres en quinze jours, quatre modes opératoires différents.
Personne ne fait le rapprochement entre eux sauf John Costello, documentaliste au City Herald.
Ces meurtres ressemblent à d’anciens crimes commis par des tueurs célèbres.
Karen et Ray vont l’aider à enquêter sur ce serial killer.



Concerto pour quatre mains de Paul Colize

Éditeur Fleuve Noir, octobre 2015.

Un convoi transportant plusieurs millions en diamants est attaqué près de Bruxelles. Un plan efficace, un travail de pro. Pas d’indices. Le mode opératoire rappelle celui de Franck Jammet, "l’Elégant" - truand et pianiste virtuose -, et de son équipe, célèbres braqueurs belges.
Mais Franck s’est "retiré" des affaires et a un alibi. Jean Villemont, avocat pénaliste, est appelé par un certain Adel Bachir afin qu’il prenne la défense de son fils, Akim. Celui-ci, marié, père d’un petit garçon, a été arrêté suite au braquage d’une poste.
Très vite, Jean comprend qu’Akim se trouvait sous la menace de poursuivants hostiles et souhaitait échapper, en entrant dans ce bureau de poste, à une mort certaine. Aidé de Leïla, une jeune confrère charmante à laquelle il n’est pas indifférent, Jean découvre les liens complexes qui unissent Akim et la bande de "l’Elégant", et surtout Alex, bras droit et meilleur ami de Franck, tué après l’attaque du convoi.
Alors qu’il apprend à connaître ce bandit et son histoire, Jean bascule irrésistiblement dans l’autre camp... Pour sauver Akim et venger Alex, doit-il sacrifier la justice à la loi du talion ?



Et Mankell s’en est allé...

Henning Mankell s’est éteint le 5 octobre 2015 à l’âge de 67 ans des suites d’un cancer.


Né le 3 février 1948 à Stockholm, ce dramaturge et romancier partageait sa vie entre la Suède et le Mozambique.
Il avait conquis le monde du polar avec son célèbre inspecteur Wallander. La série d’enquêtes de son héros est éditée au Seuil et disponible en Points ; son adaptation télévisée est actuellement diffusée sur NRJ12 le vendredi soir.



Lontano de Jean-Christophe Grangé

Éditions Albin Michel, septembre 2015

Éminence grise du pouvoir, Grégoire Morvan a connu ses heures de gloire en Afrique dans les années 80, en arrêtant au Zaïre « l’Homme clou », tueur en série au rituel atroce, inspiré des plus violents fétiches africains.
Quarante ans plus tard, en France, les cadavres mutilés, criblés de ferraille et de tessons s’accumulent : la marque de « l’Homme clou », totem de la folie meurtrière née au plus profond de l’Afrique.
Le passé trouble de son père – fantôme menaçant de sales affaires enterrées – rattrape alors Erwan Morvan, le meilleur flic de la crim’.
Saga familiale, roman psychologique et roman noir, Lontano est une plongée verticale dans les ténèbres de l’âme, roman paroxystique et vertigineux, dérangeant comme ces rites primitifs qui nous fascinent et nous effarent.



Personne ne court plus vite qu’une balle de Michel Embareck

Éditions Archipel, septembre 2015

Pourquoi Flaco Moreno, chanteur français connu pour ses tubes à consonance hispanique et des prises de position altermondialistes, s’est-il suicidé à La Nouvelle-Orléans, où il était venu enregistrer son nouveau disque ?
Les parents du défunt, persuadés que leur fils au bonnet péruvien totémique a été assassiné, chargent Victor Boudreaux, le privé migraineux aux méthodes expéditives, d’éclaircir le mystère. Une enquête qui le conduira dans les bayous de Louisiane, puis dans la jungle du Vietnam avant de le ramener à Saproville-sur-Mer, la ville de toutes les corruptions.
Un roman policier et d’aventures musclé, picaresque et immoral. Le commerce équitable y croise le trafic de pierres précieuses, une géniale combine de blanchiment d’argent et des marchés publics véreux.



Killer nostrum de Jennifer Holparan

Éditions Nouvelles plumes, septembre 2015

Lorsque Darcy se réveille le matin de l’anniversaire du meurtre de son père, un mauvais pressentiment l’envahit. Cet épisode douloureux la poursuit depuis tant d’années, avec toutes ces questions sans réponses ... Heureusement, l’emménagement de Tim Chapman, son ami d’enfance, dans le presbytère de Brighton, dans la banlieue de Boston, lui réchauffe le coeur. Un répit de courte durée, car lorsqu’elle est appelée sur une scène de crime dans le mystérieux cimetière de Forest Hills, le passé la frappe avec violence. Un cold case vieux de quinze ans et une affaire qui sent le soufre, voilà de quoi occuper la jeune punk fraîchement promue sergent. Quant à Tim, c’est la nouvelle jeunesse de ses parents qui le préoccupe ... Et de se découvrir un allié inespéré, son ancienne Némésis, Evenor Levi. Il y en a de quoi perdre son latin et s’emmêler dans le Pater Nostrum durant ses messes !

Killer Nostrum est le second opus de la série avec les héros Tim Chapman, prêtre catholique, et Darcy Morrissey, inspectrice de la police d’état du Massachusetts. Il introduit également de nouveaux personnages : les Bostoniens. Oui, les habitants de Boston, personnages identifiés ou anonymes, qui participent malgré eux aux drames se déroulant dans leur ville, tout en continuant de vivre au rythme des événements communautaires.



Chiennes de Marie Vindy

Éditions La Manufacture de livres, août 2015

Simon Carrière, policier, a planté le gyrophare sur le toit de sa voiture, seule alternative pour se rapprocher au plus près d’une scène macabre. Toute la cité est bloquée et tous ses habitants présents : jeunes encapuchonnés et pères de famille en une masse compacte, encore sous le choc, mais près à en découdre. Les femmes et leurs enfants aux fenêtres ou hululant depuis les balcons : une jeune fille du quartier vient de se suicider...
Le capitaine Humbert enquête lui sur la disparition d’Aude : elle a été exécutée pour une embrouille de stups. Reste la violence de sa mise à mort. Il y a certainement autre chose derrière tout ça. Séquestrations, violences, balances et autres coups bas, c’est le lot du trafic de stups.
Mais Dijon, ce n’est pas encore Marseille, Paris, Lyon ou Grenoble... La dope, ici, ce sont quelques familles, dont des membres sont en contact avec des grossistes basés dans des villes plus importantes. Il y a eu de belles affaires, mais on voit surtout des groupuscules plus anarchiques, quelques lascars qui font des trajets en Hollande pour ramener du produit, jusqu’à ce qu’ils finissent par se faire serrer par la douane volante à Gevrey-Chambertin. On est loin de la French Connection...
A moins que les forces de l’ordre ne soient tout simplement trop aveugles pour voir dans ces gosses élevés de travers, pervertis par le fric facile des trafics et entraînés aux luttes viriles et à la violence, l’ombre d’une réalité inéluctable où le viol serait pratiqué comme une arme dissuasive, une arme de pouvoir aussi destructrice qu’une kalachnikov.



Sous le lierre... de Françoise Chapelon

Éditeur Faucoup, juillet 2015

Un meurtre. Sanglant. Odieux. Une sinistre mise en scène. Une femme qui avait le cœur sur la main gît désormais dans son sang.
Lorsque Camille se lance dans cette enquête, son cœur à elle est lourd, partagé entre rage et incompréhension. Les récentes révélations sur la mort de son père, vingt ans plus tôt, sont un poison qui coule à présent dans ses veines et contre lequel la jeune enquêtrice de la BR de Montbrison va devoir se battre. Car de ce combat dépend sa propre survie !
Alors elle va chercher, fouiller le passé, exhumer cette vérité que sa mère a mis tant d’ardeur à dissimuler. Pourquoi ? Quel terrible secret se cache derrière ces quelques mots laissés par son père et qu’elle ne découvre qu’aujourd’hui ?
Une double quête vers l’unique vérité qui va conduire une nouvelle fois Camille Lorset dans un effroyable tourbillon où tous les sentiments se confondent. Deux enquêtes ? Et si l’odieux assassin avait lui aussi quelques comptes à régler avec son propre passé ?



Languedoc connexion de Christian Di Scipio

Éditions Auteurs d’Aujourd’hui juillet 2015

Quel lien y a-t-il entre la disparition d’un agent d’assurances des Pyrénées-Orientales, l’exécution d’un automobiliste sur une autoroute urbaine du Canada et l’assassinat d’un jeune homme retrouvé mort dans une voiture devant le commissariat de Perpignan ?

Et si l’explication de tout cela se trouvait au cœur du pouvoir politique de la Région Languedoc-Roussillon ?

Michel Revelli, le flic, et Marc Beloy, le journaliste, vont démêler chacun de son côté, les éléments de ce paquet de linge sale. Au-delà des péripéties qui s’enchaînent, ce polar nous fait découvrir l’envers du décor des relations entre la presse et les hommes de pouvoir. Les coups bas entre amis politiques sont aussi impitoyables que les exécutions sommaires perpétrées par les hommes d’honneur de Cosa Nostra. Tout cela n’est que fiction…



Guêpier à Tréguier de Bernard Enjolras

Éditions Alain Bargain, juillet 2015

Quand le corps de Gwendal Garic a été retrouvé sauvagement assassiné à son domicile, les gendarmes se sont rendus aussitôt chez Ronan Laumay qui, la veille, complètement ivre, avait juré qu’il aurait sa peau.
Les preuves accablantes, accumulées contre lui, ne laissaient place à aucun doute quant à sa culpabilité. Mais sa mère refusant d’admettre l’évidence a pris fait et cause pour son fils et réussi à persuader Bernie Andrew, célèbre auteur de romans policiers, de lui prêter main-forte.
Le détective amateur va donc se lancer sur la piste encore toute chaude, loin de se douter que, parfois, la vérité n’est pas forcément conforme à ce que l’on croit…



Marvin, saison 2 - L’intégrale de Vincent Virgine

Editions La Bourdonnaye, juin 2015

D’un côté, y a Marvin, un jeune gars qui pète un câble, un jour, dans l’métro. Et qui bute un mec parce que ce mec s’est assis sur lui sans s’excuser. La fois de trop, quoi. Genre la goutte d’eau qui fait déborder l’vase. Du coup, ça lui donne des idées. Radicales et extrémistes. Alors ce crime promet d’être le premier d’une longue série.

D’un autre côté, y a Miles. Ex-flic, aujourd’hui alcoolo, dont la femme s’est sauvagement fait assassiner quelques années auparavant. Mais il garde ses entrées dans son ancien commissariat. Et le chef le rappelle, quand le tueur du métro fout le bronx dans Paris.

Au fond, Marvin et Miles se ressemblent. Aussi écorchés vifs l’un que l’autre, aussi névrosés, chacun à sa manière. Difficile de dire lequel des deux est le plus abîmé, lequel est le plus cinglé, lequel traîne les plus sombres secrets. Difficile de prévoir ce que va donner le face-à-face final. Parce que, ouais, bien sûr qu’il va y avoir un face-à-face final. Quand Miles aura fini de traquer Marvin.

Un petit conseil : si vous prenez l’métro, bousculez pas Marvin.



Sans mobile de Marine Richard

Éditons Le Square, juillet 2015

Sans mobile : une fiction rocambolesque et documentée sur l’électrosensibilité. Un collectif des Faucheurs volontaires d’antennes traqué par d’obscurs barbouzes moustachus et paranoïaques à la solde des industriels de la téléphonie. Des babas-cool ariégeois vêtus de peaux de bêtes incarnant la résistance et la joie avec les moyens du bord. Et au milieu, un couple électrosensible qui est prêt à toutes les fuites pour protéger son bébé à naître...
Se présentant comme un thriller rocambolesque, Sans mobile emprunte son intrigue très rythmée aux séries télévisées et sa langue à une littérature policière « à la française » qui ne fuit ni le comique ni une tendresse sans concession pour ses personnages.
Le texte est parsemé de notes qui renvoient à un abécédaire permettant un tour d’horizon de l’état actuel de la recherche scientifique sur l’impact des télécommunications sans-fil..



La vallée aux crânes - Saison 2, l’intégrale de Françoise Benassis

Editions La Bourdonnaye, juin 2015

Les choses ont mal tourné dans la vallée des Merveilles, à l’estive de 1945. Que s’est-il passé, là haut, à cinq heures de marche du village d’en bas, entre la France et l’Italie, entre le refuge des Savants, le pas du Diable et la caserne ?

La question se pose, en 1950, lorsque Image, le chien du maître berger Maestro Paolo, déterre des ossements humains et des crânes percés en leur sommet, disséminés le long du chemin de transhumance. Les souvenirs affluent dans l’esprit de chacun, et les sales secrets ressurgissent comme les crânes percés.

Maestro Paolo enquête auprès des bergers, plus têtus que des bourriques, plus muets que des morts. Justement, qui sont-ils, ces morts déterrés par les chiens ? Qui sont le ou les assassins, et pourquoi un tel carnage s’est-il produit ? Que savent le Père, la Mère, les jumeaux, Luigi et les autres ? Se pourrait-il que Maestro Paolo cache aussi quelque chose ?

Pourquoi la vallée des Merveilles est-elle devenue, par la folie des hommes, La Vallée aux crânes ?