Koldo de Bernard Dufourg

Éditions Les Contrebandiers, 2009

Koldo Etchebarne, détective privé ravagé par son passé d’ancien flic, à la limite de la dépression depuis la mort de sa femme, noie son chagrin et sa rancoeur dans l’alcool lorsque la compagnie d’assurance avec laquelle il travaille l’envoie enquêter au Pays basque. Les sept membres de la célèbre famille Argia viennent d’y être décimés dans un terrible incendie. Crime crapuleux, acte de terrorisme, règlement de compte ? Tout le monde s’interroge car l’héritage est colossal, mais la police accrédite la thèse de l’accident et classe l’affaire.
Koldo s’attend à un travail de routine. Une série d’indices vont pourtant le conduire à démonter un puzzle complexe et redoutable. De Paris à Tel Aviv, du Pays basque à la Belgique, il va découvrir l’existence d’un mystérieux groupe israélien chasseur de nazis, retrouver les derniers membres d’un réseau de résistants basques ainsi que le descendant d’un étrange banquier d’Anvers et mettre à jour les secrets d’une famille de diamantaires juifs disparus pendant la Shoa.
Pendant qu’il enquête, il garde une autre idée en tête. Retrouver Le Gitan, celui qui a brisé sa vie quelques années plus tôt.

Après la trilogie basque Mafiya, Manipulation, Pirates, Bernard Dufourg avec une narration dynamique, une intrigue rigoureuse et une écriture très cinématographique, nous offre un polar original et passionnant, une fable incorrecte sur le dérèglement des consciences et une réflexion pertinente sur le thème de la vengeance.

www.lechienjaune.fr | Plan du site | Webdesign : katsolgraph.com | Mentions légales