Battues de Antonin Varenne

Éditions Écorces, Territori , juin 2015

Les hommes laissèrent les distances se creuser entre eux et commencèrent à marcher d’un pas plus long et rapide.
La pente dans le dos et n’y croyant plus vraiment, ils accéléraient naturellement, distançant Rémi qui continua à s’user les yeux sur le moindre morceau de terre, la moindre tache de couleur aperçue.
Il pensait à Philippe, roulé dans un tas de feuilles mortes, sur un humus pourrissant, à quelques mètres de lui, peut-être, et lui revenait le souvenir de l’odeur du sang qui se mélangeait à celle de la prairie fauchée ; la douleur qui le ramenait à la conscience en des chocs déments ; la folie des secondes, coincé sous la ferraille.
Il avait attendu, comme Philippe, peut-être, un œil fiché au ciel, se demandant si quelqu’un allait lui venir en aide ou s’il allait crever ici.



Corsica djihad de Rémi Talbi

Éditions Coetquen , juillet 2015

Une cellule djihadiste terroriste implantée en Corse ?
Une utopie ? Pas si sûr…
L’émir Ayman Moussab, représentant de l’Etat islamique pour le sud-est de la France, est chargé par son organisation de créer des cellules afin de perpétrer des attentats.
La Corse est choisie pour cible.



Le carnaval des hyènes de Michaël Mention

Éditions Ombres Noires, juillet 2015

Carl Belmeyer est une figure emblematique du PAF. Presentateur du JT depuis plus de trente ans, il dissimule derriere son sourire une personnalite megalomane. Manipulateur, il meprise tout le monde, a commencer par son public qui l’adore.
Lorsque sa chaine se retrouve au coeur d’un scandale sans precedent, il est envoye en Afrique en vue de couvrir une guerre civile. Objectif : redorer l’image de la chaine pour detourner l’attention des medias concurrents et de l’opinion publique.
Le conflit au Liberia contraint Carl a regarder une realite qu’il a trop souvent meprisee. _ Terrorisme, complot, violence. la vie de Belmeyer se joue en coulisses jusqu’au declin.



La suite de Skolem par Marek et J-F Kierzkowski

Éditions Pirate(s) mars 2015
Dessin : Marek - Scénario : Jean-François Kierzkowski.

Un être vêtu de noir et au visage monstrueux apparaît comme par enchantement dans les endroits les plus incongrus du globe puis disparaît aussitôt.

Ratmir, homme vieillissant et son neveu plein de fougue, Roldek, tentent de résoudre cette énigme à travers l’Europe de l’Est.

La suite de Skolem est le premier tome d’un diptyque mêlant mystère et humour dans un parfait style ligne claire.

Album couverture souple, bichromie, 108 pages.



De chair et d’oubli de Karline Nivet et Pascal Suhard

Éditions Cairn , juin 2015

"La découverte près d’Albi d’un squelette enseveli avec un diamant d’une valeur inestimable intrigue le commandant Dran. Comment cet être décharné a t’-il pu sombrer dans l’oubli ?
Impliquée dans l’enquête, une boxeuse aussi talentueuse que trouble ramène Dran vers son passé de champion déchu. Sans le savoir, il s’apprête à livrer un nouveau combat face à une nébuleuse aux contours inquiétants, un ennemi qui, pour préserver son impunité, plonge la chair suppliciée de ses victimes dans l’oubli.
Dans cette lutte incertaine, Dran devra faire des choix cruciaux pour sauvegarder sa vie... au risque d’y laisser son âme. "

Roman écrit à quatre mains par deux magistrats : la procureur de la République de Foix et Pascal Suhard, vice-procureur à Albi.



26 heures pour un verdict de Sabrina Letrouit et Laëtitia Letrouit

Éditeur Noir’édition, juin 2015

Le 12 août 1994, à Granville, Karl Vögel meurt assassiné, à l’âge de quatre-vingt-huit ans. Sans ce fait divers, douze jurés ne se seraient jamais rencontrés. Par tirage au sort, Cristiano, Colette, Sophie, Idriss, Thomas, Jean-Claude, Kelly, Aimable et Gérard devront avec l’aide, plus ou moins complaisante, du Président de la Cour d’assises de la Manche et de ses deux assesseurs, répondre à une seule question : Agathe de Raygnac est-elle coupable d’avoir empoisonné avec préméditation Karl Vögel ?

Mais que sait-on de la personnalité de l’accusée après trois jours d’audience ?
Et que sait-on réellement des faits ?
Qui peut prétendre connaître la vérité ?
À ce huis clos électrique, entre douze personnes différentes, vous auriez pu participer. Vous auriez alors dû juger cette femme.
Et vous, quelle aurait été votre intime conviction ?



Maillot noir de Calibre 35

Editions Goater, juin 2015

179 kms durant lesquels tous les coureurs vont essayer de faire parler la poudre, d’accrocher la victoire et pourquoi pas, le maillot jaune. Une belle course, rien à dire. Sauf qu’en coulisse ou sur le bord de la route, tout peut arriver.
179 kms durant lesquels des vies vont basculer, certaines s’éteindre, d’autres prendre un sens unique duquel on ne revient jamais. Maillot noir raconte l’histoire de ceux qui ont vu leur existence changer ce jour-là.

Huit textes donc qui tournent autour du vélo, et explorent les mystères de l’étape du 11 juillet prochain qui conduira les coureurs de Rennes à Mûr de Bretagne.

Après Rennes, ici Rennes, paru en 2013, Hervé Commère, Frédéric Paulin, Stéphane Grangier, Léonard Taokao, Valérie Lys, Claude Bathany sont rattrapés par Nathalie Burel et Isabelle Amonou dans ce recueil de textes de 224 pages préfacé par le fameux Jean-Bernard Pouy. Entre le « Go slow » clin d’oeil au « Go fast », quelques meurtres, des enquêtes, du dopage et des personnages de substitution, Rennes, Mûr de Bretagne, et le lac de Guerlédan, ces huit nouvelles feront découvrir les coulisses « imaginaires » de ce tour de France si populaire en nos contrées.

Le maillot noir (Maglia nera) fut attribué au Giro (Tour d’Italie) de 1946 à 1951. Il « récompensait » le dernier du classement. C’est l’équivalent de la lanterne rouge ou de la cuillère en bois.



Au bout du compte de Hervé Huguen

Sixto éditions , juin 2015

Dans une ville de Bretagne, Francis Gosciniak, cadre bancaire ambitieux, est persuadé de détenir des preuves de malversations financières impliquant son supérieur. Il y voit une opportunité à ne pas laisser passer et décide de monnayer son silence. Il n’en aura pas le temps, une voiture le renverse. Intrigué par le comportement de la victime dans les heures qui ont précédé le drame, le lieutenant de police Kerzhéro se lance dans une enquête âpre, bousculant les codes d’un milieu qui n’aime pas le scandale. Dans cette comédie tragique, chacun joue son rôle au sein d’une société où tous les coups sont permis au nom de l’argent roi.

« Il avait de la peine à faire le tri. Des sensations remontaient parfois, des images aussi, occasionnellement même des odeurs. Mais tout se bousculait dans un tel maelström qu’il ne parvenait pas à séparer le rêve de la réalité. »



Le manuscrit de Sokoka par Delalande Bertorello Lapo

Éditions Glénat , juin 2015

Les explorateurs de la Bible - Le manuscrit de Sokoka
- Coscénariste Arnaud Delalande
- Coscénariste Yvon Bertorello
- Dessinateur Alessio Lapo


Une quête dangereuse, érudite, fascinante.

À Paris, le chercheur Christopher Wertmann reçoit un appel de Dino Lorenzo, responsable des services secrets du Vatican. Il a un travail pour lui. Envoyé en mission à l’École biblique de Jérusalem, le plus ancien centre de recherche archéologique en Terre sainte, Chris doit enquêter sur la récente disparition d’un prêtre dominicain dans les rues de Jérusalem. Or ce dernier était en possession de dossiers ultraconfidentiels, en particulier une carte de fouilles archéologiques qui intéresse de très près l’École. Si, comme les chercheurs le supposent, ce qu’elle mentionne est exact, l’humanité serait au bord de l’une des plus grandes découvertes de son histoire !

Arnaud Delalande, Yvon Bertorello et Alessio Lapo signent un passionnant thriller religieux à la découverte des secrets de la Bible ! Un album très documenté et précis d’un point de vue archéologique et théologique, en partenariat avec la prestigieuse École biblique et archéologique française de Jérusalem.



Replay de Jean-Luc Cochet

Éditeur Lajouanie , juin 2015


«  Ah qu’il est doux de ne rien faire quand tout s’agite autour de nous  »… Le célèbre refrain d’opéra-comique pourrait-être la devise de Vincent Albonezi dit «  Albo  » tant il est vrai que cet éternel dépressif apprécie la quiétude provinciale de la ville qu’il a choisie pour passer une retraite indue autant qu’anticipée.

Pulvérisée une première fois par l’affaire de la Sirène du jardin Massey, ladite quiétude pourrait bien voler de nouveau en éclats alors qu’une vieille connaissance propose à Albo d’accueillir l’équipe d’un film censé se passer aux… USA.
À un ami on ne refuse rien, et voilà que notre héros transforme Tarbes en patelin du Midwest et Claire Arrufiac (l’ex-lieutenant de police qui a bien failli le coffrer dans le premier opus) en agent de sécurité borderline.



Kidnapping de Maryline Gautier

Éditions de La Différence , juin 2015


Qui se cache derrière la façade respectable d’Henri Lethuillier ?
Ce fringant retraité de la Compagnie du Gaz, auteur de guides pratiques à succès, se promène tous les jours paisiblement sur les chemins de Plessy-sur-Blières. Un après-midi de juin, il est victime d’un kidnapping.
Qui en est l’auteur ? Le voisin, Lucas Guérin, qui regarde son épouse Adèle d’une drôle de manière ? Le mari de la pharmacienne, sa maîtresse ? L’un de ses lecteurs ? Et surtout quel est le rôle de ses jumeaux Jacques et Annabelle, disparus un an plus tôt, dans tout cette histoire ?
Séquestré dans une grange, Henri ne tardera pas à l’apprendre. Face à lui-même, il devra répondre de ce dont on l’accuse.
Dressant le portrait d’un pervers narcissique ordinaire qui martyrise son entourage en toute bonne conscience, ce roman psychologique à suspens nous entraîne dans les méandres d’un cerveau malade incapable de se remettre en cause.



La Mariée rouge de Hervé Jaouen

Éditions Omnibus , avril 2015


Un road-movie détonant dans la campagne bretonne, brutal et ironique - suivi, pour se remettre, par six nouvelles offrant toute la palette du talent d’Hervé Jaouen.

La Mariée rouge suivi de 6 nouvelles Le disparu de Men-Diaoul, Une trop fine mouche, Abus de phosphore, Interrogation écrite, Stang fall, L’argent de la quête.

Deux jeunes paumés dans une cavale nihiliste et suicidaire, un trio de ferrailleurs, une milice d’autodéfense... tout ce petit monde croise le chemin d’une noce dans le fin fond de la campagne bretonne, au bout de la nuit, et c’est une apothéose de fureur et de sang, servie par la plume ironique et grinçante d’Hervé Jaouen.
Coup d’essai, coup de maître : ce premier roman fit grand bruit lors de sa parution en 1979 et imposa d’emblée l’auteur dans le paysage du polar français – voire de la littérature tout court, comme le prouvent les six nouvelles noires qui l’accompagnent.



Big K : l’intégrale de Nicolas Duchêne et Ptoma

Éditeur Sandawe , juin 2015

Dessin : nicolas duchêne - Scénario : ptoma


Fiction librement inspirée de la vie de Richard Kuklinski, tueur en série ayant travaillé pour la Maffia.
Ce dernier a profité de l’âge d’or du crime new-yorkais, lié à l’explosion de la consommation de cocaïne, pour affiner son art du crime et assouvir ses pulsions meurtrières.
Un polar Noir, "Hard Boiled", dans la lignée de James Ellroy.
Aussi disponible : le storyboard complet de l’Intégrale

Voir la bande annonce.



Les ombres de la famille de Hélène Amalric

Éditions Marabout, juin 2015

Camille, après une carrière de trader rémunératrice mais guère satisfaisante sur le plan humain, a fondé avec son jeune frère Benjamin Génea Dantès, un cabinet de recherches généalogiques.
Leur objectif ? Aider les autres, ceux qui viennent leur apporter des bribes de leur passé, qui veulent remonter le temps pour élucider des questions, surmonter le poids des secrets de famille...
Pourtant habituée aux requêtes parfois étranges de ses clients, celle de Lucienne Lamblé, l’héritière très âgée d’une des plus grosses fortunes industrielles françaises, met la jeune femme mal à l’aise. Aux dires de la milliardaire, sa fille Marie-Jeanne est tombée sous la coupe d’une sorte de gourou sulfureux ... Mère et fille sont fâchées, au point que Lucienne Lamblé veut retrouver la trace d’un neveu disparu pour lui léguer une partie de sa fortune. Celui-ci, Marcel Arbogaste, a rompu tous liens avec la famille à la fin des années 60... Alors que Camille effectue une visite à Porz-Gwint, l’ancien manoir de famille près de Morlaix, Marie-Jeanne Lamblé-Thoreau est assassinée sur les lieux. Retrouver Marcel devient alors impératif... Cet assassinat aurait-il un rapport avec les recherches qu’entamait la généalogiste dans les archives familiales ?
Ici, la petite histoire des destinées familiales croise la grande Histoire, celle des secrets enfouis de la Seconde Guerre Mondiale, dont les conséquences ricochent de façon dramatique jusqu’à aujourd’hui.



Innamo de Aïsa

Éditions Les Amazones, mai 2015

Une ceinture marron cintre sa longue veste, Innamo la caresse au travers de ses gants en cuir. Adossée aux pierres froides d’une façade, elle observe le groupe de marginaux plus loin. L’un d’entre eux se détache, elle s’avance et l’embrasse. Quelque chose glisse de main en main, et ses talons claquent déjà sur les pavés.
Sculptrice sur marbre nourrie d’une passion pour les femmes, Innamo détonne dans le milieu de l’ombre. Elle sillonne la capitale avec son amante en perfecto et un trentenaire dandy jusqu’au jour où elle est témoin d’une scène qui lui retourne la poitrine. À nouveau propulsée dans un monde orageux, Innamo trébuche entre les bourrasques. Des adolescentes tristes ou pétillantes sur les trottoirs, un photographe de nus monochromes, un tatoueur efféminé aux lèvres écarlates, une bourgeoise inconnue et un précieux frère de rue se croisent dans un tourbillon mortifère.



Clouer l’Ouest de Séverine Chevalier

Éditions La Manufacture de livres, juin 2015

Après des années d’errance, Karl joueur compulsif et désargenté retourne au sein de sa famille qu’il n’a plus revue depuis plus de vingt ans. Son père est un vieillard égoïste qui a rejeté ses deux fils comme lui-même le fut par son propre père. Pierre, dit l’Indien, frère mal aimé par tous, vit désormais à l’écart. Aucun n’attache une réelle importance à ce retour. Aux abois, stigmatisé par son échec, Karl est un poids pour ses vies construites sans lui. Au cœur d’une forêt limousine rode un sanglier solitaire que les chasseurs ne parviennent pas à abattre.
Le Plateau de Millevaches en hiver se prêtait idéalement à l’écriture de ce roman particulièrement froid sous la plume de Séverine Chevalier. Un lieu vaste et silencieux, où les arbres sont noirs ; noirs comme la bête qui se cache dans les bois. Où la neige voile tout, à l’instar de l’obstination de chacun des personnages à taire d’anciens secrets, à contenir des douleurs qui n’ont jamais cicatrisé. Roman dense et tendu, où chaque souffle, chaque craquement de branche sous le poids de la neige a son importance, où un geste et un regard sont aussi capitaux qu’une déclaration de guerre, Clouer l’Ouest joue avec les mots, rend en quelques images une scène vivante et nous colle au plus près de ses personnages.



Grossir le ciel de Franck Bouysse

Éditions La Manufacture de livres, octobre 2014

“C’était une drôle de journée, une de celles qui vous font quitter l’endroit où vous étiez assis depuis toujours sans vous demander votre avis. Si vous aviez pris le temps d’attraper une carte, puis de tracer une ligne droite entre Alès et Mende, vous seriez à coup sûr passés par ce coin paumé des Cévennes. Un lieu-dit appelé Les Doges, avec deux fermes éloignées de quelques centaines de mètres, de grands espaces, des montagnes, des forêts, quelques prairies, de la neige une partie de l’année, et de la roche pour poser le tout. Il y avait aussi des couleurs qui disaient les saisons, des animaux, et puis des humains, qui tour à tour espéraient et désespéraient, comme des enfants battant le fer de leurs rêves, avec la même révolte enchâssée dans le cœur, les mêmes luttes à mener, qui font les victoires éphémères et les défaites éternelles.”
L’abbé Pierre vient de mourir. Gus ne saurait dire pourquoi la nouvelle le remue de la sorte. Il ne l’avait pourtant jamais connu, cet homme-là, catholique de surcroît, alors que Gus est protestant. Mais sans savoir pourquoi, c’était un peu comme si l’abbé faisait partie de sa famille, et elle n’est pas bien grande, la famille de Gus. En fait, il n’en a plus vraiment, à part Abel et Mars. Mais qui aurait pu raisonnablement affirmer qu’un voisin et un chien représentaient une vraie famille ? Juste mieux que rien. C’est justement près de la ferme de son voisin Abel que Gus se poste en ce froid matin de janvier avec son calibre seize à canons superposés. Il a repéré du gibier. Mais au moment de tirer, un coup de feu. Abel sans doute a eu la même idée ? Non.
Longtemps après, Gus se dira qu’il n’aurait jamais dû baisser les yeux. Il y avait cette grosse tache dans la neige. Gus va rester immobile, incapable de comprendre. La neige se colore en rouge, au fur et à mesure de sa chute. Que s’est-il passé chez Abel ?



Le choc de Carnac de Sophie Marvaud

Éditeur Nouveau Monde éditions, juin 2015

Au Ve millénaire avant l’ère commune, dans la région de Carnac, l’arrivée de cultivateurs sédentaires sème le trouble chez deux autres tribus : les chasseurs des forêts et les pêcheurs de la côte.
Le commerçant Longues-jambes se propose d’intervenir comme médiateur, ce qui ne conduit qu’à son assassinat.
Pour faire cesser la guerre qui s’ensuit, trois femmes proposent de retrouver le meurtrier.



Ce que vit le rouge-gorge de Laurence Biberfeld

Éditions Au-Dela Du Raisonnable , juin 2015

Garance vient de sortir de prison et se fait embaucher comme domestique par un couple d’éleveurs très ambitieux, sur la trace de sa fille Sophie, disparue quatre ans plus tôt et qui travaillait comme porchère dans cet élevage industriel.
Les patrons, Marylène, une belle fille jalouse et féroce, et Jean-Michel, un homme à femmes, ont investi dans un broyeur gigantesque où passent les carcasses d’équarrissage avant d’être données à manger aux porcs.
À l’intérieur et autour de la porcherie, la présence obsédante des animaux s’ajoute à celle des humains dans un huis-clos concentrationnaire.
Qu’ont bien pu vivre, voir ou sentir, les porcs, les serpents ou les rouge-gorges ?



La chorale du diable : une enquête de Victor Lessard de Martin Michaud

EditionsKennes mai 2015

Une nouvelle enquête de Victor Lessard ! Dans ce qui a tout l’air d’être un drame familial, une femme et ses trois enfants sont sauvagement tués à coups de hache. L’auteur présumé du carnage, le mari, s’est suicidé après s’être tranché la langue. Mais est-ce bien ce qui s’est passé ? Deux jours après, une alerte enlèvement est déclenchée à l’échelle de la province de Québec : une jeune fille dévoilant ses charmes sur Internet a été kidnappée.
Par qui ? Pourquoi ? Deux énigmes que vont s’attacher à résoudre en parallèle deux policiers au style rentre-dedans : Victor Lessard qui, sans compter les cadavres laissés derrière lui, en voit d’autres surgir de son passé, enlaidis par le temps ; et Jacinthe Taillon, son ancienne coéquipière à la Section des crimes majeurs, qui lui voue une haine infernale. Naviguant à travers le fanatisme religieux et la perversité de démons ordinaires, ils vont s’engager dans une valse à quatre temps diabolique entre Montréal, Sherbrooke, Val-d’Or et… le Vatican. Jusqu’à découvrir le secret terrifiant de la chorale du diable.



Au nom du fric de Pascal Thiriet

Éditions Jigal Polar , mai 2015

Hercule du Tylleux a un gros problème… Il est riche, très riche ! Banque, pétrole, immobilier, finance et CAC 40, son terrain de jeu est immense ! Pour ne rien arranger, il a une femme fantasque et encombrante mais troisième fortune de France, deux héritiers un peu compliqués et probablement plusieurs maîtresses… Quand il décide de léguer sa fortune au plus méritant de ses fils, l’ambiance va brutalement s’alourdir. D’autant que Blasphème, son bras droit, aussi dangereuse qu’une tarentule, et Sun Tzi, un génie de l’informatique, décident de s’allier pour faire vaciller l’empire… La tragédie se met en place, la poudre va parler… Les milliards vont voler !



Etrange printemps aux Glenans de Jean-Luc Bannalec

Parution Presses de la Cité, avril 2015

Les Glénan, au large du Finistère. Comment croire que dans cet archipel paradisiaque, où la mer est bleu lagon, on découvrirait en ce matin de mai trois cadavres, échoués sur le rivage ? A-t-on affaire à un naufrage dû à la tempête de la veille ? Dur, dur, pour le commissaire Dupin : lui qui déteste le bateau, le voilà sur le pont dès le petit matin, sans avoir pu siroter son premier café de la journée.
Tout prête à croire que les victimes se sont simplement noyées. Mais l’une d’elles se révèle être un sombre entrepreneur et acteur non négligeable de la politique locale, et une autre, un navigateur hors pair collectionnant les ennemis. Dupin flaire l’embrouille.
L’enquête l’entraînera au plus profond de l’histoire de l’archipel et de ses inénarrables habitants ― chercheurs d’or, biologistes militants, belles plongeuses et nombreux intrigants ― et révélera au grand jour une réalité aussi complexe que dramatique.
Avec le retour du commissaire Dupin égal à lui-même : ronchon, imprévisible, caféinodépendant, mais diablement efficace !



Les ombres du Rochambeau de Thierry Bourcy

Éditions Gallimard Collection Folio policier , mai 2015

Une enquête de Célestin Louise, flic et soldat dans la guerre de 14-18.
Juin 1919. Alors que l’Europe tente de se reconstruire après le carnage de la Grande Guerre, Célestin Louise, désormais simple civil, décide de commencer une nouvelle vie avec sa fiancée.
Ensemble ils embarquent à bord du Rochambeau, un paquebot à destination de New York.
Mais un journaliste portugais est assassiné dans sa cabine et, à la demande du commandant, Célestin se rend sur la scène de crime…



Dérapages de Danielle Thiéry

Éditions Versilio , mai 2015

Un corps d’enfant, très déconcertant, est découvert sur une plage du Nord de la France. Un cas troublant qui laisse perplexes tant les forces de police que le médecin légiste...
_Même la commissaire Edwige Marion, qui dirige maintenant un important service de la PJ parisienne, n’a jamais rien vu de tel.
_Au même moment, Marion récupère sa fille Nina en état de choc et couverte de sang. Nina a quitté Londres et sa sœur Angèle, clandestinement. Elle est murée dans son silence. Angèle et son mari, un scientifique renommé, ont disparu.
_Quels peuvent être les liens entre un enfant étrange mort noyé, une adolescente, un scientifique spécialiste du génome humain… et une jeune mère dont on a enlevé le bébé et qui, séquestrée chez elle, sombre dans l’horreur.
_Commence alors pour Marion une enquête complexe, aux ramifications internationales, et qui va vite sombrer dans l’horreur.
_Après une brillante carrière dans la police - elle fut notamment la première femme nommée commissaire divisionnaire - Danielle Thiéry se consacre à l’écriture.
Plusieurs de ses romans sont traduits à l’étranger et ont reçu des prix dont le prestigieux prix du Quai des Orfèvres (2013)
Dérapages, son 20e livre, est son nouveau polar.



Prendre Lily de Marie Neuser

Fleuve Éditions , mai 2015.

Une mère de famille retrouvée assassinée dans sa baignoire, les seins tranchés, les doigts comme un écrin renfermant deux mèches de cheveux.
Le corps d’une étudiante coréenne abandonné la nuit dans un quartier désert.
Et des jeunes femmes qui témoignent : leurs cheveux coupés net, tandis qu’elles vivent, marchent, respirent dans une petite ville balnéaire d’Angleterre qui ne connaît pas les débordements.

Non loin de la salle de bains de Lily Hewitt vit Damiano Solivo. On lui donnerait le bon Dieu sans confession si ce n’étaient ces déviances auxquelles il s’adonne en secret.
Mais son épouse peut le jurer : Damiano est innocent. Damiano est même victime. Victime, oui : de la complexité d’une machinerie sociale et judiciaire qui sait comment on façonne les monstres.

Premier volume d’un diptyque tiré d’un fait divers qui tourmenta l’Italie et l’Angleterre de 1993 à 2011, Prendre Lily, raconte la traque d’un psychopathe identifié.



Pandemia de Franck Thilliez

Parution Fleuve éditions , juin 2015

Comme tous les matins, Amandine a quitté sa prison de verre stérile pour les locaux de l’Institut Pasteur.
En tant que scientifique à la Cellule d’intervention d’urgence de l’Institut, elle est sommée, en duo avec son collègue Johan, de se rendre à la réserve ornithologique de Marquenterre pour faire des prélèvements sur trois cadavres de cygnes.
Un sac avec des ossements est trouvé dans l’étang.



La Bonne, La Brute et la Truande de Samuel Sutra

Parution Flamand Noir , juin 2015.

Samuel Sutra invité du Chien Jaune à Concarneau du 17 au 19 juillet.

Tonton, ses hommes, l’effet salaire
Dans la truande, il y a des règles ! Bon, pas des masses non plus.
Quand on fait carrière dans cette branche, c’est rarement pour se coltiner des contraintes. Mais il y a une règle qui passe avant toutes les autres, sans laquelle même un coup réussi peut vous faire regretter de l’avoir tenté : il faut toujours payer ses hommes. Toujours !
Tonton parvient à monter un plan aux petits oignons. Il réussit à faucher le plus gros diamant du monde et à le rapatrier chez lui sans laisser ni témoins ni indices.
Mais est-ce l’âge, la fatigue, ou un excès d’enthousiasme, voilà qu’il fait une erreur de débutant : il renvoie ses gars chez eux sans un sou en poche.
Alors, c’est pas qu’ils soient méchants, les mecs, mais dès qu’on parle pognon, ils deviendraient presque pointilleux et auraient bien envie de rappeler au taulier que s’il néglige l’effet salaire, l’ambiance peut franchement se rafraîchir et signer le début des emmerdes…

Un roman policier alliant suspense et humour avec brio.
La garantie d’un très bon moment de lecture !



L’innocence des bourreaux de Barbara Abel

Éditions Belfond , mai 2015

Dans une supérette de quartier, quelques clients font leurs courses, un jour comme tant d’autres. Parmi eux une jeune maman qui a laissé son petit garçon de trois ans seul à la maison devant un dessin animé. Seulement quelques minutes le temps d’acheter des couches pour la nuit.
Parmi eux, un couple adultère, parmi eux une vieille dame et son aide familiale, un caissier qui attend de savoir s’il va être papa, une mère en conflit avec son adolescent...
Des gens normaux, sans histoire, ou presque.
Et puis un junkie qui, à cause du manque, pousse la porte du magasin, armé et cagoulé.
Mais quand le braquage tourne mal et que, dans un mouvement de panique, les rôles s’inversent, la vie de ces hommes et femmes sans histoire bascule dans l’horreur.
Dès lors, entre victimes et bourreaux, la frontière est mince. Si mince...



L’alignement des équinoxes de Sébastien Raizer

Éditions Gallimard Collection Série Noire, mai 2015

Karen Tilliez, fille étrange et fascinante, se prend pour un samouraï, atteint l’équinoxe de la mystérieuse loi de l’alignement en décapitant un homme d’un coup de sabre.
Diane Lempereur, jeune femme aussi séduisante que déboussolée, travaille dans un sex-shop et abandonne tous les repères de sa vie tourmentée en se laissant guider par un psychiatre aux expérimentations singulières.
Silver, boxeuse zen laotienne, et Wolf, ancien commando déphasé, deux flics de la brigade criminelle, vont être entraînés dans ce lavage de cerveau existentiel en forme de grand huit, au son des Stooges, de Kraftwerk et de Coil, dans un univers mutant et mouvant, où rien ne semble impossible – ni aller de soi. Et pendant ce temps, la Vipère règle ses comptes, en attendant son propre équinoxe…



La Mort au Festival de Cannes de Brigitte Aubert

Éditions Seuil, mai 2015.

Le retour d’Élise Andrioli, la célèbre enquêtrice de La Mort des bois, dans une comédie policière style « Agatha Christie sous amphètes ».

Devenue tétraplégique, aveugle et muette à la suite d’un attentat, Élise est invitée au Festival de Cannes comme membre du jury Jeunes Talents. La voici sur la Croisette dans son fauteuil roulant aérodynamique à turbo intégré. Grâce aux miracles de la médecine, Élise a progressé : elle peut bouger la main gauche, saluer comme la reine d’Angleterre et utiliser un ordinateur à synthèse vocale spécial non-voyants.

Heureusement, son flair intact lui permettra de voir clair (!) dans les morts suspectes et spectaculaires qui se succèdent à un rythme plus effréné que celui des projections. Et de mettre le capitaine Kevin Isidore, une sorte de Columbo champion de boxe thaïe et dont l’enquête patauge plus qu’un peu, sur la piste d’un meurtrier aussi rapide qu’inventif.



La filière afghane de Pierre Pouchairet

Édition Jigal Polar, mai 2015.

Pierre Pouchairet est invité du chien jaune 2015.

Alors que la France est la cible d’actes terroristes, Gabin, Marie et leurs collègues de la PJ enquêtent sur des dealers qui opèrent dans une cité de Nice.
Après l’identification d’un réseau structuré et multicarte, les investigations vont remonter jusqu’en Afghanistan.
Là-bas, entre le retrait des forces internationales et la succession d’Hamid Karzai, une page est en train de se tourner dans une ambiance délétère.
Et c’est dans un climat de suspicion et de corruption généralisée doublé d’une violence aveugle que le flic niçois va découvrir les liens entre trafic de drogue et terrorisme !
De Nice à Kaboul, du Helmand aux Pyrénées s’engage alors, pour Gabin et son équipe, une traque impitoyable pour éviter le pire…



À en crever Zone d’ombre sur Grenoble de Sylvain Pettinotti

Editeur Wartberg Verlag , mai 2015

Jef vit sur les bords de l’Isère, à deux pas du cœur de Grenoble. SDF, poivrot impénitent, il se ne soucie de pas grand-chose et surtout pas du reste du monde qui le lui rend bien. Tout va bien jusqu’au jour où deux vieux en costume débarquent dans sa vie. Associés de son grand-père dans les FTP de la Main-d’œuvre immigrée sous l’occupation, les deux anciens maquisards sèment le doute dans la vie calamiteuse de Jef.



Justicier, silences bas-alpins de Manon Torielli

Editeur Wartberg Verlag , mai 2015

Dans un petit village de Haute-Provence, d’étranges meurtres se succèdent. Des cadavres sont retrouvés dans une maison en ruine du bourg. Norbert Tiffauge, commissaire à Marseille, est appelé à enquêter sur ces assassinats. Il va apprivoiser à sa façon les villageois et faire des rencontres auxquelles il ne s’attendait certainement pas. Sur le théâtre des crimes, rôde l’insaisissable « Justicier » qui promène son monde, provoque les enquêteurs et sème autour de lui ténèbres et sortilèges.
Les paysages bas-alpins que traversent les saisons sont des personnages à part entière de l’intrigue.



Maman a tort de Michel Bussi

Parution Presses de la Cité, mai 2015

Mardi 2 novembre 2015. Lorsque Vasile, psychologue scolaire, se rend au commissariat du Havre pour rencontrer la commandante Marianne Augresse, il sait qu’il doit se montrer convaincant. Très convaincant.
Si cette fichue affaire du spectaculaire casse de Deauville, avec ses principaux suspects en cavale et son butin introuvable, ne traînait pas autant, Marianne ne l’aurait peut-être pas écouté.
Car ce qu’il raconte est invraisemblable : Malone, trois ans et demi, affirme que sa mère n’est pas sa vraie mère. Sa mémoire, comme celle de tout enfant, est fragile, elle ne tient qu’à un fil, qu’à des bouts de souvenirs, qu’aux conversations qu’il entretient avec Gouti, sa peluche...
Vasile le croit pourtant. Et pressent le danger.
Jeudi 4 novembre 2015, tout bascule.
Le compte à rebours a commencé. Qui est Malone ?



Mortelle météo de Bertrand Gilet

Parution Gestéditions , mai 2015

Mortelle météo. Enquête à Saint-Gilles-Croix-de-Vie.
Ancienne présentatrice vedette de la météo télévisée, Deborah Capitani est retrouvée morte au petit matin sur la grande plage de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Elle a été assassinée.
Mariée au célèbre chirurgien esthétique Paul Deroy, elle faisait l’unanimité dans la commune, où elle était conseillère municipale.
Dans la ville, c’est la stupeur, l’incompréhension et le chagrin.
Nicolas Baron et Chloé Cortez, jeunes lieutenants de police de La Roche-sur-Yon, se voient confier cette enquête qui fait converger en Vendée toute la presse audiovisuelle et la presse écrite nationale : leur toute première enquête criminelle…



Le Village des Ténèbres de David Coulon

Éditeur : Les nouveaux auteurs, avril 2015

Prix VSD 2015 – Coup de cœur de Franck Thilliez.
Des disparitions inexpliquées, des protagonistes plongés dans un monde surréaliste où se mêlent incompréhension, découvertes macabres, secrets inavouables...
Une descente aux enfers aux portes de la folie... Terrifiant !
Au coeur du massif du Champsaur, Luc, un jeune gendarme, tente de résoudre l’énigme des disparus de la forêt. Ses investigations le mèneront dans un village étrange où vit en autarcie une communauté de femmes. Commence alors pour lui et son amie, Julie, détenue prisonnière, une course contre la montre pour élucider le mystère et pour échapper à la folie meurtrière des habitantes de cet endroit maudit.
Ne vient-il pas d’ouvrir la boîte de Pandore ?



Le sang du passé de Fabrice Pichon

Les éditions du Citron Bleu , mai 2015

1476, à la veille de la bataille de Nancy, qui lui coûtera la vie, le dernier des Ducs de Bourgogne, Charles le Téméraire confie au chevalier D’Andelot d’Ouche, la mission d’escorter trois coffres d’or sur la route menant à Dijon. Le précieux chargement doit être remis à un mercenaire chargé de joindre 5000 hommes aux troupes ducales.

Aujourd’hui, Marc Mercurio, avocat d’affaire et inventeur réputé de trésors, poursuit une quête commencée par ses ancêtres pour retrouver le trésor perdu depuis plus de cinq siècles, aidé par son associé Jean-Claude Badelon et Floriane Lacombe, une jeune journaliste.

Ferdinand Andelot, également à la recherche de ce qu’il estime être le trésor de sa famille, va tout mettre en œuvre pour empêcher l’avocat d’aller au bout de sa recherche. Assisté de « Sarcome », un tueur aux méthodes douces, infiltré dans l’équipe de son adversaire, il mettra tout en œuvre pour s’emparer des coffres disparus.

Lorsque le passé fait couler un sang maudit dans les veines....les ambitions se déchainent et chacun mène sa quête.

En savoir plus sur http://www.fabricepichon.com



Une putain d’histoire de Bernard Minier

Parutions XOEditions , avril 2015

Une île boisée au large de Seattle…
« Au commencement est la peur.
La peur de se noyer.
La peur des autres,
ceux qui me détestent,
ceux qui veulent ma peau.
Autant vous le dire tout de suite :
Ce n’est pas une histoire banale. Ça non.
c’est une putain d’histoire.
Ouais, une putain d’histoire… »



Les pleurs du Mal de Bruno L’Her

Éditeur Noir’édition, février 2015


Tous nos enfants naissent beaux et angéliques. Des beaux petits anges qui en grandissant, le restent…
Mais parfois, tout cela n’est qu’apparence.
Certains d’entre eux finissent par révéler un visage hideux, une âme profondément monstrueuse et un esprit criminel...
Dans cette nouvelle enquête, les gendarmes Garnero et Cavalli vont devoir se confronter à une terrible évidence : l’innocence peut devenir diabolique !



L’hygiène de la Vermine de Jean-Marc Royon

AAARG ! Éditions , Collection Canaille, avril 2015

Le roman noir et comique d’un éternel raté
La République est en danger. Enfin, le quartier de la République. La misère pullule, la crasse s’installe, le Pôle Emploi est saturé... Le cœur de la capitale est gangréné. C’est en tout cas l’opinion de Jean-Louis Neuheur, un jeune commerçant dynamique qui va tenter de remédier au problème. Misère et affaires n’ont jamais fait bon ménage, il est temps de mettre un coup de clean. La mort commence à s’abattre aveuglément, d’abord sur les plus démunis, bientôt sur les notables. La police est sur les dents et croit tenir son coupable : Étienne Joblard. Ce pauvre Joblard, qui une fois encore va devoir mener sa propre enquête pour prouver son innocence. Quelle purge d’avoir à sauver sa peau quand on n’attend plus rien d’autre de la vie que de la finir peinard au coin d’un zinc. Mais Joblard aimerait bien profiter de l’occase pour prouver une bonne fois pour toutes que, bordel ! la misère n’est pas un crime.

« Certains sont nés sous une bonne étoile, moi j’ai dû naître pendant une éclipse. »



Amor de Dominique Forma

Éditions Rivages, avril 2015

Un couple de jeunes bourgeois libérés recrute une baby-sitter. L’arrivée de cette jeune femme va bouleverser leur vie de fond en comble.
Un roman noir où la sexualité côtoie de près le mensonge, la manipulation et la paranoïa.



Il était tout froid dans l’est de Thierry Bourcy

Éditions La Baleine, avril 2015.

S’il n’y avait pas eu ce capot de roue de Polikarpov en vente sur le Bon Coin, pas sûr que le Poulpe se serait bougé en Alsace, « la seule région de France qui est restée à droite, un coin où les curés sont payés par l’État ! ».
Et ceci malgré le fait divers qui vient de survenir sur le massif du Vieil-Armand : un jeune passionné de la Grande Guerre, Julien Gonvis, vient d’être retrouvé étranglé au fond d’une tranchée.
Mais maintenant que Gabriel est ici, à Uffholtz, autant faire d’une pierre deux coups.
A priori, Julien, jeune étudiant en histoire, n’avait pas le profil pour se faire trucider. Mais Gabriel découvre rapidement que le jeune homme préparait une thèse sur le projet d’enfouissement de déchets nucléaires à Burensheim.
Serait-ce une piste ? Aurait-il, au cours de ses recherches, réveillé le chat qui dort ?



Meurtre à Tombouctou de Moussa Konaté

Édition Métailié , avril 2015.

Une enquête du commissaire Habib Un jeune Touareg est retrouvé mort au pied d’un figuier, non loin de Tombouctou. Quelques heures plus tard, devant un hôtel de la ville, un cavalier enturbanné de noir tire trois coups en l’air en proférant : “Sales mécréants de Français, vous allez tous mourir. Qu’Allah vous maudisse !” Branle-bas de combat : les terroristes sont à nos portes ! Il n’en faut pas plus pour que Bamako dépêche sur place le commissaire Habib, flanqué de son adjoint Sosso et d’un agent du Renseignement français, Guillaume. À Tombouctou on a le sang chaud, et la famille a tôt fait d’accuser un clan rival et néanmoins parent, tandis que tout le monde tente d’écarter Habib de l’enquête : les notables lui conseillent fermement de repartir chez lui sans faire de vagues, le gouverneur lui propose de confier l’enquête à un marabout-devin très puissant. Guillaume, lui, voit des terroristes partout, quand il ne tombe pas amoureux de chaque Tombouctienne qui passe. Avec son copain Sosso, ils écument les rues de la ville et découvrent fascinés quelques-unes des étranges coutumes du coin. Mais Habib est un vieux sage, pas du genre à se laisser impressionner ; entre le silence des uns et les mensonges des autres, il se fraye le seul chemin valable : celui de la vérité.
Juste avant la guerre, aux portes du désert malien, Moussa Konaté met en scène un peuple fier, qui défend farouchement ses traditions ; loin des clichés sur l’Afrique mystérieuse ou l’islamisme rampant, il livre un roman policier efficace et juste, où l’on découvre que, dans les tribus touaregs, les femmes ne disent rien mais n’en pensent pas moins.



Corsaires de l’est de Firmin Le Bourhis

Édition Palémon , avril 2015

Une disparition inquiétante va pousser le lieutenant Phil Bozzi et le capitaine François Le Duigou à se rendre à Saint-Malo.
La célèbre cité corsaire est également en proie à de nombreux vols de moteurs de bateaux…
L’enquête s’annonce sombre et les pistes s’entrecroisent. La découverte d’un corps tatoué d’étranges symboles va compliquer un peu plus cette intrigue.

Du Sillon de Saint-Malo aux prés-salés du Mont-Saint-Michel, en passant par les parcs à huîtres de Cancale, nos deux policiers vont devoir jouer serré pour mener leurs investigations, qui les pousseront même jusqu’à Avranches, et du côté de Gruissan, dans l’Aude.



L’ombre de Claude de Daniel Cario

Édition Palémon , avril 2015

Edwige Hampson est une anglaise distinguée et raffinée, d’une élégance extrême. Elle est pourtant internée dans un asile d’aliénés. Le directeur de l’établissement la présente à l’un de ses amis, écrivain. Séduit par cette femme et intrigué par son comportement, celui-ci va essayer de découvrir les raisons de sa démence.
À la manière d’un policier, il va mener son enquête et pénétrer pas à pas dans l’univers de cette mystérieuse créature.
De surprise en surprise, il reconstruit son douloureux passé et comprend qu’elle avait en effet de quoi perdre la raison…

Un portrait poignant, qui décrypte bribe par bribe la personnalité fascinante de l’héroïne et installe un subtil crescendo dans l’angoisse jusqu’à un dénouement dévoilant enfin une vérité bouleversante.

Avec L’ombre de Claude, thriller qui tient le lecteur en haleine du début à la fin, Daniel Cario signe sans aucun doute l’un de ses meilleurs romans.



La vieille dame qui ne voulait pas mourir avant de l’avoir refait de Margot D. Marguerite

Éditions Pocket , mars 2015

Depuis qu’une mystérieuse « bande de vieux » exécute un à un leurs lieutenants, Zampierri et Stan-le-Slave, barons de la pègre, se perdent en conjectures. Aussi bizarre que cela puisse paraître, il semblerait qu’une vieille dame veuille leur peau.
Cette femme, c’est Pauline Verdi – quelques décennies au compteur, passées pour la plupart dans le militantisme armé. Espagne, Indochine, Algérie, elle a été de toutes les luttes antifascistes et anti-impérialistes.
Et si elle réactive aujourd’hui ses anciens réseaux, c’est pour une raison bien personnelle : la famille.
Et la vengeance...



Adieu Lili Marleen de Christian Roux

Éditions Rivages , parution mars 2015.

Julien est pianiste dans un restaurant du Ve arrondissement où, invariablement, Magalie de Winter, une cliente âgée à l’élégance surannée, lui demande déjouer Lili Marleen. Jusqu’au jour où elle cesse de venir.
En revanche, Julien reçoit la visite de « Carlos », un individu patibulaire et musclé qui l’oblige à le suivre. Il comprend que son passé l’a rattrapé. Dans une autre vie, Julien a failli devenir un concertiste de haut niveau. Mais il s’est retrouvé dans les griffes d’un agent artistique de seconde zone, un type louche qui effectue des « missions » pour le compte d’un gangster.
Voilà Julien contraint de reprendre du service pour Kamel et sa bande. Sa mission : jouer du piano sur le yacht d’un milliardaire russe. Lorsqu’il découvre que Magalie de Winter figure parmi les passagers de la croisière, il comprend que cette vieille dame excentrique a, elle aussi, un passé caché...



Reflex de Maud Mayeras

Édition Pocket Thriller , mars 2015

Photographe de l’identité judiciaire, Iris Baudry est discrète, obsessionnelle, déterminée. Disponible nuit et jour, elle shoote en rafales des cadavres pour oublier celui de son fils, sauvagement assassiné onze ans auparavant.
Mais une nouvelle affaire va la ramener au coeur de son cauchemar : dans la ville maudite où son enfant a disparu, un tueur en série s’est mis à sévir. Et sa façon d’écorcher ses victimes en rappelle une autre...
La canicule assèche la ville, détrempe les corps et échauffe les esprits, les monstres se révèlent et le brasier qu’Iris croyait éteint va s’enflammer à nouveau dans l’objectif de son reflex.



Echanges de Danielle Thiéry

Édition J’ai Lu, avril 2015

La commissaire E. Marion est revenue à la police criminelle, mais une balle dans la tête lui a laissé d’étranges séquelles.
Elle se voit confier les affaires non résolues. En épluchant un dossier, elle fait la connexion entre une ancienne enquête sur des enlèvements d’enfants et l’enlèvement récent de Gabriel, 5 ans.
Elle part seule sur le terrain, au risque de se jeter dans la gueule du loup.



Mausolée de Antoine Tracqui

Éditions Critic, mars 2015.

Il y a très longtemps, en terre étrangère. Un puissant monarque et son vieux général préparent l’ultime phase d’un plan terrifiant. À la clé, la mort de milliers d’innocents. 1978. États-Unis. En échouant son navire à l’embouchure d’un fleuve côtier de l’Oregon, un jeune marin imbibé fait bien malgré lui une stupéfiante découverte ; parce que tout le monde le croirait fou, il préfère garder le silence. De nos jours. Pour Caleb McKay et son équipe, l’heure de l’action a sonné. Le milliardaire Kendall Kjölsrud leur propose un nouveau contrat hors norme : rien moins que la quête du plus grand trésor archéologique de l’Histoire. Au même instant, au cœur de l’Asie, un tyran aussi illuminé que sanguinaire met ses troupes en ordre de bataille. Tandis que gronde la menace d’une crise internationale sans précédent, une course contre la montre s’engage des deux côtés du Pacifique – avec la folie et la mort toujours en embuscade.
Dans son autre vie, Antoine Tracqui est médecin légiste, spécialiste en toxicologie et expert auprès des tribunaux. Passionné de littératures de l’imaginaire, de snowboard et de vieux whiskies, il a décidé de se lancer dans l’écriture d’une série de thrillers historiques, genre ordinairement monopolisé par les écrivains anglo-saxons – Clive Cussler et Dave Gibbins en ligne de mire. Son premier roman, Point Zéro, a été plébiscité par la critique et remarqué par de nombreux prix. Mettant une nouvelle fois en scène Caleb McKay et la Hard Rescues, Mausolée en est le digne successeur.



"La voie des âmes" Laurent Scalese mars

Édition Belfond , mars 2015.

Elles sont partout, elles sont invisibles, elles se sont emparées de nos corps et veulent nous posséder. Ce sont les âmes noires de nos ancêtres. Un seul homme pourra les combattre. Pour sauver la femme qu’il aime...

Richard Neville est un flic français comme il en existe peu. En touchant la main d’une victime il parvient à reconstituer les derniers instants de la vie de celle-ci, et à identifier son assassin – ce qui lui vaut d’être régulièrement sollicité par les polices du monde entier. Cette fois à NY il est parti en mission accompagné de sa femme Clara... assassinée en pleine journée à Central Park. Lui, le super flic, n’a pas pu protéger l’amour de sa vie, la mère des ses enfants... Mais dès le soir du meurtre d’étranges incidents surviennent : Richard pense d’abord que Clara cherche à communiquer avec lui de l’au-delà. Jusqu’à ce qu’une femme étrange le visite pour lui proposer un marché incroyable : revenir quelques instants avant le meurtre de sa femme pour qu’il essaie de la sauver, en échange de son obéissance aveugle...



Mauvaise graine Poche de Danielle Thiéry

Edition le Masque Poche , mars 2015.

L’équipe du commandant Valentin enquête sur une série de meurtres commis dans le quartier de la gare du Nord.
Le tueur a une signature étrange : il ne s’en prend qu’aux femmes âgées vivant seules, et laisse ses victimes dans un décor de veillée funèbre.
Tandis que l’enquête piétine, faute d’indices, Madeleine Cornot, vieille fille aigrie et solitaire, voit son quotidien bouleversé par sa rencontre avec Mathieu, un « drôle de jeune » au regard glaçant.
Se noue entre eux une relation ambiguë autour de laquelle rôdent la mort et la folie.



De chair et d’os Broché de Dolores Redondo

Éditions Mercure de France mars 2015.Dolores
Redondo (Auteur), Anne Plantagenet (Traduction)

Brillant élément du commissariat de Pampelune, l’inspectrice Amaia Salazar se voit chargée d’enquêter sur d’atroces crimes sexuels. Les victimes sont des femmes et tout semble indiquer que les bourreaux soient leurs maris ou compagnons.
Mais des rituels macabres, qui rappellent des pratiques de sorcellerie locale, laissent penser qu’un fou diabolique pourrait orchestrer ces meurtres en série. Salazar n’en a pas fini de découvrir les turpitudes de cette vallée de Baztan dont la rivière semble emporter les secrets terrifiants.
Amaia Salazar a d’autant plus de mal à mener son enquête qu’elle vient de donner naissance à l’enfant qu’elle et son compagnon ont tant désiré. Pas facile de devenir mère quand la mort rôde et que le souvenir de celle qui vous a donné la vie vous inflige de violents cauchemars.
Mais la jeune femme entend bien aller jusqu’au bout de ses recherches, quels qu’en soient les résultats.



Trois fourmis en file indienne Broché de Olivier Gay

Éditeur : Le Masque , mars 2015

Fitz deale tranquillement sa coke dans un club parisien quand il reçoit des messages insistants de Bob le hacker, qui a pris la fâcheuse habitude de s’immiscer dans sa vie sans y être invité : « Tu m’avais promis une faveur. Il est temps de passer à la caisse ».
En effet, dans l’épisode précédent, Fitz s’était engagé sur l’honneur à lui rendre un service futur en échange de son aide. Le hacker lui demande de se faire passer pour un amateur d’art et le met sur la liste des VIPs invités à la vente aux enchères privée sur l’île du multimilliardaire Philip Munster. Sa mission : se faufiler dans le bureau de l’homme d’affaires et y placer un dispositif de piratage informatique. Pour parfaire sa couverture, il cherche une escort quand il est contacté par Jessica, son ex travaillant à la police judiciaire.
Elle a elle aussi Philip Munster dans son radar, car il est suspecté de financer des groupes terroristes internationaux. Dans le collimateur des Stups et sous la pression de Jessica, Fitz n’a d’autre choix que d’accepter qu’elle l’accompagne.
Fitz et Jessica, couple forcé et détonant, s’embarquent dans une aventure haute en couleur et en rebondissements, digne de OSS 117.



Burn Out de Didier Fossey

Flamant Noir Editions , mars 2015

Didier Fossey invité du Chien Jaune 2015

Au coeur de la B.A.C parisienne...
Paris. Avril 2014.
Une série de vols d’objets d’art a lieu dans les cimetières parisiens. La police est sur le coup mais, lors d’une nuit de planque, un policier se fait assassiner. Pas de témoins. Peu d’indices. Ses collègues présents sur place n’ont rien vu.
Boris Le Guenn, chef de groupe de la B.A.C. au 36 quai des Orfèvres, est saisi de l’affaire. Malgré son manque d’effectifs et plusieurs enquêtes à gérer, il devra en plus faire face à la descente aux enfers d’un de ses hommes…
Le temps passe. Les vols se multiplient, les crimes aussi et les pistes sont dérisoires. Boris Le Guenn et son équipe doivent mener à bien ces affaires, non sans danger pour eux, tant sur le plan professionnel que personnel.
C’est un monde désenchanté, un monde dans lequel l’histoire ne se termine ni bien ni mal, elle se termine c’est tout. Certains flics boivent pour oublier, d’autres ont une démarche plus radicale, violente, imprévisible.
Burnout, nuits de planques et de filoches. Ça pue la clope, le sang et la sueur de ceux qui veillent sur la population. Ces flics, obsédés par leur boulot, à qui on demande de laisser au vestiaire leurs problèmes personnels, sont vite rattrapés par leurs démons et leur paquetage s’alourdit de quelques cauchemars…



Mémé goes to Hollywood de Nadine Monfils

Éditions Pocket, mars 2015

Attention, Mémé Cornemuse est de retour ! Au programme : un road movie en baraque à frites puis en cargo, des préparations culinaires fantaisistes, voire mortelles... et, au bout du tunnel, une rencontre avec Jean-Claude Van Damme himself. Enfin, peut-être.
Mémé Cornemuse a décidé d’aller rencontrer son Dieu : Jean-Claude Van Damme. Comme il tourne à Hollywood, il faut qu’elle trouve du pognon sans bosser. Elle s’inscrit donc à l’émission de Jacques Pradouille, Adoptez-moi. Objectif : arnaquer la famille d’accueil, des bourgeois qui rêvent d’une mamy confitures pour leurs mouflets. En deux temps, trois mouvements, Mémé se casse avec leurs économies et une camionnette aménagée en baraque à frites, direction le port du Havre, où elle se fait embaucher comme cuisinière sur un cargo. Mais ses talents culinaires déciment les marins, et les survivants préfèrent la débarquer sur une plage de la mer du Nord, où elle apprend avec indignation le kidnapping de JCVD. Les ravisseurs n’ont qu’à bien se tenir, Mémé a la pantoufle tueuse, ça va saigner !



Tout doit disparaître de jean-Bernard Pouy

Éditions Gallimard, mars 2015

Tout doit disparaître - Nous avons brûlé une sainte ; La pêche aux anges ; L’homme à l’oreille croquée ; Le cinéma de papa ; RN 86

A la recherche de l’honneur perdu de Jeanne d’Arc, des mystères de l’épouse suicidaire ou de ceux, honteux, d’une famille militante.
A la recherche de l’enfant disparu ou d’une victime devenue proie.
Cinq récits métaphoriques ou brutalement réalistes, parcours initiatiques menés par des rebelles littéraires, des adolescents piétinés, des maris aimants mais floués, des mères douloureuses, des fils en manque...
Cinq récits graves mais stylistiquement suffisamment décalés pour que l’humour apaise un peu la douleur du Monde.
Cinq romans noirs datant des années 80 et 90 et publiés à la Série Noire.



Temps glaciaires de Fred Vargas

Éditions Flammarion, mars 2015.

Fred Vargas revient avec un roman policier autour du commissaire Adamsberg, quatre ans après L’Armée furieuse.

Fred Vargas est née en 1957, il s’agit là de son nom de plume pour l’écriture de romans policiers. Passionnée d’archéologie, pendant toute sa scolarité, elle ne cesse d’effectuer des fouilles. Elle suit des études d’histoire, s’intéresse tout d’abord à la Préhistoire puis choisit d’orienter son parcours vers le Moyen-Age. Fred Vargas a quasiment créé un genre romanesque : le Rompol. Avec 13 romans à son actif, tous parus aux Éditions Viviane Hamy, elle a été primée à plusieurs reprises notamment pour Pars vite et reviens tard qui se voit récompensé du Grand Prix des Lectrices de ELLE en 2002, du Prix des libraires et du Deutscher Krimipreis (Allemagne).Fred Vargas a su créer des personnages étonnants et attachants. Le plus célèbre des commissaires vargassiens, Jean-Baptiste Adamsberg, et son acolyte, Adrien Danglard, constituent des personnages récurrents des ouvrages de l’auteur. Les livres de Fred Vargas sont traduits dans une quarantaine de pays et sont adaptés au cinéma ou la télévision.



Over de Stéphane Heurteau

Éditions Locus Solus, mars 2015.

Jack Quervellat est un super flic de la PJ bordelaise. Dévoré par un quotidien violent, son couple bat de l’aile et Jack masque ses angoisses dans divers abus. Il est « borderline ». Jusqu’à sa rencontre avec une journaliste qui devient sa maîtresse. Mais après la rupture avec sa femme puis sa maîtresse, Jack pète les plombs et au cours d’un interrogatoire, commet une bavure et tue un suspect, ce qui l’exclut de la police.
Par la suite, sa femme, sa fille et sa maîtresse sont assassinées et il échappe de peu à la mort. À son réveil, il apprend les raisons du massacre, attribué à la mafia bordelaise. C’est un homme brisé qui s’installe sur l’île d’Ouessant puis au Conquet, où il s’isole du monde.
Mais un soir de tempête, il assiste malgré lui à un meurtre. Le voilà de nouveau au cœur d’une sombre affaire. En lui se réveille le flic aux méthodes expéditives…



Meurtres à l’Académie de Jô Soares

Éditions Gallimard , mars 2015

Assassinatos na Academia Brasileira de letras
Trad. du portugais (Brésil) par François Rosso
À Rio de Janeiro dans les années 1920, le sénateur Bezerra, médiocre écrivain auteur d’un roman intitulé Meurtres à l’Académie, est retrouvé mort le jour même de son entrée à … l’Académie brésilienne des Lettres.
Lors de ses obsèques, un de ses collègues s’écroule à son tour.
Le commissaire Machado Machado – son père idolâtrait l’écrivain Machado de Assis –, tout de blanc vêtu et coiffé de son éternel panama, se lance à la poursuite d’un assassin qui semble bien déterminé à assassiner tous les Immortels…



Black Cocaïne de Laurent Guillaume

Éditeur Gallimard , Collection Folio policier, mars 2015

Une enquête de Solo, le privé malien
Viré des stups en France, Solo vivote comme détective à Bamako, capitale du Mali, en noyant ses souvenirs dans l’alcool. Une jeune touriste qu’il avait aidée à faire sortir de la prison où elle croupissait pour trafic de cocaïne, est retrouvée égorgée. Solo veut comprendre pourquoi, comme il veut comprendre pourquoi quelqu’un s’attaque à ses proches.
Tandis que les cadavres se multiplient, il se lance à la poursuite des assassins à travers ce pays de chaleur, de poussière et de violence…



Trait bleu de Jacques Bablon

Éditions Jigal Polar , février 2015

Ça ressemble à l’Amérique, là où les vivants barbotent dans les grands lacs et les morts dans des baignoires remplies d’acide…
« Tout a commencé quand on a retrouvé le corps de Julian McBridge au fond de l’étang que les Jones avaient fait assécher pour compter les carpes. Ils auraient plutôt eu l’idée de repeindre leur porte de grange ou de s’enfiler en buvant des Budweiser et c’était bon pour moi. McBridge n’était pas venu ici faire trempette, ça faisait deux ans que je l’avais balancé là par une nuit sans lune avec un couteau de chasse planté dans le bide. 835 carpes et 1 restant de McBridge. Les Jones avaient un cadavre sur les bras, ils ont commencé à se poser les questions qui vont avec… »



Le Sans Pareil de Stéphane Prat

Éditions Petit Pavé , février 2015

Un adolescent orphelin disparaît de la Côte d’Émeraude sous un soleil de chien. Il ignore encore à quel point il est trempé dans le nettoyage policier du bar-hôtel le Sans Pareil, Saint-Malo intra-muros.

L’adolescent change d’abord d’identité et goûte une paix bien méritée. Mais paranoïa et vengeance se disputent bientôt sa nouvelle peau. L’inspecteur Baudrillard et le demi-sel Jean-Patrick Voyer, barjots notoires, sont à ses trousses. Le règlement de compte avec soi-même se révélera le plus sanglant de tous.



Voici le temps des assassins de Gilles Verdet

Éditions Jigal Polar , février 2015

Verlaine, Rimbaud et consorts… Quand les poètes maudits servent de socle au polar !
Un casse à Saint-Germain-des-Prés qui tourne mal. Un braqueur au tapis, Simon, flingué à bout portant par deux princesses saoudiennes qui se tirent avec le butin… Paul en réchappe et s’enfuit sans comprendre… Ailleurs, une femme s’immole en chuchotant un poème… Puis c’est au tour des autres, les amis de Paul, de mourir au son des rimes : écrasé, flingué sur les vers de Verlaine, suriné, étouffé en écoutant Rimbaud… Tous d’anciens anars rescapés des temps d’avant… Avant la semaine sanglante… Avant que l’eau noire de la Seine ne réveille des souvenirs oubliés… Avant le temps des assassins…



Ordures T2 de S. Piatzszek et O. Cinna

Éditions Futuropolis , janvier 2015
Un récit de Stéphane Piatzszek. Dessin d’Olivier Cinna

Ils sont trois, Alex, Moudy et Samir, plutôt canailles ou vauriens que délinquants, à vivre tant bien que mal, en marge d’une société qui n’est pas faite pour les intégrer.
Un trio singulier, uni dans l’amitié, solidaire dans leur destin pourri, dans leur quotidien navrant.
Le dessin de Cinna, aux noirs et blancs denses et âpres, au trait vivant et précis, accompagne au plus juste le récit tendu et subtil de Piatzszek.



Sens interdit[S] de Jacques Saussey

Editosn Atelier Mosesu , février 2015

Le corps d’un enfant de huit ans est repêché dans un étang isolé au fond des bois. Le cadavre, complètement nu, ne présente aucun signe de lutte ni de violence sexuelle, laissant à penser que le petit garçon a succombé à un accident.
Seulement, il s’agit du cinquième enfant qui meurt dans cette petite ville de province en moins de deux mois.
Et cette fois, il s’agit du fils du légiste. Alors, on m’a appelé pour que je prenne le relais.
Moi, vous me connaissez, je suis incapable de refuser quand on me demande un coup de main.
Entre autres…

Les sanglots longs des violents autochtones.



N’éteins pas la lumière de Bernard Minier

Éditions XO , février 2015

« Tu l’as laissée mourir… »
Christine Steinmeyer croyait que la missive trouvée le soir de Noël dans sa boîte aux lettres ne lui était pas destinée. Mais l’homme qui l’interpelle en direct à la radio, dans son émission, semble persuadé du contraire… Bientôt, les incidents se multiplient, comme si quelqu’un avait pris le contrôle de son existence. Tout ce qui faisait tenir Christine debout s’effondre. Avant que l’horreur fasse irruption.
Martin Servaz, de son côté, a reçu par la poste la clé d’une chambre d’hôtel. Une chambre où une artiste plasticienne s’est donné la mort un an plus tôt. Quelqu’un veut le voir reprendre du service… ce qu’il va faire, à l’insu de sa hiérarchie et de ses collègues.
Et si nos proches n’étaient pas ce que nous croyons  ? Et si dans l’obscurité certains secrets refusaient de mourir  ? Non, n’éteignez pas la lumière, ou alors préparez-vous au pire…

Après les grands succès de Glacé et du Cercle, Bernard Minier revient avec un thriller sur la manipulation et l’emprise, en explorant nos cauchemars les plus intimes, nos phobies et nos obsessions…

Lire un extrait...



Malefica, tome 3 La voie du sang de Hervé Gagnon

Éditeur Hugo Et Cie, février 2015.

Vingt ans se sont écoulés depuis qu’Anneline, Jeanne et François ont percé le secret du dernier roi mérovingien et échappé au sort funeste que leur réservaient Louis XIII, le cardinal de Richelieu et l’inquisiteur Guy de Maussac.

En 1659, le clan Dujardin vit paisiblement en Bretagne, mais son passé n’est jamais très loin. La descendance de Childéric III reste crainte par les uns et convoitée par les autres. Malgré eux, Anneline et les siens devront affronter l’Inquisition et le cardinal Mazarin pour retrouver l’ultime legs d’Arégonde.



La jeune fille au marteau de Marie Devois

Editeur Cohen&Cohen , collection ArtNoir , février 2015.

Ce livre (le deuxième opus de Marie Devois dans la collection) est consacré à l’enquête menée autour du célèbre tableau disparu de Diego Velázquez L’Expulsion des Morisques. Cette formidable investigation, pleine de rebondissements, plonge le lecteur dans l’Espagne du Siècle d’Or mais déclenche également une série d’événements bien présents auxquels il faudra donner un sens : effractions, enlèvement, séquestration…
et un meurtre commis voilà plus de dix ans.

Marie Devois, après avoir travaillé pour le ministère de la Justice,enseigne le droit pénal et signe ici son sixième roman policier.
« ArtNoir » est la première et la seule collection au monde entièrement consacrée aux thrillers se déroulant dans le monde de l’art : meurtres de peintres, aventures autour d’un tableau disparu, faussaires assassins, tous les thèmes en rapport avec le microcosme artistique sont adéquats.



Apnée noire de Claire Favan

Éditeur : Pocket , Collection Thriller Policier, février 2015
Invitée du Chien jaune 2015
Tout est là, comme avant. Une jeune femme, noyée dans la baignoire.
La cordelette bleue qui lui attache, dans le dos, les poignets aux chevilles.
Jusqu’au pendentif en forme de trèfle à quatre feuilles – un détail jamais révélé à la presse... LA signature du serial killer Vernon Chester.
Sauf que...
Voilà plus d’un an que Chester a poussé son dernier souffle dans le couloir de la mort.
Alors ? Un imitateur ? Une erreur judiciaire ?
Pour Megan Halliwell, du FBI, et Vince Sandino, flic au passé trouble, la plongée en eaux profondes devient aussi perverse qu’irrespirable...



Un Parfum de soufre de Sylvain Forge

Éditions du Toucan , janvier 2015

La capitaine Isabelle Mayet (cf La Trace du silure, 2013) est officier dans l’équipe PJ du commissariat de Nantes.

Dans la maison de retraite des Agapanthes où vit la mère d’Isabelle, malade d’Alzheimer, on retrouve un matin le cadavre totalement carbonisé d’une vieille dame. Seul son corps est brûlé, le reste de la chambre et du lit est intact.

Le médecin légiste penche pour la thèse d’une autocombustion, phénomène rarissime mais qui nécessite un comburant, produit accélérateur, ultra-puissant. En fouillant le passé de la victime, Isabelle découvre qu’elle était d’origine indienne et liée à la secte des Jaïnis où le feu est couramment utilisé dans les rites mortuaires…



Miettes de sang de Claire Favan

Éditions du Toucan , janvier 2015

Le lieutenant Dany Myers est officier de police dans une petite ville du Midwest américain. Son père y était commissaire et lorsqu’il a brutalement disparu, Dany a tout naturellement voulu prendre la relève. Mais cet « héritage » est encombrant et il est mal perçu de ses supérieurs. On lui confie plutôt les tâches subalternes et ses collègues gardent leurs distances.

Sa vie sentimentale n’est pas non plus une réussite, longue suite d’échecs et d’occasions manquées. C’est un homme seul et pessimiste.

Jusqu’à ce qu’il soit, par hasard, confronté à un bien étrange suicide que ses supérieurs veulent classer à tout prix et au plus vite.

Mais Dany a un défaut, il est têtu…



Le soleil noir de Armèle Malavallon

Éditions Les Nouveaux Auteurs , février 2015

Gagnant prix VSD 2015

Montpellier, mois de juillet, sous un soleil de plomb. Le corps d’une paisible retraitée, ou plutôt ce qu’il en reste, est découvert un dimanche matin dans son salon.
Un petit tas de cendres et deux jambes intactes semblant miraculeusement rescapées d’un brasier infernal.
L’hypothèse d’un phénomène de combustion humaine spontanée est aussitôt évoquée, plongeant les policiers chargés de l’enquête, dans une profonde perplexité.
Un deuxième corps va les lancer sur la piste du Seraphim, l’ange de feu ou bien le Diable en personne ?



Et ils oublieront la colère de Elsa Marpeau

Éditions Gallimard, série noire , janvier 2015

Été 1944. Une femme court dans la campagne icaunaise. Elle cherche à échapper à la foule qui veut la tondre.
Été 2015. Un homme a été tué près d’un lac. La gendarme chargée de l’enquête soupçonne que son meurtre est lié à une tonte, qui a eu lieu soixante-dix ans plus tôt.
Entre aujourd’hui et hier, les destins s’entremêlent mais les protagonistes ne s’en souviennent plus – ils ont oublié la colère, les jours de liesse et la cruauté des vaincus contre ceux de leur camp, lors de la Libération.
L’enquête va exhumer ce passé dont plus personne ne veut se rappeler.



Gran Madam’s de Anne Bourrel

Édition Manufacture De Livres , février 2015

Anne Bourrel invitée du Chien Jaune 2015

Virgine Lupesco, ex-étudiante en lettres, est tombée dans la prostitution. Elle « travaille » sous le nom de « Bégonia Mars » à la Jonquera, dans une de ces boîtes proches de la frontière, le Gran Madam’s.
Quand elle ne se plie pas aux désirs de Ludovic, son mac, elle prend des coups. Et pourtant c’est ensemble, et avec l’aide du Chinois, qu’ils vont assassiner le patron du Gran Madam’s, le Catalan. Ils déposent son corps au sommet du monument pyramidal qui, sur l’autoroute, borde la frontière francoespagnole.
Bégonia, Ludovic et le Chinois vont ensuite prendre la fuite vers Paris.
À Leucate, ils rencontrent Marielle, une jeune ado fugueuse qui leur demande de la ramener chez elle.
La cavale bifurque et prend un tour inattendu.



La Fourmi assassine de Patrice Pluyette

Éditions Albin Michel , janvier 2015.

Odile Chassevent vient de disparaître. Son compagnon Francis Lecamier ferait un bon coupable mais c’est oublier un peu vite Legousse, éleveur de porcs sans activité qui vit avec sa vieille mère dans une ferme isolée.

Lorsque l’inspecteur Rivière débarque, les indices font défaut. Des premiers aveux obtenus conduisent à une fausse piste : le mystère reste entier. Une hypothèse pourrait bien le résoudre, ce n’est pourtant qu’une hypothèse.



Danser avec le diable de Maud Tabachnik

Édition Albin Michel, février 2015

Le roman est articulé autour d’une double enquête : l’une visant un tueur atypique, imprévisible, parfois dément, parfois rusé ; l’autre explorant les enjeux politico-économiques de la Russie de Poutine au travers d’une famille russe qui a connu l’enfer stalinien puis le dégel soviétique.
Au centre un flic marié à une riche avocate, le produit même de la réussite américaine, qui découvre sidéré la faille de sa propre histoire. Policier de San Francisco, Boris Berezovsky est sur la piste de Ferris Holme, psychopathe d’un type particulier, victime du syndrome de Klinefelter (en apparence débile mais très manipulateur).
Ferris a tué plusieurs fois, ne laissant aucune trace qui puisse l’accuser, et poursuivant sa route erratique. Mais Boris a d’autres problèmes, en particulier avec son père Vladimir, juif russe anarchiste arrivé aux USA à quinze ans en 1953 et d’un anticommunisme plus que virulent.
Vladimir s’est fait agresser puis cambrioler par des membres de services secrets étrangers qui connaissaient ses relations avec son neveu, l’oligarque Boris Berezovsky, prétendument suicidé à Londres. Boris l’Américain, qui ignorait tout de cette histoire, découvre paniqué que son père a un passé plus qu’équivoque, dont il ne lui a jamais parlé.
Et tandis que Holme continue à décimer qui l’énerve ou le méprise, Boris cherche avec la mafia russe locale qui, du MI5 ou du FSB, en veut à son père…



La revalorisation des déchets de Sébastien Gendron

Éditeur Albin Michel, janvier 2015

Dick Lapelouse est le premier tueur à gages discount.
Après avoir exercé ses talents aux côté d’un parrain de la mafia niçoise, il a décidé d’ouvrir sa propre affaire et d’offrir au plus grand nombre ses services à prix cassés : pour un maximum de 259,00€ pièces et main d’oeuvre,
il fait disparaître à peu près n’importe lequel de ces salauds ordinaires qui vous pourrissent le quotidien.
Jusqu’à ce que débarque Carlos Llanos - prétendument fils d’une crevure de première ordre que Dick doit à tout prix éliminer - l’affaire est florissante et la vie de notre tueur somme toute paisible.
Ensuite, tout se détraque. Y compris le subconscient de notre héros qui ne cesse de le torturer sous la forme d’une envahissante créature blonde…



Deux gouttes d’eau de Jacques Expert

Éditeur Sonatine janvier 2015

Une jeune femme est retrouvée morte dans son appartement de Boulogne-Billancourt, tuée à coups de hache. Elle s’appelle Elodie et l’enregistrement d’une caméra de surveillance permet d’identifier son ami, Antoine Deloye, sortant de chez elle, l’arme du crime à la main. Immédiatement placé en garde à vue, Antoine s’obstine, malgré les évidences, à nier les faits. Il accuse son frère jumeau, Franck, d’avoir profité de leur ressemblance pour mettre au point une machination destinée à le perdre.
Quand Franck Deloye arrive au commissariat central pour être entendu, le trouble est immense : il est impossible de différencier les deux hommes, qui se ressemblent, littéralement, comme deux gouttes d’eau... Le divisionnaire de la PJ en charge de l’enquête, Robert Laforge, un homme réputé pour sa compétence mais aussi son intransigeance et ses éclats incontrôlés, va devoir résoudre cette incroyable énigme. Lequel des deux frères ment, lequel est le bourreau, lequel la victime ?
Après Ce soir je vais tuer l’assassin de mon fils, Adieu et Qui ?, on retrouve dans son nouveau roman tout ce qui fait le talent de Jacques Expert : la description brute et quasi documentaire du quotidien, l’intimité de personnalités troublées, abîmées, enfin une construction machiavélique qui joue avec les nerfs du lecteur jusqu’à la dernière ligne.



Que ta volonté soit faite de Maxime Chattam

Éditions Albin Michel, février 2015

Bienvenue à Carson Mills, petite bourgade du Midwest avec ses champs de coquelicots, ses forêts, ses maisons pimpantes, ses habitants qui se connaissent tous. Un véritable petit coin de paradis…
S’il n’y avait Jon Petersen. Il est ce que l’humanité a fait de pire, même le Diable en a peur.
Pourtant, un jour, vous croiserez son chemin. Et là…
Réveillera-t-il l’envie de tuer qui sommeille en vous ?

Maxime Chattam nous manipule tout au long de ce récit troublant dont le dénouement, aussi inattendu que spectaculaire, constitue l’essence même du roman noir : la vérité et le crime.

Extrait et vidéo sur le site Albin Michel



Têtes de Maures de Didier Daeninckx

Éditeur Folio , février 2015.

Melvin, petit escroc parisien, reçoit un jour de juin 2012 une enveloppe bordée de noir : le faire-part de décès de Lysia Dalersa, une jeune femme corse qu’il a connue une dizaine d’années auparavant sous le nom d’Elise.
Intrigué et désoeuvré, il décide de se rendre à ses obsèques. Melvin découvre qu’Elise lui a laissé un journal et deux têtes de poupées maures.
Pourquoi ? Que voulait-elle lui faire comprendre ?
En Corse, tout a un prix et la mort se nourrit du passé, de ses haines ancestrales, ses secrets et trahisons.



L’archange du chaos de Dominique Sylvain

Édition Viviane Hamy, janvier 2015

Avec ce nouveau roman et ses nouveaux personnages Bastien Carat – commandant à la tête d’un groupe de policiers fortement déstabilisé – et Franka Kehlmann – une jeune recrue arrivée de la Financière, protégée de la divisionnaire –, Dominique Sylvain nous plonge dans un thriller psychologique, sous très forte tension.

Le corps d’une femme est retrouvé dans la cave d’un immeuble en chantier. Ligotée, tout indique qu’elle a été sauvagement torturée, la victime a eu son bras brûlé et sa langue sectionnée. Un détail étrange attire immédiatement l’attention des policiers : les blessures infligées ont été soignées ante mortem, et le corps martyrisé déposé tel un gisant médiéval rendu à la paix éternelle. Pas d’empreintes, pas de traces d’ADN, le groupe mené par Bastien Carat piétine alors que la hiérarchie et les médias souhaitent des résultats rapides. Une première piste est envisagée, celle de Teddy Brunet : il travaillait sur un chantier, là où a été trouvée la victime et, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a un réel problème avec les femmes... Quand d’autres victimes, tuées selon le même mode opératoire, sont retrouvées, l’enquête bascule.

Dans un monde en proie au doute, quelqu’un oserait-il faire justice tout seul ?

L’Archange du chaos renoue avec l’univers sombre et violent de Vox (éd. V.H. 2000) et Cobra (éd. V.H. 2002). Dominique Sylvain joue habilement avec les écrits de la Bible et les pratiques de la justice divine, et nous livre là un roman policier qui interroge sur la foi en l’homme et ramène chaque personnage à ses propres histoires et défaites...



tome 2 d’Ariane Dabo de Guillaume Delacour

YIL Édition , janvier 2015

Dans ce deuxième album, Ariane Dabo poursuivra son enquête à Londres. Avec l’aide de Travis, allié de circonstance qu’elle apprendra à connaître, la jeune femme passera à l’offensive et tentera de déjouer les plans du très secret et influent Ordre du Sceptre de Baal.

Elle devra prendre des risques, infiltrer un club de gentlemen et une loge de francs-maçons, mettre à jour des secrets occultes, et empêcher un attentat qui pourrait ébranler la démocratie britannique.

Ariane verra son existence bouleversée par cette aventure et devra faire face à son destin, qui semble inexorablement lié à la lance opale de feu.


Suivez ses actus sur facebook.

Cliquez sur le lien pour visionner la vidéo, et surtout n’hésitez pas à la partager, c’est fait pour ça : http://youtu.be/EsWN0amdOI4



La noctambule de Arnaud Le Gouëfflec

Ginkgo éditeur, janvier 2015

Pauvre Johnny Spinoza, il fallait y penser avant.
Tu le savais : Cunégonde sort la nuit. Mais tu croyais délicat de ne pas être indiscret. _ Jusqu’au jour où le petit matin t’a trouvé seul et sans réponses.
Où est-elle ? La-t-on enlevée ? S’est-elle simplement volatilisée ?... Et que doit faire un détective privé quand sa secrétaire disparaît ? Fouiller dans le passé de la belle, retourner ses tiroirs pour y trouver un indice ? Ou plonger à son tour dans les ténèbres ?
Commence alors le ballet de silhouettes et de néons qui transforme la ville en un théâtre d’ombres.
La nuit, un monde à part peuplé d’êtres différents, aux préoccupations différentes de ceux du jour. Il faut croire que Cunégonde était des leurs.
Tu commences à comprendre, Johnny.
Ta secrétaire gardait des "secrets", et le faisait si bien.
Trop bien peut-être...



La chasse au trésor d’Andrea Camilleri

Fleuve Éditions ,janvier 2015

Quand on a réclamé son intervention sur les lieux d’une fusillade chez les vieux Palmisano, Montalbano s’attendait à tout sauf à ça.

Les deux septuagénaires, bigots fous à lier, se sont barricadés derrière leurs fenêtres et tirent sans répit sur les policiers. Une fois le calme revenu, l’inspection des lieux réserve aussi son lot de surprises : parmi la forêt de crucifix qui encombre l’appartement, Montalbano distingue le corps d’une jeune femme, ou plutôt celui d’une poupée gonflable en piteux état.

Simple chronique croustillante de la vie à Vigàta ? C’est ce que Montalbano veut croire. Mais quelques jours plus tard, une deuxième poupée identique est retrouvée dans une benne à ordures. Montalbano reçoit alors d’étranges lettres anonymes écrites en vers l’exhortant à participer à une chasse au trésor. Il accepte, tandis qu’on apprend la disparition d’une jeune femme de 18 ans, Ninetta.

Il va falloir les résoudre vite, ces énigmes tordues…



Au fer rouge de Marin Ledun

Éditeur Ombres Noires (janvier 2015)

Madrid, 11 mars 2004, dix bombes explosent dans des trains de banlieue. Rescapée, le lieutenant Emma Lefebvre entre en guerre contre le terrorisme.
La découverte d’une valise contenant le cadavre d’un trafiquant de drogue espagnol, échouée sur une plage landaise, dix ans plus tard, ravive les vieilles blessures. Emma met bientôt au jour une véritable organisation mafieuse, avec à sa tête Javier Cruz, seigneur de l’antiterrorisme.

Des rives du fleuve Nervión aux bas-fonds de Bayonne, des banlieues déshéritées de Madrid aux palaces de la côte basque, la géographie de la corruption n’a pas de frontières.



Les Belges reconnaissants de Martine Nougué

Éditions du Caïman , janvier 2015

Castellac était un village apparemment tranquille jusqu’au jour où son maire est retrouvé raide mort dans la garrigue. Pénélope Cissé, officier de police du commissariat de Sète, va devoir fouiller dans le passé trouble du village pour retrouver l’assassin de Monsieur le Maire.
Elle va être confrontée à quelques habitants pittoresques mais pas toujours très coopérants, protégeant leurs petits secrets et peu amènes à l’égard de ces « étrangers », les nouveaux habitants venus du nord, ou cette flic Africaine qui fouine dans leurs histoires.

Passionnée par l’observation de ses contemporains et celle de l’évolution des sociétés, Martine Nougué voyage, rencontre, écrit...Elle exerce à Paris, dans le conseil et la communication, et vit dans le Languedoc où elle poursuit ses activités de promotion du livre et de la lecture. Les Belges reconnaissants est son premier roman.

Voir le Booktrailer "Les Belges reconnaissants" sur Youtube



Les temps sauvages de Ian Manook

Éditeur Albin Michel (janvier 2015)

Après le sujet des terres rares, ce nouvel opus des aventures de Yeruldelgger aborde la question des relations troubles de la Mongolie avec les pays voisins, ses affaires d’état, d’espionnage et de contrebande internationale.
Afin d’échapper à un complot dont il est la cible, Yeruldelgger enquête sur la mort d’une prostituée et la disparition de son fils adoptif, tandis que ses équipiers cherchent à élucider deux morts très étranges.
Leurs recherches les mènent aux confins de la Mongolie, de la Russie et de la Chine, ainsi qu’au Havre, où la découverte des cadavres de 6 jeunes garçons dans un container va donner à cette affaire une toute autre dimension.
Ian Manook a été journaliste, éditeur, publicitaire, et il est désormais, romancier. Yeruldelgger, son premier roman paru aux Editions Albin Michel (2013) a reçu de nombreux prix dont le Prix Quai du Polar/20 minutes 2014, le Prix du Polar SNCF 2014 et le Grand Prix des Lectrices Elle Policier 2014.



Les initiés de Thomas Bronnec

Éditeur Gallimard, Collection Série Noire (janvier 2015)

Quelques années après la chute de Lehman Brothers, alors que le monde politique voit enfin la sortie de crise à l ?horizon, le Crédit parisien est sur le point de sombrer.
La plus grande banque française a besoin d ?un plan de sauvetage en urgence mais la ministre de l’ Économie, au sommet des sondages, symbole de la gauche revenue aux affaires, entend tout faire pour que Bercy ne mette pas sur pied un plan similaire à celui de 2008 lors de la crise des Subprimes.
Au milieu du champ de bataille, s’opposent pouvoirs publics et monde de la finance.
Les initiés est une oeuvre de fiction mais le contexte politique et économique qui sert de trame à ce thriller ne doit rien au hasard.
Journaliste, Thomas Bronnec a exploré les arcanes du ministère des Finances durant plusieurs années d ?enquête, qui ont fourni à ce roman un matériau brut d ?une incroyable richesse.



Que ta volonté soit faite de Maxime Chattam

Éditeur Albin Michel (janvier 2015)

«  Les enfants de toute l’Amérique avaient le Croquemitaine pour se raconter des histoires qui font peur, à Carson Mills, ils avaient Jon Petersen.  »

Pour son vingtième roman, Maxime Chattam dresse le portrait d’une petite ville du Midwest américain des années 60 jusqu’au début des années 80, avec pour fil rouge l’évolution de Jon Petersen – pervers psychopathe – de son enfance jusqu’au point culminant de sa sinistre carrière criminelle.

Un roman noir à l’écriture et à l’atmosphère uniques dans la carrière de l’auteur, où tout converge vers un final aussi étonnant qu’imprévisible. Que ta volonté soit faite est non seulement un voyage à Carson Mills, mais aussi dans ce qui constitue l’essence même du roman policier, la vérité et le crime. Nourri de ses lectures de Stephen King, Maxime Chattam s’inscrit ici dans la filiation de Jim Thompson et de D.R. Pollock dont Le diable tout le temps ne laissait pas indemne.

Dix ans après la parution de son premier roman L’Âme du mal, qui lui valut de s’imposer immédiatement comme l’un des maîtres incontestables du suspense – dont l’imagination intarissable est régulièrement saluée par la presse – Maxime Chattam renoue avec le thriller après le succès de la série fantastique Autre-Monde (plus de 600 000 exemplaires vendus).

Auteur de plus d’une quinzaine de romans, Maxime Chattam est aujourd’hui traduit en plus de 15 langues et a vendu à plus de 4,5 millions d’exemplaires en France depuis ses débuts.



Strad de Dominique Sylvain

Éditeur Points (réédition janvier 2015 )

Un stradivarius estimé à plus de vingt-quatre millions de francs vient d’être volé. Mandatée par les propriétaires de cette pièce unique, la détective privée Louise Morvan planque en face de l’appartement de Christian Donovan, un antiquaire spécialiste en instruments anciens.
Au même moment, son ex-femme, Ophélie Reix, artiste extravagante, est assassinée sur la Seine alors qu’elle se laisse dériver sur un matelas pneumatique en tentant d’accomplir une communion mythique...
Le commissaire Serge Clémenti enquête sur le meurtre.



L’homme qui a vu l’homme de Marin Ledun

Éditions J’ai Lu , poche janvier 2015.

Pays basque nord, janvier 2009. La tempête Klaus vient de s’abattre sur la façade atlantique.
Les rumeurs autour de la disparition d’un militant basque, Jokin Sasko, enflent. Iban Urtiz, reporter, comprend que cette affaire n’est pas un cas isolé.
La jeune Eztia, soeur du disparu, lui ouvre les portes d’un monde de mensonges et de trahisons où enlèvements, tortures et séquestrations sont devenus les armes de l’ombre.
Tandis que deux tueurs tentent d’étouffer la vérité, la vie d’Iban bascule dans une guerre sans pitié qui ne dit pas son nom.

Un roman sous tension qui vibre des cris des familles de disparus et de la folie des hommes.



Pirates de Bernard Dufourg

Éditions Les Contrebandiers, 2008

Quel rapport peut-il bien y avoir entre un vieux retraité du Pays basque, des mafiosi trafiquants de drogue, un professeur hollandais passionné d’antiquités de marine et une bande de terroristes indonésiens coupeurs de tête ?
Et que viennent faire dans cette histoire de dangereux pirates Basques et Hollandais disparus depuis plus de 200 ans ?
La réponse se trouve peut-être dans un mystérieux manuscrit découvert par un GI américain en pleine seconde guerre mondiale.
La nouvelle aventure du caméraman basque Pierre Irigoyen nous plonge dans un puzzle redoutable et complexe qui, des côtes de Zélande à celles du Pays basque, d’Amsterdam à la Nouvelle-Orléans, en passant par la mer des Caraïbes et la jungle Indonésienne nous entraîne avec un plaisir évident dans une formidable chasse au trésor pleine de suspense et de rebondissements.

Après Mafiya et Manipulation, Bernard Dufourg dans un style toujours aussi vif et tranchant entrecroise dans ce nouveau roman la saga des Pirates des Mers du Sud et celle très contemporaine d’Irigoyen, son héros. Le cocktail est habile et détonnant, fait de coups de théâtre et de plongées saisissantes au cœur de l’Histoire… Un modèle du genre.



La source du diable d’ André Gardies

TDO Éditions, novembre 2014

Un autorail est bloqué par la neige en montagne. Un homme étrange en descend et s’éloigne dans le brouillard. Il erre longtemps et finit par trouver refuge dans une maison qui semble abandonnée. Ce qu’il va découvrir dans cette demeure va bouleverser sa vie…
C’est le point de départ d’un roman très singulier, passionnant, parfois angoissant où la plume de l’auteur semble sous l’emprise de forces mystérieuses, entraînant, par son écriture à la fois exigeante et poétique, le héros et le lecteur vers une chute aussi inattendue qu’inéluctable.
Un livre placé sous le signe de l’inquiétante étrangeté et qui pourrait bien ébranler vos certitudes.



Le bouclier rouge de Claudine Jacques

Édition Noir Au Blanc, septembre 2014
Thriller océanien

« Mais à trop caresser les magies, le temps arrive où elles se montrent. »
Dans la touffeur et l’ailleurs des îles, collectionneurs, trafiquants d’arts premiers, aventuriers sans honneur, conteurs sans mémoire, limiers retors, bourreaux et victimes sont les jouets brisés d’une épopée immémoriale.
Ce thriller océanien, tissé de mythes et de légendes, servi par une écriture luxuriante qui dit la beauté et l’horreur, est aussi une plongée sans filet dans l’anthropologie culturelle jusqu’aux confins du rêve… ou du cauchemar.

www.claudinejacques.net



L’étrange affaire du Manoir de Castaway par Stephanie Lam

Éditions City , novembre 2014

La jeune Rosie Churchill a quitté sa famille pour échapper aux relations conflictuelles. Elle a trouvé une chambre à louer dans le vieux manoir délabré d’une station balnéaire.
Ce lieu est fascinant, les générations y ayant laissé leur empreinte. Rosie découvre notamment que les murs du manoir de Castaway ont été le théâtre d’un scandale, au tout début du XXe siècle. À cette époque, le manoir était habité par les Bray, une famille riche mais aux personnalités tourmentées et complexes.
Rosie se passionne pour cette histoire, et en particulier pour l’été 1924, qui a bouleversé de nombreuses vies. Elle ne s’attendait pas à ce que ce soit aussi son cas, des générations plus tard…
Une saga familiale haletante riche en émotions.

Stephanie Lam vit en Angleterre, près de Brighton. Elle signe là son premier roman, un véritable coup de maître, une saga familiale publiée avec succès dans le monde entier.



Murmure glacial d’ Eric Arnaudin

Éditeur Jets D’encre, décembre 2014

Chutes, électrocutions, disparitions… Les accidents se multiplient sur le chantier de l’ancienne prison d’Avignon. Affolés, les promoteurs font appel à Richard Chambers, détective privé réputé dans la région. L’instinct de Chambers lui dicte que l’affaire est certainement liée à une série de mystérieuses disparitions de jeunes femmes.
Mais l’enquête prend soudain une étrange tournure : tous les indices mènent à des morts et à des esprits errants. Aidé par de vieux amis, le fin limier s’engouffre alors dans le ténébreux domaine du spiritisme, sur les traces d’un tueur démoniaque…
Des sciences occultes aux origines de l’humanité, Éric Arnaudin jongle adroitement avec les frontières du réel dans ce roman policier haletant.



Secrets salés à Fouesnant de Serge Le Gall

Éditions Alain bargain, décembre 2014

Le matin, il fait frais dans le bois de Penfoulic à Fouesnant. Fanny s’élance dans l’allée forestière pour un jogging. Elle n’arrivera jamais à la fin du parcours.
Intriguée par cette disparition, la magistrate Lorraine Bouchet décide d’investiguer. Secrets et drames enfouis resurgissent. Les règlements de comptes sont activés pour faire table rase du passé.
On disparaît à Fouesnant. On se cache à Port La-Forêt. On se noie à Mousterlin. On succombe au Cap Coz. On expire à Beg-Meil.
Et Clémence, la grand-mère, veille jalousement sur l’avenir de la famille Kerinjar.
Difficile de comprendre ce qui se passe quand on est confronté au mutisme. Il en faut davantage pour impressionner une magistrate émérite qui a bien envie de gagner sa première étoile.
Mais où est donc Landowski ?



Palissade de Franck Villemaud

Éditeur Taurnada, décembre 2014

À sa sortie de l’hôpital psychiatrique, où il a séjourné un temps suite à une séparation douloureuse, Fred emménage dans une petite maison en arrière d’un immeuble, avec pour unique voisin Roland, ancien légionnaire d’une cinquantaine d’années.
Sur fond d’alcool et de rock’n’roll, une amitié trouble et déjantée va alors se nouer entre eux, dans le décor inamovible de leur cour commune que divise une vieille palissade en bois.
Jusqu’à ce que le passé s’invite à la fête…



Non nobis domine de Christine Brunet

Éditions Gascogne, décembre 2014.
Une chasse au trésor qui ne devait être qu’un divertissement se transforme en jeu de la mort et c’est Axelle de Montfermy, commissaire à la SPIE qui s’y colle. D’autant que l’expert en informatique de la cellule a disparu et que certains éléments le relient à ce jeu.
Après E16, nous retrouvons donc notre enquêtrice de choc, qui doit maintenant se déplacer en chaise roulante, obligée de collaborer avec son ex-petit ami Sean Sheridan.
http://www.christine-brunet.com



La Brigade du Rail, Tome 2 Les naufragés de Malpasset O. Jolivet F. Marniquet

Éditeur Zephyr Bd, novembre 2014

Dessinateur : Olivier Jolivet
Scénariste : Frédéric Marniquet

Hubert Granville, ancien flic d’élite de la Brigade criminelle aux méthodes parfois musclées, décide en cette fin d’année 1959 de quitter le 36 quai des Orfèvres pour rejoindre la Surveillance générale. La « SUGE », c’est ainsi qu’on surnomme la très méconnue et secrète police des chemins de fer. Mais notre héros, craignant une préretraite, va vite découvrir que l’univers du rail est loin d’être de tout repos entre trafics en tous genres, braquages, flingages entre espions, vols, meurtres...
Granville va rapidement reprendre du poil de la bête en constatant que ses nouvelles fonctions sont loin d’être une sinécure et que les macchabées s’amoncèlent le long des voies ferrées avec autant d’abnégation que dans les ruelles sordides de la capitale. Bienvenue dans cette série noire, mais non dénuée d’humour, véritable immersion dans l’univers du polar des années 50 dans une ambiance digne des grands auteurs de cette époque : Simenon, Jeanson, Steeman, Simonin, Audiard...
Alors, calez-vous confortablement dans votre banquette de moleskine ou de tissu, à bord des trains mythiques de cette époque où les machines à vapeur cohabitaient avec les locomotives électriques, et laissez-vous emporter en pacific 141, en 232 U et autres merveilles de technologie et d’esthétisme de cette époque...



Le Secret de la Collection Noire de Guillaume Foki

City Editions, novembre 2014

Ancien reporter de guerre, Louis Rowane enquête sur les trafics d’oeuvres d’art. Il apprend qu’un homme a acheté à Drouot un tableau qui ressemble étrangement à un Raphaël volé par les nazis soixante-dix ans plus tôt. Or, ce mystérieux acheteur vient d’être assassiné. Secondé par Giulia, spécialiste de l’histoire de l’art, Louis veut percer le secret de ce tableau et plonge dans un monde où vols, trafics et crimes s’entremêlent.
Une partie d’échecs commence alors entre le journaliste, une inquiétante Fondation et un vieil homme prêt à tout. De Paris à Genève, Louis remonte jusqu’aux heures les plus sombres de la Seconde Guerre mondiale.
Et lorsqu’il devient la cible d’une féroce chasse à l’homme, il n’a pas d’autre choix que de percer les secrets de la mythique Collection Noire...



Personne n’en saura rien de Sylvie Granotier

Albin Michel , novembre 2014

Mélusine, Jeanne, Irène... Aucune n’est ressortie vivante de l’arrière de cette camionnette qui sillonnait les côtes françaises. L’assassin n’a jamais été inquiété. Isabelle a seize ans quand elle croise sa route. Elle est prête à tout pour survivre.

Aujourd’hui, elle est seule à savoir qui se cache derrière ce gros type solitaire jugé pour viol sur mineure. Pourtant elle se tait et c’est lui qui a peur.

La victime est-elle bien celle que l’on croit ?

On retrouve dans ce suspense sombre et intense la virtuosité de l’auteur du Passé n’oublie jamais. Histoire d’une vengeance et d’une manipulation, Personne n’en saura rien explore avec une subtilité dérangeante les rapports de domination et de soumission.



Cavales de Marie Vindy

La manufacture de livres, septembre 2014

Solène est une professeur de français de 45 ans, son mari est propriétaire d une grosse exploitation céréalière et maire du petit village où habite le couple : La Loge-Suzon près de Dijon. Ils ont un fils, lymphatique et addict aux jeux vidéo.
Sur un coup de tête, elle décide de disparaître en laissant derrière elle mari encombrant et ado ingrat. Elle prend sa voiture et part sur les routes de Bourgogne. Son destin va percuter celui de Mathieu, un jeune voyou qui, après un braquage raté dans une supérette qui a coûté la vie à un gendarme, prend Solène en otage. Une étrange relation se noue alors entre le délinquant et cette femme mûre en rupture conjugale.
Pour le capitaine Humbert, qui assure le commandement du groupe criminalité organisé et itinérante à la Section de recherche de Dijon et son équipe, la traque commence.
La compagne d Humbert, Marianne Gil, s est isolée à la campagne pour se consacrer à l écriture. Son projet, outre de terminer un roman, est de se lancer dans l élevage de chevaux. Deux juments vont donner naissance à leurs poulains au cours de l été...



Blue Note T2, par Mathieu Marriole et Mikaël Bourgoin

Éditions Dargaud, octobre 2014

Bande dessinée.
La fin du diptyque de Mariolle et Bourgouin : le destin du guitariste prodige R.J., dans le New York de la Prohibition.

J-30 avant la fin de la Prohibition. New York : le charme puissant des speakeasies, où l’on peut trinquer jusqu’à l’aube et courtiser les jolies femmes. Où l’on s’enivre au rythme des notes de jazz scandées par les meilleurs musiciens du moment... Après le parcours du boxeur Jack Doyle, nous suivons R.J., qui débarque dans la ville pour réaliser son rêve : faire un disque. À peine arrivé, il obtient un contrat au Dante’s Lodge. Le rêve ! Mais il y a des règles à respecter, et R.J. va vite le découvrir. Signer, c’est s’engager. À vie.
Blue Note Tome 1 - Blue Note Tome 2
Voir les planches du T1 sur le site de Dargaud : Blue Note Tome 1



La Pyramide de glace de Jean-François Parot

Éditions jean-Claude Lattès , novembre 2014

Roman policier historique.

À la terrible année 1783, marquée par les retombées d’un volcan islandais en éruption, succède en 1784 l’hiver du siècle. À Paris, le peuple élève des obélisques de neige et de glace en reconnaissance de la charité des souverains. Dans l’une d’elles, au dégel, apparaît le corps d’une femme dénudée qui ressemble étonnamment à la reine Marie-Antoinette.
Nicolas Le Floch se lance dans une enquête minutieuse de laquelle, investigation après investigation, il ressort que la victime participait à des soirées particulières organisées à Monceau par le duc de Chartres, futur duc d’Orléans.
Dans ce récit surgissent les figures pittoresques d’une revendeuse à la toilette, d’une devineresse qui dépouille ses pratiques, d’un ouvrier de la manufacture de Sèvres qui vole à Versailles, d’un marchand porcelainier receleur et les troubles figures d’un président à mortier et d’un architecte. Derrière ce fait divers se dissimule un complot de cour visant à compromettre la Couronne.
Jamais le commissaire Le Foch, entouré de ses proches et bénéficiant de la confiance de Louis XVI, n’aura mené une recherche aussi précise et documentée qui le conduira, après bien des périls, à un dénouement inattendu.



Sueurs froides sur Le Goëlo Michèle Corfdir

Éditions Alain Bargain , octobre 2014

15 février 2012. Une tempête de neige sans précédent s’abat sur la côte du Goëlo, au nord de la Bretagne. Élise Favre qui arrive de Nantes pour un court séjour dans sa résidence secondaire de Kornog, s’apprête à rester bloquée chez elle, en attendant que la météo s’améliore. Le blizzard fait rage lorsque, la nuit suivante, sa sœur Barbara débarque sans prévenir avec, à l’arrière de son 4x4, un couffin où dort un bébé inconnu.

Connaissant le caractère dangereusement imprévisible de sa sœur, Élise ne s’en étonne pas et compte bien rendre la petite fille à ses parents, dès que le dégel s’amorcera. Mais elle se trompe car rien ne se déroulera comme prévu. Cette enfant dont elle recherchera désespérément l’identité et la folie dévastatrice de Barbara vont l’entraîner dans une descente aux enfers qui donnera des sueurs froides, même au lecteur le plus averti.



Samouraï 731 de Franck Seigneur

Les nouveaux auteurs editions , parution novembre 2014

Gagnant Prix Ça M’Interesse Histoire 2015.

Fin 1999, entre Paris et Firville, commune imaginaire des Vosges, un commandant de Police, Yann Valroff, enquête avec ses hommes sur deux crimes répondant étrangement au code d’honneur des Samouraïs.
Or, Firville entretient des liens étroits avec des vétérans Japonais ayant libéré la ville en 44 au sein du célèbre 442e Régiment Combat Team de l’US Army. Au fil des investigations, c’est un pan entier de l’Histoire secrète du Japon qui se dévoile.
Les flics se heurtent alors à une puissante organisation criminelle Japonaise venue régler ses comptes de manière féodale et expéditive avec quelques notables locaux liés en 1944 à la disparition d’un mystérieux soldat japonais porteur d’un extraordinaire secret d’état encore convoité de tous.
Bonus ! Cahier spécial de 10 pages (en fin de roman) rédigés par journaliste de Ca M’intéresse pour "en savoir plus’ sur ces américains d’origine japonaise ayant participé à la guerre en Europe...



Fuir la citadelle par Ryan Graudin

Éditions : Le Masque , novembre 2014

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Mélanie Fazi
Roman adolescent dès 13 ans

Dai est un jeune garçon issu d’une famille riche de la ville voisine. Ancien dealer, il s’est réfugié à Hak Nam pour échapper à la police. Pour s’en sortir, il doit piéger Longwai, le plus grand trafiquant de drogue de Hak Nam. Il a dix-sept jours pour agir.
Longwai, Mei Yee le connaît. Elle lui appartient, même. Vendue par son père alcoolique à une maison close, elle travaille maintenant pour lui dans les bas-fonds de Hak Nam. En aidant Dai, elle risque sa vie. Peut-elle vraiment faire confiance à ce garçon dont elle ne sait rien ?
Jin Ling est le coureur le plus rapide de Hak Nam. Maigre et agile comme un chat errant, il connaît mieux que personne le labyrinthe des ruelles de la citadelle. Personne ne sait d’où il vient. Personne ne sait qu’il est une fille, à la recherche de sa sœur vendue à une maison close.
S’inspirant du bidonville de Kowloon, enclave de Hong Kong, Ryan Graudin signe un thriller à la fois poignant et palpitant.

L’auteur Ryan Graudin
Passionnée de voyages et de photographie, Ryan Graudin a déjà écrit trois romans jeunesse. La Citadelle de Hak Nam a été vendu dans une dizaine de pays avant même sa sortie aux États-Unis.



Kind of black par Samuel Sutra - Prix des Balais d’or 2014

Éditions du Flamand Noir , novembre 2014

Prix des Balais d’or 2014

À Paris, rue Saint-Benoît, il y a quelques années.
Ce soir-là, le Night Tavern affiche complet. Ce temple parisien du jazz, club incontournable où les plus grands se sont déjà produits, annonce un concert étonnant. Sarah Davis, diva incontestée du milieu et star montante d’un important label américain, vient se produire avec Stan Meursault, l’un des pianistes virtuoses les plus doués de sa génération. L’affiche est idéale et le moment suffisamment rare pour attirer la presse. Tout le monde s’attend à une soirée exceptionnelle. Personne ne sera déçu...
Sarah Davis ne sait pas encore qu’elle vient en France pour la dernière fois, et qu’elle ne chantera plus jamais. Le Night Tavern sera le dernier club où elle aura été vue vivante. Stan Meursault ne sait pas, lui, qu’il va rencontrer son admirateur le plus inattendu : le flic chargé de l’enquête.
Ensemble, ils lèveront le voile sur ce meurtre étonnant. Et cette affaire leur rappellera que si le jazz est une musique improvisée, certaines fins sont écrites d’avance…



13 à table ! avec les Restos du cœur - 1 livre = 5€ = 3 repas

POCKET et 13 auteurs prestigieux s’engagent aux côtés des RESTOS DU CŒUR !

Parution : novembre 2014 Prix : 5 €

Les éditions Pocket sont très heureuses de vous présenter un recueil de nouvelles inédites publié au profit des Restos du Cœur.
13 auteurs pour 13 nouvelles centrées autour d’un thème commun : un repas. Intrigues policières, réunions de famille qui dérapent, retrouvailles inattendues… Du noir, de la tendresse, de l’humour, de l’absurde, à chacun sa recette.
Auteurs :
Françoise Bourdin – Maxime Chattam – Alexandra Lapierre – Agnès Ledig
Gilles Legardinier – Pierre Lemaitre – Marc Levy – Guillaume Musso
Jean-Marie Périer – Tatiana de Rosnay – Éric-Emmanuel Schmitt
Franck Thilliez – Bernard Werber

Toute la chaîne du livre se mobilise avec Pocket autour de ce projet entièrement bénévole, dont les profits seront reversés à cette association. Notre souhait est d’atteindre 300 000 exemplaires vendus et ainsi distribuer 1 million de repas.

Pour chaque livre acheté, 3 repas distribués par les Restos du Cœur



Tromper la mort par Maryse Rivière - Prix du Quai des orfèvres 2015

Editeur : Fayard, novembre 2014

Le prix du Quai des Orfèvres 2015 a été décerné à Maryse Rivière, pendant 25 ans navigante à Air France sur longs et moyens courriers. Son livre, Tromper la mort (Fayard) paraît ce lundi en librairie.
Maryse Rivière avait été récompensée par le Prix du Goéland Masqué 2009, pour "Sous le signe de la Souris" (Liv’Editions, 2008)

Pas assez d’eau pour noyer un homme, pas assez de bois pour le pendre, pas assez de terre pour l’enterrer...
Rattrapé par l’âpreté de l’Irlande, le libraire de Montmartre pourra-t-il échapper à son destin ? Traqué par les polices française et irlandaise, son spectre se fond dans les tourbières, se confond aux brumes, se morfond dans les pubs...
Ombres et lumières des légendes celtiques, mystères de l’âme irlandaise, au coeur de l’action policière...



La crème était presque parfaite par Noël Balen et Vanessa Barrot

Editeur : Fayard, octobre 2014

Bocage gourmet, restaurant situé au cœur du Calvados, doit sa réputation à sa célèbre sauce à base de crème fraîche, dont la composition est jalousement conservée. La critique gastronomique Laure Grenadier, accompagnée de son photographe Paco Alvarez, a décidé de consacrer le prochain numéro du magazine Plaisirs de table aux produits fermiers de Normandie. Pour débuter son reportage, elle fait halte dans cette institution du pays d’Auge afin de dresser le portrait de son chef. Mais le repas vire bientôt au cauchemar et se termine dans les locaux de la gendarmerie. Plusieurs clients sont victimes de la fameuse crème dont les ingrédients alourdissent singulièrement l’atmosphère.
Promotion immobilière et protection du littoral, implantation d’un nouveau lieu de commémoration, extension contestée d’un luxueux haras récemment acquis par des princes qataris, un faisceau d’indices conduit à penser que certains représentants de la République étaient précisément visés.

Noël Balen, écrivain et musicien, partage son temps entre sa table d’écriture, les studios d’enregistrement et les fourneaux de la cuisine familiale.

Vanessa Barrot, avocate d’affaires, avoue un goût immodéré pour les saveurs du palais et confesse un appétit peu raisonnable pour les nourritures livresques.



Le tueur au GPS par Philippe Dal Molin

J éditions, octobre 2014

Outil de navigation, le GPS permet de trouver aisément sa route…
Mais, utilisé par un tueur capable de détourner les indications, il peut conduire vers un piège mortel.
Un tueur en série serait-il capable de pirater le système satellitaire équipant les véhicules de ses futures victimes ?
Brillant élément de la crim’, Franck se trouve confronté à une incroyable affaire.
Et, lors de la partie d’échecs l’opposant à un prédateur d’une rare férocité, il a toujours un coup de retard.



Satan était un ange par Karine Giebel

Editeur : Fleuve éditions, novembre 2014.


Lorsque François apprend que sa tumeur est incurable et qu’il ne lui reste plus que quelques mois à vivre, il monte en voiture et erre sans destination. En chemin, il prend en auto-stop, un autre fuyard, Paul. En quelques jours, les deux hommes apprennent à se connaître et à profiter de la vie...



Un espion ne dort jamais par Jacques Baudouin

Editeur : Robert Laffont octobre 2014
La plus grosse affaire d’espionnage depuis les écoutes de la NSA. Saint-Pétersbourg, octobre 2013. Un transfuge des services secrets russes est exfiltré vers l’Ouest au cours d’une opération de la CIA.
Ses révélations sont explosives pour les États-Unis et leurs alliés. Que cachent-elles ?

Barbara Coleridge, numéro 3 de la CIA, ne peut le découvrir sans l’aide de Théo Zeldner, ex-agent des services spéciaux, qui s’était pourtant juré de ne plus jamais revenir dans le grand jeu des espions.
Dans un contexte international chaque jour plus tendu, la redoutable entreprise de déstabilisation qui menace les grands pays occidentaux fait déjà des dégâts. Premier visé, le gouvernement français, au bord du chaos...
Pour Barbara et Théo, la course contre la montre a commencé.



Les fauves d’Odessa par Charles Haquet

Editions : Le Masque Collection : Masque Poche Parution juin 2014
« Pour l’apéro, quelques amuse-bouches : des toasts de caviar parfumé à l’urotropine. En entrée : une bonne terrine de porc nourri au clenbuterol, anabolisant bien connu des culturistes. En plat de résistance : méli-mélo de poissons - tilapia aux antibios et saumon aux œstrogènes. Plus besoin de prendre la pilule, mesdames. »

Camille Dupreux, fondateur du cabinet de conseil TracFood, spécialisé dans la traçabilité des aliments, disparaît alors qu’il enquête sur une société louche, qui importe d’Asie des conteneurs de nourriture. En remontant la piste, son associé Marco découvre l’horreur de la contrefaçon alimentaire et le cynisme des industriels occidentaux. De la Chine à Odessa, il cherche la geôle où Camille est retenu par les fauves impitoyables de la mafia ukrainienne, prêts à tout pour faire fructifier leur business.

Charles Haquet, grand reporter à L’Express s’inspire de ses enquêtes sur le terrain pour nous plonger dans le monde terrifiant des mafias et des trafics alimentaires.



Miaou, Bordel ! par Gérard Chevalier

Palemon Editions, octobre 2014
Dans cette nouvelle collection, qui s’écarte totalement de son style habituel, Gérard Chevalier propose une belle originalité : son héroïne et narratrice !

Catia, minette quimpéroise « surdouée », mène l’enquête en assistant son maître, journaliste d’investigation, dans ses recherches.
Elle maîtrise le langage humain dans ses nuances les plus intimes et emploie parfois des termes fleuris pour juger les comportements des « bipèdes ».

L’auteur signe un ouvrage à la fois tendre et très drôle, laissant la part belle au suspense, qui ravira les amateurs de romans policiers, de Bretagne et les amoureux des chats…
Un remède à « la crise », une pause entre les soucis.

Gérard CHEVALIER

À la suite d’une longue carrière au cinéma et à la télévision commencée à 30 ans Gérard Chevalier s’est lancé dans la littérature avec une affinité pour le genre policier et à suspense.

Après avoir tenu à la télévision des rôles populaires dans des séries Le 16 à Kerbriant, Les Gens de Mogador, Arsène Lupin, Vidocq, La Cloche Tibétaine et dans des téléfilms, il écrit et monte ses spectacles au café-théâtre puis de vraies pièces, comme Coup de pompe, dont il partage la distribution avec Annie Savarin et Bernard Carat.

Aujourd’hui, auteur de romans policiers et de thrillers, il s’est installé en Bretagne, sa terre d’inspiration inépuisable, terre qu’il affectionne tout particulièrement et à laquelle il rend un vibrant hommage à travers ses écrits.

Son premier ouvrage, Ici finit la terre paru en 2009, a été largement salué par la critique et a remporté de nombreux prix littéraires : le grand prix du roman « Produit en Bretagne », le prix du livre insulaire à Ouessant et le 2e prix du Goéland Masqué. L’ombre de la brume, paru en 2010, la magie des nuages en 2011, Vague scélérate en 2013 rencontrent également un véritable succès mettant une nouvelle fois la Bretagne à l’honneur.

Retrouvez Gérard Chevalier sur son site http://gerard-chevalier.com/



Ce qui meurt en été par Tom Wright, Traduit par Isabelle Chapman

Presses de la Cité Etranger , Janvier 2014

James, surnommé « Biscuit », et sa cousine Lee Ann, sont tous deux rescapés de foyers violents et déséquilibrés.
Ils vivent chez leur grand-mère dans une petite ville du Texas dans les années 1970. _ Un jour, au cours d’une promenade, ils découvrent le cadavre d’une jeune fille, violée et mutilée.
Elle est la troisième victime d’un tueur qui sévit dans la région. Et James la connaît, puisqu’elle lui est apparue à plusieurs reprises.

Au cours de cet été marqué par les deuils, la violence et les premières grandes expériences, James et Lee Ann vont quitter le monde de l’enfance...



Des gens normaux, de Jean-François Pasques

Éditions Ovadia, novembre 2014


Ils sont bijoutier, voyou, aristocrate, docker, père de famille, adolescent, romantique désenchanté ou simple retraité. Ils vivent en France, à Paris ou en province, d’autres nous viennent des États-Unis ou du fin fond de la Russie. Les personnages de ces nouvelles sont des gens normaux. Malgré leurs différences, ils se ressemblent. Ce sont des voisins, des collaborateurs ou des inconnus qui marchent dans la rue. Ils nous sont proches et font partie de notre quotidien. On les croise, on les ignore ou on leur parle. On les embrasse aussi parfois, parce qu’on les aime, les gens normaux.


Mais lorsqu’ils rencontrent le policier, la situation singulière transforme la normalité et les apparences trompeuses s’effondrent. Il n’est plus question de paraître, de séduire ou de communiquer. Débarrassés des parasites de l’authenticité, ces femmes et ces hommes, « dans leur jus », nous livrent une autre vérité.
Des gens normaux, c’est un voyage dans l’intimité, un endroit où se situe l’envers des choses, où la normalité devient une illusion. Et pour le policier, avec les années qui passent et les morsures du métier, une seule question demeure : existe-t-il encore des gens normaux ?



Du sang sur la Baltique par Viveca Sten

Editeur Albin Michel Collection Special Suspense, parution août 2014

Par une belle journée de juillet, une foule impatiente assiste au départ du Tour de Gotland, la plus importante régate d’Europe du nord. Mais le voilier qui fait la course en tête abandonne soudainement. Son skipper, le vice-président de la prestigieuse Royal Swedish Yachting Society, vient d’être abattu. Et si cet avocat très médiatique, père de famille respectable, n’était pas celui que l’on croit ?

Maîtresse bafouée, concurrent jaloux… la liste des suspects s’allonge au fur et à mesure d’une enquête délicate où l’inspecteur Thomas Andreasson tente de percer à jour une élite mondaine prête à tout pour sauver les apparences. Même à tuer une seconde fois...

« Pas de doute, star dans son pays, où elle rivalise avec Camilla Läckberg, Viveca Sten devrait se frayer une belle place dans les bibliothèques françaises. » L’Express



Les Lutins Urbains Tome 2 : Le dossier Bug le Gnome par Renaud Marhic et Gogo

Editions P’tit Louis COLLECTION ROMANS FICTION, octobre 2014
Famille : Roman jeunesse
Auteur : Renaud MARHIC
Dessinateur : Godo

– Ça y est, alors ? Ça l’a repris…
– Qui ça ?
– Marhic…
– Celui qui fait du polar avec des nains ?
– Paraît qu’y s’fait appeler “le Petit Reporter de l’Imaginaire”, maintenant…
– Vraiment raz des pâquerettes, hein…
– Ouais, ça vole pas haut…
– Tiens, j’t’ai dit que j’avais un bug sur mon ordi ?
– Ah ? Figure-toi qu’moi, c’est ma tablette qu’est pas nette…

On les croyait disparus à jamais, chassés de nos contrées par la modernité.
Erreur ! On peut bien avoir construit des villes à la campagne,
les lutins se sont faits urbains !
Et ils n’ont rien perdu de leurs pouvoirs d’agaceries, tracasseries, et espiègleries…

Ordinateurs en folie… smartphones ensorcelés… Quel est donc ce “virus” qui menace la Grosse Cité ? À peine remis de sa rencontre avec le Pizz’ Raptor, Gustave Flicman doit se rendre à l’évidence : un nouveau lutin menace la ville !

Comme par hasard, revoilà le Professeur B. Avec son aide, le jeune policier se lance sur la piste du redoutable Bug le Gnome. Vite ! Ça sent déjà le grillé…

Gustave parviendra-t-il à ne pas péter les plombs ? Car voilà ses 5 sœurs à l’hôpital, victimes d’une mystérieuse intoxication… Tandis que Bug le Gnome s’est introduit dans le Laboratoire d’Étude et de Recherche Nucléaire de la Grosse Cité…



La Compassion du Diable de Fabio M.Mitchelli

Éditions Fleur Sauvage, octobre 2014

1963 - Une nuit dans l’Ohio... impulsive.
Suivront des corps, dans des barils en plastique.
1981 - Deux enquêteurs, hantés par leur passé.
Le cannibale de Cleveland... et vous.
Votre compassion... celle pour le diable.

"Un polar absolument extraordinaire (...) un des événements de l’année (...) un talent immense !"
(Gérard Collard)

Prix Dora Suarez 2015 - Coup de coeur Gérard Collard (France 5, LCI, France Info)



L’inconnue de Nantes de Hervé Huguen

Éditions Alain Bargain , septembre 2014.

Une nuit glaciale au cœur de la banlieue nantaise… Milène Estaguy est retrouvée morte au volant de sa voiture dans une rue déserte, victime d’une agression brutale.
Dans les premières heures de l’enquête, le commissaire Baron va s’orienter vers l’hypothèse banale du triangle amoureux. Entre un mari célèbre et un amant délaissé, la jeune femme était loin de mener l’existence paisible de la quadragénaire tranquille dont elle s’efforçait pourtant d’adopter l’apparence.
Mais nul n’est à l’abri de la folie. L’affaire s’avère en réalité beaucoup plus complexe. Qui était véritablement Milène Estaguy ?
Baron va découvrir que la victime sombrait lentement dans une névrose obsessionnelle. Que s’est-il passé vingt-cinq ans plus tôt, quand le docteur Liberg dont elle portait le nom est décédé dans des conditions dramatiques ? Qui était cette femme dont la dépouille avait été rapatriée d’Afrique, des années auparavant ?
Milène Estaguy voulait savoir. Une quête en forme de boomerang que Baron mènera à son terme. Exhumer le passé n’était pas du goût de tout le monde…



« Nouvelles complètes Hercule Poirot » de Agatha Christie

Editions : Le Masque , Collection : Les Intégrales du Masque Parution septembre 2014
Silhouette ronde et joviale, moustaches cirées, œil vif et cellules grises en activité constante, Hercule Poirot, réfugié en Angleterre pendant la guerre, décide de s’y établir et devient détective privé. Né de l’imagination d’Agatha Christie, il apparaît dans une quarantaine de romans et dans une cinquantaine de nouvelles.
Réunie dans ce volume, voici l’intégralité des nouvelles qui permettent d’apprécier le talent et l’esprit d’analyse d’un détective pour lequel la meilleure façon de résoudre une énigme est de s’asseoir dans un fauteuil pour utiliser au mieux ses célèbres petites cellules grises.
Maniaque, toujours tiré à quatre épingles et soucieux autant de la morale que de son confort, il apparaît souvent ridicule aux yeux de ses adversaires qui le sous-estiment. Il n’en déjoue pourtant pas moins, et avec quelle maestria, les mécaniques criminelles les plus subtiles.

L’auteur
Agatha Christie (1890-1976) est la reine incontestée et inégalée du roman policier classique. Née à Torquay, son premier roman La Mystérieuse Affaire de Styles est publié en 1920 et voit la naissance d’un écrivain et d’un personnage : Hercule Poirot. Très vite, sa renommée est mondiale. Elle est à la tête d’une prodigieuse production littéraire et reste aujourd’hui l’un des auteurs les plus lus à travers le monde, toutes générations confondues.



A pleines dent la poussière par Stéphane Le Carre

éditions Anditadata , octobre 2014


Stéphane Le Carre dresse les portraits, saisis dans le vif, de solitaires amochés qui courent après des rêves fuyants, taillant la route dans un ouest américain frelaté, ou vissés aux comptoirs de rades oubliés du Finistère.

Un recueil à boire cul sec, comme un tord-boyaux de contrebande.



L’effet Nocebo par Eric Fouassier

Editeur : Pascal Galodé Editions , juin 2014.
A 34 ans, Solenn Pol mène une existence des plus banales. Professeur de pharmacologie en région parisienne, elle peut se targuer d’une brillante réussite professionnelle, même si sa vie sentimentale est au point mort.
Tout bascule pour elle le jour où elle reçoit un étrange coup de fil d’une de ses collègues bordelaises. Sans lui donner véritablement d’explication, celle-ci lui demande, au cas où un malheur lui arriverait, de récupérer un mystérieux dossier rouge. Elle termine son appel en glissant dans la conversation une phrase apparemment anodine, mais qui pourrait signifier l’imminence d’un danger immédiat. Or, le même jour, lors d’une visioconférence, Solenn Pol assiste à l’assassinat en direct de sa collègue depuis Bordeaux, à des kilomètres de là…
Elle ne le sait pas encore, mais sa vie va très vite tourner au cauchemar. En rentrant chez elle, à peine quelques instants plus tard, l’universitaire découvre le cadavre de son amie dans sa propre baignoire. Incompréhensible ! Ce n’est pas le seul détail troublant. Il y a aussi ces vêtements qui ont disparu dans ses placards, cette photographie inconnue qui trône sur son buffet et qui la représente en compagnie de la défunte…
Totalement déboussolée et craignant d’être arrêtée par la police, Solenn décide de suivre les instructions qu’elle a reçues et de récupérer le fameux dossier. L’ayant consulté rapidement, elle s’aperçoit qu’il concerne un médicament antidépresseur récemment commercialisé : le Tempéral, une spécialité des laboratoires Chauveau.
Mais, dans l’heure qui suit, elle échappe de peu à une tentative d’assassinat perpétrée par un inconnu portant un masque de clown. Dès lors, le lecteur se trouve embarqué à la suite de Solenn dans un suspense particulièrement éprouvant.
Jusqu’à comprendre enfin qu’elle est en fait la victime innocente d’une incroyable machination, menée par les laboratoires Chauveau pour protéger le plus impitoyable et le plus destructeur des serials killers : un médicament qui n’aurait jamais dû voir le jour !

Eric Fouassier.
Eric Fouassier est l’auteur de plusieurs polars remarqués : prix Plume de Glace 2011 pour "Morts thématiques", finaliste du prix Pau Féval et du prix du roman policier historique pour "Bayard et le crime d’Amboise".
Docteur en droit et en pharmacie, Eric Fouassier est en effet professeur en faculté de pharmacie, membre de l’Académie nationale de pharmacie et président de la commission juridique de l’Ordre national des pharmaciens.
C’est donc en véritable spécialiste qu’il nous entrouvre les coulisses les plus sombres d’un certain monde du médicament.



Arrée sur image par Françoise Le Mer

Parution Éditions du Palémon , octobre 2014.
Une équipe de télévision, dirigée par le journaliste Marc Castel, a investi les Monts d’Arrée pour une série de reportages sur les contes et légendes de Bretagne.

Dans ce pays à la beauté rauque, où les mugissements du vent dans la lande et les tourbières font écho aux plaintes des « lavandières de la nuit » ou aux grincements de l’infernale charrette, vit un paysan, François Gonidec, prêt à aider son prochain.

Il se fâche pourtant quand il apprend que sa fille unique, Roxane, a une liaison avec ce fameux journaliste, marié et père de famille.

Lorsque ce dernier sera laissé pour mort, le commissaire Le Gwen et le lieutenant Le Fur auront affaire à des gens simples et taiseux. Ils ne seront d’ailleurs pas au bout de leurs surprises…

Qui est cette jeune femme que « Cerbère » emprisonne depuis trois ans dans une salle d’eau ? Pour quelle faute commise ?

Françoise Le Mer s’est prêtée sans hésitation au jeu des questions-réponses.
_Lisez son interview sur le blog Palémon



Riches un jour, morts toujours par Cicéron Angledroit

Publibook, septembre 2014

« C’est la première fois de ma carrière, pourtant déjà longue et entièrement déroulée dans des quartiers guère privilégiés côté sécurité, que je suis confronté à une telle violence que je ne comprends pas. Je n’arrive qu’à articuler un pourquoi ?. Les deux vieux ont vu des choses qu’ils n’auraient pas dû voir. Quelles choses ? m’étonné-je. Le paquet de fric, le lieu où il a été découvert et la tête de ceux qui sont venus le récupérer. »

Lorsqu’un couple de quidams se retrouve en possession du butin de trafiquants de drogue, ce n’est pas vers la police qu’il se tourne, mais vers un détective bien moins regardant : l’inénarrable Cicéron Angledroit. Et cette fois-ci, le privé, loin de se douter où il met les pieds en acceptant l’affaire, en perdrait presque son flegme légendaire. Cavale, faux semblants, meurtres... Le puzzle est tordu et riche en surprises, tour à tour grave et décalé : irrésistible, à l’image de notre héros.



La sixième extinction par Guillaume Lebeau

Éditeur Marabout , parution octobre 2014
11 mars 2011, Centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi. Un puissant séisme de magnitude 9 secoue le Japon. Une heure plus tard, un tsunami ravage la côte Pacifique du Tohoku. Une vague de quatorze mètres submerge la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi.

Au même moment, un message codé apparaît sur le smartphone d’Hidehiko Nishiyama, ingénieur chez Tepco, l’entreprise en charge de la centrale. Hidehiko est un « liquidateur ». Il fait partie de la liste de volontaires qui doivent intervenir en priorité en cas d’incident nucléaire majeur sur le site de Fukushima.

Alors qu’Hidehiko s’apprête à partir pour accomplir sa mission suicide, embrassant femme et enfants, un homme surgit dans sa maison et massacre toute la famille. Le tueur télécharge des données contenues sur le disque dur de l’ordinateur d’Hidehiko et incendie la maison.

Hidehiko, gravement blessé, survit et parvient à s’échapper Quelles informations contenait ce disque dur ?

Pourquoi ce tueur a-t-il assassiné toute la famille d’Hidehiko ?

Dans cette enquête qui les mènera aux quatre coins de la planète, Smila et Ethan tenteront de déjouer la deuxième phase du complot fomenté par le Troisième pôle qui consiste à faire exploser la base où se tient un sommet réunissant les plus éminents spécialistes du climat mondial...



Deux flics sur les docks de Graham Hurley, nouvelle saison sur France 2

La quatrième saison de la série de France 2, tournée au Havre, revient sur le petit écran

Deux flics sur les docks, série télévisée inspirée des romans de Graham Hurley, invité au Festival du Chien Jaune 2014.

La série des enquêtes de l’inspecteur Joe Faraday, écrite par Graham Hurley se déroule à Portsmouth et a été adaptée à l’écran pour France2.

- 24 octobre, Une si jolie mort, Infos France 2
Le cadavre d’une jeune nageuse est retrouvé un matin dans la piscine de Bazza Swaty. L’agent immobilier, apparemment seul chez lui au moment du meurtre, a fait disparaître avec l’aide de son homme de main toutes les preuves et a tenté, devant témoin, de se débarrasser du corps. Alors que tout l’accable, il refuse obstinément de se défendre. Dardenne est déterminée à profiter de cette nouvelle affaire pour faire tomber le criminel et met d’entrée de jeu Winckler sur la touche. La commissaire voudrait aussi que Faraday enquête à charge. Winckler va devoir trancher entre son amitié pour Bazza et sa morale de flic...

- 31 octobre Chapelle ardente. Infos France 2
Jérôme, un jeune prêtre, est retrouvé assassiné dans son presbytère. L’église attenante est sens dessus dessous : le meurtrier était manifestement venu y chercher quelque chose, mais quoi ? Dans un premier temps, Faraday et Winckler se lancent sur la piste des jeunes délinquants que Jérôme, dans une démarche humaniste, avait placé pour des missions de travaux d’intérêt général au sein de la paroisse. Mais l’enquête se complique lorsqu’une jeune femme noire non identifiée est retrouvée morte dans un fossé, marquée d’une étrange manière. Un carré de dix centimètres de peau a été découpé sur sa nuque…

- 7 novembre Sur la mauvaise pente ( Infos France 2 )
Ensemble, Faraday et Winckler sont chargés d’élucider deux affaires : la mort d’un jeune marginal, atrocement écrasé par un funiculaire, et la mystérieuse disparition d’un photographe amateur. Des couloirs de la morgue à l’arrière-boutique d’une riche galerie d’art, d’un concours de petite Miss à des manifestations contre l’expulsion de sans-papiers, les deux policiers affrontent un monde en ruines, où la loi du plus fort n’est plus contestée que par des combattants solitaires, contraints d’accomoder leur sens de la justice avec des lois parfois injustes. La morale de Faraday et Winckler s’en trouve ébranlée...

Transposée au Havre, avec dans les rôles principaux Jean Marc Barr et Bruno Solo, cela donne une excellente série fidèle à l’ambiance de Hurley.
L’ occasion de découvrir ou re-découvrir Graham Hurley, invité du festival Chien Jaune 2014 !

Réalisation : Edwin Baily
Scénario : Bernard Marié, d’après les romans de Graham Hurley
Production : Gétévé (Jacques Salles)
Diffuseur : France 2

Diffusions précédentes :
Lignes blanches - vendredi 20 décembre 2013
Les anges brisés - vendredi 20 décembre 2013
Coups sur coups - vendredi 13 décembre 2013
La nuit du naufrage - vendredi 06 décembre 2013_
Du sang et du miel - vendredi 09 novembre 2012
Sur la mauvaise pente - vendredi 02 novembre 2012

Pour quelques jours, Vous pouvez encore revoir les derniers épisodes sur :
pluzz.francetv.fr ou France2



Enfumages par Firmin Le Bourhis

Parution Éditions du Palémon , octobre 2014.

Un banal accident de la circulation, a priori, va entraîner le lieutenant Phil Bozzi et le capitaine François Le Duigou dans une trépidante enquête du côté d’Auray et de Locmariaquer.

La ruse et l’intelligence de certains malfrats n’y suffiront pas, les preuves sont accablantes et nos deux OPJ dénoueront un à un les fils de cette enquête riche en surprises et rebondissements, au risque parfois d’en perdre leur latin !

Note de l’auteur :
Les affaires, si elles s’inspirent de faits réels, se sont déroulées en d’autres lieux et les personnages de ce roman sont fictifs…

Firmin Le Bourhis s’est prêté sans hésitation au jeu des questions-réponses.
Lisez son interview sur le blog Palémon



Debout dans la tombe d’un autre par Ian Rankin

Editions : Le Masque Collection Grands Formats, Parution septembre 2014.
Traduit de l’anglais (Écosse) par Freddy Michalski
Depuis que l’inspecteur Rebus a pris sa retraite, il végète aux marges de son ancienne vie et travaille comme civil à la résolution d affaires classées non élucidées, frustré de ne plus être en première ligne.Quand un vieux cold case sort du placard à la suite de la disparition d’une jeune femme, il ne résiste pas à la tentation, s’empare du dossier et parvient à récupérer sa place à la crim’.
Mais Rebus reste Rebus. Il est toujours aussi buté, dispersé et ingérable, et se met vite tout le monde à dos : son ancienne collègue Siobhan Clarke, son vieil ennemi Ger Cafferty ; et le nouveau patron du crime organisé d’Édimbourg qui cherche à se faire un nom. Ajouté à cette liste, Malcolm Fox, du service des Plaintes, la police des polices, qui compte bien faire tout son possible pour empêcher sa réintégration.
Fox est convaincu que Rebus est pourri jusqu’à l’os et à mesure que ce dernier franchit une ligne après l’autre, on se demande si Fox n’a pas raison.Tout ce que veut Rebus, c’est découvrir la vérité sur une série de disparitions qui ont eu lieu dans les années 2000 et qui n’ont apparemment aucun lien entre elles. Personne n’a envie de s’occuper de cette affaire, à commencer par ses co-équipiers.
Bien sûr, cela ne va pas empêcher l’inspecteur de s’y frotter, quitte à mettre sa vie et la carrière de ses collègues dans la ligne de mire.Rebus sera t-il capable d’être l’homme qu’il fut par le passé et de rester du bon côté de la loi ?
Traduit de l’anglais (Écosse) par Freddy Michalski

Ian Rankin.
Né en 1960 dans le comté de Fife, Ian Rankin a étudié la littérature à l’université d’Édimbourg, interprété ses chansons dans un groupe rock et écrit son premier polar à la place de sa thèse. Il a obtenu un nombre impressionnant de récompenses, dont l’Edgar du meilleur roman policier en 2004, le Grand Prix de littérature policière et le prestigieux Diamond Dagger de la CWA en 2005.



Passage des Trois-Anguilles par Marc Le Piouff

Parution aux éditions Ravet-Anceau, octobre 2014.

À Euralille, le cadavre de l’architecte Maxence Champon-Richerbe gît dans son bureau. Sur sa peau, des pointillés forment un énigmatique dessin. Tout porte à croire que l’homme participait à une soirée privée ayant mal tourné. En parallèle, les policiers Léonide Delannoy et Arturo Vandekastel font une inquiétante découverte. Au domicile du défunt, l’assassin a laissé un message et une photographie.
Apparemment, Champon-Richerbe ne serait pas sa première victime. Ni la dernière. Les indices semés par le tueur entraînent les enquêteurs sur les pavés du Vieux-Lille. Dans leur esprit s’insinue alors une angoissante ritournelle : à qui le tour ?

Né à la fin des années 60 en Bretagne, Marc Le Piouff réside à Lille. Il a débuté sa carrière en tant que danseur contemporain. Désormais, il se consacre au développement culturel et donne des cours dans des universités de la métropole lilloise. Marc Le Piouff a abordé l’écriture à travers des textes courts et des romans centrés sur l’intime. Une prose poétique lui permettant d’évoquer des histoires d’instants et des états d’âme. À la recherche d’un genre plus réaliste, il se lance dans le polar. Une démarche couronnée de succès puisqu’il publie en 2014 Passage des Trois-Anguilles, son premier roman policier.



Le Teckel par Hervé Bourhis

Casterman Collection : Professeur Cyclope , août 2014
Prix Landerneau BD 2014
Une évocation au vitriol du monde des laboratoires pharmaceutiques et des pratiques commerciales, portée par une brillante galerie de portraits. Décapant !

« Pour vendre ce nouveau produit à nos partenaires médecins, nous allons allier l’expérience à la fraîcheur ». Ainsi la direction des laboratoires Duprat s’adresse-t-elle à son nouveau binôme commercial pour le convaincre d’accepter une collaboration en réalité imposée. Guy Farkas, surnommé « Le Teckel », visiteur médical revenu de tout, devra faire équipe avec Jérémy Labionda, jeune cadre surdiplômé, en fait discrètement mandaté par sa hiérarchie pour enquêter sur les véritables agissements du Teckel. Bref, le mariage de la carpe et du lapin sur fond de mission à haut risque, puisqu’ils doivent vendre la nouvelle version d’un médicament soupçonné d’avoir provoqué des centaines de décès.
Cruel souvent, cynique parfois, mais d’un bout à l’autre extrêmement drôle, Le Teckel est une satire féroce de notre monde avide et amoral. C’est une grande histoire d’amitié, un brûlot anticapitaliste, une passion interdite, un thriller haletant ! N’ayons pas peur des mots : c’est un road trip à la française en CX break, entre Tandem et Les Galettes de Pont-Aven !
Hervé Bourhis réussit en outre une galerie de portraits humains très finement observés, qui jusqu’au bout réserveront des surprises… Un sans-faute.



L’ange gardien par Jérôme Leroy

Collection Série Noire, Romans noirs, Gallimard. Parution septembre 2014

Berthet travaille pour l’Unité, la cellule la plus occulte des services secrets. Tueur implacable encore capable d’aimer, il veille à distance, sans même qu’elle le sache, sur Kardiatou Diop, une jeune femme d’origine sénégalaise rencontrée par hasard, dont la personnalité l’a touché.
Lorsque, devenue ministre, Diop est parachutée face à une candidate d’extrême droite dans une petite ville du Centre, l’instrumentalisation semble évidente…
Berthet comprend alors que sa protégée est en danger. Avant de se lancer dans la bataille pour déjouer la machination, il confie son histoire à Martin Joubert, un écrivain raté qui n’espère plus rien de la vie.

Après Le Bloc, Jérôme Leroy poursuit son exploration d’une société en crise. Thriller politique, L’ange gardien est aussi une étrange histoire d’amour.



Grossir le Ciel par Franck Bouysse

Parution La manufacture de livres , octobre 2014.

L’abbé Pierre vient de mourir. Gus ne saurait dire pourquoi la nouvelle le remue de la sorte. Il ne l’avait pourtant jamais connu, cet homme-là, catholique de surcroît, alors que Gus est protestant. Mais sans savoir pourquoi, c’était un peu comme si l’abbé faisait partie de sa famille, et elle n’est pas bien grande, la famille de Gus. En fait, il n’en a plus vraiment, à part Abel et Mars. Mais qui aurait pu raisonnablement affirmer qu’un voisin et un chien représentaient une vraie famille ? Juste mieux que rien. C’est justement près de la ferme de son voisin Abel que Gus se poste en ce froid matin de janvier avec son calibre seize à canons superposés. Il a repéré du gibier. Mais au moment de tirer, un coup de feu. Abel sans doute a eu la même idée ? Non.

Longtemps après, Gus se dira qu’il n’aurait jamais dû baisser les yeux. Il y avait cette grosse tache dans la neige. Gus va rester immobile, incapable de comprendre. La neige se colore en rouge, au fur et à mesure de sa chute. Que s’est-il passé chez Abel ?

Franck Bouysse, né en 1967, vit à Limoges. Il a publié Vagabond et Pur sang chez Écorce.



Tout pour plaire par Ingrid Desjours

Parution octobre 2014 chez Laffont.

Le nouveau thriller événement d’Ingrid Desjours, désormais aux éditions Robert Laffont.
Rien n’est plus suspect qu’une personne qui a tout pour plaire.
Voila, vous y êtes. Arrivés au point de rupture.
Depuis longtemps déjà, votre couple dérange. Parce qu’une belle et brillante jeune femme n’a pas pu renoncer à tout pour se consacrer à son riche mari comme ca, sans être influencée. Ou vénale.
Parce qu’un séducteur avide de pouvoir n’a pu obtenir la totale dévotion de son épouse que par la tyrannie et la manipulation. Comme tous les pervers narcissiques.
Oui les ragots vont bon train.
Alors quand s’installe chez vous un deuxième homme, aussi attirant que sulfureux, les esprits s’échauffent davantage. Et la disparition pour le moins suspecte de sa femme n’arrange rien.
Bien au contraire.
Pour vos voisins sont désormais réunis tous les ingrédients d’un drame conjugal qui pourrait bien vous mener à la mort. Vous aurez été prévenus.
Voilà, vous y êtes. Arrivés au point de rupture...

Ingrid DESJOURS
Ingrid Desjours est psychocriminologue. Après avoir exercé de nombreuses années auprès de criminels sexuels en Belgique, elle décide en 2007 de se retirer en Irlande pour écrire son premier thriller. Depuis, elle se consacre entièrement à l’écriture de romans et de scénarios pour des séries télévisées. Les nombreux psychopathes qu’elle a profilés et expertisés l’inspirent aujourd’hui encore. Outre ses tableaux cliniques pertinents, l’auteur excelle dans l’art de lever le voile sur la psychologie humaine et de faire ressentir au lecteur ce que vivent ses personnages, pour le meilleur et surtout pour le pire ?
Ses trois premiers romans, Écho (Plon, 2009), Potens (Plon, 2010) et Sa vie dans les yeux d’une poupée (Plon, 2013) ont été très remarqués et plébiscités, tant par le public que par la presse et les libraires. Elle a également animé l’écriture de Connexions, un polar interactif édité en partenariat avec l’émission « Au Field de la nuit » (TF1). Son dernier-né, Tout pour plaire, a été pensé et conçu comme une série télévisée. Ingrid Desjours vit actuellement à Paris. Très engagée dans la défense de la cause animale, ses autres passions dévorantes sont le krav maga et le piano.



La catin habite au 21 par Hervé Sard

Éditions la Baleine - le poulpe octobre 2014
À Sainte-Mère-des-Joncs, près de Nantes, une jeune prostituée disparaît dans la plus profonde indifférence des autorités, sans doute trop occupées à gérer les tensions locales liées au projet houleux de construction d’aéroport du Grand-Ouest.

À la Sainte- Scolasse, ça s’excite, ça théorise devant l’article du Parisien relatant le fait divers. le Poulpe penche pour l’élimination de témoin gênant, Gérard soutient qu’il s’agit d’un tueur en série et met Gabriel au défi de prouver le contraire : s’il a tort, il lui paiera dix tournées de bières.

Le Poulpe n’a pas besoin d’autre motivation pour filer mener son enquête en terres armoricaines. Arrivé dans la bourgade, il va de surprise en surprise : premièrement il semblerait que tout le monde connaisse la jeune disparue mais que personne ne l’ait jamais vue ! Un sacré paradoxe qui laisse Gabriel pantois. Ensuite, contrairement à ce qu’il avait lu sur l’affaire de l’aéroport, ici les habitants ne se font pas prier pour dire tout le bien qu’ils pensent du projet. Marcherait-on sur la tête ?

À Sainte-Mère-des-Joncs, il pleut, il mouille, et ça va pas être la fête au Poulpe, car cette enquête va rapidement virer au jeu de patience en terrain glissant. Ah ! le bon air de la campagne n’est plus ce qu’il était !



Agatha La vraie vie d’Agatha Christie - Anne Martinetti, Guillaume Lebeau, Alexandre Franc

Editeur Marabout, août 2014.

La vie d’Agatha Christie - auteure de 80 romans et nouvelles vendus à deux milliards d’exemplaires dans le monde - enfin racontée en roman graphique !

Saviez vous qu’Agatha Christie a elle-même organisé sa propre disparition pour punir un mari infidèle, qu’elle n’a eu de cesse de voler, de faire du surf, qu’elle a voyagé en Irak, en Egypte, n’imaginant pas de limite à sa liberté. Indéniablement Dame Agatha nous est familière, et sa reconnaissance internationale. Pourtant qui connaît le vrai visage de la Duchesse de la mort ?
Loin de n’être que cette bourgeoise conservatrice à l’embonpoint sympathique, coupable de romans policiers populaires, la vénérable Anglaise était avant tout une femme moderne, complexe et secrète. Un personnage bien plus énigmatique que tous ceux qu’elle a inventés !

"Agatha Christie, une femme libre" propose d’appréhender les multiples facettes de la reine du whodunit. D’explorer sa part d’ombre, son univers crypté, et ses fascinantes mille et une vies...



La poule borgne : roman policier mais pas que... par Claude Soloy

Éditeur Lajouanie , Parution septembre 2014

L’homme est jeune et partage sa vie entre son boulot de manoeuvre et des visites coquines à l’accorte mais peu farouche Geneviève. Cette très, très jeune fille, distrait les consommateurs du bistrot de ses parents adoptifs en les laissant se glisser sous le comptoir pour se rincer l’oeil et plus si affinités… Tout irait donc pour le mieux dans le plus glauque des mondes, si l’homme - précision indispensable - borgne ne tombait amoureux de l’apprentie péripatéticienne ; si son oeil crevé par un père confit dans l’alcool ne le tourmentait plus que de raison ; si deux souteneurs venus de la capitale n’espéraient enrôler Geneviève à son corps plus ou moins défendant ; si une infirmière plus portée sur les câlins que sur les pansements n’entrait dans la danse ; si sa soeur…

Bref, dans la drôle de tête de l’homme, tout s’embrouille, tout s’enchevêtre. Et c’est sous l’oeil unique, eh oui !, de sa poule de compagnie, qu’il se laisse emporter par ses démons. Bientôt les cadavres s’accumulent.

Un curieux enquêteur s’ingénie à démêler les noeuds de ce maelström de sang, de fureur, de sexe et de désespoir…



Pulsions salines par Christian Blanchard

Parution auxéditions Palémon, octobre 2014.

Trois anciens militaires français, traumatisés de leurs interventions durant le conflit en Afghanistan, embarquent sur un chalutier de Concarneau avec le lieutenant Emily Garcia, des services sociaux de la Défense, qui tente une expérience médicale touchant au stress post-traumatique des soldats de retour au pays.
Pendant ce temps, Saadia Aleph, experte en sinistre pour un cabinet d’assurances parisien, cherche à connaître les raisons de l’incendie d’une maison de l’île de Batz. Elle appartenait à Walter Colley, infirmier militaire ayant été en poste à Kaboul.
Saadia établit un lien entre l’infirmier et ses amis de combat en immersion sur le Doux Frimaire. Elle monte donc à bord aux îles Féroé.
Quelque temps plus tard, le navire est retrouvé à la dérive, proche des côtes bretonnes. L’équipage a disparu. Au fond de la cale avant, une femme est retrouvée recroquevillée. Terrorisée et amnésique, elle est en incapacité de parler.

Disponible également sur le site de Christian Blanchard
et mieux encore retrouvez le pour discuter avec Christian Blanchard : http://www.leseditionsdubarbu.fr/salons.htm



Le Crépuscule du Mercenaire par André Fortin

Jigal Collection JIGALPOLAR, septembre 2014

Ange Simeoni est un voyou qui bien que retiré des affaires est au courant de bien des choses…
À sa demande, Stanley, petit voleur à la tire, vient de dérober la mallette d’un agent très spécial tout droit sorti du ministère…
Vingt ans plus tôt, Marc Kervadec est conseiller des princes africains. C’est un barbouze qui, du Mali au Burkina Faso en passant par le Togo, veille au grain, chaperonne les présidents et protège les intérêts de la France. Il y a tellement de richesses ici…
Au même moment, à Aix-en-Provence, Margot, jeune et belle femme éthérée, brûle sa vie par les deux bouts entre les visites impromptues de Marc…
Ailleurs, le colonel, vieux briscard de la DGSE, distribue les rôles à son armée de l’ombre. Les valises d’argent liquide circulent et s’envolent même de temps à autre pour des destinations inconnues…
Et parfois la machine se grippe, les planètes se rencontrent, l’amour s’en mêle, les dossiers disparaissent, les juges enquêtent, les présidents africains décèdent brutalement… Il suffit de si peu de chose…

Pour André Fortin, la vie est d’abord ce qu’elle fait de nous et ensuite seulement ce que nous en faisons. Elle réserve à tout homme des aléas, des chances et des surprises qui font pencher la barque d’un côté ou de l’autre. Demeure le choix, fugace, à peine conscient, celui du naufragé qui va, dans la fureur de la tempête et au petit bonheur la chance, saisir une corde parmi tant d’autres. Liberté oui, mais si l’on y pense, liberté infime. Voilà ce qu’on ressent à la lecture de ses romans. Aussi ses personnages, broyés par les systèmes conservent-ils tous, au fond, cette parcelle d’humanité qui nous émeut, quoi qu’on en dise, quoi qu’on en pense. Ici va se dévoiler la face cachée de la Françafrique. Un mercenaire, sorte de soldat perdu au service de l’État. Stan, un tout jeune délinquant, un peu naïf, un peu voleur. Ange, un vieux briscard, instrument bien malgré lui du drame qui se joue… Et puis il y a Margot, jeune femme éthérée, et l’amour, l’attente, la drogue peut-être et la mort… Sans oublier le blanchiment, les dictateurs là-bas, les barbouzes partout, les malfrats ici au service des puissants, le juge obstiné, l’enquête difficile et embrouillée… Il y a des vies qui passent à côté… des engagements qui se perdent dans le désert… des désespoirs qui font vivre… des serments qu’on n’oublie pas… André Fortin a été juge, mais le romancier qu’il est devenu se garde aujourd’hui de juger.… C’est beau et triste à la fois !



Quand les anges tombent par Jacques-Olivier Bosco.

Parution aux éditions Jigal , septembre 2014.

« Les bouquins de Bosco flambent comme des incendies ! Sous la pluie embrasée, les mots rougeoient, incandescents. Les pages brûlent mais jusqu’à la dernière, rien au monde ne nous empêchera de les tourner… » Intramuros.

Cinq enfants kidnappés… Un truand impitoyable, Vigo, dit le Noir, condamné à perpét’ pour le meurtre de gamins qu’il nie farouchement avoir commis… Un avion en provenance de Russie qui par malheur s’écrase sur une prison… Un procès truqué, une vengeance… Un préfet assoiffé de pouvoir qui brouille les cartes, un flic déboussolé au fond du trou, un malfrat corse en rupture de ban, un cheminot alcoolo, un juge en fin de parcours, une avocate opiniâtre, des parents bouleversés mais combatifs… Et leurs cinq mômes bien décidés à survivre et prêts à tout pour s’en sortir tout seuls !

« Il est actuellement peu d’auteurs au monde qui osent une écriture aussi viscérale qui, comme le disait Mickey Spillane, prend le lecteur par les cojones dès la première phrase, le happant dans son tourbillon pour le rejeter vaguement groggy avec l’impression d’avoir reçu un direct à l’estomac, puis en pleine tronche. » (K-Libre). Sélection du prix Ancres Noires 2014, finaliste du prix Récit d’Ailleurs, finaliste du prix Polar 2014. Bosco c’est d’abord une écriture acérée et un style percutant à l’efficacité redoutable : brut, punchy, sec et nerveux ! Ses thèmes de prédilection : la haine, l’amitié, l’amour, la vengeance, la fierté, la trahison, l’injustice, la peur et la mort… À le lire, on pense tout à tour cinéma, scènes d’actions et littérature populaire… On pense aussi à Scorsese, Johnnie To, John Woo, à Chase, Malet, Goodis, ou Héléna… Les réminiscences ne manquent pas… Normal puisque « Bosco rend tous les honneurs à la noblesse prolétaire de la littérature populaire avec ses polars durs et cruels menés au rythme des douilles vides qui rebondissent à terre. » (Revue Éléments). Les romans de Bosco, c’est « la rage en partage mais aussi et surtout la tendresse… » (La Cause littéraire). « Bosco c’est une gifle qui remet les idées en place… Bosco a du talent. » (BSC NEWS). Bosco c’est « une déflagration qui vous vrille les tympans. » (DBDLO). Bosco écrit avec ses tripes et ça se sent à chaque ligne. QUAND LES ANGES TOMBENT n’échappe pas à la règle… Quel plaisir !



La piste de l’assassin par Samuel Gance

Editions Ex Aequo, Collection Série : Rouge , septembre 2014.

Quand la volcanique Marie du Plessis est en colère, mieux vaut ne pas se retrouver sur son chemin ! Et quand on tue sauvagement l’un de ses meilleurs amis, elle est très, très en colère…
Dans ce polar noir et sur-vitaminé, les rebondissements s’enchaînent pour la jolie rousse et ses deux compagnons et les mèneront en cascade de la savane surchauffée du Mpumalanga, en Afrique du Sud, jusqu’au cœur frénétique des mégapoles d’Asie. « Il n’eut pas vraiment le temps de pousser plus loin sa réflexion. Le sabre ressortit par son ventre. Pilepoil au-dessous du plexus. Son regard se figea dans une incompréhension tragi-comique. »

Samuel Gance est né en 1962 à Clermont-Ferrand. Après avoir publié une biographie romancée et lorgné du côté du fantastique avec « La chapelle des damnés », il signe ici un thriller aux accents sud-africains, région qu’il apprécie tout particulièrement et dans laquelle il a de nombreuses attaches.



Menace par Muriel Houri

Parution Flamand Noir Éditions, octobre 2014.

Léo et son fils, Thomas. Esther et sa fille, Morgane. Ils décident de passer des vacances ensemble. Les premières pour cette famille recomposée. L’endroit : une maison isolée, en bord de mer dans un coin perdu de Bretagne.
Seulement, Thomas déteste son père. Il lui en veut de refaire sa vie après "le drame"... Il déteste aussi Esther, déteste ces vacances et déteste cet endroit. C’est vide. Dépeuplé. Il n’y a rien à faire ici... Il voudrait aussi détester Morgane. Il n’aime pas ses attitudes, ni la façon qu’elle a de le regarder fixement ou de toujours sourire quand il ne faut pas. Malgré cela, elle a des tas d’idées originales pour faire passer le temps. Elle le lui a dit, " On va bien s’amuser..." Un jeu ? NON.
Des intuitions, des rumeurs. Des lettres anonymes, des objets qui disparaissent. Des bruits dans les murs, une maison au loin...
Thomas DOUTE. Thomas COMPREND. Thomas SAIT...
Mais à son âge, comment peut-il empêcher le pire d’arriver ?
Léo en est sûr, tout se passera bien.
Mais il a oublié un détail : ils ne se connaissent que depuis 6 mois...



L’Assassin de la Nationale 7 par Michèle Barrière

Éditeur Le livre de poche, août 2014.

Début septembre 1929. Adrien Savoisy, fils de Quentin, né en 1900, est enquêteur gastronomique occasionnel pour le Michelin. Il est aussi un grand amateur de voitures de luxe et c’est au volant de sa toute nouvelle Delage 28S qu’il prend la Nationale 7 direction Antibes pour aller y tester tous les nouveaux hôtels de luxe .
Dès sa première étape, à Saulieu, Adrien est témoin de la mort d’un obèse au restaurant « La Côte d’or ». Puis d’un accident de voiture suspect à Nuits-Saint-Georges. A Mâcon, un cuisinier trouvera la mort dans d’horribles conditions.
Il n’est pas le seul témoin.
Un petit groupe hétéroclite de voyageurs suit le même chemin que lui. Dont Curnonsky, le célèbre critique culinaire.

Adrien va mener l’enquête entre gratin d’écrevisses, poularde de Bresse truffée et île flottante aux pralines roses...



J’avais la croix par Dominique Chappey

parution La Baliene - Le Poulpe , août 2014.

Intrigué par un article lu dans« Le Parisien », Gabriel prend le train pour Saint-Pierre-d’Entremont, une petite station de ski, près de Chambéry. Il a l’intention d’en apprendre davantage sur le meurtre d’un jeune marginal, dont le corps a été retrouvé attaché à la croix qui signale le sommet du Grand Som.



Peste sur la ville, de Mary Play-Parlange

Editions Ex Aequo , septembre 2014.

Un fléau surgi des temps anciens peut-il de nos jours faire trembler la population d’une grande cité ? Une prophétie de Nostradamus va bouleverser la vie de deux flics bien ancrés dans le XXI° siècle…

« L’animal titube comme ivre, pousse de légers cris plaintifs, laisse derrière lui des gouttes de sang qui s’écoulent de son museau pointu. Il s’arrête soudain les moustaches frémissantes, se dresse sur ses pattes de derrière, se raidit. Il perd l’équilibre et d’un coup s’affale aux pieds de Diego. »
L’agent d’Interpol Melinda Fields et le commissaire Diego Martelly sont embarqués dans le même bateau…

Une rencontre sur les bancs du collège, des retrouvailles bien des années plus tard… quand deux femmes font une auteure.
Mary Play-Parlange distille dans son sixième polar l’angoisse et l’effroi qui transforment la vie de tous les jours en enfer.



N’oublier jamais par Michel Bussi

Presse de la Cité, mai 2014

"Vous croisez au bord d’une falaise une jolie fille ?
Ne lui tendez pas la main !
On pourrait croire que vous l’avez poussée."

« Vous croisez au bord d’une falaise une jolie fille ?
Ne lui tendez pas la main !
On pourrait croire que vous l’avez poussée. »
Il court vite, Jamal, très vite. A cause de sa prothèse à la jambe et autres coups du sort, il a un destin à rattraper. A Yport, parti s’entraîner sur la plus haute falaise d’Europe, il a d’abord remarqué l’écharpe, rouge, accrochée à une clôture, puis la femme brune, incroyablement belle, la robe déchirée, le dos face au vide, les yeux rivés aux siens. Ils sont seuls au monde ; Jamal lui tend l’écharpe comme on lance une bouée.
Quelques secondes plus tard, sur les galets glacés de la plage déserte, gît sous les yeux effarés de Jamal le corps inerte de l’inconnue.
A son cou, l’écharpe rouge.

C’est la version de Jamal.
Le croyez-vous ?



Une terre pas si sainte par Pierre Pouchairet

Parution aux éditions Jigal - Polar, septembre 2014.

Dany et Guy, deux flics de la police judiciaire israélienne, enquêtent avec le Shabak – la sécurité nationale – sur le massacre d’une famille de colons juifs installée en Cisjordanie à proximité de Naplouse.
De son côté, Maïssa, flic palestinienne, fille d’un ancien compagnon d’armes d’Arafat, mène elle aussi, avec obstination, ses propres investigations.
Très vite et bien que le doute subsiste, un groupe de jeunes Palestiniens est mis en cause et accusé de ce crime sordide. Mais parallèlement, après la découverte d’un arrivage massif de drogue de synthèse à Nice, à Jérusalem et dans les Territoires, Gabin, flic français des stups, est envoyé sur place pour démanteler un possible trafic international issu d’un camp de réfugiés. Allant de surprise en surprise, c’est sous pression permanente et dans un climat délétère que flics israéliens, palestiniens et français vont devoir unir leurs forces pour combattre ce réseau mafieux…
Car là-bas, même un saint n’y retrouverait pas les siens…

Parfois la frontière entre le réel et la fiction est si ténue qu’on peut se demander où elle commence et surtout quand et comment ces histoires tragiques vont cesser… Et alors que les médias nous abreuvent en permanence d’insupportables images de guerre en « direct live », Pierre Pouchairet vient avec ce terrible roman apporter sa connaissance du terrain ! Et de la première à la dernière ligne – ça ne fait aucun doute –, ça sent le vécu : Pierre Pouchairet (commandant de la police nationale puis chef d’un groupe luttant contre le trafic de stupéfiant à Nice, Grenoble ou Versailles… Il a également été à plusieurs reprises en poste dans des ambassades, a représenté la police française au Liban, en Turquie, a été attaché de sécurité intérieure à Kaboul puis au Kazakhstan) a foulé ces routes poussiéreuses, a senti ces odeurs de pneus brûlés, a entendu ces déflagrations, ces cris, ces pleurs… Fin connaisseur – pour raisons professionnelles – du Moyen-Orient, de ses enjeux, de ses pouvoirs, de ses trahisons, mais aussi des rêves et des espoirs au quotidien d’une population vivant perpétuellement dans le chaos, Pierre Pouchairet nourrit son intrigue d’indices, de causes et de raisons – bonnes ou mauvaises –, de tous ces éléments – l’Histoire et son cortège de haine, d’incompréhension, de vengeance, de mort, de peur – qui font de cette région, et depuis tant d’années, cette poudrière toujours proche du point de rupture… C’est tragique, édifiant, injuste, sanglant… On a parfois du mal à comprendre, à y croire même… Et pourtant…



Le linge sale par Pascal Rabaté et Sébastien Gnaedig

Le Linge sale Scénariste Pascal Rabaté Dessinateur Sébastien Gnaedig.
chez Vents d’Ouest (Intégra) - 2014


Petits meurtres dans le Maine-et-Loire…

Dans la campagne angevine, près de Cholet, Pierre Martino découvre qu’il est cocu. Armé d’un fusil, il se rend au motel où sa femme et son amant ont l’habitude de se retrouver, bien décidé à les répudier sauvagement. Mais, dans sa précipitation, il se trompe de chambre et tue le mauvais couple !
Après vingt années passées derrière les barreaux, Martino a purgé sa peine mais il a toujours la rage au ventre. Il a eu le temps de la ruminer, sa vengeance... Son ex-femme, aujourd’hui remariée avec son amant, vit dans sa famille, les Verron, des marginaux, dans une espèce de décharge à la sortie du village. Des parasites notoires, voleurs de poules et habitués aux petites combines. Martino pourrait la laisser à cette vie misérable mais ce serait trop charitable. Lucette et son mari doivent payer. Et toute leur famille doit y passer…

Pascal Rabaté et Sébastien Gnaedig signent une comédie délicieusement cynique, doublée d’un thriller social, digne d’un film des frères Coen et des frères Dardenne ! Comme à son habitude, Rabaté prend un malin plaisir à dresser une galerie de personnages truculents, caustiques et dramatiquement « vrais ».



Techno bobo par Dominique Sylvain

Date de parution septembre 2014, Editions Viviane Hamy, collection Chemins Nocturnes.


Seine Maritime : au cours d’une rave dans une propriété privée, des témoins ont vu deux jeunes filles sauter ensemble du haut d’une falaise. L’autopsie révèle que Katia Pachenko et Véronique Etienne avaient ingurgité un cocktail d’ecstasy et de kétamine.

Pour la gendarmerie, le suicide ne fait aucun doute. Dans un parc parisien, une jeune Asiatique sans papiers est retrouvée égorgée et vitriolée ; cachés dans la boucle de sa ceinture : trente comprimés d’ecstasy. Les lieutenants N’Diop et Argenson, soupçonnent un lien et tentent de convaincre le commissaire Clémenti de rouvrir l’enquête sur l’affaire Pachenko/Étienne.
En vain. Un ami de Katia, persuadée que celle-ci n’a pas pu se suicider, engage Louise Morvan.

Dominique Sylvain est née le 30 septembre 1957 à Thionville en Lorraine.

Elle travaille pendant une douzaine d’années à Paris, d’abord comme journaliste, puis comme responsable de la communication interne et du mécénat chez Usinor.

Pendant six ans, elle a vécu avec sa famille en Asie. Ainsi, Tokyo, où elle a passé trois ans, lui a inspiré son premier roman Baka ! (1995). Sœurs de sang et Travestis (1997 et 1998) ont été écrits à Singapour.

Elle habite actuellement entre Paris et Tokyo et se consacre exclusivement à l’écriture. Ses treize romans ont tous été publiés dans la collection Chemins Nocturnes, aux Éditions Viviane Hamy.



Le crime de l’Albatros par Thierry Bourcy

Éditeur Gallimard, Date de parution octobre 2014.

. Une enquête de Célestin Louise, flic et soldat dans la guerre de 14-18
Collection Folio policier (n° 738), Gallimard

Printemps 1919, l’armistice a été signé six mois plus tôt. Célestin Louise, démobilisé, rejoint Paris et les célèbres Brigades du Tigre.
Tandis que ses collègues enquêtent sur un certain Landru, Célestin est chargé d’éclaircir les circonstances de la mort d’Alexandre Mekinoff, un producteur de cinéma russe retrouvé poignardé dans ses studios de l’Albatros.
Très riche et grand amateur de femmes, Mekinoff avait de nombreux ennemis. Mari jaloux, maîtresse délaissée ?
Célestin n’y croit pas. Son intuition lui souffle que la vérité se trouve dans le passé militaire de la victime. Il va devoir revenir sur les champs de bataille dévastés et affronter les souvenirs de cette guerre qu’il essaie d’oublier…



La Pyramide de glace par Jean-François Parot

Éditeur Lattes , Date de parution octobre 2014.


À la terrible année 1783, marquée par les retombées d’un volcan islandais en éruption, succède en 1784 l’hiver du siècle.
À Paris, le peuple élève des obélisques de neige et de glace en reconnaissance de la charité des souverains. Dans l’une d’elles, au dégel, apparaît le corps d’une femme dénudée qui ressemble étonnamment à la reine Marie-Antoinette.
Nicolas Le Floch se lance dans une enquête minutieuse de laquelle, investigation après investigation, il ressort que la victime participait à des soirées particulières organisées à Monceau par le duc de Chartres, futur duc d’Orléans.
Dans ce récit surgissent les figures pittoresques d’une revendeuse à la toilette, d’une devineresse qui dépouille ses pratiques, d’un ouvrier de la manufacture de Sèvres qui vole à Versailles, d’un marchand porcelainier receleur, d’un président à mortier et d’un architecte.
Derrière ce fait divers se dissimule un complot de cour visant à compromettre la Couronne. Jamais le commissaire Le Foch, entouré de ses proches et bénéficiant de la confiance de Louis XVI, n’aura mené une recherche aussi précise et documentée qui le conduira, après bien des périls, à un dénouement inattendu.

Ancien diplomate, spécialiste d’Histoire, Jean-François Parot développe une œuvre qui s’appuie sur la vie et les mœurs du XVIIIe siècle. Une série qui, de volume en volume, acquiert un nouveau public.



Angor par Franck Thilliez

Editeur Fleuve Noir, date de parution octobre 2014.

Camille Thibault est gendarme dans le nord de la France. Depuis sa greffe du coeur, ses collègues s’inquiètent pour elle. Chaque nuit, elle fait des cauchemars ou une femme séquestrée l’appelle au secours. Un rêve tellement vrai, comme un souvenir... celui de son donneur ? Camille n’a plus qu’une obsession : retrouver son identité et découvrir quel drame il a vécu...
Au même moment, à une centaine de kilomètres de là, deux employés de l’Office National des Forêts constatent les dégâts des orages violents survenus en ce mois d’août. Dans une cavité laissée par un arbre déraciné, ils croient apercevoir une ombre. L’un d’eux s’approche. Deux yeux presque blancs, dépourvus d’iris, c’est tout ce qu’il aura le temps de voir avant qu’une main venue des entrailles de la terre ne lui agrippe les cheveux.
Lucie et Sharko sont en train de donner le biberon à leurs jumeaux quand Franck est appelé sur une nouvelle affaire : une femme, victime d’une longue séquestration. Presque aveugle, tant elle est restée dans le noir... sous un arbre. L’enquête prend des proportions inhabituelles lorsque Sharko s’aperçoit qu’à chacune de ses découvertes, il a été devancé par une jeune femme, gendarme dans le Nord...

Pour cette quatrième aventure de Lucie et Sharko, dans la droite lignée du Syndrome E, de GATACA et d’Atomka, Franck Thilliez pousse l’art de l’énigme scientifique jusqu’à son paroxysme.

Franck THILLIEZ
Né en 1973 à Annecy, Franck Thilliez, ingénieur en nouvelles technologies, vit actuellement dans le Pas-de-Calais. Il est l’auteur de Train d’enfer pour Ange rouge (La Vie du Rail, 2003), La Chambre des morts (Le Passage, 2005), Deuils de miel (La Vie du Rail, 2006), La Forêt des ombres (Le Passage, 2006), La Mémoire fantôme (Le Passage, 2007), L’Anneau de Moebius (Le Passage, 2008) et Fractures (Le Passage, 2009). La Chambre des morts, adapté au cinéma en 2007, a reçu le prix des lecteurs Quais du Polar 2006 et le Prix SNCF du polar français 2007. L’ensemble de ses titres, salués par la critique, se sont classés à leur sortie dans la liste des meilleures ventes.

Interview sur WebCulture TV du 26 novembre 2014



Dernier train pour Ouessant par Yvon Coquil

Parution La Gidouille, mai 2014


Léo Tanguy débarque à Brest pour l’enterrement de son pote Polo, le flic gauchiste. Aidé dans son enquête par les ouvriers des chantiers navals, le fameux cyber-journaliste se frotte à la faune du port du bout du monde : prolos Bulgares, patrons brutaux, Brestois grandes gueules, putains magnifiques, échafaudeurs de talent. Coincée entre régates de prestige et luttes sociales, la ville est en plus confrontée à un étrange fléau : il pleut sur Brest ! Et alors ? Ben, c’est qu’il pleut des goélands sur la tête des passants !

Yvon Coquil est né à Brest et y a travaillé une trentaine d’années sur les chantiers navals.
Dernier train pour Ouessant est son troisième roman. Après Black Poher et Docks, il signe ici un polar prolétarien, avec pour toile de fond cette ville à qui le noir va si bien.



Calvaire balnéaire - Dinard par François Paris

parution aux Editions Astoure Collection Ouest & Compagnie, avril 2014.


La station balnéaire brille de mille feux. Les aristocrates les plus fortunés de la planète s’y donnent rendez-vous et célèbrent les premiers jours d’une nouvelle saison qui, cette année encore, s’annonce exceptionnelle. On attend fébrilement l’arrivée de Roland Garros, venu poser son aéroplane six mois plus tôt sur la grève de l’Écluse.
Judith Gautier tient salon à Saint-Énogat en compagnie de poètes de renom, tandis qu’au sein des casinos de la ville, les plus belles femmes du monde rivalisent chaque soir d’élégance… Dinard, au faîte de sa gloire, est en pleine effervescence.
Parmi ce gotha huppé, Francis Hold, joueur invétéré criblé de dettes, est contraint d’accepter un emploi de secrétaire particulier au service de Lord Archibald Trenton. Ce riche industriel anglais vient d’acquérir une somptueuse villa qui surplombe la mer. Mais à peine arrivé, Francis Hold est le témoin de meurtres sordides.
Des jeunes filles – le plus souvent des employées de maison – sont sauvagement assassinées. De peur que ces crimes ne viennent gâcher la fête et perturber l’insouciance des estivants, les autorités minimisent les faits, jusqu’à les étouffer complètement.
Francis Hold ne l’entend pas de cette oreille et décide de mener sa propre enquête. Un geste honorable, mais qu’il regrette rapidement. Pour lui, le cauchemar ne fait que commencer.



Mort en été par Benjamin Black, Traduit par Michèle Albaret-Maatsch

Nil éditions , février 2014

Un polar très noir au charme vénéneux signé Benjamin Black, alias John Banville, virtuose des mots et maître du genre.
Dublin, 1952. Dirk Jewell, le propriétaire du Daily Clarion, quotidien de la ville, est retrouvé mort chez lui, un fusil dans les mains. Appelés sur les lieux du drame, Quirke, le légiste tourmenté, et Hackett, l’inspecteur qui l’aide sur tous ses mauvais coups, constatent qu’il ne s’agit pas d’un suicide, mais d’un meurtre.
L’homme était marié et père d’une fillette, richissime, très influent, redouté, jalousé, peu populaire, bref, voilà un meurtre entouré d’autant de suspects que de mobiles potentiels.
Dès sa première rencontre avec les proches de la victime, Quirke est troublé par l’énigmatique veuve, par sa solitude, son mystère, sa froideur, son charme. Cette attirance va l’entraîner sur un chemin que sa conscience aurait dû lui interdire de suivre, et sérieusement compliquer l’enquête...



Au grenier par Daniel Cario

Publication mars 2014 chez Palémon édition.

Evelyne Cascarel, veuve depuis quelques années, vit seule avec son jeune fils dans une grande maison isolée.
Un soir, celui-ci ne rentre pas de l’école. Sa mère attend, tente de se rassurer, puis désespérée décide d’appeler la police. Alors qu’elle s’apprête à composer le numéro, une odeur de chloroforme envahit ses narines…
Elle va alors se retrouver prisonnière dans le grenier de sa demeure, à la merci d’un geôlier qui ne se montre pas, ne parle pas, mais dont elle sent et entend la présence.
Son cauchemar va devenir insoutenable lorsque du rez-de-chaussée vont lui parvenir les cris de son fils…

Un roman choc, un chef d’œuvre, déjà coup de cœur de nombreux libraires !

Dans cet ouvrage terriblement prenant, Daniel Cario s’attaque avec brio à un nouveau style, le thriller psychologique, nous montrant une fois de plus toute l’étendue de son talent.
Ce huis-clos digne des maîtres du genre, à l’écriture incisive et précise, fait vivre au lecteur toutes les sensations des protagonistes, et nous offre un scénario où se succèdent rebondissements et introspections, créant un suspense constant.

Une chute particulièrement brillante finira de vous couper le souffle.

Daniel CARIO

Ancien professeur de lettres à Lorient, passionné par les danses traditionnelles, Daniel Cario est un romancier prolifique.

Ses romans, souvent primés, sont campés en Bretagne (largement reconnues pour leur qualité et l’expertise de l’auteur sur les sujets abordés, les trilogies Le Sonneur des halles et Le Brodeur de la nuit font à présent partie des ouvrages de référence en Bretagne), dans les Cévennes (L’Or de la Séranne), le Berry (La Miaulemort), ou le Nord sont publiés aux Éditions Coop Breizh, aux Presses de la Cité dans la collection « Terres de France », chez Pocket, chez Beluga (jeunesse) et au Rouergue.



Colin-maillard à Ouessant par Françoise Le Mer

Publication juin 2014 par Palémon éditions.

Réédition - nouvelle couverture

Déjà, la chaleur est accablante. Il n’est pourtant que 10h30, et le bateau déverse sa cargaison quotidienne de touristes.

Enfin... l’île bleue !

Le Fur et Le Gwen, inspecteurs brestois dépêchés sur les lieux d’un horrible crime perpétré par un psychopathe, sont attendus par la maréchaussée locale. Il faut surtout être discret !

Ce qui devait être un aller-retour de routine va devenir une angoissante chasse à l’homme à travers la lande roussie par le flamboiement de l’été.

Avec ce roman policier qui allie suspense et vérité documentaire, enfoncez-vous dans les chemins de l’île, mais gardez l’œil !

Découvrez un extrait du 1er chapitre :
...Droit devant elle, le phare de La Jument répondit au clin d’œil du bicycle en cillant à son tour de son œil rouge de cyclope. Elle s’engagea alors dans le sentier qui menait à l’anse de Pors-Coret, lieu de son rendez-vous. Elle accueillait à présent l’haleine de la mer en plein visage. Agité de soubresauts, le timbre de sa bicyclette s’égaillait à l’envi dans la lande tandis que la petite lumière laborieuse, bringuebalée de-ci de-là, tentait une percée dans la nuit, aidée, il est vrai, par la lune. C’est alors que la jeune fille distingua dans l’ombre la cabane construite quelques semaines auparavant par les gamins de l’île et qui leur servait de quartier général en vue de l’élaboration de quelque mystérieuse campagne.
Elle ne fut pas la seule à entendre le tintement de la sonnette. À son appel, la silhouette se redressa.
— Je ne vous ai pas trop fait attendre ? Si oui, je plaide coupable !
— Non, non… Ne vous tracassez pas, j’ai… l’habitude.
Le ton monocorde de la voix l’intrigua. Aussi, laissant choir son vélo, elle se retourna et examina son vis-à-vis.
— Mais vous tremblez, ma parole ! - s’inquiéta-t-elle en lui touchant le bras - et vous transpirez… Quelle idiote je suis, à vous faire poireauter comme ça ! Attendez, je vais préparer un feu.
Elle s’activait déjà, ramassant çà et là quelques racines d’ajonc éparses sur le sol. Quand elle estima son butin suffisant, à croupetons sur une terre pénétrée de sel, elle dressa un fagot en prenant bien soin de disposer le menu bois à l’intérieur du faisceau.
Elle tendit le bras derrière elle :
— Vous avez un briquet ou des allumettes ?
N’obtenant pas de réponse, la jeune fille réitéra sa demande.
Elle sentit dans le dos des pas s’approcher, puis… plus rien.
Étonnée, elle leva la tête et fit volte-face :
— Avez-vous du feu, s’il vous plaît ?
La fébrilité avec laquelle l’autre tritura alors ses poches, la déconcerta quelque peu...

Évènement !

Après quatorze titres déjà publiés, Françoise Le Mer, l’un des auteurs de romans policiers bretons les plus lus, arrive aux Éditions du Palémon avec son commissaire Le Gwen ! De nouvelles enquêtes vont ainsi être publiées, et les anciennes rééditées. Une nouvelle maquette de couverture (facilement identifiable, dans l’esprit de celle des Mary Lester) a été imaginée, et sera reprise pour toute la série.

Sa qualité d’écriture et la finesse de ses intrigues sont régulièrement saluées par la critique.

Née à Douarnenez en 1957, Françoise Le Mer est professeure de lettres. Elle enseigne dans le Sud-Finistère (29) et vit à Pouldreuzic.



La chute d’un ange par Didier Daeninckx (scénario), Mako (dessin)

parution août 2014 chez Casterman

Sur fond d’intrigues politiques et de sordides affaires de moeurs, un sombre polar à la française signé du tandem désormais bien rôdé Mako – Daeninckx.

Printemps 1948 à Gagny en grande banlieue parisienne, Patronage de l’enfance orpheline. Le cadavre d’un enfant fugueur d’une douzaine d’années est retrouvé dans une carrière qui jouxte le parc de l’établissement. En apparence, une chute accidentelle est à l’origine du décès. Mais les marques d’une sévère correction sur le corps du gamin posent question…
Peu de temps après, à Paris, Philippe Crélard, patron de l’un des plus grands quotidiens du pays, est assassiné chez lui. Tout indique un crime de rôdeur. La pompe de ses funérailles, en présence de la quasi-totalité du gouvernement, souligne l’influence exceptionnelle du défunt, homme de pouvoir et de réseaux. « Enseveli avec son cortège de qualités et pas le poids d’un défaut dans le cercueil : un ange », comme le fait remarquer un peu cyniquement un policier.
Personnellement prise en main par le commissaire Pasquet, l’enquête de routine sur la mort de Crélard laisse néanmoins entrevoir l’envers de ce portrait flatteur : un passé pour le moins trouble durant la période pas si lointaine de l’Occupation et des questions troublantes dans le domaine des moeurs… Alors qu’on s’arrange pour faire endosser la responsabilité du crime à un lampiste, bon pour la guillotine, on s’apercevra presque par hasard que les deux décès que rien ne semble relier, celui de Gagny et celui de Paris, entretiennent en fait bien des correspondances.



Hommage à Simenon en 2014

1988. Fidèle depuis plus de quarante ans à son éditeur, Georges Simenon est à l’honneur : à l’occasion de ses 85 ans, les Presses de la Cité se lancent dans une entreprise considérable, la publication de ses œuvres complètes. Au printemps paraît le premier des vingt-sept volumes de Tout Simenon. L’aventure éditoriale des éditions d’Omnibus débute.

Un an après, l’immense écrivain s’éteint. En 2014, hommage lui sera rendu toute l’année pour les 25 ans de sa disparition, notamment avec l’édition de ses nouvelles : 18 volumes dans le catalogue numérique, et par ailleurs regroupées en trois volumes papier.

Omnibus propose un catalogue de 370 titres – gros volumes d’environ mille pages et albums illustrés – et une nouvelle collection : Bibliomnibus. En un peu plus de 200 pages, et pour 9 euros, partez à la découverte de toutes les littératures de qualité. Par ailleurs, Omnibus propose une offre originale de livres numériques de tout format : trouvailles ou redécouvertes, littérature classique, populaire ou de genre, anthologies d’auteur ou thématiques, dictionnaires ou ouvrages de référence, l’éclectisme du catalogue est le reflet de la variété du patrimoine.

Sources :
http://www.omnibus.tm.fr/editions.php

http://www.toutsimenon.com/



Loupo par Jacques-Olivier Bosco

Parution septembre 2013 aux éditions Jigal

_ PRIX COUP DE CŒUR BLUES & POLAR 2014
NOMINÉ PRIX POLAR 2014 COGNAC
NOMINÉ PRIX ANCRES NOIRES 2014
FINALISTE Prix Récit de l’Ailleurs de l’archipel de Saint Pierre et Miquelon 2014

« Une écriture qui se lit comme l’on déclame du rap, du slam, une incantation à la vie, à la mort, à l’amour, avec dans le brouillard de petites lueurs de poésie qui s’allument comme les feux-follets dans les cimetières. » © Paul Maugendre

Loupo, Kangou et Le Chat se sont rencontrés dans l’antichambre de l’enfer, à l’Assistance Publique. Orphelin, fugueur ou petit voyou, leur galère ne faisait alors que commencer… Vingt ans plus tard, la vie, ils ont décidé de la cramer… Ils sont devenus voleurs, braqueurs et délinquants. Les casses, les flingues, le fric, l’adrénaline, la révolte, la nuit… Ils sont comme l’orage, sombres et déchaînés… Sur les tuyaux du Chat, Loupo et Kangou – son ami, son frère – écument les bureaux de poste et les banques de la région parisienne. Pour l’argent, pour le plaisir, pour le frisson glacé… Jusqu’au jour où lors d’un braquage, Loupo tire par erreur sur un môme et le blesse grièvement. Après, c’est comme dans un rêve, plus la fin approche, plus les images s’effilochent… Les flics lancés à leurs trousses, une meute des cités qui leur colle aux basques, ils deviennent des loups… Disparaître, se livrer, tuer ou être tués… L’étau se resserre, mais avant, il leur faut solder les comptes et régler définitivement l’addition…

Violent, brutal, musclé, fascinant, accrocheur, frénétique, survitaminé, suffocant, magistral, on pense à Giovanni, à John Woo, à James Chase et à bien d’autres… Les adjectifs dithyrambiques ne manquent pas pour qualifier ses précédents romans. Il faut dire qu’en à peine trois titres, il a mis tout le monde d’accord. Bosco c’est d’abord UN style. Percutant… qu’on prend en pleine gueule… et sans même l’avoir vu venir ! Et puis tout de suite après, en tournant fébrilement les pages, on se rend compte que derrière ses mots il y a des histoires, des hommes, de la peine, de la souffrance. Et que tout cela se passe là, juste à côté de chez vous ! Loupo est un voyou, oui c’est vrai, mais c’est aussi un gentil garçon, attentionné, amoureux, attentif et sensible… C’est un paumé ordinaire, un de ces mômes qui un jour n’a pas pris la bonne route… Loupo est un roman désespéré, comme l’est souvent la vie de ceux qui se retrouvent au fond de l’impasse. Punchy, viril, tragique et jouissif, une histoire de dingue, de bruit et de fureur… « Lu d’une traite, sous tension, tétanisé. Sans pause et ça va vite, très, très vite. Pas le temps de souffler. Suffocant. On sort du livre sonné, exténué, en sueurs. » © Sang Noir. Loupo : une vraie et magnifique claque.



Celui qui ne meurt jamais de Dominique Faget

Éditeur Les Nouveaux Auteurs, juillet 2014

Prix des lecteurs prix vsd du polar 2014

En Afrique, à la mort d’un homme, le sculpteur du village s’imprègne de l’aura du défunt et façonne secrètement un Masque à son effigie. L’âme du disparu y sera enfermée pour l’éternité. Automne 1975, à Bordeaux, des femmes sont retrouvées atrocement mutilées...
Un reporter se retrouve en proie à des cauchemars et à des visions d’horreur...
Une jeune inspectrice métisse enquête. Ses investigations la mèneront au cœur de l’Afrique et de ses mystères.