Chroniquez le livre de septembre

Du mardi 8 septembre au vendredi 2 octobre
chroniquez le livre de Jean-Marc Royon : Joblard, l’hygiène de la vermine

Télécharger les conditions de participation


La République est en danger. Enfin, le quartier de la République. La misère pullule, la crasse s’installe, le Pôle Emploi est saturé... Le cœur de la capitale est gangréné. C’est en tout cas l’opinion de Jean-Louis Neuheur, un jeune commerçant dynamique qui va tenter de remédier au problème. Misère et affaires n’ont jamais fait bon ménage, il est temps de mettre un coup de clean. La mort commence à s’abattre aveuglément, d’abord sur les plus démunis, bientôt sur les notables. La police est sur les dents et croit tenir son coupable : Étienne Joblard. Ce pauvre Joblard, qui une fois encore va devoir mener sa propre enquête pour prouver son innocence. Quelle purge d’avoir à sauver sa peau quand on n’attend plus rien d’autre de la vie que de la finir peinard au coin d’un zinc. Mais Joblard aimerait bien profiter de l’occase pour prouver une bonne fois pour toutes que, bordel ! la misère n’est pas un crime.
Joblard, l’hygiène de la vermine, AAARG ! Éditions, 2015




Jean-Marc Royon
Jean-Marc Royon est né par hasard en 1972. Très tôt réfractaire à l’effort et à l’autorité il abandonne Hypokhâgne pour se faire comédien. Usant la patience des uns et usé par les projets des autres, il décide de devenir l’interprète de ses propres envies. Après avoir vécu l’aventure du CAES pendant dix ans, il écrit et joue notamment Mazout et Neutron (théâtre de rue) pendant les dix années qui suivent. II participe par ailleurs à l’aventure de la Coterie. On l’aperçoit aussi à l’Odéon avec Têtes Raides autour de Jean Genet, dans un film de Virginie Despentes, des pièces du Théâtre du Festin, ou encore en collaborateur de Didier Super. La quarantaine bien sonnée, il s’est mis à écrire. Il est l’auteur de deux romans et de quelques chansons.
Source : www.k-libre.fr

www.lechienjaune.fr | Plan du site | Webdesign : katsolgraph.com | Mentions légales