Décès de Joseph Bialot

Joseph Bialot nous a quittés le 25 novembre 2012, à l’âge de 89 ans.
Né à Varsovie, Juif d’origine polonaise, il s’installe en France avec sa famille en 1930. Durant la Deuxième Guerre mondiale, il s’engage dans la Résistance, avant d’être arrêté en 1944 et déporté à Auschwitz, d’où il est libéré en janvier 1945, par l’Armée Rouge.
Rescapé de la Shoah, il lui faudra des années pour réussir à parler de sa déportation et de son expérience en camp de concentration.
Ce n’est qu’à l’âge de cinquante-cinq ans qu’il écrit son premier roman, Le Salon du Prêt-à-saigner (Gallimard, 1978), qui reçoit le Grand Prix de littérature policière. Dans des récits inspirés du quotidien, Bialot met en scène, avec un humour souvent noir et dévastateur mêlé de tendresse, la vie des gens simples. Joseph Bialot s’oriente alors vers le roman historique et les récits liés à la Seconde Guerre mondiale, ce « passé qui ne passe pas », et écrit notamment À la vie ! (La Manufacture des livres, 2010 ; Pocket, 2012), une saga familiale se déroulant sur près d’un siècle, et Votre fumée montera vers le ciel (L’Archipel, 2011 ; Pocket, à paraître), d’abord paru sous le titre C’est en hiver que les jours rallongent, écrit en hommage à ceux qui n’ont pas su « re-vivre » à leur retour des camps de la mort.

www.lechienjaune.fr | Plan du site | Webdesign : katsolgraph.com | Mentions légales