Michel Bussi


Michel Bussi (né le 29 avril 1965 à Louviers) est un auteur français de romans policiers

Son premier roman, Code Lupin, s’est vendu à plus de 7 000 exemplaires et a ensuite été publié en feuilleton, pendant 30 jours lors de l’été 2010 par le quotidien Paris Normandie. Son deuxième roman, Omaha crimes, a obtenu le prix Sang d’encre de la ville de Vienne en 2007, le prix littéraire du premier roman policier de la ville de Lens 2008, le prix littéraire lycéen de la ville de Caen 2008, le prix Octave Mirbeau de la ville de Trévières 2008 et le prix des lecteurs Ancres noires 2008 de la ville du Havre, devant les meilleurs auteurs de polar de l’année.

Il publie en 2008 son troisième roman, Mourir sur Seine, qui se déroule pendant l’Armada 2008 de Rouen, et qui s’est vendu en quelques semaines à plusieurs milliers d’exemplaires. Mourir sur Seine a obtenu en 2008 le prix du Comité régional du livre de Basse-Normandie (prix Reine Mathilde). Il a publié en 2009 un nouveau roman, Sang famille, destiné à la fois aux adultes et aux adolescents. En 2010, il participe au recueil de nouvelles Les Couleurs de l’instant, avec une longue nouvelle, T’en souviens-tu mon Anaïs ?, qui se déroule à Veules-les-Roses et traite de la « légende » d’Anaïs Aubert.

À partir de 2010, il est publié aux Presses de la Cité. Son roman Nymphéas noirs, huis-clos qui se déroule dans le village de Giverny, sort le 20 janvier 2011. Il obtient un succès critique et populaire important, et remporte notamment le prix des lecteurs du festival Polar de Cognac, le prix du polar méditerranéen (festival de Villeneuve-lez-Avignon), le prix Michel Lebrun de la 25e heure du Mans, le prix des lecteurs du festival Sang d’Encre de la ville de Vienne (« gouttes de Sang d’encre »), le Grand prix Gustave Flaubert de la Société des écrivains normands, devenant ainsi le roman policier français le plus primé en 2011.

En janvier 2012, il publie son sixième roman, Un avion sans elle, toujours aux Presses de la Cité. S’il reste fidèle aux intrigues psychologiques basées sur les faux-semblants et la manipulation du lecteur, mêlant passé et présent, ce roman pour la première fois n’est pas principalement situé en Normandie. Salué par Gérald Collard comme le polar de l’année, Un avion sans elle est récompensé par le prix Maison de la presse 2012, le prix du roman populaire 2012 et le prix du meilleur polar francophone 2012 (Montigny-les-Cormeilles). Vendu à plus de 40 000 exemplaires au cours de l’année 2012, il est actuellement en cours de traduction dans plusieurs pays européens et hors d’Europe (Espagne, Allemagne, Italie, Russie, Bulgarie, Pologne, Corée…). Les droits ont été achetés pour une adaptation cinématographique.

Bibliographie :
- Éléments de géographie électorale : à travers l’exemple de la France de l’Ouest, Mont-Saint-Aignan, Presses universitaires de Rouen,‎ 1998,
- Pour une nouvelle géographie du politique : territoires, démocratie, élection, Paris, Anthropos,‎ 2004
- Code Lupin, PTC, 2006
- Omaha crimes, PTC, 2007
- Mourir sur Seine, éditions des Falaises PTC, 2008
- Sang famille, éditions des Falaises PTC, 2009
- T’en souviens-tu mon Anaïs ?, dans le recueil collectif Les Couleurs de l’instant, éditions des Falaises PTC, 2010
- Nymphéas noirs, Paris, Presses de la Cité, 2011
- Un avion sans elle, Paris, Presses de la Cité, 2012
- Ne lâche pas ma main, Paris, Presses de la Cité, 2013
- N’oublier jamais, Paris, Presse de la Cité, 2014

www.lechienjaune.fr | Plan du site | Webdesign : katsolgraph.com | Mentions légales