Roger CAPORAL

Roman

Roger Caporal est un authentique Parisien. Né à Montmartre, il habite Saint Germain des Près.
Après une scolarité, sans particularité, au lycée Rollin-Decour, d’où sont sortis des contemporains réputés (Edgar Morin, Philippe Bouvard, Boris Cyrulnik, Pierre Arditi…), il décroche le redouté bac Math.
Il devient médecin et se spécialise en endocrinologie-diabétologie, après avoir exercé pendant son service militaire dans la Légion Etrangère (2ème REI et 2ème REP). Outre son activité privée, toujours poursuivie, il a été directeur de la recherche clinique dans un laboratoire et, depuis son doctorat, consultant et participant à l’enseignement de la chaire de thérapeutique à l’hôpital Lariboisière, dont la patientèle est sensible (93, Gare du Nord, Goutte d’Or).
Malgré une profession très dense et dévouée, Roger Caporal s’est intéressé au théâtre et à la danse. Acteur amateur dans les compagnies « Les Dilettantes » et « EnScène », il a été remarqué dans les rôles de l’Abbé Annibal Désidério (« Les Marrons du feu » Alfred de Musset) et de Don Alphonse (« Cosi fan tutti » Hippolyte Wouters).
Fasciné par la danse (et les danseuses…), il a fréquenté, le cours mythique de danse de salon, « Georges & Rosy ». Depuis quelques années il se consacre exclusivement à la pratique du tango argentin, ouverture incontestée vers le castillan et la culture sud-américaine, qu’il apprécie.
Roger Caporal est donc un jeune auteur de littérature policière mais aussi un endocrinologue mûr, qui puise son inspiration dans le vivier humain que lui offre sa pratique clinique et ses pôles d’intérêt variés.
La personnalité tourmentée de ses personnages, au fort potentiel sensuel, alliée aux dernières découvertes de la science médicale, contribuent fortement à son originalité.
Il a obtenu un accueil favorable dans diverses séances de dédicaces, en salons ou librairies, en province comme à Paris, notamment à la fameuse librairie germanopratine, l’Ecume des Pages.

Roger Caporal a suivi ses lecteurs dans la sympathie et l’attachement qu’ils ont éprouvés dès le premier ouvrage, pour le commissaire Juillard et le docteur Fugon, médecin-légiste. Ce duo original, aux échanges non dénués d’humour, apporte une unité harmonique à ses romans complètement indépendants.

Bibliographie (outre de nombreuses publications médico-scientifiques) :

- Psychose au laboratoire, parution novembre 2012 , Éditions Glyphe
Une affaire qui fait écho aux scandales qui ont récemment défrayé l’actualité.
Notre endocrinologue nous propose, une nouvelle fois, des personnalités complexes et des situations ambiguës.

- La Mort aux dents parution décembre 2011 , Éditions Glyphe
Roger Caporal remet en scène les deux personnages dont la collaboration avait contribué au succès de Meurtre au cours de danse. Médecin-endocrinologue, il dote toujours ses personnages d’un vif potentiel hormonal.

- Meurtre au cours de danse parution avril 2011 , Éditions Glyphe.
L’auteur signe une énigme passionnante, dans l’atmosphère de la danse de salon et du tango argentin.

Les illustrations des premières pages de couverture, des trois romans, ont été réalisées par le Docteur Claude Jacquot, défroqué dans la peinture sous le nom de Claude Jacquot-Van Eukem (premier prix national de peinture acrylique, 1994).

Voir les Éditions Glyphe.

www.lechienjaune.fr | Plan du site | Webdesign : katsolgraph.com | Mentions légales