Samedi 19 juillet, conférence de Danielle Thiéry à la boutique Comptoir et Traditions de Concarneau


Samedi 19 juillet à 15h, la boutique Comptoir et Traditions de Concarneau, partenaire du Chien Jaune, accueillait la conférence de Danielle Thiéry, ancien commissaire divisionnaire, auteur et scénariste de polar.





C’est dans l’espace salon de thé de Comptoir et Traditions qu’un public nombreux a pu découvrir la double carrière de Danielle Thiéry.





Danielle Thiéry est née en Bourgogne, à Viévigne (Côte d’Or) en 1947. Etudes classiques, bac philo et droit, formation d’éducatrice spécialisée. En 1968, les portes de la police nationale s’ouvrent aux femmes. Concours d’officier de police en 1969, affectation à Lyon en 1970 : brigades des mineurs, des stupéfiants, du proxénétisme. Puis elle est chef d’un groupe de police criminelle dans un quartier difficile et passe le concours de commissaire de police. Une des premières femmes en France à accéder à ce grade en 1976. Tout d’abord, c’est la police des transports (police des chemins de fer, les gares et les trains, police de l’air, des frontières) dont les principales missions sont liées à la lutte anti-terroriste. L’accession au grade de commissaire divisionnaire en fait la première femme de l’histoire de la police française à décrocher ce grade. Elle dirige alors pendant trois ans le Syndicat des commissaires et hauts fonctionnaires de police avant de bifurquer vers d’autres horizons. En effet, son profil intéresse de grandes entreprises telles que Air France où elle est détachée pendant 4 ans, France Telecom, également 4 ans et enfin, La Poste où elle travaille comme directrice de la sûreté en charge de mettre en place les structures nécessaires afin de réduire les atteintes au réseau postal (attaques à main armée, vols en tous genres).
Fin de carrière policière en 2008…


En même temps, au début des années 1990, elle se lance dans l’écriture : romans policiers et scénarios pour la télévision. Une série, Quai N°1, évoque à la fois l’histoire de son arrière grand-mère, Marie Gare, enfant trouvée à Dijon et les aventures d’une jeune femme commissaire spécialiste des trains.
Passionnée par le polar et les ambiances noires (comme celles de James Ellroy qui est un de ses modèles…), Danielle Thiéry explore à travers ses livres les réalités d’un métier aux règles impitoyables où le pire est vécu au quotidien mais où les relations humaines sont essentielles.
Mariée, deux enfants et cinq petits-enfants, elle vit aujourd’hui entre Paris et le Sud-Ouest de la France.

Consulter le programme de l’édition 2014.

www.lechienjaune.fr | Plan du site | Webdesign : katsolgraph.com | Mentions légales