Guillaume LE CORNEC


Guillaume Le Cornec, 48 ans, est le dirigeant fondateur d’Ustensiles, agence de création éditoriale. Après le succès de son premier roman, L’Île aux Panthères, il se consacre désormais entièrement à l’écriture de romans de fiction.
Auteur de la trilogie des Jaxon - dont un reste à paraître -, Guillaume Le Cornec est désormais le nouveau directeur des collections jeunesse des éditions du Rocher.


Bibliographie

Romans jeunesse
Trilogie "Les Jaxon"
La Presqu’île empoisonnée, Éditions du Rocher, 2018
L’Île aux Panthères, Éditions du Rocher, 2017

À paraître
Enquêtes aux Jardins, les Empoisonneurs, Éditions du Rocher, juin 2019



Guillaume RAMEZI


Après un cursus scientifique et avec un diplôme d’ingénieur en poche, une entrée dans le monde littéraire n’était pas forcément une évidence. Pourtant, après une dizaine d’années passées dans l’industrie, Guillaume Ramezi a repris une plume qu’il avait délaissée au sortir de l’adolescence.
Son premier roman, qui comporte certains aspects personnels, était là depuis longtemps, il fallait un peu de maturité pour le laisser prendre son envol. Breton de naissance, il a grandi dans le Finistère du côté de Morlaix où il a effectué toute sa scolarité. À 38 ans, marié et père de deux enfants, cadre dans l’industrie, il malmène aujourd’hui ses personnages depuis sa Vendée d’adoption.


Bibliographie

Romans
L’important n’est pas la chute, French Pulp, coll. Fp Polar, 2019
Derniers jours à Alep, French Pulp, coll. Fp Polar, 2018



Philippe LESCARRET


Philippe Lescarret est né en 1971 à Pau. Après des études de physique, il effectue son service national en tant que gendarme auxiliaire. Affecté dans une unité de terrain, il se retrouve confronté à la mort violente.
L’enseignement le mène ensuite en banlieue parisienne. Autre décor, autre vie. Mais la terre du rugby et des palombes lui manque. Il revient s’établir dans le Sud-Ouest.
Il habite en Béarn, non loin des montagnes, de l’Océan et de la forêt landaise. Son travail auprès de jeunes influence son écriture. Chaque histoire est un témoignage inspiré de faits réels, sur la prostitution étudiante, la toxicomanie ou encore les traumatismes de l’enfance.


Bibliographie

Romans
L’Heure de notre mort, Éditions Cairn, 2018
Blanc sec et Série noire, Éditions Cairn, 2017
Nous n’irons plus au bois, Éditions Cairn, 2016



Dominique DELAHAYE


Dominique Delahaye était instituteur. Il a mené parallèlement à sa vie professionnelle, des activités de musicien et d’auteur. Il s’est par ailleurs engagé dans la vie sociale et a occupé pendant un temps des responsabilités syndicales. Il est marié, aujourd’hui retraité, a deux enfants.
Il vit et navigue sur une péniche avec laquelle il parcourt la France et l’Europe. Ses escales hivernales lui fournissent le cadre de ses derniers romans : L’Année des fers chauds (Le Poulpe / Baleine, 2014), Si près d’Amsterdam (IN8, 2015) et Bombes (La Manufacture des livres, 2017).
Il est l’auteur d’une dizaine de romans pour adultes et jeunesse, de scénarios de BD, et de spectacles théâtraux. Il est saxophoniste de jazz et anime le groupe Swing-gum & bubble-jazz avec lequel il a enregistré ses deux derniers CD. Il est le fondateur du collectif Polaroids rock et de la compilation du même nom, qui mêlent des textes d’auteurs de noir et la musique de groupes rock.


Bibliographie

Romans
Bombes, La Manufacture de livres, 2017
Si près d’Amsterdam, In 8, coll. Polaroid, 2015
À fond de cale, In 8, coll. Polaroid, 2014
L’Année des fers chauds, Baleine, coll. Le Poulpe, 2014
Pile et Face, Éditions Rue du départ, coll. Voyage noir, 2011


Romans jeunesse
Une trompette dans le cœur, Syros, coll. Souris noire, 2019
Les Pirates du Komodo, Syros, coll. Souris noire, 2014
Le Passager clandestin, Syros, coll. Rat noir, 2012


Bandes dessinées
Le Havre, Tome 2 De la révolution industrielle à nos jours, avec Béatrice Merdrignac, Éditions Petit à petit, 2017
Le Havre, Tome 1 De la Préhistoire à la Révolution, avec Béatrice Merdrignac, Éditions Petit à petit, 2016



Stéphane GRANGIER


Autodidacte, chômeur, manœuvre, manutentionnaire, ouvrier-maraîcher, ouvrier polyvalent, etc. Stéphane Grangier patauge depuis toujours dans maints secteurs d’activité. Comme un chemin nécessaire et parallèle de survie, les livres, à côté, depuis également presque toujours.
Publié en 2010 aux Éditions de la rue Nantaise (La Vengeance du dindon farci ; Droit vers le soleil), il rejoint le collectif de romans noirs rennais Calibre 35 en 2012 avec qui il participera à deux recueils de nouvelles : Rennes Ici Rennes (soutenu par la SNCF / Éditions Critic, 2013) et Maillot Noir (Éditions Goater, 2015).
En 2014, il publie son premier roman noir, Hollywood-Plomodiern (Éditions Goater), puis, en 2015, un roman court et intimiste, Rachel, Lanester 76 (éditions La Gidouille 22).
La même année, il participe au livre-anthologie consacré au chanteur Lemmy (Motorhead), avec 24 auteurs hexagonaux du noir (Éditions Camion Blanc).
En 2017, il enchaîne avec une nouvelle dans le recueil collectif Sandinista - The Clash piloté par Jean-Noël Levavasseur (36 auteurs - 36 nouvelles / Goater Noir), en parallèle de quoi, il travaille sur un texte assez personnel sur Rennes publié en ouverture de la revue parisienne Delta T (N°5 - éditions Anamosa).
Son “troisième” roman, Fioul (Goater Noir), est sorti en exclusivité au festival Rue des Livres à Rennes, fin Mars 2018.
De multiples projets en perspective.

Bibliographie

Romans
Fioul, Goater Noir, 2018
Rachel, Lanester 76, Éditions La Gidouille, 2015
Hollywood-Plomodiern, Goater Noir, 2014

Nouvelle
Hitsville UK, in Sandinista, Goater Noir, 2017
March or die, in Hommage à Lemmy-Motorhead, Éditions Camion Blanc, 2015
Livarot libre, in Maillot Noir, Calibre 35 / Goater Noir, 2015
Frisco, in Un p’tit câlin…, Éditions La Gidouille, 2014
Rennes, gueule ouverte, in Rennes, ici, Rennes, Calibre 35 / Editions Critic, 2013
Droit vers le soleil, Éditions de la rue Nantaise, 2011

Autres textes
L’Âme de cette ville, in Delta T N°5, Éditions Anamosa, 2017






Hubert LETIERS


Né en 1954, Hubert Letiers passe les 24 premières années de sa vie à Paris où il empile études et petits boulots, jusqu’au terme d’une formation d’ingénieur qui lui ouvrira la porte de groupes à dimension mondiale.
Globe-trotter dans l’âme et mercenaire industriel par opportunité professionnelle, il consacre ensuite 25 ans à la restructuration d’entreprises, en Europe, mais aussi et surtout dans des pays aux économies informelles, à la législation non aboutie, et culturellement aux antipodes de nos concepts occidentaux. Un parcours ponctué de rencontres improbables et riches de situations parfois extrêmes.
En 2012, il quitte la sphère des fonds d’investissement, et prend ses distances vis-à-vis d’une industrie financière qu’il juge entropique et de plus en plus délétère.
Ayant toujours eu un goût rémanent pour la littérature, entre 2012 et 2015, il donne une nouvelle orientation à sa vie et choisit de partager son temps entre coaching organisationnel et écriture. Une période transitoire durant laquelle il écrit ses deux premiers thrillers, tous deux inspirés de son patrimoine d’expériences multiculturelles.
Début 2016, il décide de se consacrer exclusivement à l’écriture. Une activité qui selon lui s’accommode mal d’une pratique en mode "loisir". Une rencontre décisive avec les fondateurs des Éditions Inspire le conforte dans sa décision. 2017 et 2018 aboutiront respectivement à Meurtres en haut lieu et Cache-cash mortel.
Il a aujourd’hui définitivement opté pour une écriture en mode thriller. Un genre dans lequel il ne revendique pas d’être un quelconque modèle littéraire, mais où il se sent à l’aise pour conjuguer la fiction avec la réalité d’un monde en panne d’humanité. Un monde dont il connaît les coulisses pour y avoir longtemps traîné. Un monde dont il a appris à ne jamais cautionner les "versions officielles".
Hubert Letiers est marié, a quatre enfants, et vit depuis 2013 à Antibes avec son épouse.

Bibliographie

Romans
Cache-cash mortel, Éditions Inspire, 2018
Meurtres en haut lieu, Éditions Inspire, 2017
Le Sorcier, autoédition, 2015
ADN 3.0, Éditions Ex-Aequo, 2014

Nouvelle
Martingale d’un fou, Éditions Ex-Aequo, 2014





Sylvie de MATHUISIEULX


Sylvie de Mathuisieulx est l’auteure de nombreux livres pour la jeunesse.


Bibliographie

Polars

Série Énigmatique, mon cher Éric…
Illustrations de Thérèse Bonté

- Une tablette très convoitée, éd. Hatier Jeunesse, coll. Romans poche, 2018
- Messages indésirables, éd. Hatier Jeunesse, coll. Romans poche, 2018
- Le Secret de la montre dorée, éd. Hatier Jeunesse, coll. Hatier poche, 2011
- L’Homme au ciré jaune, éd. Hatier Jeunesse, coll. Hatier poche, 2011
- Un frisson pour des bonbons, éd. Hatier Jeunesse, coll. Hatier poche, 2009 (Prix littéraire des écoliers 2010)
- Qui veut la peau du nouveau ?, éd. Hatier Jeunesse, coll. Hatier poche, 2008
- La Bague des maths, éd. Hatier Jeunesse, coll. Hatier poche, 2008


- En quête d’Olympe, Le Verger éditeur, coll. Les Enquêtes rhénanes, 2009
- Mort par correspondance, éd. Oxalide, coll. Double Noire Teenagers, 2009




Autres ouvrages

Série Lucie, petite danseuse
Illustrations de Virginie Chiodo

- À l’opéra, côté scène, éd. Hatier Jeunesse, coll. Premières lectures, à paraître en 2019
- Si on dansait le flamenco ?, éd. Hatier Jeunesse, coll. Premières lectures, 2017
- Mystère au musée de la danse, éd. Hatier Jeunesse, coll. Premières lectures, 2017
- Un reportage au cours de danse, éd. Hatier Jeunesse, coll. Premières lectures, 2016
- Le spectacle de danse, éd. Hatier Jeunesse, coll. Premières lectures, 2015
- Un garçon au cours de danse, éd. Hatier Jeunesse, coll. Premières lecture, 2015
- Tu n’iras pas danser, éd. Hatier Jeunesse, coll. Premières lectures, 2014
- À l’école de danse, éd. Hatier Jeunesse, coll. Premières lectures, 2014

Série La Maîtresse…
Illustrations de Benjamin Chaud, puis Bérengère Delaporte

- La maîtresse passe à la télé, éd. Milan, coll. Milan Poche/Benjamin, 2018
- Les Vacances de la maîtresse, éd. Milan, coll. Milan Poche/Benjamin, 2013
- La maîtresse a peur du noir, éd. Milan, coll. Milan Poche/Benjamin, 2007
- Le Secret de la maîtresse, éd. Milan, coll. Milan Poche/Benjamin, 2005
- La Maîtresse est foldingue, éd. Milan, coll. Milan Poche/Benjamin, 2000

Série documentaire Les Exposés gourmands illustrés ouvrages écrits avec Sophie Cottin

- Les céréales, illustrations d’Amandine Piu, éd. Les Ptits Bérets, 2018
- Les fruits, illustrations d’Émilie Angebault, éd. Les Ptits Bérets, 2018
- Le sucre, illustrations d’Anja Klaus, éd. Les Ptits Bérets, 2018

Série Les Poudres du Père Limpinpin…
Illustrations de Prisca Le Tandé

- Lilou a peur de tout, éd. Auzou, coll. Premiers pas, 2016
- Clément ment tout le temps, éd. Auzou, coll. Premiers pas, 2015
- Edgard est en retard, éd. Auzou, coll. Premiers pas, 2014
- Bérengère est en colère, éd. Auzou, coll. Premiers pas, 2014

Série Un cochon d’Inde au CP
Illustrations de Mylène Rigaudie

- Une maison pour Mimile, éd. Belin Jeunesse, coll. Premières lectures, 2016
- Il faut sauver Mimile !, éd. Belin Jeunesse, coll. Premières lectures, 2015

Série L’Éden, en mieux

- Fouilles à Ecolo-village, éd. Oskar, 2014
- Mystère à Ecolo-village, éd. Oskar, 2013
- Scoop à Ecolo-village, éd. Oskar, 2013

Série La Vie & Compagnie

- Sois cool, Kevin !, éd. Oslo, coll. Oslo Poche, 2012
- Comme un papillon dans la toile, éd. Oslo, coll. Oslo Poche, 2012
- Le Grand Chambardement, éd. Oslo, coll. Oslo Poche, 2011

Série documentaire Les Questions de Justine (ouvrages collectifs)
Illustrations de Rebecca Dautremer

- Aller à l’école, pour quoi faire ?, éd. Belin, coll. Les Questions de Justine, 2005
- Le jour et la nuit, comment ça marche ?, éd. Belin, coll. Les Questions de Justine, 2005
- Manger, à quoi ça sert ?, éd. Belin, coll. Les Questions de Justine, 2005

- Châteaux ! Gnômes, seigneurs et revenants, Illustrations de Christian Heinrich, Le Verger éditeur, 2018
- Les sorcières modèles, illustrations de Gérald Guerlais,éd. Milan, coll. Milan Poche/Benjamin, 2017
- Les Trois Petits Bergers, illustrations de Yannick Lefrançois, éd. du Signe, 2017
- Les Sept Petits Grognons, Illustrations d’Estelle Meens, éd.Mijade, 2016 (Belgique)
- Hugo du Beauplumeau et Sorcière Krapoto, illustrations de Laurent Richard, éd. Milan, coll. Milan Poche/Benjamin, 2015
- Joe, roi du lasso, illustrations de Lionel Larchevêque, éd. Samir, 2015 (Liban)
Taxi !, illustrations de Michèle Standjofski, éd. Samir, 2012, (Liban)
- Let’s go out and play !, Illustrations d’Anne-Julie Adréani, éd. de l’Oxalide, 2011
- 24 histoires pour attendre Noël avec les petits, Illustrations de Mayana Itoïz, éd. Fleurus, 2011
- Le Voyage vers l’Ouest, éd. Le Verger - Calleva, coll. L’Aventure des mythes, 2011
- Le Voyage d’Ulysse, éd. Le Verger - Calleva, coll. L’Aventure des mythes, 2010
- Les plus beaux contes d’Alsace, Le Verger éditeur, 2010
- Mon petit frère qui n’est jamais né, Illustrations de Christelle Reboulet, éd. de l’Oxalide, 2010
- Histoire de Robert, la petite grenouille rebelle qui ne voulait pas devenir un beau prince charmant, Illustrations d’Elisabeth Eudes-Pascal, éd. Les 400 coups, 2009 (Canada)
- Pan ! dans l’Avent. L’Agenda zinzin des lutins, Illustrations de Mickaël Letellier, Le Verger éditeur, 2009
- Le monde de Nox, écrit avec Sophie Cottin, illustrations d’Amandine Piu, éd. Le Vaissseau, 2008
- Agénor et Abélard, les frères-bagarre, illustrations de Julien Atika, éd. Magnard, 2006
- Tu fais du lard, Gaspard !, illustrations d’Alex Langlois, éd. Magnard, coll. Tipik Benjamin, 2005
- Même pas sommeil, illustrations de Savine Pied, éd. Belin Jeunesse, Coll. Les albums de Justine, 2002
- Beurk, encore des légumes !, illustrations de Laurent Richard, éd. Milan, coll. Milan Poche/Benjamin, 2001





Laurent LEFEUVRE


Lefeuvre a découvert la bande dessinée très jeune, d’abord par les séries publiées dans les petits formats (ou pockets) et ses héros (Akim, Janus Stark), puis il découvre l’univers Marvel et ses super-héros via les revues (Strange, Titans, Spécial Strange).
Au lycée, il rencontre l’écrivain et scénariste de bande dessinée Pierre Dubois, alors chroniqueur à France 3 Ouest, qui préface son premier livre Carnet de Route d’un Chasseur de Lutins (textes de Stéphanie Richard). Après avoir écrit et dessiné cinq autres livres dans la thématique féerie, il passe à la bande dessinée avec Tom et William (2010) au Lombard (collection Signé).
En juin 2011, il crée le super-héros breton Fox-Boy (« le Garçon-Renard »), pour le mensuel Louarnig en langue bretonne (traduit en "Paotr-Louarn"), puis à partir de 2012 en occitan (traduit "Mandrec"). Toujours en 2012 paraît La Merveilleuse Histoire des Éditions ROA (éditions Mosquito), puis en 2014, le premier tome de Fox-Boy en français (La Nuit du Renard - Delcourt), suivi en 2016 du deuxième tome (Angle Mort - Delcourt).
Depuis 2016, il collabore à Super Pif, avec de nouvelles aventures de Fox-Boy.
Par ailleurs, Laurent Lefeuvre fait partie du comité d’organisation du festival Quai des Bulles.



Bibliographie

Comics
- Fox-Boy Hors-série - La Sorcière de Cilaos, Komics Initiative, 2018
- Atelier/Workshop, Artbook, Komics Initiative, 2018
- Paotr Louarn 4 - Hent Dall, Keit Vimp Bev, 2017 (en breton, 2nd récit de Fox-Boy Angle mort)
- Comme Une Odeur De Diable, contes de Claude Seignolle, avant-propos de Pierre Dubois, éd. Mosquito, 2017.
- Paotr Louarn 3 - Droug Ar Bleiz, Keit Vimp Bev, 2016 (en breton, chap. 1 et 2 de Fox-Boy Angle mort)
- Fox-Boy Tome 2 : Angle mort, éd. Delcourt, coll. Comics Fabrik, 2016
- Paotr Louarn 2 - Roll Penan, Keit Vimp Bev, 2015 (en breton, chap. 3 et 4 de Fox-Boy La Nuit du Renard)
- Paotr Louarn 1 - Nozvezh al Louarn, Keit Vimp Bev, 2014 (en breton, chap. 1 et 2 de Fox-Boy La Nuit du Renard)
- Fox-Boy Tome 1 : La Nuit du Renard, éd. Delcourt, coll. Comics Fabrik, 2014





Bruno JACQUIN


Ancien journaliste de presse écrite (quotidiens, hebdos, mensuels puis agence), Bruno Jacquin embrasse ensuite une carrière dans la presse institutionnelle pour le compte d’un service public. Ressentant un grand besoin d’air, il quitte ce dernier pour assouvir sa passion de l’écriture. Féru de littérature noire et policière ainsi que d’histoire contemporaine et de politique, il mélange habilement les genres.


Page Facebook de l’auteur : https://www.facebook.com/brunojacquin.off/

Bibliographie

Romans
Galeux, éditions Cairn, 2017 (Prix de littérature 2018 du Lions Club International - district IDFO)
Le Jardin des Puissants, Éditions des deux encres, coll. Sang d’encre, 2013





Simone GÉLIN


Après une carrière dans l’enseignement, Simone Gélin se consacre à l’écriture de romans dont le cadre privilégié est Bordeaux et le bassin d’Arcachon, où elle vit et puise son inspiration.
Ses écrits ont reçu plusieurs récompenses : Prix de la nouvelle au salon du livre de Hossegor en 2012, et au Festival Paris Polar en 2016 ; Prix Augiéras en 2014 à Périgueux et prix du jury au salon de Saint‐Estèphe pour le roman Le Journal de Julia. En 2017 elle obtient le Prix de l’Embouchure au festival international de littérature policière Toulouse Polars du Sud pour L’Affaire Jane de Boy. En 2018 elle publie dans la collection Du Noir au Sud son cinquième roman : Sous les pavés la jungle.

Bibliographie

Romans
- Sous les pavés la jungle, éd. Cairn, coll. Du Noir au Sud, 2018
- L’Affaire Jane de Boy, éd. Cairn, coll. Du Noir au Sud,2018 (1re éd. 2016 Vents Salés - Prix de l’embouchure 2017)
- La Fille du port de la Lune, éd. Cairn, coll. Du Noir au Sud, 2018 (1re éd. éd. Les Nouveaux auteurs, 2010)
- Le Truc vert, éd. Vents Salés, 2014
- Le Journal de Julia, éd. Anne Carrière, 2013 (Prix Augiéras à Périgueux 2014)





Yves CORVER


"Je suis né à Paris, le 22 juillet 1956, de deux parents néerlandais immigrés en France quelques années plus tôt.
J’ai deux fils. Yann, né en 1978, ingénieur, leveur de fonds et dirigeant de
plusieurs sociétés spécialisées dans les biotechnologies, et Antoine, né en 1987, journaliste reporter d’images.
Je partage avec ma femme Nathalie le goût d’une vie saine et sportive en Normandie, loin du tumulte de Paris et des grandes métropoles. Fin 2008, après 28 ans d’activité professionnelle dans un contexte international, j’ai perdu mon poste de directeur d’un centre de profits.
Dès lors, tout en cherchant un nouvel emploi, j’ai eu envie d’écrire. Après un premier manuscrit rejeté sans explication par toutes les maisons d’édition de France, j’ai décidé de reprendre l’idée générale de ce roman d’anticipation sociopolitique pour écrire une toute nouvelle histoire, sous la forme d’un roman policier.
C’est cette deuxième tentative qui m’a valu de remporter le prix des lecteurs du Prix VSD du polar 2011, avec Genèse de l’enfer, qui a séduit plusieurs milliers de lecteurs et lectrices, dont certains m’ont fait part de leur envie de me voir écrire une suite. Ce que j’ai fait avec La Nuit du Nouveau Monde, publié par City Éditions en septembre 2013. Pour mon troisième roman, j’ai choisi de sortir du domaine de l’anticipation pour écrire un pur polar contemporain, Ligne de myrrhe, publié aux éditions LBS/Fleur sauvage en aout 2018.
Mes thèmes de prédilection en tant qu’auteur : ce qui m’inspire dans l’écriture, ce sont les grands thèmes sociaux et politiques qui ont un impact sur notre présent et notre avenir. Je m’attache à analyser les causes plutôt que me contenter de dénoncer les conséquences. Lorsque je m’intéresse au passé, c’est avant tout pour y déceler les raisons de nos échecs présents. Je ne suis pas un nostalgique du passé."

Bibliographie

Romans
- Ligne de myrrhe, éd. LBS/Fleur sauvage, 2018
- Lèse-abeilles, autoédition, 2014
- La Nuit du Nouveau Monde, City Éditions, 2013
- Genèse de l’enfer, éd. Les Nouveaux auteurs, 2011 (Prix des lecteurs du Prix VSD du polar 2011)





André BLANC


André Blanc est né à Lyon en 1945. Il suit des études classiques et effectue de longs séjours en Allemagne, étudie à Berlin où il découvre avec passion Marguerite Yourcenar avec Les Mémoires d’Hadrien, Heinrich Böll et F. Faulkner. Il est également passionné de poésie (culture familiale oblige).
Docteur en chirurgie dentaire, passionné d’archéologie et de préhistoire, il devient adjoint au maire de Lyon dans les années 90, avant de démissionner pour inadéquation totale…
Il publie Tortuga’s Bank en 2013, puis Farel en 2014, Violence d’État en 2015, et Rue des Fantasques en 2018…
"Dans mes romans, je croise des personnages à un bref instant de leur vie. L’avant et l’après m’échappent toujours et je comprends que le lecteur aussi puisse être frustré de cette ignorance. Le temps fugace de l’histoire m’oblige à une cohérence : la fin doit clore le début. D’où la nécessité, me semble-t-il, d’un dénouement préalablement écrit, qui m’attirera jusqu’à la fin. C’est mon seul levier sur le destin de ces personnages qui au fil de l’écriture tentent de m’échapper, de vivre leur vie, pour m’emmener ailleurs, ce qui fait que je passe mon temps à les ramener vers mon but. Quelle épopée !... Certes ils revivront après, mais ce sera sans moi et je devrai bien l’accepter."

Bibliographie

Romans
- Rue des Fantasques, éd. JIGAL, 2018 (Prix LYON-POLAR 2018)
- Violence d’État, éd. JIGAL, 2015
- Farel, éd. JIGAL, 2014
- Tortuga’s Bank, éd. JIGAL, 2013

Nouvelle
- Jusqu’à la lie, éd. AO-ANDRE ODEMARD, 2018





Vivianne PERRET


Vivianne Perret est historienne, écrivaine, journaliste et une insatiable polyglotte globetrotteuse. Fascinée par les coulisses de l’Histoire, elle est une grande spécialiste des États-Unis et tout particulièrement incollable sur la figure mythique de Buffalo Bill et sur les Indiens Lakotas. Elle a même poussé sa passion pour les Indiens des plaines jusqu’à apprendre le sioux.


Bibliographie

Romans
- Houdini Magicien et Détective, Tome 4 : La Maison Mystère, Le Masque, 2018
- Houdini Magicien et Détective, Tome 3 : La Reine de Budapest, Le Masque, 2017
- Houdini Magicien et Détective, Tome 2 : Le Kaiser et Le Roi des menottes, Le Masque, 2017 (éd. de poche : 10/18, coll. Grands détectives, 2018)
- Houdini Magicien et Détective, Tome 1 : Metamorphosis, Le Masque, 2016 (éd. de poche : 10/18, coll. Grands détectives, 2017)






Nicolas LEBEL


Nicolas Lebel est né à Paris où il vit encore aujourd’hui. Après quelques allers-retours aux quatre coins du globe, il revient à Paris où il tente depuis plusieurs années d’enseigner l’anglais aux Français.
Passionné de littérature, il publie en 2006 une première fiction, une épopée lyrique en alexandrins : Les Frères du serment, qui sort dans un silence prometteur. En 2013, il publie aux Éditions Marabout L’Heure des fous, en 2014, Le Jour des morts, en 2015, Sans pitié ni remords, et en 2017, De cauchemar et de feu, des romans policiers caustiques où histoire, littérature et actualités se mêlent, des romans noirs qui interrogent et dépeignent la société française contemporaine avec humour et cynisme, dont le ton est souvent engagé, et le propos toujours humaniste.
Par ailleurs, soucieux de devenir le plus grand batteur de Métal de la planète avant sa mort, Nicolas Lebel apprend à dompter l’instrument depuis quatre ans sous les encouragements de ses voisins. Adepte de côtes-du-rhône et de whisky Islay, l’auteur s’astreint à des dégustations régulières parce que rien de grand ne se fait sans rigueur et discipline. La photo et les sports de combat achèvent de remplir un emploi du temps saturé.


Bibliographie

- De cauchemar et de feu, Le Livre de Poche, 2018
- Sans pitié ni remords, Le Livre de Poche, 2017 (1re édition : Marabout, 2015)
- Le Jour des morts, Éditions Marabout-Poche, 2015 (1re édition : Marabout, 2014)
- L’Heure des fous, Éditions Marabout-Poche, 2014 (1re édition : Marabout, 2013)






Valérie LYS


Mariée, mère de trois enfants, médecin et écrivaine depuis de nombreuses années, Valérie Lys écrit des pièces de théatre, des nouvelles fantastiques puis des polars. Vice présidente du collectif rennais Calibre 35 constitué d’un groupe d’écrivains bretons polardeux aux styles variés (deux livres de nouvelles écrits), elle est l’auteur de 6 polars publiés aux éditions Palémon. Elle aime la peinture, les voyages et la littérature.


Bibliographie

Romans
- L’Œuvre des pieux, Palémon Éditions, 2017
- L’Enfant pétrifié, Palémon Éditions, 2017
- Grise mine à Fougères, Palémon Éditions, 2017
- Confession rennaise, Palémon Éditions, 2017
- Les Rouges et Noirs, Palémon Éditions, 2016
- Rennes, échec au fou, Palémon Éditions, 2016






Jess KAAN


Jess Kaan est un auteur originaire du Nord de la France.
Après avoir beaucoup écrit dans le genre fantastique à partir des années 2000, il a amorcé un basculement vers le thriller dès 2013. Cette année-là, il signe en effet un numéro de la série L’Embaumeur, Le Label N, (Atelier Mosesu). En 2016, il publie Le Secret de la petite demoiselle chez Pôle Nord Éditions, un roman qui se déroule sur la côte d’Opale en 1903, une enquête d’ERNEST HORNES. En 2017 sort Punk Friction, roman policier mais pas que, chez Lajouanie Éditions, un roman mettant en scène un trio d’enquêteurs confronté à une affaire retorse dans une ancienne cité industrielle. Jess Kaan, depuis le début, est un auteur qui a décidé d’accorder la part belle au terroir mais aussi à la vie sociale de ses personnages. Nous sommes les produits d’une société, le résultat d’expériences diverses. Mais comment s’orienter dans un monde où les repères s’étiolent peu à peu ?
Jess Kaan est aussi le président de l’association les Zuros, une association luttant contre le cancer de la vessie.


Bibliographie

Romans :

- Punk Friction, Éditions Lajouanie, 2017
- Le Secret de la petite demoiselle, Pôle Nord Éditions, 2016
- Le Label N, Atelier Mosésu, 2013
- Créature du miroir, Éditions Les Lucioles, 2013 (prix Masterton)
- Investigations avec un triton, Mille saisons, 2010
- Réfractaires, Éditions Eons, 2006

Recueils de nouvelles :

- Fissures noires, Éditions Le Héron d’argent, 2015
- Fissures, Éditions Lokomodo, 2013
- Dérobade, Éditions Oxymore, 2003





Crédit photo : Marc Bailly





Ben BARNIER


Journaliste à France Info tv, Ben Barnier a été envoyé à Sotchi, Russie, en 2014 pour couvrir les Jeux olympiques. Marqué par l’ambiance étrange, sombre et dérangeante, à son retour en France, il ressent le besoin d’écrire et imagine un polar inspiré par cette période vécue en Russie. Ancien reporter à ABC News (US), France 24 et AP, il s’inspire du monde du journalisme pour fantasmer des histoires noires.


Bibliographie

Roman :

- Hors Jeux, éditions d’Orbestier, coll. Bleu Cobalt, 2017

Traduction :

- La Mondialisation en 20 leçons, Joseph Stiglitz, éditions Danger Public, 2006






Valérie VALEIX


Née dans les Yvelines en 1971, passionnée d’Histoire, Valérie Valeix a été membre de la Fondation Napoléon. A la suite d’un déménagement en Normandie, intéressée depuis toujours par l’apiculture (son arrière grand-père était apiculteur en Auvergne), elle fonde Les Ruchers d’Audrey et s’engage dans le combat contre l’effondrement des colonies, la malbouffe et l’apithérapie (soins avec les produits de la ruche).


Bibliographie

Romans
- Confession d’un pot de miel, Palémon Éditions, 2018
- La Fumée du Diable, Palémon Éditions, 2017
- Échec à la Reine, Palémon Éditions, 2017






Christine LE DÉROUT


Christine Le Dérout, passionnée de sport et de voyages, est l’auteur de quatre histoires dynamiques pour la jeunesse. Sa nouvelle intrigue se déroule près de la cité antique de Pétra en Jordanie. Elle vit à Quimper.


Bibliographie

Romans jeunesse
- Le Trésor de la mer Rouge, Éditions Locus Solus, 2018
- Affaire Pélican à Miami, Éditions Locus Solus, 2017
- Les Pilleurs d’épaves, Éditions Locus Solus, 2016
- Complot sur l’Open, Éditions Locus Solus, 2015






Emmanuel BEAUDRY


Après avoir fait ses armes dans le domaine de l’audiovisuel pour lequel il a écrit et réalisé plusieurs court métrages, Emmanuel se tourne vers la bande-dessinée afin de répondre en partie à son goût pour l’horreur, le polar et la SF. Il fait rapidement ses gammes en écrivant quelques histoires courtes (notamment pour le collectif « La crise, quelle crise ? » aux éditions de la Gouttière). Sa rencontre avec Jean-Marc Drevon va accélérer les choses et il se lance alors dans l’écriture de son premier long récit avec les aventures de Krys Farell. Parallèlement, il travaille sur plusieurs projets d’horreur, de polar et de SF (tiens donc !).


Bibliographie

Bandes dessinées
- Quatre larmes sur un voile de nylon rouge, avec Corentin Lecorsier, Y.I.L. Édition, 2016
- Mon histoire de migration, collectif, Amiens Métropole, 2015
- Blood and Tears, avec Scott Charron, Y.I.L Édition, 2015
- Krys Farell, T.2 L’Affaire Nara Wong, avec Jean-Marc Devron et Michael Bettinelli, Y.I.L. Édition, 2015
- Krys Farell, T.1 Menace biologique, avec Jean-Marc Devron et Caroline Allart, Y.I.L. Édition, 2013
- Near Humanity, T.1 De vieux amis, avec Xavier Bottet, Four Devils Comics, 2014
- La crise, quelle crise ?, collectif, Les éditions de la Gouttière, 2013






Julien CAPRON


Julien Capron a 40 ans. Il a écrit cinq romans, qui jouent tous avec la notion de genre, de la légère anticipation à la fiction sportive, en passant par le polar et la comédie romantique. Il y travaille de nombreux thèmes comme la justice, la cohésion sociale, la galère de grandir en milieu urbain, la vie numérique…
Scénariste, il écrit des séries pour la télévision et se passionne particulièrement pour les nouveaux formats, comme dans la web-série Jézabel (France Télévision). Il participe également à l’adaptation en France de la série norvégienne événement, Skam (France Télé Slash et France 4). Avec Mise à Jour, il commence une série de polars d’un nouveau genre, où le cadavre est remplacé par la réputation en ligne et les scènes de crime par tout ce qui peut vous transformer en paria social. Il en écrit actuellement le deuxième volet.


Bibliographie

Romans
- Mise à Jour, Éditions du Seuil, 2017 (rééd. poche Points, 2018)
- Trois fois le loyer, Éditions Flammarion, 2012
- Match retour, Éditions Flammarion, 2011 (rééd. poche J’ai Lu, 2012)
- Match aller, Éditions Flammarion, 2009 (rééd. poche J’ai Lu, 2011)
- Amende honorable, Éditions Flammarion, 2007





Crédit photo : A. Di Crollalanza





Hannelore CAYRE


Hannelore Cayre vit à Paris.



Bibliographie

Romans
- La Daronne, Métailié, Coll. Littérature d’autres horizons (NOIR), 2017 (Prix Le Point du polar européen 2017)
- Comme au cinéma, Petite fable judiciaire, Métailié, 2007
- Commis d’office, Points, 2009
- Ground XO, Métailié, 2007
- Toiles de maître, Métailié, 2005





Crédit photo : Louise Carrasco





Sarah TUROCHE-DROMERY


"Je suis née en 1973 à Paris et j’ai passé la plupart de mon temps dans cette ville.
Depuis 20 ans, je monte des films pour le cinéma et la télévision, des fictions et des documentaires. Entre deux films, j’écris des romans pour la jeunesse.
Que ce soit en images ou en mots, les histoires sont une priorité dans ma vie."



Bibliographie

Romans
- Citrouille, Éditions Thierry Magnier, Coll. Petite Poche, 2018
- I Invade You, Éditions Thierry Magnier, Coll. Roman ado, 2017
- Aloys, Éditions Thierry Magnier, Coll. Roman ado, 2016
- Charly, Éditions Bragelonne, Éditions Thierry Magnier, Coll. Petite Poche, 2015 (2e prix du festival « Rêves d’Océan » Doëlan Bretagne 2016)
- Martin gaffeur tout terrain, Éditions Thierry Magnier, Coll. En voiture Simone, 2014 (Prix Tam-Tam J’aime Lire 2015 - Prix « Bouilles de lecteurs » des Deux-Sèvres 2016)
- Une voleuse au Maxi-Racket, Éditions Thierry Magnier, coll. Petite Poche, 2012 (Prix Coup de Pouce d’Eaubonne 2014 - Primé des écoliers de Reims 2014
Prix Nord Isère jeunes lecteurs 2014 - Ruralivres en Cambrésis - section picoreur 2014)

Nouvelles
- Voyage en STYRIE, in Sauve qui peut les vacances, Éditions Thierry Magnier, 2013

À paraître
- La Fiente, in Poilus, Éditions Thierry Magnier, 2018






Alain BRON


« J’avoue que le bilan carbone de ma vie n’est pas vraiment terrible. Je l’ai passée à visiter les cinq continents et à rencontrer des tas de gens qui croient dur comme fer en des dieux différents. Je me suis perdu à Bangkok ; j’ai traversé la Moskova à la nage (en été) ; j’ai échappé à des balles perdues pendant la répression à Buenos Aires ; j’ai parcouru le Sahara à l’âge de seize ans ; j’ai joué des percussions dans un groupe nommé Les Hors-la-Loi ; j’ai atterri en catastrophe en Alaska... Tout cela par goût de la liberté, de la transgression et de l’écriture. »



Bibliographie

Romans
- Toutes ces nuits d’absence, Éditions Les Chemins du hasard, 2018
- Le monde d’en-bas, Éditions In Octavo, 2015
- Vingt-sixième étage, Éditions In Octavo, 2013 (Prix Handi livres 2014)
- Maux fléchés, Éditions In Octavo, 2011
- Le Fruit du doute, Éditions Odin, 2009
- Le fond tu toucheras, Éditions Odin, 2005
- Mille et Deux, Éditions Odin, 2003
- Sanguine sur Toile, Éditions du Choucas, 1999 (Prix littéraire du Lions Club International 2000)
- Concert pour Asmodée, La Mirandole, 1998

Nouvelles
- Comme un ange, Un refuge de rêve, La Cavale, Dame Sennuwy, Clair obscur, Partir, c’est mourir un peu , Traces, Mon père, Château de sable, Vous dansez ?, L’Insoumis, nouvelles écrites pour les Chemins d’art de 2006 à 2017
- Mousse au chocolat, Éditions Cheminements, 2000

Essais
- La Démocratie de la Solitude, avec Laurent Maruani, Desclée de Brouwer, 1996
- La Gourmandise du Tapir , avec Vincent de Gaulejac, Desclée de Brouwer, 1995

Humour
- Comment sourire aux radars, Hachette - guide pratique, 2008





Philippe LYON


Philippe Lyon est réalisateur et scénariste.
L’Œuvre noire est son premier roman.



Bibliographie

À paraître
- L’Œuvre noire, Calmann-Lévy, mars 2018





Crédit photo : Pascale Lourmand - Calmann-Lévy





Solène BAKOWSKI


Fascinée par les personnages faillibles, les oubliés, les borderlines, Solène Bakowski s’efforce de peindre une réalité parfois dérangeante, souvent occultée, et se plaît à mettre en scène les monstres du quotidien. Née à Paris en 1981, elle a partagé sa vie entre la France et la Chine, avant de publier Parfois on tombe (Favre, Prix de La Chapelle-Montreuil 2015) et de s’adonner au roman noir avec Un sac, d’abord autoédité sur Amazon où il a attiré des dizaines de milliers de lecteurs.



Bibliographie

- Une bonne intention, Éditions Bragelonne, 2018
- Un sac, Éditions Bragelonne, coll. Milady 2017
- Avec elle, Bookelis, 2017
- Parfois on tombe, Favre, 2014





Crédit photo : Studio Cabrelli





Céline DENJEAN

« Née à Toulouse en 1974, je grandis dans les Hautes-Pyrénées.
Je baigne dès mon enfance dans la ronde des mots choisis de Monsieur Georges Brassens auxquels mes parents vouent un véritable culte. Fascinée par le bonhomme, je découvre avec une intense jubilation sa poésie, ses subtiles scansions, ses improbables rimes et son immense liberté de pensée. D’une certaine manière, cet homme est un de mes enseignants : il a contribué à m’ouvrir à la beauté des mots et aux peintures sociales et humanistes.
Mon grand-père, libraire, dispose d’une large bibliothèque et je grandis au milieu des livres qui tiennent une place considérable dans son petit appartement… Des livres qui prennent peu à peu, sans que jamais quiconque m’y force, une indécrottable place dans ma vie. Aujourd’hui, alignés sur ma bibliothèque, Maupassant côtoie Azimov, Jules Vernes flirte avec Barjavel, Despentes bouscule Kasuo Ishiguro et Molière s’amuse avec San Antonio sous le regard de Stephen King… Minuscule illustration de mon éclectisme littéraire.
Après des études de droit dans « la ville rose », je cède à mon attrait pour la psychologie et les sciences humaines en intégrant la formation d’Éducatrice Spécialisée. Depuis huit ans, je suis chef de service auprès de jeunes présentant un handicap mental et je consacre mon temps libre à ma passion : l’écriture.
À ce jour, malgré diverses productions hétéroclites, j’ai une incontestable prédilection pour le roman noir. »



Bibliographie

Romans
- Le Cheptel, Éditions Marabout, 2018
- La Fille de Kali, Éditions Marabout, 2016
- Voulez-vous tuer avec moi ce soir ?, Nouvelles Plumes, 2015 (rééd. poche : Pocket, 2016)






Patrick CARGNELUTTI


Patrick Cargnelutti est né en 1957 à Châlons-sur-Marne. En grande partie autodidacte, il a découvert comme il a pu la littérature, la musique, la peinture et la poésie, sans l’onction des institutions et la légitimité des diplômes, la curiosité lui tenant lieu de programme. Une carrière professionnelle en psychiatrie à tutoyer la folie dans tous ses états, la misère humaine sous toutes ses formes, puis un engagement associatif dans le domaine de la musique sous toutes ses formes également. Suivant le soleil, il est parti de l’est pour finir aujourd’hui totalement à l’ouest à scruter l’horizon depuis la rade de Brest, des fois que, dérive des continents aidant, l’Amérique pointe son nez dans la mer d’Iroise... Plongé dans le polar depuis son enfance, il a co-fondé en 2013 le webzine littéraire Quatre Sans Quatre et anime l’émission "Des Polars et des Notes" sur Radio Évasion.



Bibliographie

- Peace and Death, Éditions Jigal, coll. Jigal Polar, 2017






Christophe SÉMONT


Sac au dos, Christophe Sémont a parcouru le monde en long, en large et en travers. Il en a tiré un goût immodéré pour les histoires, orales ou écrites, réalistes ou fantastiques. Depuis, il s’est marié, a posé ses valises en Bretagne et eu deux enfants.
Avec Les Enfants de Chango, son troisième roman, il nous plonge dans les mythes séculaires de Cuba et ses légendes les plus sombres.



Bibliographie

- Les Enfants de Chango, Éditions Critic, 2017
- Une danse avec le diable, Éditions Critic, 2016
- Soleil noir, Éditions Critic, 2015






Jérôme LOUBRY


Né à Saint-Amand-Montrond, ville bien connue pour héberger les imprimeries Bussière, Jérôme Loubry, 40 ans, a grandi dans la fascination de ces millions de livres qui sortaient de l’usine où travaillait sa tante. Là est née sa passion pour l’écrit. Il vit aujourd’hui dans le sud de la France.



Bibliographie

- Les Chiens de Détroit, Calmann-Lévy, Noir, 2017





Crédit photo : Ian Hanning



Nicolas ZEIMET


Nicolas Zeimet est traducteur et vit à Paris. Il se passionne pour
l’écriture dès son plus jeune âge. Son premier roman, Déconnexion immédiate, paru en 2011, est suivi en 2014 de Seuls les vautours,
qui reçoit le Prix Plume d’Or 2015 avant d’être republié en poche
chez 10/18. Son troisième roman, Comme une ombre dans la ville, le
consacre comme « l’une des jeunes voix les plus douées du polar
français ». Avec Retour à Duncan’s Creek (nominé Prix Dora
Suarez 2018), il nous ramène en Utah, sur les terres de Seuls les
vautours
.



Bibliographie

- Retour à Duncan’s Creek, Jigal, 2017
- Comme une ombre dans la ville, Éditions du Toucan, 2015
- Seuls les vautours, Éditions du Toucan, 2014 (rééd. 10/18, 2015)
- Déconnexion immédiate, Mon Petit Éditeur, 2011



Maurice GOUIRAN

Docteur en mathématique et spécialiste des systèmes d’information sur les incendies de forêt (il a effectué plusieurs missions comme consultant pour les Nations-Unies et la Communauté européenne dans ce domaine), Maurice Gouiran publie « La nuit des bras cassés », son premier polar, en 2000 et reçoit le prix Sang d’encre des lycéens.
Ce prix lui permet de multiples rencontres dans les lycées au fil de ses publications. « Le diable n’est pas mort à Dachau », paru en mai 2017, est son 27e roman.
Il a participé également à une dizaine d’ouvrages collectifs de littérature noire.
Ses polars sont basés sur une intrigue soutenue qui débute assez souvent en Provence (avec des péripéties dans des contrées plus lointaines, telles New-York, Moscou, l’Anatolie, les pays du pourtour de la méditerranée, la Bosnie, l’Argentine, la Polynésie, etc.)
Étayés par une importante documentation en amont, ils utilisent l’intrigue et le suspense ainsi qu’un style simple et accessible (qui s’apparente plus à l’humour caustique qu’au noir traditionnel) pour jeter un éclairage sur les dérives de la société ou l’Histoire taboue ou cachée du XXe siècle. Ils déconstruisent le manichéisme porté par l’Histoire officielle et conjuguent souvent la thématique de la banalité du mal chère à Hannah Arendt.
Dans son numéro spécial d’avril 2016, le magazine Marianne le classe parmi les 30 auteurs français qui comptent.

Bibliographie

Romans
- Le diable n’est pas mort à Dachau, Éditions Jigal, 2017
- Maudits soient les artistes, Éditions Jigal, 2016
- Le Printemps des corbeaux, Éditions Jigal, 2016
- Une nuit trop douce pour mourir, Éditions Jigal, 2015
- L’Été des enfants volés, Éditions Jigal, 2014
- Mais délivrez-nous du mal, Éditions Jigal, 2013
- Et l’été finira, Éditions Jigal, 2012
- La mort du scorpion, Éditions Jigal, 2012
- Sur nos cadavres, ils dansent le tango, Éditions Jigal, 2011
- Appelez-moi Dillinger, Éditions Jigal, 2010
- Franco est mort jeudi, Éditions Jigal, 2010
- Le Sang des Siciliens, Éditions Jigal, 2009
- Les Chèvres bleues d’Arcadie, Éditions Jigal, 2008
- Les vrais durs meurent aussi, Éditions Jigal, 2008
- Train bleu, train noir, Éditions Jigal, 2007
- Putains de pauvres !, Éditions Jigal, 2007
- Terminus Ararat, Éditions Jigal, 2006
- Marseille, la ville où est mort Kennedy, Éditions Jigal, 2005
- Sous les pavés, la rage, Éditions Jigal, 2005
- La Porte des Orients perdus, Éditions Jigal, 2004
- Les Damnés du Vieux-Port, Éditions Jigal, 2004
- Les Martiens de Marseille, Éditions Jigal, 2003
- Le Dernier des chapacans, Éditions Jigal, 2002
- L’Arménienne aux yeux d’or, Éditions Jigal, 2002
- Le Théorème de l’engambi, Éditions Jigal, 2001
- La Nuit des bras cassés, Éditions Jigal, 2000
- L’Or des collines, Tacussel, 2000

Nouvelles
- 1917, Octobre rouge, collectif, Éditions Arcane17, 2017
- Brigadistes, collectif, Éditions Caïman, 2016
- Mortelles primaires, collectif, Éditions Arcane17, 2016
- 25 histoires de Marseille, collectif, Éditions Comité du Vieux Marseille, 2016
- Franco la Muerte, collectif, Éditions Arcane17, 2015
- Les 13 meilleures façons de faire faillite, collectif, Du fil à retordre, 2013
- De mer, de pierre, de fer et de chair, collectif, Cheminements, 2006



Michaël MENTION

Michaël Mention est né en 1979. Enfant, il se passionne pour le dessin. Adolescent, il réalise plusieurs bandes dessinées. Étudiant, il intègre un atelier d’écriture et rédige de nombreuses chroniques satiriques, qui l’amèneront à son premier roman, publié en 2008.
Passionné de rock, de cinéma et d’Histoire, il a publié une trilogie policière consacrée à l’Angleterre (Sale temps pour le pays, Adieu demain, … Et justice pour tous, éditions Payot-Rivages, collection Rivages/noir) pour laquelle il a reçu le Grand Prix du roman noir français au festival international de Beaune en 2013 et le Prix Transfuge meilleur espoir polar en 2015.
Depuis, il varie les univers, de la fresque sportive au survival (Jeudi Noir et Bienvenue à Cotton’s Warwick, éditions Ombres Noires) en passant par le polar historique (La voix secrète, éditions 10/18, collection Grands Détectives). Power est son dixième roman, publié aux éditions Stéphan Marsan.
 

Bibliographie :
- La voix secrète, 10/18, coll. "Grands détectives", 2017
- Bienvenue à Cotton’s Warwick, Ombres Noires, 2016
- ...Et justice pour tous, Payot & Rivages, coll. « Rivages/Noir », 2015
- Le Carnaval des hyènes, Ombres Noires, 2015
- Jeudi noir, Ombres Noires, 2014
- Fils de Sam, Ring, 2014
- Adieu demain, Payot & Rivages, coll. « Rivages/Noir », 2014
- Sale temps pour le pays, Payot & Rivages coll. « Rivages/Noir », 2012
- Le Rhume du pingouin, Editions du Rocher, 2008

Photo (c) Hannah Assouline - Editions 10/18.



Revue SANG FROID


Chaque trimestre, les 160 pages de la revue Sang froid vous plongent au cœur de la justice, de la police mais aussi du “milieu” grâce à des articles fouillés et à contre-courant.
Le polar est aussi à l’honneur avec, dans chaque numéro, une nouvelle spécialement écrite pour la revue par un auteur reconnu ainsi que des interviews et des portraits. Sans oublier les critiques de livres en rapport avec le polar et la justice.


Site de la revue : http://www.revuesangfroid.fr/



Numéros

- Sang Froid, Numéro 9, mars 2018
- Sang Froid, Numéro 8, décembre 2017
- Sang Froid, Numéro 7, septembre 2017
- Sang Froid, Numéro 6, juin 2017
- Sang Froid, Numéro 5, mars 2017
- Sang Froid, Numéro 4, décembre 2016
- Sang Froid, Numéro 4, septembre 2016
- Sang Froid, Numéro 2, juin 2016
- Sang Froid, Numéro 1, mars 2016



Julien MESSEMACKERS


Fils de libraire tombé dans la marmite des histoires, Julien Messemackers a fait de l’imaginaire son domaine d’activité. Il a passé de nombreuses années au service de producteurs ou réalisateurs de films et, s’inspirant de son expérience chez les agents artistiques, il est avec Dominique Besnehard à l’origine de la série Dix pour cent. Se consacrant maintenant à ses propres univers, il continue à écrire pour le petit écran. Ceux qui savent est son premier roman.



Bibliographie

- Ceux qui savent, Anne Carrière Éditions, 2017





Crédit photo : © Thierry Rateau



Téa STILTON


Sportive, dynamique et charmante, Téa Stilton est l’envoyée spéciale de l’Écho du rongeur, le célèbre journal que dirige son frère Geronimo Stilton.
A la recherche de scoops, elle voyage beaucoup et entreprend d’incroyables aventures. Téa est amie avec cinq étudiantes du collège de Raxford dont elle raconte régulièrement les extraordinaires aventures : les Téa Sisters !



Bibliographie

- Le Secret des Fées des fleurs, Albin Michel Jeunesse, 2018
- Un chiot à la maison, Albin Michel Jeunesse, 2018
- Vent de panique à Raxford, Albin Michel Jeunesse, 2017
- Une lettre d’amour bien mystérieuse, Albin Michel Jeunesse, 2017
- Mystère à Paris, Albin Michel Jeunesse, 2017
- Une cascade de chocolat, Albin Michel Jeunesse, 2016
- Leçon de beauté, Albin Michel Jeunesse, 2016
- Les Secrets de l’Olympe, Albin Michel Jeunesse, 2016
- Académie Flamenco, Albin Michel Jeunesse, 2016
- Le Code du dragon, Albin Michel Jeunesse, 2016
- Le Secret de la tulipe noire, Albin Michel Jeunesse, 2015
- Le Fantôme de Castel-Faucon, Albin Michel Jeunesse, 2014
- A la recherche du bébé lion, Albin Michel Jeunesse, 2014
- Deux stars au collège, Albin Michel Jeunesse, 2013
- Opération Hawaï, Albin Michel Jeunesse, 2013
- Le Sauvetage des bébés tortues, Albin Michel Jeunesse, 2013
- Le Concours de poésie, Albin Michel Jeunesse, 2013
- Vol dans l’Orient-Express, Albin Michel Jeunesse, 2012
- Menace en coulisses, Albin Michel Jeunesse, 2012
- La Piste du scarabée bleu, Albin Michel Jeunesse, 2011
- L’Emeraude du prince indien, Albin Michel Jeunesse, 2011
- La Disparue du clan Macmouse, Albin Michel Jeunesse, 2010
- Le Secret des marionnettes japonaises, Albin Michel Jeunesse, 2010
- New York New York !, Albin Michel Jeunesse, 2009
- Le Trésor sous la glace, Albin Michel Jeunesse, 2009
- Le Mystère de la montagne rouge, Albin Michel Jeunesse, 2007



Eugénie LAVENANT


Originaire de Bretagne, Eugénie Lavenant est née en 1975. Elle crée
sa revue graphique TRICOTE en 2005, six numéros verront le jour. En
2008, elle participe à l’exposition des Jeunes gens modernes chez
AGNÈS B à Paris puis à Hong Kong. Après son exposition chez OFR
à Paris, elle exposera à Berlin avant de collaborer avec la revue
Rock and Folk.
Suivront deux livres aux éditions Matière : Cocaïne et Chaussons blancs en 2010 qui met le quotidien en scène d’Amy Winehouse, Et la messe est dite en 2011 sous la plume de Marc Villard.
C’est début 2012 qu’elle rencontre Jean Vautrin avec qui une collaboration s’amorce et donne naissance à la bande dessinée Le Pogo aux yeux rouges aux éditions Sarbacane.
Août 2015, le roman graphique Babyboom voit le jour avec les éditions La Boite à bulles. Suivra une soirée signature en hommage à Jean Vautrin qui nous a quitté fin juin après la relecture de l’ouvrage finalisé.
Aujourd’hui, Eugénie Lavenant travaille sur de nouveaux projets dont
un de ses propres textes et sur l’adaptation d’une nouvelle de Romain Slocombe.



Bibliographie

- Babyboom, Éditions La Boîte à bulles, 2015
- Le Pogo aux yeux rouges, avec Jean Vautrin, Éditions Sarbacane, 2012
- Et la messe est dite, Éditions Matière, 2011
- Cocaïne et Chaussons blancs, Éditions Matière, 2010



TITWANE


Titwane est l’auteur avec Raynal Pellicer, des livres Brigade des Mineurs, Brigade criminelle, immersion au cœur du 36 quai des Orfèvres et Enquêtes générales, immersion au cœur de la brigade de répression du banditisme aux Éditions de la Martinière.
Il a collaboré aux numéros 6 et 10 de La Revue Dessinée. Outre de nombreuses illustrations dans le domaine de la communication, notamment culturelle, il travaille régulièrement pour les éditions Plume de Carotte, réalise les illustrations de couverture du magazine Là-bas (2012-2013), ou encore des carnets de voyage animés pour l’émission Ce soir on dîne ailleurs, diffusée sur TF1.
Dans le domaine de la jeunesse, il réalise des illustrations pour Bayard Jeunesse Éditions, Bayard Presse et Albin Michel Jeunesse.



Bibliographie

Bande dessinée
- Brigade des Mineurs, avec Raynal Pellicer, Éditions de la Martinière, 2017
- Brigade criminelle, immersion au cœur du 36 quai des Orfèvres, avec Raynal Pellicer, Éditions de la Martinière, 2015
- Enquêtes générales, immersion au cœur de la brigade de répression du banditisme, avec Raynal Pellicer, Éditions de la Martinière, 2013


Jeunesse
- Oscar le Médicus, T.7 La Salle des gongs, avec Eli Anderson, Albin Michel Jeunesse, 2016
- Oscar le Médicus, T.6 La Vengeance du prince noir, avec Eli Anderson, Albin Michel Jeunesse, 2016
- Oscar le Médicus, T.5 Les Cavaliers du ciel, avec Eli Anderson, Albin Michel Jeunesse, 2015
- Oscar le Médicus, T.4 L’Ordre secret des Médicus, avec Eli Anderson, Albin Michel Jeunesse, 2015
- Oscar le Médicus, T.3 Le Grimoire qui sait tout, avec Eli Anderson, Albin Michel Jeunesse, 2015
- Oscar le Médicus, T.2 Le Mystère de la cape d’émeraude, avec Eli Anderson, Albin Michel Jeunesse, 2014
- Oscar le Médicus, T.1 Le Pendentif magique, avec Eli Anderson, Albin Michel Jeunesse, 2014


Pratiques et documentaires
- Au secours, mes petits-enfants débarquent dans ma cuisine, avec Frédéric Lisak, Virginia Cantin et Azam, Plume de Carotte, 2016
- Au secours, mes petits-enfants débarquent, Jeux et activités à l’intérieur, avec Pierre Lecarme, Plume de Carotte, 2016
- Au secours, mes petits-enfants débarquent, avec Louis Espinassous et Frédéric Lisak, Plume de Carotte, 2015
- Histoires d’arbres remarquables, Plume de Carotte, 2014
- Quand la nature inspire la science, Plume de Carotte, 2012
- Toulouse, la nature au coin de ma rue, Plume de Carotte, 2013
- Pistes, avec Louis Espinassous, Plume de Carotte, 2013



Jean-Christophe PORTES


Né en 1966 en banlieue parisienne, Jean-Christophe Portes est journaliste depuis 20 ans. Après avoir travaillé pour Envoyé Spécial, Reportages ou Capital, il réalise aujourd’hui des documentaires, principalement pour France Télévisions.
En octobre 2015 parait L’Affaire des Corps Sans Tête, premier tome des enquêtes de Victor Dauterive, qui mettent en en scène un jeune officier de gendarmerie au début de la Révolution. Ce livre est finaliste pour le prix du premier roman Lions club 2015.
Le deuxième tome, L’Affaire de l’homme à l’escarpin, est salué à sa parution en décembre 2016 par le libraire Gérard Collard : « un nouveau grand du polar historique est né ! ». Livre sélectionné pour le prix de roman historique de Montmorillon.
Le troisième tome paraîtra à l’automne 2017, ainsi qu’un autre polar cette fois contemporain en janvier 2018, toujours chez City éditions.



Site personnel : www.lesenquetesdevictordauterive.com



Bibliographie

- L’Affaire de l’homme à l’escarpin, City éditions, 2016
- L’Affaire des corps sans tête, City éditions, 2015



Jean-Noël LEVAVASSEUR


Après deux nouvelles publiées au XXe siècle et quelques années de silence, Jean-Noël Levavasseur est revenu à l’écriture en 2006.
Une vingtaine de nouvelles, deux épisodes de la collection Léo Tanguy et deux autres romans noirs succèdent à deux ouvrages d’histoire locale. Il a dirigé dix recueils de nouvelles collectifs associant littérature noire et rock’n’roll (The Clash, Ramones, Nirvana, Motörhead…).
Journaliste à Ouest-France, il y a créé la rubrique vidéo en 1997 et collabore à la rubrique vidéo du site k-libre.



Bibliographie

Roman
- Herman dans les dunes, Goater, 2016
- Une enquête de Martin Mesnil, vol. 1 Une Manche perdue, Orep, 2016
- Les nouvelles enquêtes de Léo Tanguy, vol. 20 Balle tragique à Colombières : un mort, La Gidouille, 2016
- Les enquêtes de Léo Tanguy, vol. 4 Irish confit, Coop Breizh, 2009

Nouvelle
- Bad America, in Gun club, 24 histoires pour Jeffrey Lee Pierce, Camion Blanc, 2015
- Aftershock, in Motörhead, 24 histoires pour Lemmy, Camion Blanc, 2015
- Faster Pussycat / You got good taste, in The Cramps, 24 nouvelles noires Camion Blanc, 2013
- On a plain, in Nirvana, 13 histoires grunge et noires, Buchet Chastel, 2013
- Blue stories, in Stories of Little Bob – Histoires pour Roberto, Krakoen, 2013
- Les sept Merce noirs, in L’Exquise Nouvelle saison 2, In Octavo, 2013
- Douce parade funèbre, in The Doors, 23 nouvelles aux portes du noir, Buchet Chastel, 2012
- Djebel, in Bérurier Noir, nouvelles noires, Camion Blanc, 2012
- Lettre à un frère parti au front, 7 août 1915, in Granville pas à pas, Normandie Terre des Arts, 2012
- Halfway to sanity Ramones, 18 histoires punk et noires, Buchet Chastel, 2011
- Episode 57, in L’Exquise Nouvelle, La Madolière, 2011
- Saint-Sauveur, in La Souris Déglinguée, nouvelles lysergiques, Camion Blanc, 2011
- Six mètres et des poussières, in Les hommes en noir, Les Contrebandiers, 2011
- Guns on the roof, in Pigeons voyageurs, Mauves en Noir, 2010
- Death or glory, in London Calling, 19 histoires rock et noires, Buchet Chastel, 2009 (rééd. 2010, 2013)
- Holy Buddy, in Minimum rock’n’roll n°5, Disco-Babel/ Le Castor Astral, 2008
- Mon Ange, in Minimum rock’n’roll n°4, Disco-Babel/ Le Castor Astral, 2007
- Home is where I want to be, in Stories of the Dogs – Histoires pour Dominique, Krakoen, 2006 (rééd. 2007, 2009, 2013)

Ouvrage d’histoire
- Dans les griffes nazies : Angers – Fresnes – Ravensbrück – Mauthausen (réédition du manuscrit de Félicie Charles, 1946), Orep, 2014
- Isigny-sur-Mer de 1919 à 1939 – Les années lumière, Eurocibles, 2007
- Isigny, chère liberté, d’autres rescapés des bombardements du 8 juin 1944 racontent, Eurocibles, 2005
- Isigny, chère liberté, les rescapés des bombardements du 8 juin 1944 racontent, Eurocibles, 2004

Autre
- Instantanés électriques volume 2 (2002 – 2011), Camion Blanc, 2015
- Austral ko (novella), Libre Court (Belgique), 2014
- Instantanés électriques volume 1 (1991 – 2001), Camion Blanc, 2013
- Dance Ska La, vingt ans de festival, collectif, Banana Juice, 2011



LOMIG


Lomig est un auteur de BD rennais.
Il commence le dessin parce qu’il se rend vite compte que c’est un super moyen d’évasion et que cela lui permet, en plus, de faire rire ses copains. C’est par le plus grand des hasards qu’il a ensuite l’occasion de s’initier à la bande dessinée en publiant de petites histoires dans des fanzines.
Après quelques années d’expérimentation, il décide de se lancer dans l’écriture d’une première histoire longue qui deviendra Vacadab (2e prix bd’Art de la meulleure première bande dessinée en 2012).
Il publie ensuite deux autres albums, Magic Dream Box (2013) et Le Cas Fodyl (2017). Ses histoires burlesques mettent en scène des personnages, souvent un peu farfelus, englués dans les affres de la civilisation moderne.



Site personnel : https://blogalomig.wordpress.com/



Bibliographie

- Vacadab, Éditions Sixto, 2017 (1re édition Le Moule-à-Gaufres, 2012)
- Le Cas Fodyl, Éditions Sarbacane, 2017
- Artips, Histoire de l’art en BD, Éditions Petit à petit, 2016
- Magic Dream Box, Le Moule-à-Gaufres, 2013



Olivier TAVEAU


Olivier Taveau est né en 1973 et vit à Tours. Diplômé d’urbanisme, il
s’est essayé aux scenarios avant de se lancer dans l’écriture de ce roman,
ouvrant ainsi une formidable boîte de Pandore.



Bibliographie

- Depuis l’abîme, Éditions Le Masque, à paraître en mai 2017
- Les Âmes troubles, Éditions Le Masque, 2015 (Prix du premier roman du festival de Beaune 2015)



Crédit photo : D.R.



Nils BARRELLON


« Je nais au cours de l’hiver 1975 à Bron (ville rhodanienne dans laquelle verra le jour quelques années plus tard un footballeur célèbre aux frasques peu recommandables). Enfance sans histoire à Oullins puis dans une grande maison de la banlieue lyonnaise. La cambrousse avec les vaches et tout et tout.
Je suis une scolarité peu mouvementée, saute une classe et décroche mon CAPES de Sciences Physiques. Une année de stage à Villefranche sur Saône (ville où a vu le jour un chanteur neurasthénique un temps marié à Chiara Mastroianni) puis je monte contraint et forcé sur la capitale. Premier poste à Gonesse dans le neuf cinq.
Trois mois après la rentrée, je descends à Toulon pour y faire mon service dans la marine en tant que secrétaire militaire. Je monte la garde, je bois de la bière et fume des cigarettes, je range des dossiers militaires, bière, cigarette, je fais mon lit au carré, bière, cigarette, je descends dragouiller les cagoles au cercle des marins, bière à la main et clope au bec.
En octobre 98, retour sur la capitale et la France est championne du monde (plus je vieillis, plus je pense que ces deux évènements sont corrélés) ! On me jette devant des classes du collège Léon Blum à Villiers-le-Bel. C’est chaud. Je me bats pour qu’ils ne m’insultent pas, qu’ils ne dansent pas sur les tables. J’y parviens mais on ne fait pas trop de sciences physiques.
Suivent cinq années à Villiers le Bel pendant lesquelles mon autorité s’affermit.
En parallèle, je postule au Conservatoire d’Art Dramatique du XXe arrondissement, suis pris et me prend à rêver d’une carrière dans la comédie. J’écris quelques pièces de théâtre et les joue. Succès modeste.
En 2000, je rencontre la future mère de mes fils. Mariage en juin 2003, l’année de la canicule. À la mairie du quinzième, j’ai deux auréoles de sueur monstrueuses sous les bras quand je dis oui pour la vie. Par chance, j’ai une veste et personne ne le remarque.
Mon premier fils naît en 2004.
Je suis muté sur Paname. Moins de transport en commun, plus de temps. Je m’essaie au roman blanc. Quatre opus géniaux qui sont pourtant refusés par les maisons d’édition à qui je les fais parvenir. Je tente l’agrégation que je décroche en 2006, quelques mois avant la naissance de mon deuxième fils. Je décide alors de participer au prix du quai des Orfèvres 2009, 2010 (naissance de mon troisième fils aussi) 2011 et 2012. En 2013, au cinquième essai, je perds en finale.
Cette "deuxième place" permet toutefois au commissaire Kuhn de rencontrer enfin ses lecteurs en janvier 2014 (Editions City). Le Jeu de l’Assassin devient le poulidor des polars, le poular : finaliste du prix de Lens, du prix du Quai des Orfèvres et du prix Balai de la découverte. La fille qui en savait trop suit en mars 2015. La Position des tireurs couchés sort chez Fleur Sauvage en mai 2016 et La Lettre et Le Peigne en septembre de la même année chez Jigal.
L’année 2017 sera aussi riche. Au printemps sortira chez Thierry Magnier un polar jeunesse écrit à quatre mains puis en octobre, le 25 normalement, la troisième enquête du commissaire Kuhn sera éditée chez Fleur Sauvage. »



Site personnel : http://nilskuhn.blogspot.com



Bibliographie

Roman
- Vidi Pereo, Éditions Fleur Sauvage, à paraître
- La Lettre et Le Peigne, Éditions Jigal, 2016
- La Position des tireurs couchés, Éditions Fleur Sauvage, 2016
- La fille qui en savait trop, City Éditions, 2015
- Le Jeu de l’assassin, City Éditions, 2014 (rééd. City Poche, 2015)

Jeunesse
- I invade you, Éditions Thierry Magnier, 2017



Guillaume TRANNOY


Après l’Académie Julian et l’Ecole supérieure d’arts graphique (ESAG) Guillaume Trannoy a complété sa formation auprès du groupe "Grapus", de l’illustrateur Zaü. Il a travaillé pour le musée de Tautavel et le musée du Comité International Olympique, dans des secteurs aussi variés que le multimédia, le ludo-éducatif et le livre de jeunesse.



Site personnel : www.trannoy.jimdo.com



Bibliographie

Série Hercule Carotte, détective
- Panique au musée du Louvre, avec Pascal Brissy, Hatier, coll. Hatier poche Premières lectures, 2016
- Un fantôme à Trouillebleue, avec Pascal Brissy, Hatier, coll. Hatier poche Premières lectures, 2016
- L’énigme de l’Orient-Express, avec Pascal Brissy, Hatier, coll. Hatier poche Premières lectures, 2016
- Mystère à la Tour Eiffel, avec Pascal Brissy, Hatier, coll. Hatier poche Premières lectures, 2016
- Vol sur le Nil, avec Pascal Brissy, Hatier, coll. Hatier poche Premières lectures, 2016
- Le Message top secret, avec Pascal Brissy, Hatier, coll. Hatier poche Premières lectures, 2016

Série Mini Léon, (Bilingues français-anglais)
- Métiers, Trades, avec Laurence Caillaud-Roboam, Léon art & stories, coll. Mini Léon, à paraître
- A table, Food, avec Régine Bobée, Léon art & stories, coll. Mini Léon, à paraître
- Cirque, Circus, avec Régine Bobée, Léon art & stories, coll. Mini Léon, 2016
- Fées, Fairies, avec Hélène Kerilis, Léon art & stories, coll. Mini Léon, 2016
- Jardins, Gardens, avec Hélène Kerilis, Léon art & stories, coll. Mini Léon, 2016
- Danse, Dance, avec Nancy Guilbert, Léon art & stories, coll. Mini Léon, 2016
- Jeux-jouets, Games-toys, avec Laurence Caillaud-Roboam, Léon art & stories, coll. Mini Léon, 2016
- Musique, Music, avec Nancy Guilbert, Léon art & stories, coll. Mini Léon, 2016
- Fêtes, Celebrations, avec Laurence Caillaud-Roboam, Léon art & stories, coll. Mini Léon, 2015
- Neige, Snow, avec Hélène Kerilis, Léon art & stories, coll. Mini Léon, 2015
- Etoiles, Stars, avec Hélène Kerilis, Léon art & stories, coll. Mini Léon, 2015

- The Teeny-Weenies and the fairy-cab-car, avec Hélène Kerilis, Léon art & stories, coll. Art Fiction, 2015
- Les Brinderiens et le télé-féerique, avec Hélène Kerilis, Léon art & stories, coll. Art Fiction, 2015
- Panique et chocolat, avec Béatrice Nicodème, Bourrelier éducation, 2015
- 365 histoires à la ferme, collectif, Hemma, coll. Les Recueils, 2011
- Les Animaux de la forêt, Bordas, coll. Mes petits docs-ardoises, 2010
- 365 histoires du soir, tome 2, Hemma, coll. Les Recueils, 2009
- SOS trafic de chats, avec Jean-Louis Jouanneaud, Oskar,coll. Bibliothèque Oskar, 2008
- SOS WWF, avec Jean-Louis Jouanneaud, Oskar,coll. Bibliothèque Oskar, 2008
- Le Bal de la pleine lune, Marie-Christine Olivier, Bordas, 2007
- 365 histoires du soir, tome 1, avec Catherine Tessandier, Valérie Videau et Laure de Bialliencourt, Hemma, coll. Un soir Une histoire, 2006
- Fred le facteur farceur, avec Mymi Doinet, Bordas, coll. Histoires pour apprendre, 2005
- Thomas découvre toutes les couleurs, avec Mymi Doinet, Edition du Petit Musc, coll. Les Tout Blancs, 2002
- Marie cherche un cadeau dans le supermarché, avec Mymi Doinet, Edition du Petit Musc, coll. Les Tout Blancs, 2002
- Romain n’a plus peur dans la forêt, avec Mymi Doinet, Edition du Petit Musc, coll. Les Tout Blancs, 2001
- Juliette est la plus coquette de la ferme, avec Mymi Doinet, Edition du Petit Musc, coll. Les Tout Blancs, 2001
- Les Baskets du chat pickpocket, Sylemma
- Le Grand Michu, Sylemma
- La Collection de Léon, avec Mymi Doinet, Bourrelier éducation, coll. La Bibliothèque de Raton-Liseur
- J’apprends avec Moty, Bourrelier éducation
- Les saisons avec Pierre et Silex, Edition du Petit Musc
- Une journée avec Pierre et Silex, Edition du Petit Musc



Fabrice PICHON

Naissance un 31 décembre… privant sa mère d’un réveillon et faisant bénéficier son père d’une demi-part fiscale, finalement chaque médaille à son revers.
Lâchant sans regret des études de Droit qui le poursuivent, il devient « G.O » à Cannes. Les meilleures choses ayant une fin, il se range des voitures, entame une carrière plus sérieuse avant que l’écriture revienne le démanger pour devenir une véritable addiction avec souvent, en toile de fond, la dualité des êtres qu’il affectionne ou le passé qui devient alors un personnage à part entière.

Fabrice Pichon nous a quittés le 18 mai 2018.



Site personnel : www.fabricepichon.com



Bibliographie

Roman

- Protocoles fatals, Éditions Lajouanie, 2018
- Retours amers, Éditions Lajouanie, 2017, préface de Danielle Thiéry (Sélection Prix Sable Noir 2017 Le Lavandou)
- Plusdeprobleme.com, Éditions Lajouanie, 2016
- Le Sang du passé, Les Éditions du Citron bleu, 2015 (Sélection Prix France Bleu Les mots Doubs 2015)
- Le Mémorial des anges, Les Éditions du Citron bleu, 2014 (Sélection Prix France bleu les mots Doubs 2014 ; Sélection Prix du Lion Noir de Neuilly Plaisance 2015)
- Le Complexe du Prisme, Les Éditions du Citron bleu, 2013
- Les aventures du concierge masqué, collectif, Exquise édition, 2013
- Vengeance sans visage, Les Éditions du Citron bleu, 2012 (rééd. poche 2014)

Nouvelle
- RUDY in Noirs Flocons, Les Éditions du Citron bleu, 2014



Ian MANOOK


Bourlingueur, journaliste, éditeur de magazines TV et Jeunesse, patron d’une boite de com… on ne compte plus les métiers exercés par Ian Manook. Pas plus que les nombreux prix (Prix Polar SNCF, Grand prix des lectrices de Elle Polar, prix Quais du polar, prix polar des lecteurs du Livre de poche….) qui ont couronné ses deux « thrillers mongols » : Yeruldelgger et Les temps sauvages (Albin Michel), traduits dans près de 10 langues.
Source : albin-michel.fr



Bibliographie

Romans
- La Mort nomade, Albin Michel, 2016
- Les Temps sauvages, Albin Michel, 2015
- Yeruldelgger, Albin Michel, 2013 (Prix Quais du polar, 20 minutes 2014 ; Prix du Polar SNCF 2014 ; Grand Prix des Lectrices Elle Policier 2014)

Jeunesse
- Tarko, tome 2 - Le Secret de Pachamama, Atacas, 2016
- Tarko, tome 1 - L’Homme à l’œil de diamant, Atacas, 2016



Cloé MEHDI


Cloé Mehdi est née au printemps 1992. Elle vit à Lyon.
Elle commence à écrire au collège pour faire passer le temps plus vite. S’en suit Monstres en cavale, son premier roman, qui reçoit le Prix de Beaune 2014. Depuis elle se consacre entièrement à l’écriture.



Bibliographie

- Rien ne se perd, Éditions Jigal, 2016 (Prix étudiant du polar 2016 ; Prix Dora Suarez 2017)
- Monstres en cavale, Le Masque, 2014 (Prix de Beaune 2014)



Crédit photo : Anne-Marie GABRIEL



Laurent MALOT


Laurent Malot s’est mis à écrire des romans, des pièces et des scénarios dans sa chambre, à 19 ans, parce qu’il rêvait de travailler avec Steven Spielberg. Il a gagné ses premiers droits d’auteur grâce à des fictions radio.
Son premier roman, De la part d’Hannah (Robert Laffont, 2014) a conquis près de 25 000 lecteurs. Mêlant habilement thriller politique et roman noir, L’Abbaye blanche est son premier polar.


Site personnel : http://www.laurentmalot.fr/



Bibliographie

Romans
- L’Abbaye blanche, Éditions Bragelonne, 2016
- De la part d’Hannah, Robert Laffont, 2014

Jeunesse
- Lucky loosers, Éditions Albin Michel Jeunesse, coll. Litt’, 2017



Crédit photo : Sophie Finot Sophotographie



Nicolas JAILLET


Né en 1971, Nicolas Jaillet a toujours préféré les chemins de traverse. C’est sur les routes, au sein d’une troupe de théâtre forain, qu’il apprend le métier d’écrire.
Plus tard, il compose des chansons pour son ami Alexis HK.
Ses romans explorent la littérature de genre : aventures, western, roman noir, science-fiction.


Site personnel : http://nicolasjaillet.over-blog.com/



Bibliographie

Romans
- La Maison et autres histoires, Éditions Bragelonne, label Milady, 2016
- Nous les maîtres du monde, Éditions Après la lune, 2010
- Sansalina, Éditions Gallimard, coll. Folio policier, 2010
- Le Retour du pirate, Éditions Lattes, 2003

Jeunesse
- Ulysse, Éditions Lito, 2012



Crédit photo : Dominique Forma



Isabelle MICALEFF


Née en 1959, Isabelle Micaleff écrit - surtout des nouvelles - depuis quarante ans !
Après avoir vécu à Paris, Berlin et La Rochelle elle s’installe dans les Côtes d’Armor en 2002, pour devenir co-patronne d’un bar de village durant 8 ans.
En 2011, elle crée une maison d’édition de livres d’artistes (12 titres parus) et ne se consacre plus qu’à l’écriture. Un coin de paradis est son premier roman publié.


Site personnel : http://fusain-rouge.blogspot.fr



Bibliographie

- Un coin de paradis, Éditions Sixto, 2016



Crédit photo : Val Tilu



Mathieu JANIN


Mathieu Janin est journaliste. Ancien rédacteur en chef de VSD, il a commencé sa carrière dans les éditions départementales du Parisien. Il a écumé les conseils municipaux de banlieue et assisté à l’irrésistible ascension de jeunes loups devenus aujourd’hui des ténors de la politique. Tout ce qu’il raconte dans son premier roman est donc presque vrai.



Bibliographie

- Moi, président, Éditions du Serpent à plumes, 2016



Laureline MATTIUSSI


Laureline Mattiussi est née en 1978 à Nancy.
Après avoir étudié aux Beaux-Arts d’Aix en Provence, puis à l’EESI d’Angoulême, elle sort sa première BD, Petites Hontes Enfantines, aux éditions La Boîte à Bulles. Plus tard elle publie aux éditions Treize Étrange L’île au Poulailler, qui sera récompensé par le prix Artemisia 2010. Cette histoire de piraterie frappera autant par la liberté de son ton – entre hommage au genre, fable sans réelle morale et réappropriation ironique – que par son dessin épuré, servi par une mise en couleur pleine de hardiesse réalisée par Isabelle Merlet. En 2012 et 2013, elle réalise La Lionne sur un scénario de Sol Hess, un récit onirique et violent, bercé par des vers de Catulle, avec pour toile de fond les eaux fangeuses de la Rome Antique rongée par la peste.
Elle dévoile aujourd’hui sa maîtrise du noir et blanc avec Je viens de m’échapper du ciel, adaptation audacieuse et inspirée de nouvelles de Carlos Salem qui sortira en juin 2016 dans la collection Écritures de Casterman.
Laureline Mattiussi aime les récits d’aventure, cultive un sens bouffon, et s’applique à fréquenter les pirates et les bordels, les soûlards désemparés et leurs fantômes fessus, les libertés inassouvies et les horizons ronds comme des queues de pelle.


Site personnel : http://laurelinemattiussi.blogspot.fr/



Bibliographie

- Je viens de m’échapper du ciel, avec Salem, Éditions Casterman, 2016
- La Lionne, Tome 2, Odi, amo et excrucior, avec Sol Hess, Éditions Glénat / Treize Etrange, 2013
- La Lionne, Tome 1, Pedicabo ego vos et irrumabo, avec Sol Hess, Éditions Glénat / Treize Etrange, 2012
- Sale-Temps, Milleputois, 2012
- L’Île au Poulailler, Tome 2, Éditions Glénat / Treize Etrange, 2010
- L’Île au Poulailler, Tome 1, Éditions Glénat / Treize Etrange, 2009
- Petites Hontes Enfantines, Éditions La Boîte à Bulles, 2006



Crédit photo : Eric Audebert



Lionel OLIVIER

Né dans le Nord en 1949, marié, père de 3 enfants, Lionel OLIVIER vit actuellement en Bourgogne, près d’Auxerre.
Commandant de police à la retraite, il a exercé sa profession en Sécurité Publique à Dieppe puis à Auxerre.
Le roman policier, principalement le polar à la française, est aujourd’hui son univers.
Auteur de quatre romans, « L’enfer des damnés » - « Passé boomerang » - « La petite-fille du forçat » - « Le crime était signé », il est l’actuel lauréat du Prix du Quai des Orfèvres 2016 avec ce dernier ouvrage.

Aux éditions FAYARD :
- Le crime était signé – 2015

Parus aux éditions Nicole VAILLANT :
- L’enfer des damnés - 2014
- La petite-fille du Forçat - 2014
- Passé boomerang – 2012



Armelle CARBONEL

Armelle Carbonel, surnommée « la Nécromancière ».
Délit majeur : l’écriture.
Forfaits à son actif : deux thrillers, quatre pièces de théâtre, dix nouvelles, quinze poèmes. Un chant militaire coécrit sous la direction de M. Sorlin, chef de la musique principale de l’armée de terre. Membre du collectif de la Plume Noire.
Condamnation : passionnée à perpétuité.
Portrait d’une serial writer : coupable de tous les forfaits dont on l’accuse, son épopée littéraire débute à l’âge de huit ans. Née à Paris en 1975, Armelle Carbonel sévit actuellement en région parisienne où elle réside.



Bibliographie

Romans
- Majestic Murder, Éditions Fleur Sauvage, 2017 (rééd. poche : Milady Thriller/Bragelonne, 2018)
- Criminal Loft, Éditions Fleur Sauvage, 2015 (rééd. poche : Milady Thriller/Bragelonne, 2016)

Nouvelles
- Dons, L’Atelier Mosésu, 2017
- Santé !, L’Atelier Mosésu, 2013






Anne de PASQUALE


Née en Californie, Anne de Pasquale vit en France depuis plus de 40 ans.
Après avoir été tour à tour musicienne, comédienne, scénariste, Alex’s Baby est son 3e roman suspense, après Dites-moi qu’elle est vivante et Les Couleurs de la peur, tous édités chez Marabout.


Bibliographie :

- Alex’s Baby, Marabout, 2015

- Les Couleurs de la peur, Marabout, 2013

- Dites-moi qu’elle est vivante, Marabout, 2010






Olivier NOREK


Olivier Norek est né le 2 août 1975.
Après un Bac philo, il obtient un Deug de droit.
Il participe à des missions humanitaires pour Pharmaciens Sans Frontières : Guyane et Ex-Yougoslavie de 1993 à 1995. Missions de développement, missions d’urgence : camp de réfugiés, zone de guerre.

Flic, il est d’abord Gardien de la Paix puis Lieutenant. Un peu de stups, un peu de crime, un peu de financière, un groupe de Section Enquête et Recherche axé sur les viols et les enlèvements avec ou sans demande de rançon et les tentatives d’homicides.

Mordu de cinéma, sans distinction de style ou de pays il est aussi fan de Vargas, de Dantec, de Ken Follett, de John Irving et de Salinger…
Auteur de Code 93, de Territoires et de Surtensions tous trois « optionnés » pour devenir une série il est a également écrit un film (thriller) pour le cinéma, en cours de développement (Jerico productions). Il a collaboré à l’histoire de la saison 6 pour Engrenages (Son et Lumière – Canal +) et a scénarisé le téléfilm Flic tout simplement diffusé sur France 2 début 2016 qui a réalisé la meilleure audience de la chaîne depuis 2008…

Bibliographie

- Surtensions, Michel Lafon, 2016
- Territoires, Pocket, 2015 (première édition : Michel Lafon, 2014)
- Code 93, Pocket, 2014 (première édition : Michel Lafon, 2013)



Germain BOUDIER


Germain Boudier est originaire de la banlieue parisienne mais s’est exilé dans le Finistère.
Architecte de formation, il publie sa première bande dessinée Le Serin est un pigeon comme les autres en 2005, puis La Saison du Serin en 2008, aux éditions La Boîte à Bulles. Il réalise chez Futuropolis, en 2008 et 2010, deux tomes du Tour en Caravane.
Il a reçu diverses distinctions : un Premier prix au festival Quai des Bulles 2002 et un Prix coup de coeur en 2003 au festival de Perros-Guirec.
Parallèlement, il mène une activité d’artiste peintre et de sculpteur.
Site personnel : http://www.germainboudier.com/

Bibliographie

- Insomnies, Sixto Éditions, 2016
- Le Tour en Caravane, Tome 2, Futuropolis, 2010
- Le Tour en Caravane, Tome 1, Futuropolis, 2008
- La Saison du Serin,Éditions La Boîte à Bulles, 2008
- Le Serin est un pigeon comme les autres, Éditions La Boîte à Bulles, 2005



Hugo BUAN


Hugo Buan est né en 1947 à Saint-Malo où il réside.
Carrière professionnelle de dessinateur dans le Génie Civil.
Passionné de polar, il publie son premier roman, Hortensias Blues (en 2008 aux éditions Galodé de Saint-Malo), une enquête policière bourrée d’humour à l’imagination débordante. Il crée ainsi le personnage du commissaire Lucien Workan, fonctionnaire quelque peu en disgrâce auprès de sa hiérarchie, ce qui lui vaut d’être muté depuis Toulouse, où il a laissé sa famille, à Rennes. Ses méthodes sont encore largement désapprouvées par son nouveau patron, mais pour Workan, seul le résultat compte !
Un honnête premier succès pour l’auteur (plus de 5000 exemplaires vendus) qui embraye dès 2009 avec Cézembre noire, dans lequel « il laisse libre cours à son style débridé et si proche d’Audiard ».
Ajoutons que ses ouvrages se sont retrouvés sélectionnés pour pas moins de 5 prix, parmi lesquels le Prix Michel Lebrun (au Mans) et le Prix Polar de Cognac.

Bibliographie

Série "Une enquête du commissaire Workan"
- Plus puissants que les dieux, Éditions Palémon, 2019
- Requiem pour l’Ankou, Éditions Palémon, 2018
- Opération Porcelaine, Éditions Palémon, 2017
- L’Héritage de Jack l’Éventreur, Éditions Palémon, 2016
- Le Quai des enrhumés, Éditions Palémon, 2016
- Hortensias Blues, Éditions Palémon, 2016 (première édition : Pascal Galodé éditeurs, 2008)
- Cézembre Noire, Éditions Palémon, 2016 (première édition : Pascal Galodé éditeurs, 2009)
- La Nuit du tricheur, Éditions Palémon, 2016 (première édition : Pascal Galodé éditeurs, 2010)
- L’Œil du singe, Éditions Palémon, 2016
- Eagle à jamais, Éditions Palémon, 2015
- L’Incorrigible Monsieur William, Éditions Palémon, 2014

- J’étais tueur à Beckenra City, Éditions Palémon, 2017



Inger WOLF

Inger Wolf est née à Herning au Danemark en 1971, mais a passé les dix premières années de son enfance au bord de la mer et près des bois, dans la ville d’Århus. Cet endroit magnifique sera plus tard le lieu de plusieurs des crimes comis dans ses romans.
Les parents d’Inger divorcent alors qu’elle a 9 ans ; elle emménage avec son père, musicien, à la campagne, dans un petit village où elle passe les dix-huit années suivantes...
Inger commence à écrire à l’âge de 10 ans. A 15 ans, elle écrit son premier livre, un roman sur un groupe de rock qui ne sera jamais publié. D’autres tentatives infructueuses se succédent avant qu’elle soit enfin publiée, en 2000 (Sidespring, Rosinante). Dans le même temps, ayant étudié l’anglais dans une école de commerce, elle travaille en freelance en tant que traductrice.
En 2001, Inger s’installe de nouveau à Århus. Les longues balades dans la nature environnante lui inspirent son premier roman policier Noir Septembre (Sort Sensommer) publié en 2006 par Modtryk et en 2015 par Mirobole pour la version française. Noir Septembre remporte le Danish Crime Academy Award en 2006 et les droits de traduction sont vendus pour la Norvège, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Suède, la France et l’Espagne.
Depuis, Inger a écrit six autres enquêtes de l’inspecteur Daniel Trokic et son équipe.

Aujourd’hui, Inger Wolf vit dans les environs d’Århus.



Site personnel : http://ingerwolf.com/


Titres disponibles en français

- Noir Septembre, Éditions Mirobole, 2015
- Mauvaises eaux, Éditions Mirobole, 2014
- Nid de guêpes, Éditions Mirobole, 2013


Bibliographie

- Brændte Sjæle, People’s Press, 2016
- Det Perfekte Sted At Dø, People’s Press, 2014
- Under En Sort Himmel, Black Cat Edition, 2013
- Ondt Vand, Black Cat Edition, 2012
- Hvpsereden, Modtryk, 2011
- Sangfuglen, Modtryk, 2009
- Frost Og Aske, Modtryk, 2008
- Sort Sensommer, Modtryk, 2006



Olivier KOURILSKY


Olivier Kourilsky (alias « Docteur K ») est médecin néphrologue, professeur honoraire au Collège de Médecine des Hôpitaux de Paris ; il a créé et dirigé un service de néphrologie dans un grand hôpital d’Ile de France pendant une trentaine d’années. Il a commencé à écrire des romans policiers il y a un peu plus de dix ans et a publié sept ouvrages depuis 2005, dont le troisième a été récompensé par le prix Littré en 2010 et le dernier par le prix du polar d’Aumale en 2014.
Ses romans se déroulent le plus souvent dans le milieu médical hospitalier à des périodes diverses, allant des années 60 à l’époque contemporaine, et mettent en scène des personnages récurrents. Au fil des ouvrages, on suit la carrière du docteur Banari, du commissaire Maupas, du commandant Chaudron, une jeune chef de groupe à la Crim’.
Le Docteur K est sociétaire de la Société des Gens de Lettres et de la Société des Auteurs de Normandie. Il échange volontiers avec ses lecteurs sur sa page facebook et sur son blog.

Site personnel : http://www.olivierkourilsky.fr

Bibliographie

- L’étrange Halloween de monsieur Léo, Éditions Glyphe, 2016
- Le Septième Péché, Éditions Glyphe, 2014 (prix du polar Aumale 2014)
- Homicide post mortem, Éditions Glyphe, 2013
- Dernier homicide connu, Éditions Glyphe, 2012
- Homicide par précaution, Éditions Glyphe, 2010
- Meurtre pour de bonnes raisons, Éditions Glyphe, 2009 (prix Littré 2010)
- Meurtre avec prémédication, Éditions Glyphe, 2007
- Meurtre à la morgue, Éditions Glyphe, 2005 (nouvelle édition 2015)



Florent MAROTTA

Florent Marotta est né dans la Loire en 1976.
Après une première carrière sous les drapeaux où il passe successivement de soldat à officier de police judiciaire, il œuvre maintenant au sein d’une mairie.
Son amour pour l’écriture le pousse à composer des fictions sous forme de thriller ou de fantasy. « Le Visage de Satan » nous permet de retrouver Gino Paradio, son personnage fétiche, pour un thriller délicieusement satanique...

Bibliographie :
- Le Visage de Satan, Taurnada Éditions, 2015
- L’Échiquier d’Howard Gray, Rouge Sang éditions, 2014



Christophe GUILLAUMOT


Christophe Guillaumot, né à Annecy en 1970, est capitaine de police au SRPJ de Toulouse, responsable de la section « courses et jeux ». En 2009, il obtient le prix Quai des Orfèvres pour Chasses à l’homme (Fayard).
Avec Abattez les grands arbres (Cairn, 2015 ; rééd. Points, 2018) et La Chance du perdant (Liana Levi, 2017), il impose une série mettant en scène le personnage de Renato Donatelli, dit le Kanak, librement inspiré d’un policier calédonien avec qui il a fait ses premières armes dans la police.
La Chance du perdant est dans la sélection du Prix des lecteurs de Quais du polar.




Bibliographie :

Romans

- La Chance du perdant, Éditions Liana Levi, 2017
- Abattez les grands arbres, Éditions Cairn, 2015 (rééd. Points, 2018)
- Chasses à l’homme, Éditions Fayard, 2008 (Prix du Quai des Orfèvres 2009) ; Éditions FERYANE, 2009 (livres en gros caractères)

Nouvelles
- L’Alpha et l’Oméga, in Laboratoires du noir, Éditions Loubatières, 2012
- Le Cerbère, in Amour, travail & Cie, Éditions Vies&Cie, 2005





Crédit photo : Christelle Guillaumot



Dominique MAISONS

J’écris des thrillers, mais pour ceux qui n’aiment pas ce genre, convenablement alcoolisé, j’imite presque parfaitement les signatures de Victor Hugo et de Rika Zarai.
Sur rendez-vous, pendant le salon, je peux aussi soigner vos problèmes de retour d’affection avec l’administration fiscale, votre allergie aux crustacés et votre phobie des éléphants qui portent le costume.
Que de bonnes raisons de me rendre visite, et vous constatez sans doute que je suis plus doué pour faire peur que pour faire rire…

Livre : « Alamut » de Vladimir Bartol. Une vision incroyablement pertinente des ravages du fanatisme et de la manipulation.

Film : « Judex », de Georges Franju, pour son fétichisme, son esthétisme et son anarchisme distingué.




Bibliograhie :

- Le festin des fauves, éditions de La Martiniere, 2015
- Rédemption, Les Nouveaux Auteurs, 2012
- Le Psychopompe, Les Nouveaux Auteurs, 2011 (prix VSD du Polar 2011)



Dorothée LIZION

Dorothée Lizion est née en 1973 dans l’Orne. Amatrice de cinéma, romans à suspense, polars, elle s’imagine scénariste, metteur en scène ou conceptrice d’effets spéciaux… Finalement, elle choisit l’étiopathie pour son autre passion qui est l’anatomie du corps humain.
Après 6 ans d’études à la faculté de Paris, elle ouvre son cabinet à Falaise (14) et achève un doctorat en 2000.
Parallèlement, elle donne des cours de clinique vasculaire à Rennes, organise des stages de dissection, et s’intéresse aux sciences légales, à la criminologie, ainsi qu’à l’histoire de la médecine.
L’attrait permanent pour l’étude du corps humain et le roman noir conduit irrémédiablement Dorothée à la réalisation. Un scénario se profile, elle cède au désir de l’écrire…
A son actif, 4 thrillers et de nombreux prix littéraires.



Site personnel : www.dorotheelizion.fr



Bibliographie

Roman
- La Mue de l’assassin, Prisma éditions et Les Nouveaux Auteurs, 2017
- Sous surveillance, Pocket, 2017 [1re édition : Prisma éditions et Les Nouveaux Auteurs, 2014] (Prix VSD du polar, coup de cœur de Franck Thilliez)
- Rouille sang, Les Nouveaux auteurs, 2016 (Prix Ça m’intéresse histoire)
- Précieux cadavres, Ysec éditions, 2013 (Lauréat du 1er roman policier de Lens ; Prix Reine Mathilde ; Prix du salon de Vimoutiers)

En compagnie de sa sœur, Clotilde :

Clotilde a été formée à la criminologie et l’expertise civile/pénale par les Dr Lopez et Coutanceau à l’université avant de faire ses premières armes dans une unité médico-judiciaire aux côtés des médecins légistes.
Elle est intervenue au plus près d’évènements dramatiques (assassinats, suicides, accidents mortels). Les pompiers lui ont alors demandé d’intégrer leur corps en tant que lieutenant, attachée au service de santé et chargée de cours à l’institut national des études de la sécurité civile sur les questions du psycho traumatisme.
Elle a été chargée par le ministère de la justice d’assurer des expertises pénales puis a ensuite travaillé 10 ans au sein des prisons, elle est intervenue lors de la prise d’otage de Fresnes.
En marge elle a été conseillère de Jacques Villeret sur les films « un crime au paradis » et « le Furet »
Maintenant à son compte, elle intervient régulièrement sur les catastrophes civiles (aériennes, terroristes,…) en tant qu’expert.



Frédéric PAULIN

Né en 1972, en banlieue parisienne, Frédéric Paulin vit depuis à Rennes. Ayant exercé différents métiers, journaliste, prof d’histoire-géo, forain, il se consacre désormais à l’écriture de romans noirs et de polars. Ses récits racontent souvent la petite histoire à l’ombre de la grande Histoire, celle dans laquelle les héros sont parfois plus corrompus que les soi-disant méchants. Mais il écrit aussi dans le cadre de collections de romans dits de gare.


Président du collectif d’auteurs rennais Calibre 35, il participe à des manifestations et assure des tables rondes dans les établissements scolaires, bibliothèques et médiathèques de Bretagne pour y porter la "bonne parole" du polar.
En 2014, pour La Grande Peur du Petit Blanc, il a été nominé pour le Prix du livre populaire Paul Féval décerné par la Société des Gens de Lettre et a obtenu le Prix du roman Produit en Bretagne au Salon du livre de Vannes. La même année, il endosse le pseudonyme de Sasha Morange et écrit Hardcore, l’épisode n°2 de la série BRP, et publie 600 coups par minute, finaliste du Prix du roman francophone au festival du polar de Cognac.



Site personnel : www.fredericpaulin.com



Bibliographie

Roman
- La Dignité des psychopathes, Goater, 2016 (réédition)
- 600 coups par minute, Goater Noir, 2014
- Hardcore, BRP n°2, Télémaque-Pénélope, 2014 (sous le pseudonyme de Sasha Morange)
- La Grande Peur du Petit Blanc, Goater Noir, 2013
- Pour une dent, toute la gueule, Pascal Galodé éditeurs, 2013
- Les Pendus du Val Sans Retour, Sirius, 2012
- Rappelez-vous ce qui est arrivé aux dinosaures, Pascal Galodé éditeurs, 2011
- La Dignité des psychopathes, Alphée-Jean Paul Bertrand, 2010
- La Grande Déglingue, Les Perséides, 2009

Recueil de nouvelles
- Maillot Noir, Goater Noir, 2015

Nouvelle
- Mortörhead, 24 histoires pour Lemmy, Camion Blanc, 2015
- Gun Club, 24 histoires pour Jeffrey Lee Pierce, Camion Blanc, 2014
- Like A Bad Girl Should/ I Walked All Night, in Cramps, 24 nouvelles noires, Camion Blanc, 2013
- Chasse aux vieux, in Rennes, ici Rennes, éditions Critic 2012



Jean-Claude ROYÈRE

Jean-Claude Royère est né en 1950 et a fait carrière dans la police.
Passionné d’histoire et de littérature, il publie son premier ouvrage en 2009 et poursuit depuis ses envies d’écriture.



Bibliographie

Roman
- La Diagonale du tueur, Éditions Ovadia, 2016
- Le Fantôme du Poséidon, Éditions Ovadia, 2014
- Le Dernier des Capétiens, Éditions Ovadia, 2013
- Les Portes du palais d’Avignon, Éditions Amalthée, 2009




Gérard CHEVALIER

Né en 1937, Gérard Chevalier est comédien et romancier.
À la télévision, il joue notamment dans des séries populaires telles que Les Gens de Mogador, Arsène Lupin et Vidocq.
Il se produit également au théâtre, puis se lance dans l’écriture de scénarios de longs métrages.
Plus tardivement, il se met à l’écriture de romans policiers. En 2009, son premier roman, Ici finit la terre, reçoit le prix international du Livre insulaire.
Gérard Chevalier est aujourd’hui l’auteur de nombreux romans policiers.

Bibliographie

Série "Le chat Catia mène l’enquête"
- 05. Gourous… Coucou !, éd. Palémon, 2019
- 04. Carnage… en coloriage !, éd. Palémon, 2017
- 03. Plumes… en emplumés !, éd. Palémon, 2016
- 02. Ron-ron, ça tourne !, éd. Palémon, 2015
- 01. Miaou, bordel !, éd. Palémon, 2014

- L’Ombre de la brume, éd. Palémon, 2019 (rééd.)
- Vivre et revivre, éd. Palémon, 2018
- Vague scélérate, éd. Palémon, 2013
- La Magie des nuages, éd. Palémon, 2011
- Ici finit la terre, Coop Breizh, 2008



MAREK

Marek étudie le graphisme publicitaire à l’école Pivaut à Nantes, puis choisit de se lancer dans le dessin et la bande dessinée. il va ainsi collaborer avec les revues Ouest France, Normandie Junior, Meuriad... En 2008, il signe l’album Match décisif chez Emmanuel Proust éditions, puis travaille sur l’adaptation des romans d’Agatha Christie en BD pour le même éditeur. En 2015, il participe à l’aventure des Éditions Pirates qui publient le 1er volet de La Suite de Skolem, co-signé avec l’auteur Jean-François Kierzkowski.

Site personnel : http://marek-bdblog.blogspot.fr

Bibliographie

- La Suite de Skolem Tome 1 Apparitions, avec Jean-François Kierzkowski, Les Éditions Pirates, 2015
- Agatha Christie, Rendez-vous avec la mort, Emmanuel Proust éditions, 2013
- Agatha Christie, Couteau sur la nuque, Emmanuel Proust éditions, 2012
- Agatha Christie, Poirot joue le jeu, Emmanuel Proust éditions, 2011
- Agatha Christie, Les Oiseaux du lac Stymphale, Emmanuel Proust éditions, 2010
- Agatha Christie, Témoin muet, Emmanuel Proust éditions, 2009
- Match décisif, avec Felix, Emmanuel Proust éditions, 2008



Marie VINDY

Marie Vindy est née en 1972 à Dijon, où elle vit actuellement.
Passionnée de littérature noire et policière, elle publie son premier roman en 2004, Mektoub (édition Pavic), puis suivront Le Sceau de l’Ombre (2008) et Nirvana tranfert (2011) aux éditions Krakoen, Onzième Parano (2011) chez La Tengo éditions ainsi que de nombreuses nouvelles noires ou érotiques publiées dans des revues et des recueils collectifs.
Chroniqueuse judiciaire pour le journal Le Bien Public, son univers est ancré dans les réalités du crime et du fait divers : meurtres, vols, viols, incestes, l’auteure se joue des maux de la société et des travers des hommes qui la peuplent pour mieux les faire émerger dans la fiction. Son cinquième roman, Une femme seule (Fayard noir, 2012), inaugure une série policière au cœur de la gendarmerie et des paysages d’une France rurale et provinciale, suivi en octobre 2014, de CavaleS, aux éditions La Manufacture de livres.

Site personnel : http://www.marievindy.com

Bibliographie

Romans
- Chiennes, La Manufacture de livres, 2015
- Cavale(S), La Manufacture de livres, 2014
- Une femme seule, éditions Fayard noir, 2012
- Nirvana transfert, éditions Krakoen, 2011
- Onzième Parano, La Tengo éditions, 2011
- Le Sceau de l’ombre, éditions Krakoen, 2008
- Mektoub, éditions Pavic, 2004

Collectif
-  La Nausée, in Irradié, collectif les auteurs du noir, L’atelier Mosésu, 2014
-  Come as you are, Buchet-Chastel, 2013
-  Carla Magdalena, in Bonne fête, vos 13 desserts littéraires, Rouge Safran éditions, 2013
-  Martingale, in Laboratoire du Noir, Festival des savoirs partagés, La Novela – Toulouse, 2012
-  Faites entrer l’accusée, in Le Mystère Krakoen, éditions Krakoen, 2010

Nouvelles
-  Petites morts (texte érotique), sKa éditeur numérique, 2013
-  Chaud room, série Mila Carlini (texte érotique), sKa éditeur numérique, 2013
-  Les Belles et la bête, série Mila Carlini (texte érotique), sKa éditeur numérique, 2013
-  Pas de deux, série Mila Carlini (texte érotique), sKa éditeur numérique, 2013
-  Anomymes, publication dans Alibi, printemps 2012
-  L’affaire Violette Nozière – Une tueuse au 36, in Hors-série Le Point, été 2012
-  Du plomb dans le Volnay, in Studio Beaune Mag, 2011
-  Les yeux bleus, in Le Bien Public, 2011
-  Crime ordinaire, (feuilleton) in Le Bien Public, 2010
-  Un hommage, publication CRL Bourgogne, 2010



PTOMA

Suite à une enfance partagée entre Franquin, Miller et Moëbius, Ptoma passe, après un court séjour universitaire en Biologie, son graduat en Bande dessinée à Saint-Luc Bruxelles.
A sa sortie, il lance avec quelques acolytes le collectif Hécatombes qui lui permettra de se confronter durant plusieurs numéros au monde de l’édition.
Il signera son premier contrat chez Hachette, en tant qu’auteur à part entier, juste avant le deuxième millénaire. Ce sera le début de sa période « ligne sombre ».
Il aura ensuite l’opportunité d’adapter Mickey Spillane et James Ellroy.
Curieux, Il réalise aussi quelques story-boards pour la publicité et le cinéma avant de revenir a ses premières amoures : la B.D.
Il participera récemment à la création de la structure Coyote Noir dans laquelle il dirige plusieurs Fanzines.
Dans la foulé il signe en tant que scénariste une saga : Big K.

Site personnel : http://ptomamartial.blogspot.fr

Bibliographie

- Big K, intégrale, Sandawe, 2015
- Big K, Casterman, 2011 à 2013
- Clandestin, EP éditions, 2005
- Torch song, EP éditions, 2004
- Les Équilibres meurtriers, EP éditions, 2003
- Nettoyage par le vide, Hachette, 2001
- Réminiscences, Hachette, 1999



Boris BEUZELIN

Naissance à Alençon le 30 juin 1971.
Sous l’influence d’une famille de graphiste et d’imprimeur, Boris Beuzelin se trouve rapidement une passion pour le dessin et en particulier la bande dessinée.
Après un bac option art plastique, il part faire cinq ans de Beaux Arts à Angers. Ici pas question de faire de la BD, il se tourne donc vers l’image qui bouge. Il réalise quelques courts-métrages mais en sortant de l’école, Yoann et Eric Omond, des copains des Beaux Arts, lui proposent d’intégrer La Boîte qui fait Beuh, un atelier de BD qui se monte sur Angers.
Après deux albums jeunesse sortis chez l’Amandier, il signe deux albums avec Éric Omond au scénario L’Épouvantail pointeur et Stabat Mater.
Puis, un jour, il a la chance de pouvoir rencontrer Frédéric H. Fajardie grâce à Olivier Mau.
Fajardie, il l’a découvert quelques années auparavant par le biais d’un de ses oncles qui imprimait des trucs pour son éditeur. Il a été fan tout de suite, alors une fois en face de lui, ni une ni deux, il lui propose d’adapter son polar préféré, La Nuit des chats bottés qui sort chez Casterman en 2006 dans la collection écriture.
Il enchaîne ensuite en 2008 avec Nowhere Island, écrit par Fabrice Colin, un autre romancier qui fait, entre autre choses, de la SF et de la Fantasy. Après ça, un peu d’aventure avec Olivier Supiot, Le Narval (2 tomes) raconte les aventures d’un plongeur professionnel aux quatre coin de la planète.
En 2012 sort chez Glénat MAKO, un polar avec un soupçon d’espionite et beaucoup de noir. Boris Beuzelin est au dessin mais aussi au scénario avec son pote Lionel Marty.
Nouveau plongeon dans de l’adaptation, à nouveau pour Casterman, avec Jean-Hugues Oppel au scénario, d’après un roman de Pierre Siniac, Carton blême sort en juin 2013 dans la collection Casterman/Rivages/Noir.

Site personnel : http://borisbeuzelin.canalblog.com

Bibliographie

- Carton blême, Casterman, 2013
- MAKO, Glénat, 2012
- Le Narval, 2 tomes, Glénat, 2010
- Nowhere Island, 2 tomes, L’Atalante, 2008
- La Nuit des chats bottés, Casterman, 2006



Bernard DUFOURG

Samedi 18 juillet 2015 à 15h, chez Comptoir et Traditions, 6, rue des écoles à Concarneau :
Rencontre discussion avec Bernard Dufourg : « Du grand reportage au thriller d’aventure. » Romancier, reporter, photographe et réalisateur... en une vingtaine d’années, Bernard Dufourg a effectué plusieurs tours du monde, réalisant de nombreux reportages et documentaires dans les pays de l’Est (avant et après la chute du communisme), au Moyen-Orient, en Asie, en Afrique, aux USA, en Amérique du Sud. Il a traversé des guerres et des révolutions, côtoyé le monde de la politique et du show-business.

En une vingtaine d’années, Bernard Dufourg a effectué plusieurs tours du monde, réalisant de nombreux reportages et documentaires dans les pays de l’Est, avant et après la chute du communisme, au Moyen-Orient, en Asie, en Afrique, aux USA, en Amérique du Sud.
Il a traversé des guerres et des révolutions, côtoyé le monde de la politique et du show-business.
Ces voyages et ces reportages servent de toile de fond aux aventures de Pierre Irigoyen, héros de ses romans (Mafiya, Manipulations, Pirates), journaliste et caméraman comme lui.

Bernard Dufourg vit aujourd’hui entre Paris et Biarritz.

Site personnel : http://bernard-dufourg.com/

Bibliographie

- Koldo, Les contrebandiers éditeurs, 2009
- Pirates, Les contrebandiers éditeurs, 2008
- Manipulations, Les contrebandiers éditeurs, 2007
- Mafiya, Les contrebandiers éditeurs, 2006



Olivier CINNA

Olivier Cinna est né le 31 décembre 1972 et nous a quitté le 24 mars 2019.

Il a quitté la Normandie pour suivre les cours du fameux Institut Saint-Luc à Bruxelles, et il y est resté.

Site personnel : http://ocinna.wix.com/cinna

Bibliographie

- Hibakusha, avec Thilde Barboni, Dupuis, coll. Aire Libre, 2017
- Ordures, Tome 2, avec Stéphane Piatzszek, Futuropolis, 2015
- Ordures, Tome 1, avec Stéphane Piatzszek, Futuropolis, 2014
- Fête des morts, avec Stéphane Piatzszek, Futuropolis, 2011
- Mr. Deeds, avec Hugues Fléchard, 2 tomes, Emmanuel Proust Éditeur, 2005



Jennifer HOLPARAN

Née en 1985 dans le sud de la France, Jennifer Holparan a suivi des études universitaires de littérature, puis d’anglais, à Boston, aux Etats-Unis, où elle a puisé son inspiration pour ses romans mettant en scène ses héros Tim et Darcy.
Journaliste culturelle pour des magazines français et étrangers, elle vit la plupart du temps à Metz, quand elle ne voyage pas pour son travail et ses recherches.

Site personnel : http://www.jennifer-holparan.fr/

Bibliographie

- Killer nostrum, Nouvelles plumes, 2015
- Cadaver sancti, Nouvelles plumes, 2013


Crédit photo : Pampulimousse Photographie



David COULON

Né en 1974 à Toulon, David Coulon a commencé par écrire beaucoup de nouvelles, publiées en revues, puis en numérique (notamment chez Ska éditeur) et à la radio.

Puis, il est devenu psychologue, metteur en scène et comédien.

Son premier roman, Dernière fenêtre sur l’aurore, a été nommé pour 3 prix. Son second, Le Village des ténèbres, a obtenu le prix VSD du polar – Coup de cœur de Franck Tilliez 2015.

Site personnel : http://www.david-coulon.fr

Bibliographie

- Le Village des ténèbres, Les Nouveaux auteurs, 2015
- Dernière fenêtre sur l’aurore, Hélios, 2015 (rééd.)

_



Jean-Marc PITTE

Jean-Marc Pitte est né en Normandie en 1964, cette région est d’ailleurs le théâtre de ses deux romans. Avant de les écrire, il a travaillé comme journaliste de télévision, principalement à France 3 en tant que grand reporter. Il a ainsi couvert de nombreux conflits, de la Bosnie à l’Afghanistan, de nombreuses crises, de l’Algérie au 11 septembre new-yorkais, de nombreuses élections, d’Haïti aux USA.
Il est l’auteur, avec l’historien Bruno Cabanes qui enseigne aujourd’hui à Yale, d’un livre sur le drame du World Trade Center, 11 septembre, la Grande Guerre des Américains. Paru en 2003 chez Armand Colin, cet ouvrage tentait d’établir les liens existant dans la mise en place d’une culture de guerre aux Etats-Unis en 2001 avec ce qui s’était passé à Paris et à Berlin juste avant la guerre de 14.
En 2005, il publie aux éditions de l’Archipel L’Ascenseur social est en panne, j’ai pris l’escalier, le récit du succès économique d’un jeune beur de banlieue ou comment Aziz Senni, un habitant d’origine marocaine du quartier du Val Fourré à Mantes, a réussi à monter tout jeune et à développer une entreprise de transport à la demande malgré les difficultés auxquelles sont confrontés les enfants des cités.
Jean-Marc Pitte a vécu à Port-au-Prince, à Paris, à New-York, à La Réunion et a finalement rejoint sa Normandie. Il est le père de deux enfants de 15 et 17 ans.

Bibiographie

Roman
- Usurpation, Éditions du Préau, 2014
- Gueule d’ange, Éditions La Tengo, 2009

Essais
- L’Ascenseur social est toujours en panne, avec Aziz Senni, Éditions Le Passeur, 2013
- L’Ascenseur social est en panne, j’ai pris l’escalier, avec Aziz Senni, L’Archipel, 2005
- 11 septembre, la Grande Guerre des Américains, avec Bruno Cabanes, Armand Colin, 2003



Fabio M. MITCHELLI

Fabio M.Mitchelli, né à Vienne (Isère) en 1973, musicien et écrivain, auteur de thrillers psychologiques, romans et nouvelles. Il a signé "La Trilogie des verticales" parue aux éditions Ex-aequo entre 2010 et 2012, dont La Verticale du fou, le premier opus de ce singulier triptyque, a été classé dans le top 3 des romans les plus téléchargés sur le territoire français en 2011 aux côtés de David Foenkinos.
La Compassion du diable, paru aux éditions Fleur Sauvage en octobre 2014 a reçu le Prix du polar Dora-Suarez 2015.

Bibliographie

- La compassion du diable, Fleur Sauvage, 2014
- Dolly’s Bible, 2014
- Transferts, Éditions Ex aequo, 2013
- Le cercle du chaos, Éditions Ex aequo, 2013
- La verticale du mal, Éditions Ex aequo, 2012
- A la verticale des enfers, Éditions Ex aequo, 2011
- Tueurs au sommet, Éditions Ex aequo, 2011
- La verticale du fou, Éditions Ex aequo, 2010



Dominique FAGET

« Entre thriller fantastique, roman d’aventures et récit historique. » Mes derniers romans sont une plongée dans un monde étrange, un périple à travers les continents et l’Histoire qui invitent à la découverte d’espaces surprenants.
Ce sont des thrillers qui vous feront voyager dans le temps, rencontrer des civilisations disparues et explorer des univers insoupçonnés qui vont s’entrecroiser pour finalement fusionner.



CURRICULUM VITAE
Titulaire d’un diplôme de la BEM (Ecole de Management de Bordeaux),
d’un DESS de Commerce International
et d’un DECPF comptable
Jobs à l’étranger permettant ainsi d’aller à la rencontre d’autres cultures. (Espagne, USA, Mexique, Brésil…)
Membre de l’A.E.G. (Association d’Egyptologie de l’Université de Bordeaux 3)
Cours d’égyptien classique à Bordeaux (Les hiéroglyphes sont « des sceaux mis sur les lèvres du désert » Chateaubriand)
Cours de civilisation préhispanique au musée d’anthropologie de Mexico.
Coorganisatrice de la Biennale des Littératures Francophones d’Afrique Noire (Tierno Monénembo, Renaudot 2008 ; Emmanuel Dongala, Prix A. Kourhouma 2011…)


AUTEUR
« J’ai toujours aimé raconter et écrire. Actuellement, mon esprit fourmille de ces curieuses histoires qui vagabondent dans des univers fantastiques, à la découverte de l’invisible. »


ARTISTE PEINTRE
« La peinture est le prolongement de l’écriture. Elle permet d’exprimer ce que les mots ne peuvent plus décrire. C’est un énigmatique voyage à travers le visible. »

Site personnel : http://www.dominiquefaget.fr/

Bibliographie

Romans policiers :
- Celui qui ne meurt jamais, Les nouveaux auteurs, 2014
- Le Manuscrit oublié, Nouvelles plumes, 2014



Martine NOUGUÉ

Martine Nougué a vécu ses premières années en Afrique, au Cameroun et, depuis, n’a plus cessé de voyager, à la découverte des cultures du monde...
Après des études de sciences politiques et de sociologie, elle a mené sa carrière en entreprise, dans le conseil et la communication.
Passionnée par l’observation de ses contemporains et celle de l’évolution des sociétés, Martine Nougué voyage, rencontre, écrit...
Elle vit aujourd’hui entre Paris et son village du Languedoc où elle s’investit dans la promotion du livre et de la lecture. Les Belges reconnaissants est son premier roman publié.



Bibliographie
- Les Belges reconnaissants, Éditions du Caïman, 2015



Claire FAVAN

Claire Favan est née à Paris en avril 1976. Passionnée par la lecture, elle découvre très jeune les romans sur les tueurs en série.
Elle travaille dans la finance et écrit sur son temps de loisir. Elle prend contact avec les éditions Les Nouveaux Auteurs pour son premier livre. Essai transformé puisque Le Tueur intime reçoit le Prix VSD du Polar 2010, le Prix Sang pour Sang Polar en 2011 et la Plume d’or 2014 catégorie nouvelle plume sur le site Plume Libre .
Le Tueur de l’ombre, son second roman, clôture le diptyque sur le tueur en série Will Edwards.
Elle participe aux recueils de nouvelles des auteurs du noir Santé ! et Irradié.
Apnée Noire paraît aux Éditions du Toucan en janvier 2014 et son quatrième roman, Miettes de sang, est disponible depuis le 21 janvier 2015.

Site personnel : http://clairefavan.over-blog.com/

Bibliographie

Romans policiers :
- Miettes de sang, 2015, Éditions du Toucan
- Apnée noire, 2014, Éditions du Toucan
- Le Tueur de l’ombre, 2011, Les Nouveaux Auteurs (rééd. 2014, Pocket)
- Le Tueur intime, 2010, Les Nouveaux Auteurs (rééd. 2011, Point)

À paraître :
- Apnée noire, Pocket, mai 2015



Jean-Paul JODY

Jean Paul Jody naît à Nantes en 1953.
Après quelques petits boulots, il abandonne la responsabilité du rayon beurre-oeufs-fromage d’un supermarché pour traverser le Sahara et vendre des voitures en Afrique. 
Pris par le démon des voyages, il parcourt le monde, Europe, Asie, Amérique du sud… Et mute accompagnateur de voyages pour cadres méritants. Pendant 14 ans.

En 1992, il devient formateur-intervenant spécialisé dans la psychologie des intérêts. 
Parallèlement il se frotte à l’écriture de scénarios.

En 1995 son scénario, Une femme rêvée, est réalisé pour TF1 par Miguel Courtois avec Maria de Medeiros dans le rôle principal.

En 1997, son scénario Stringer est réalisé à New York par Klaus Biedermann avec Burt Reynolds dans le rôle principal.

En 2000, Stringer, son premier roman noir, très remarqué par la presse, est publié aux Éditions Actes Sud.
En 2001 paraît Parcours-Santé, ainsi que de nombreuses nouvelles publiées dans un journal financier et dans des ouvrages collectifs.


En 2003 le film Accident sur commandes dont il a écrit le scénario, obtient le Prix Louis Lumière de la Communication interne au Festival du Creusot.
En 2004, sort La position du missionnaire, roman très documenté qui, à travers la quête d’un homme en fuite, analyse un conflit africain et stigmatise les responsabilités, de l’Eglise catholique et du gouvernement français.
En 2008, il livre Chères toxines, un roman documenté sur l’industrie pharmaceutique, puis en 2009, La route de Gakona, thriller sur HAARP.
En 2010, il ressucite les anciens combattants et fondateurs du Conseil National de la Résistance dans un Poulpe, Vingt mille vieux sur les nerfs, farce hilarante mais ô combien ancrée dans l’actualité.


Jean-Paul Jody vit entre Paris et Nantes. 

Il anime des ateliers d’écriture, notamment à l’INA, Aleph Ecritures, dans des grandes écoles, en fac, milieu carcéral, et dans les lycées et collèges.


(Biographie par Emmanuelle Vaudan)



Site personnel : http://jeanpaul.jody.free.fr

Bibliographie

Roman
- Vingt mille vieux sur les nerfs, Le Poulpe, Baleine, 2010
- La route de Gakona, Seuil, 2009
- Chères toxines, Seuil, 2008
- La position du missionnaire, Les Contrebandiers Éditeurs, 2004 (Prix Polar de Cognac 2004)
- Parcours-Santé, Actes Sud, 2001
- Stringer, Actes Sud, 2000

Nouvelle
- Rencontres, parue dans la magazine 813
- Maï-Maï, parue dans le magazine News-Bourse
- Chinoiseries, parue dans le magazine News-Bourse
- Le coup du siècle, parue dans le magazine News-Bourse
- La dinde de Noël, parue dans le collectif Ecrans noirs, Éd. Le Marque Page
- Le Buste, parue dans le collectif Mauves en Noir
- Sia, chandelle de Brest, parue dans le collectif Brest, l’ancre noire, Éd. Autrement
- L’Absence, parue dans le magazine Fondu au noir

Scénarios personnels
- Stringer, long métrage réalisé par Klaus Biedermann avec Burt Reynolds et Elie Semoun.
- Une femme rêvée, téléfilm pour TF1 réalisé par Miguel Courtois avec Maria de Medeiros et Maxime Leroux.
- Accident sur commandes, film institutionnel pour l’INRS, produit par DUNE, réalisé par Gérard Lafont. Prix Louis Lumière au Festival du Creusot 2003.



Pierre POUCHAIRET

Pierre Pouchairet, 56 ans, ancien commandant fonctionnel de la police nationale, est aujourd’hui en retraite et demeure en Cisjordanie.
Sorti de l’école des Inspecteurs de la police nationale de Cannes-Ecluse en 1980, il a effectué sa carrière en police judiciaire. Il a été affecté successivement au groupe criminel de la PJ de Versailles, puis à Nice en 1987, où il a été chef d’un groupe de lutte contre le trafic de stupéfiants.
Nommé en 1998 à Beyrouth puis en 2001, à Ankara comme officier de liaison de l’OCRTIS (Office Central de Répression du Trafic Illicite de Stupéfiants), il a été ensuite chef de la section criminelle de l’antenne PJ de Grenoble (2004) avant de repartir à l’étranger comme Attaché de sécurité intérieure à Kaboul (2006), puis à Almaty (2010) où il a couvert l’ensemble des pays d’Asie centrale.
En novembre 2013, il a publié Des policiers français à Kaboul qui relate les quatre années qu’il a passées en Afghanistan. Il est également l’auteur de deux polars.



Site personnel : http://pierrepouchairet.com

Bibliographie

Roman
- La Prophétie de Langley, Éditions Jigal Polar, 2017
- Mortels Trafics, Éditions Fayard, 2016 (Prix Quai des Orfèvres 2017)
- À l’ombre des patriarches, Éditions Jigal Polar, 2016
- La filière afghane, Éditions Jigal Polar, 2015
- Une terre pas si sainte, Éditions Jigal Polar, 2014
- Coke D’azur, Éditions Ovadia, 2014 (préface de Christian Lothion, ancien directeur central de la police judiciaire)

Témoignage
- Des flics français à Kaboul, Éditions La boîte à Pandore, 2013



Sylvain FORGE

Après une enfance en Auvergne, des études de droit et un passage à Paris, il voyage et s’imprègne de multiples ambiances, de l’Afrique du Sud au Canada.
Un premier roman – resté dans un tiroir – plante en lui les germes d’une passion future pour l’écriture. Durant plusieurs années, il bâtit des scénarios de jeux de rôle qui lui donnent le goût de raconter des histoires. Élaborer une intrigue bien ficelée : voilà son plaisir.
Sylvain Forge est aussi amateur d’histoire ; ancien guide touristique, il a signé avec Le Vallon des Parques un deuxième opus dont les péripéties se déroulent à Vichy en 1943.
Sylvain Forge habite Nantes et travaille dans le domaine de la sécurité.


Bibliographie

- Tension extrême, Éditions Fayard, 2017 (Prix Quai des Orfèvres 2018)
- Pire que le mal, Éditions du Toucan, 2017
- Sous la ville, Éditions du Toucan, 2016
- Un parfum de soufre , Éditions du Toucan, 2015 (Plume d’argent du thriller francophone)
- La Trace du silure, Éditions du Toucan, 2014 (rééd. Le Livre de poche, 2018)
- Le Vallon des Parques, Éditions du Toucan, 2013 (rééd. Toucan poche, 2018)
- La Ligne des rats, Éditions ODIN, 1989



Cicéron ANGLEDROIT

Banlieusard pur jus, l’auteur - de son vrai nom Claude Picq - est né
en 1953 à Ivry, ceinture verte de Paris transformée depuis en banlieue
rouge.
« Poursuivi » par les études (faute de les avoir poursuivies
lui-même) jusqu’au bac, il est entré dans la vie active par la voie
bancaire.
Très tôt il a eu goût pour la lecture : Céline, Dard, Malet… Et
très tôt il a ressenti le besoin d’écrire.


Bibliographie

Roman

- Les Enquêtes de Cicéron - T.6 : Hé cool, la Seine !, Palémon Éditions, 2017
- Les Enquêtes de Cicéron - T.5 : Qui père gagne, Palémon Éditions, 2016 (rééd.)
- Les Enquêtes de Cicéron - T.4 : Riches un jour, morts toujours, Palémon Éditions, 2016 (rééd.)
- Les Enquêtes de Cicéron - T.3 : Fallait pas écraser la vieille, Palémon Éditions, 2016 (rééd.)
- Les Enquêtes de Cicéron - T.2 : Nés sous X, Palémon Éditions, 2016 (rééd.)
- Les Enquêtes de Cicéron - T.1 : Sois zen et tue-le, Palémon Éditions, 2016 (rééd.)
- Les Cinq doigts de Dieu n’y vont pas de main morte, Publibook, 2015 (rééd.)



Didier FOSSEY


Didier Fossey est né à Paris. Gamin, l’école n’a jamais été un lieu où il se sentait bien. Il commence donc à travailler très jeune et termine sa carrière professionnelle dans la Police Nationale.
Après quinze ans passés dans la restauration durant lesquels il a été, entre autres, serveur à bord du célèbre paquebot « Le France » avant d’ouvrir son propre restaurant dans le Sud-Ouest, il a changé de cap en 1983, et a intégré la Police Nationale. Pendant 18 années il a fait partie de la B.A.C. parisienne et a opté ensuite pour des services plus calmes. Mais après trente et un ans passés dans la Police Nationale, l’heure de la retraite a enfin sonné ! Et il compte bien désormais profiter de son temps libre pour écrire davantage.
Son goût pour les mots, il le tient de sa grand-mère, avec laquelle il a passé une grande partie de son enfance, et qui veilla toujours à ce qu’il s’instruise par la lecture et soigne son écriture.
Après avoir retrouvé des textes écrits autrefois pour le plaisir, il se lance dans l’écriture de son premier polar, Tr@que sur le Web publié dans une petite maison d’édition en 2010. Fort de cette expérience, il écrit un autre polar, Ad Unum, en 2011, toujours dans la même maison d’édition. En 2014, sollicité par un nouvel éditeur, il écrit un roman d’action. Puis, en 2015, il renoue avec le polar et écrit « Burn-Out » aux Éditions Flamant Noir. Le livre rencontre un très grand succès et remporte le PRIX POLAR 2015 du LIONS CLUB. Depuis, il ne cesse de conquérir les lecteurs !
On pourrait vous dire aussi qu’il est né en 1954, adore son chien Amos, un carlin sur lequel il n’a aucune autorité. Qu’il n’a jamais correspondu aux clichés de policiers, ce qui a lui a valu parfois quelques remontrances. Qu’il aime aussi chiner dans les brocantes, écouter Serge Gainsbourg et manger un Paris-Brest, que sur une piste de danse il a deux pieds gauches et qu’il est ophiophobe, mais ça, c’est une autre histoire…


Bibliographie

Roman
- Ad Unum, Flamant Noir Éditions, 2016 (rééd.)
- Burn out, Flamant Noir Éditions, 2015 (Prix Polar 2015 du Lions Club)
- Na Zdrowie, L’Atelier Mosésu, 2014
- Traque sur le web, Éditions des 2 encres, 2010 (épuisé)



Muriel HOURI

Muriel Houri est assistante de direction d’un grand centre d’hébergement de l’Armée du Salut qui accueille des sans-abris, à Paris. Auparavant, elle a travaillé dix ans pour le centre de formation du Syndicat National de l’Édition. Un signe pour cette auteure ? Peut-être, puisqu’elle a débuté dans l’écriture quelques années plus tard.
Lectrice assidue de polars et de thrillers depuis qu’elle a découvert à l’adolescence Le Mystère de la Chambre Jaune, elle écrit le soir pour se changer les idées. À défaut de voyager à l’étranger, elle voyage accompagnée de ses personnages. Son premier thriller a été publié en 2012.
Elle a eu la chance d’être sélectionnée avec Franck Thilliez et neuf autres auteurs pour collaborer au petit cadavre exquis dans le cadre d’une des éditions du festival Quai du Polar à Lyon. Elle y participait sous un pseudonyme.
La Bretagne, elle y a passé toute son enfance et garde une affection pour cette région. Elle aime également ses mystères et ses légendes, et a choisi d’en faire le décor de ses histoires. Elle lui fera toujours un clin d’oeil dans ses récits.
On pourrait vous dire aussi qu’elle a quarante ans - à condition que vous ne le répétiez pas - qu’elle adore l’humour noir, les puzzles Michèle Wilson, et deux ou trois autres choses sans grand intérêt, que rien ne la rend plus heureuse qu’une blague ou une bonne bière artisanale, mais ça, c’est une autre histoire…
Elle est aujourd’hui l’auteure de 3 romans.

Bibliographie

Roman
- Jeux, Tue, Ils, Flamant Noir Éditions, 2015
- Menace, Flamant Noir Éditions, 2014
- Séquences meurtres, Éditions Ex-Aequo, 2012 (épuisé)



Michel Bussi


Michel Bussi (né le 29 avril 1965 à Louviers) est un auteur français de romans policiers

Son premier roman, Code Lupin, s’est vendu à plus de 7 000 exemplaires et a ensuite été publié en feuilleton, pendant 30 jours lors de l’été 2010 par le quotidien Paris Normandie. Son deuxième roman, Omaha crimes, a obtenu le prix Sang d’encre de la ville de Vienne en 2007, le prix littéraire du premier roman policier de la ville de Lens 2008, le prix littéraire lycéen de la ville de Caen 2008, le prix Octave Mirbeau de la ville de Trévières 2008 et le prix des lecteurs Ancres noires 2008 de la ville du Havre, devant les meilleurs auteurs de polar de l’année.

Il publie en 2008 son troisième roman, Mourir sur Seine, qui se déroule pendant l’Armada 2008 de Rouen, et qui s’est vendu en quelques semaines à plusieurs milliers d’exemplaires. Mourir sur Seine a obtenu en 2008 le prix du Comité régional du livre de Basse-Normandie (prix Reine Mathilde). Il a publié en 2009 un nouveau roman, Sang famille, destiné à la fois aux adultes et aux adolescents. En 2010, il participe au recueil de nouvelles Les Couleurs de l’instant, avec une longue nouvelle, T’en souviens-tu mon Anaïs ?, qui se déroule à Veules-les-Roses et traite de la « légende » d’Anaïs Aubert.

À partir de 2010, il est publié aux Presses de la Cité. Son roman Nymphéas noirs, huis-clos qui se déroule dans le village de Giverny, sort le 20 janvier 2011. Il obtient un succès critique et populaire important, et remporte notamment le prix des lecteurs du festival Polar de Cognac, le prix du polar méditerranéen (festival de Villeneuve-lez-Avignon), le prix Michel Lebrun de la 25e heure du Mans, le prix des lecteurs du festival Sang d’Encre de la ville de Vienne (« gouttes de Sang d’encre »), le Grand prix Gustave Flaubert de la Société des écrivains normands, devenant ainsi le roman policier français le plus primé en 2011.

En janvier 2012, il publie son sixième roman, Un avion sans elle, toujours aux Presses de la Cité. S’il reste fidèle aux intrigues psychologiques basées sur les faux-semblants et la manipulation du lecteur, mêlant passé et présent, ce roman pour la première fois n’est pas principalement situé en Normandie. Salué par Gérald Collard comme le polar de l’année, Un avion sans elle est récompensé par le prix Maison de la presse 2012, le prix du roman populaire 2012 et le prix du meilleur polar francophone 2012 (Montigny-les-Cormeilles). Vendu à plus de 40 000 exemplaires au cours de l’année 2012, il est actuellement en cours de traduction dans plusieurs pays européens et hors d’Europe (Espagne, Allemagne, Italie, Russie, Bulgarie, Pologne, Corée…). Les droits ont été achetés pour une adaptation cinématographique.

Bibliographie :
- Éléments de géographie électorale : à travers l’exemple de la France de l’Ouest, Mont-Saint-Aignan, Presses universitaires de Rouen,‎ 1998,
- Pour une nouvelle géographie du politique : territoires, démocratie, élection, Paris, Anthropos,‎ 2004
- Code Lupin, PTC, 2006
- Omaha crimes, PTC, 2007
- Mourir sur Seine, éditions des Falaises PTC, 2008
- Sang famille, éditions des Falaises PTC, 2009
- T’en souviens-tu mon Anaïs ?, dans le recueil collectif Les Couleurs de l’instant, éditions des Falaises PTC, 2010
- Nymphéas noirs, Paris, Presses de la Cité, 2011
- Un avion sans elle, Paris, Presses de la Cité, 2012
- Ne lâche pas ma main, Paris, Presses de la Cité, 2013
- N’oublier jamais, Paris, Presse de la Cité, 2014



Nina et Lilou

Nina et Lilou, élèves de primaire de l’école Saint-Jean-de-la-Croix du Relecq-Kerhuon (29),
ont participé à un grand projet d’écriture qui a réuni 35 établissements scolaires dans toute la France autour de la rédaction de récits policiers.
L’ensemble des 35 récits ont été publiés dans un recueil.







En savoir plus...



Arnaud LE GOUËFFLEC


L’étiquette de touche-à-tout lui colle à la peau.
Auteur de romans, pièces, chansons et scénarios, Arnaud Le Gouëfflec multiplie les collaborations.
En BD, il signe avec Obion le remarqué Vilebrequin qui remporte le Prix Jeunesse France Télévisions 2009.
Avec Olivier Balez, il publie Topless, Le Chanteur sans nom, puis J’aurai ta peau Dominique A. Dans son univers surréaliste, les thèmes du masque, du fantastique niché dans le quotidien ou de l’art magique de la dissimulation reviennent en leitmotiv.



Bibliographie

Bande dessinée
- La Nuit Mac Orlan, ill. Briac, Sixto Éditions, 2014
- J’aurai ta peau, Dominique A, ill. Olivier Balez, Glénat, 2013
- Le Chanteur sans nom, ill. Olivier Balez, Glénat, 2011, (prix Bulles Zik 2011, Sélection officielle du Festival d’Angoulême 2012)
- Topless, ill. Olivier Balez, Glénat, 2009 (post-publiée intégralement dans l’Echo des savanes)
- Vilebrequin, ill. Obion, Casterman, 2007 (prix Jeunesse France Télévision 2008, Grand Prix de la Ville de Lyon 2008, Sélection officielle du Festival d’Angoulême 2008, prix Eugene Livet 2008)

Romans
- Mon nom est Person, Coop Breizh, 2010
- L’Irrésistible, Ginkgo éditeur, 2009
- Les discrets, Ginkgo éditeur, 2007
- Basile et Massue, L’Escarbille, 2004 (lauréat 2005 du prix de la ville de Carhaix, Prix du premier roman au Festival de Chambéry, Prix du premier roman au Festival de Laval)

Ouvrages illustrés
- Terminus Saint-Malo, ill. Stéphane Mahé, Les Éditions de Juillet, 2014
- Les Papes, ill. Laurent Silliau, Ginkgo éditeur, 2010
- Le Bestiaire secret de Lord Bargamoufle, ill. Laurent Silliau, Ginkgo éditeur, 2006



Marie-Claude ARISTÉGUI


Marie-Claude Aristégui est grand reporter au quotidien régional Sud-Ouest, en poste à La Rochelle.


Bibliographie

Roman

- Sinon l’Hermione coulera, Éditions du Caïman, 2014
- Crime au Ferret, Vents salés, 2011

Essai

- Vol entre les deux tours, Tami Éditions, 2012
- Le Guide des faits divers, Le Cherche-Midi, 2009



Raphaël GAUTHEY

Né à Paris en 1976, Raphaël Gauthey vit à Lyon depuis la fin de ses études à l’école Emile-Cohl.
Après avoir travaillé plusieurs années dans les jeux vidéo en tant qu’infographiste et animateur 3D, il se consacre à l’illustration, principalement en littérature jeunesse, et à la bande dessinée.

Site personnel : http://raphaelgauthey.com

Bibliographie

Bande dessinée

- On dirait le Sud 2, La Fin des coccinelles, Delcourt, 2013
- On dirait le Sud 1, Une piscine pour l’été, Delcourt, 2010

Jeunesse

- Le Chat botté, Milan, 2013
- Le mystère du Masque de fer, Bayard, 2013
- Nox, Tomes 1 & 2, Syros, 2012
- Premier de cordée, Flammarion, 2011
- Les Textes de l’Antiquité, Hatier, 2011
- Un chant de Noël, coll. Folio Junior, Gallimard Jeunesse, 2010
- Oliver Nocturne, Tomes 1, 2 & 3, Milan, 2010
- Les Sentinelles du temps Tomes 1, 2, 3 & 4, Milan, 2009
- Rêve de cabane, Sarbacane, 2008
- Les Énigmes des Pharaons, Hachette, 2008
- Le Grimoire de toutes les énigmes, Hachette, 2007
- Tom Sawyer, Pocket, 2007
- Les Enquêtes d’Enola Holmes, Tomes 1, 2, 3, 4, 5 & 6, Nathan, 2007
- La Fabuleuse Histoire d’Achille l’indocile, Tourbillon, 2007
- Frida Kahlo, coll. Great Names, Grimm Press, Taiwan, 2006
- Les Fabuleuses Histoires des Dieux d’Egypte, Tourbillon, 2006
- Mon pire ami, Grasset, 2006
- Sorcière Blanche, Rageot, 2006
- Le Barbier de Séville, Actes Sud, 2005
- Les Folles Aventures de Don Quichotte, Hatier, 2004



Sébastien LEPETIT

Ne retirant son chapeau que pour dormir, ou presque, Sébastien Lepetit prétend que c’est à la chaleur du feutre qu’il doit l’inspiration de ses romans. D’autres affirment au contraire que le port de son couvre-chef est un acte militant pour la défense de l’accent circonflexe, le chapeau de la lettre, gravement menacé par la simplification de l’orthographe.
Amoureux des mots en tous sens, du point-virgule qu’il aimerait remettre à la page, et du subjuguant imparfait du subjonctif, il aime les polars et la littérature du XIXe siècle, l’histoire et le vin jaune, la peinture et les promenades en montagne… Et il aime marier ces univers improbables dans ses romans.
Breton, Charentais et Franc-Comtois, il rêve d’un endroit idéal où l’océan côtoierait les reculées Jurassiennes et les vignobles charentais.
En attendant, il déguste de temps à autre une crêpe aux morilles, arrosée d’un pineau. Mais ça, c’est une autre histoire…
Il est aujourd’hui l’auteur de 4 romans.


Site personnel : http://www.sebastien-lepetit.fr


Bibliographie

- L’Origine du crime, Deux enterrements à Ornans, Flamant Noir éditions, 2016
- Merde à Vauban, Les Nouveaux Auteurs, 2013 (Coup de cœur des lecteurs du prix VSD du polar 2013)
- La Korrandine de Tevelune, Hélène Jacob, 2013 (sous le pseudonyme de Saint-Fromond)
- Barnabé, Hélène Jacob, 2012 (sous le pseudonyme de Saint-Fromond)



Samuel SUTRA

Samuel Sutra se distingue par sa façon de maîtriser avec autant de talent la légèreté et le loufoque que le style le plus noir et profond.
Un oeil sur la Voie Lactée et les mains sur sa feuille blanche, il écrivit son premier Tonton avec pour seul désir de laisser une trace de lui à ses enfants. Quelques années plus tard, sa modeste ambition révèle un immense talent. Son écriture à la fois jubilatoire et sensible, ses répliques brillantes, produisent un univers et des textes uniques. Tonton, un personnage haut en couleurs, grâce auquel l’auteur s’est fait connaître au travers de cette série, est un bandit comme on n’en fait plus : malin, gouailleur, viril... S’il est vrai qu’il est difficile de ne pas penser immédiatement à l’oeuvre de Frédéric Dard (la série des San-Antonio), c’est plutôt vers Alphonse Boudard qu’il convient mieux de chercher une hérédité.
L’inventivité et la saveur de la langue chez Samuel Sutra se situent en effet dans la poésie du titi, le goût du bon mot, le travail qui donne à chaque phrase une efficacité redoutable. Les dialogues, notamment, sont une collection de trouvailles irrésistibles qui transportent à coup sûr le lecteur dans l’univers cinématographique d’Audiard et Lautner. Pour des références plus actuelles, on pourrait dire que Samuel fait du polar ce qu’Alexandre Astier fait des légendes arthuriennes.
Sa plume "noire", dévoilée dans deux de ses ouvrages, montre qu’il sait parfaitement sortir de l’écriture burlesque et produire également avec génie des textes très différents.
On pourrait vous dire aussi que c’est un jeune quadra qui vit dans le Sud-Ouest, adore le jazz, la philosophie et le chili con carne, mais ça, c’est une autre histoire…
Il est aujourd’hui l’auteur de neuf romans.



Site personnel : http://samuelsutra.blogspot.fr


Bibliographie

Roman
- [Les Deux Coups de Minuit, Tonton passe aux heurts divers], Flamant Noir Éditions, à paraître en juin 2016
- La Bonne, la Brute et la Truande, Tonton, ses hommes, l’effet salaire), Flamant Noir Éditions, 2015
- La Mort dans les Veines, L’Atelier Mosésu, 2015
- Akhanguëtno et sa bande, Tonton, la momie et Seth, et Ra, Flamant Noir Éditions, 2015 (rééd. ; Prix Sherlock 2013)
- Le Bazar et la Nécessité, Tonton sème le doute, Flamant Noir Éditions, 2014 (préface de Patrice Dard)
- Kind of Black, Flamant Noir Éditions, 2014 (rééd. ; Prix du Balai d’or 2014)
- Les Particules et les Menteurs, Tonton, l’Art et la Manière, Terriciae, 2012
- La Femme à la Mort, Sirius Éditions, 2012 (épuisé)
- Le Pire du Milieu, Tonton et ses chinoiseries, Terriciae, 2011

À paraître
- Le Pire du Milieu, Tonton et ses chinoiseries, Flamant Noir Éditions (rééd.)
- Les Particules et les Menteurs, Tonton, l’Art et la Manière, Flamant Noir Éditions (rééd.)

Vous pouvez écouter l’interview de Samuel Sutra réalisée par Antoine Burel sur Radio Harmonie :



Ellen GUILLEMAIN

Ellen Guillemain est née en 1973 dans les Yvelines.
Très tôt, elle dévore tout ce qui se trouve dans la bibliothèque familiale et, parallèlement, écrit ses propres histoires. Ses parents pensent qu’elle est surdouée mais il s’avère que non, elle est juste différente... En français, ses professeurs lui assènent souvent cette critique assassine au feutre rouge : « vous avez trop d’imagination, Mademoiselle !!! »
Trop d’imagination ou pas, il s’avère que des années plus tard, la demoiselle finit troisième à un concours de nouvelles organisé par un grand hebdomadaire national, ce qui lui donne la confiance nécessaire pour oser un format plus long.
En 2012, elle sort son premier roman et continue encore aujourd’hui sa collaboration avec le magazine qui lui a donné sa chance.

On pourrait vous dire aussi qu’elle aime le champagne, lit John Irving, vit au vert, adore Yaya son chat, auquel elle se confesse souvent, et qui ne l’écoute guère, mais ça, c’est une autre histoire...

Elle est aujourd’hui l’auteur de deux romans.


Bibliographie

Roman
- Esprit de famille, Flamant Noir Éditions, 2014
- Un crime amoureux, In octavo Éditions, 2012



Christian BLANCHARD


Christian Blanchard vit en Bretagne depuis 1996. Après avoir passé vingt-cinq ans au sein d’une institution publique, il se consacre à l’écriture.


Site personnel : www.christianblanchard.fr

Bibliographie

Romans :

- Iboga, Belfond, 2018
- L’Immortelle qui pleurait les morts, Palémon éditions, 2015
- Pulsions salines, Palémon éditions, 2014
- Curriculum Vitae, Palémon éditions, 2014
- Les loups gris, Palémon éditions, 2013
- Parasite, Palémon éditions, 2012






Mary PLAY-PARLANGE

Mary Play-Parlange, ou quand deux femmes font une auteure… Amies sur les bancs du collège, du lycée et de la fac, elles se sont quelque temps perdues de vue pour mieux se retrouver bien des années plus tard et combler leur besoin commun de prendre la plume. Dominique vit à Aix-en-Provence, Nicole vit à Tours. Malgré la distance Mary Play-Parlange écrit à quatre mains en parfaite harmonie de fond et de forme.



Facebook de l’auteur



Bibliographie

- Les opales du crime, Ex Aequo, 2013
- Clair-obscur en Chartreuse, Ex Aequo, 2013
- La malédiction du soleil, Ex Aequo, 2013
- Accents graves, Ex Aequo, 2012
- La mort à pleines dents, Ex Aequo, 2012



Danielle THIÉRY

Danielle Thiéry est née en Bourgogne, à Viévigne (Côte d’Or) en 1947. Etudes classiques, bac philo et droit, formation d’éducatrice spécialisée. En 1968, les portes de la police nationale s’ouvrent aux femmes. Concours d’officier de police en 1969, affectation à Lyon en 1970 : brigades des mineurs, des stupéfiants, du proxénétisme. Puis elle est chef d’un groupe de police criminelle dans un quartier difficile et passe le concours de commissaire de police. Une des premières femmes en France à accéder à ce grade en 1976. Tout d’abord, c’est la police des transports (police des chemins de fer, les gares et les trains, police de l’air, des frontières) dont les principales missions sont liées à la lutte anti-terroriste. L’accession au grade de commissaire divisionnaire en fait la première femme de l’histoire de la police française à décrocher ce grade. Elle dirige alors pendant trois ans le Syndicat des commissaires et hauts fonctionnaires de police avant de bifurquer vers d’autres horizons. En effet, son profil intéresse de grandes entreprises telles que Air France où elle est détachée pendant 4 ans, France Telecom, également 4 ans et enfin, La Poste où elle travaille comme directrice de la sûreté en charge de mettre en place les structures nécessaires afin de réduire les atteintes au réseau postal (attaques à main armée, vols en tous genres).
Fin de carrière policière en 2008…


En même temps, au début des années 1990, elle se lance dans l’écriture : romans policiers et scénarios pour la télévision. Une série, Quai N°1, évoque à la fois l’histoire de son arrière grand-mère, Marie Gare, enfant trouvée à Dijon et les aventures d’une jeune femme commissaire spécialiste des trains.
Passionnée par le polar et les ambiances noires (comme celles de James Ellroy qui est un de ses modèles…), Danielle Thiéry explore à travers ses livres les réalités d’un métier aux règles impitoyables où le pire est vécu au quotidien mais où les relations humaines sont essentielles.
Mariée, deux enfants et cinq petits-enfants, elle vit aujourd’hui entre Paris et le Sud-Ouest de la France.



Site personnel : http://www.slog.fr/daniellethiery



Bibliographie

Romans jeunesse
- Énigme au Grand Stade, Éditions Syros, 2016
- Les Trois Coups de minuit, Éditions Syros, 2009
- Nuit blanche au musée Éditions Syros, 2004

Romans adulte

- Dérapages, Éditions Versilio, 2015
- Echanges, Éditions Versilio, 2014 (rééd. J’ai Lu, 2015)
- Le Jour de Gloire, Éditions Rivages, 2013
- Crimes de Seine, Éditions Rivages, 2011
- J’irai cracher dans vos soupes, Éditions Jacob-Duvernet, 2010
- L’Ombre des Morts, Éditions Anne Carrière, 2008
- Le festin des Anges, Éditions Anne Carrière, 2005 (rééd. J’ai Lu, 2014)
- Origine inconnue, Éditions Robert Laffont, 2002 (rééd. J’ai Lu, 2015)
- Affaire classée, Éditions Robert Laffont, 2001 (rééd. J’ai Lu, 2014)
- Et pire… si affinités, Éditions Robert Laffont, 1999
- Mises à mort, Éditions Robert Laffont, 1998
- La petite fille de Marie Gare, Éditions Robert Laffont, 1997
- La Guerre des nains, Éditions Belfond, 1996 (rééd.2013)
- Le Sang du bourreau, Éditions JC Lattès, 1996 (rééd. en 2013 Le Masque, 2013)
- Mauvaise graine, Éditions Jc Lattès, 1995 (réédité en 2014 au Masque)

Essai

- Police Judiciaire, 100 ans avec la Crim de Versailles, Éditions Jacob-Duvernet, 2012
- BRI, histoire d’une unité d’élite, Éditions Jacob-Duvernet, 2011



Paul COLIZE

Paul Colize est belge. Né sous le signe de la Vierge (non pratiquant)
en 1953, il mesure 1,88m et vit à Waterloo, seul village de Belgique
que tous les Français connaissent. Au pays de la bière, il ne boit que
du Perrier et fuit le chocolat. Il se pèse tous les matins et aime se
faire prendre en photo dans des tenues de sports qu’il n’a jamais
pratiqués. Il est consultant en organisation et est venu à
l’écriture sur le tard pour retracer un épisode de sa vie
professionnelle. Passionné de rock dès sa plus tendre enfance, il
voulait être Beatle lorsqu’il avait dix ans et Mick Jagger lorsqu’il en
a eu cinquante. Son roman Back up a reçu le prix Saint-Maur en poche
2013 et est arrivé en finale du Prix Rossel (surnommé le Goncourt
belge), une première pour un polar dans ce prix créé en 1936. Son
roman Un long moment de silence a obtenu le Prix Landerneau polar 2013
et le Prix Boulevard de l’Imaginaire 2013.



Bibliographie

Romans
- L’avocat, le nain et la princesse masquée, La Manufacture de
Livres, 2014
- Un long moment de silence, La Manufacture de livres, 2013 (Prix
Landerneau Polar 2013 - Prix Boulevard de l’Imaginaire 2013)
- Back Up, La Manufacture de livres, 2012 (Folio Policier n° 685,
2013 Prix Saint-Maur en poche 2013)
- Le Valet de cœur, Éditions Krakoen, 2010 (réédition de Quatre
Valets et une dame
)
- Le Baiser de l’ombre, Éditions Krakoen, 2010
- La Troisième Vague, Éditions Krakoen, 2009
- Sun Tower, MMS éditions, 2007
- Quatre Valets et une dame, Seff éditions, 2005
- Clairs Obscurs, Seff éditions, 2003
- Le Seizième Passager, Seff éditions, 2002
- Les Sanglots longs, Seff éditions, 2000

Nouvelles
- Les Aventures du Concierge Masqué, in L’Exquise Nouvelle saison 3,
L’eXquise Édition, 2013
- Les 7 petits nègres, in L’Exquise Nouvelle saison 2, Éditions In
Octavo, 2013
- Polychromes, Éditions Ecorce, 2011
- L’Exquise Nouvelle, Éditions La Madolière, 2011
- Le Mystère Krakoen, Éditions Krakoen, 2010
- Onze Balles perdues, Éditions Krakoen, 2010
- Fenêtres sur court, MMS éditions, 2006



Valéry LE BONNEC

Né au milieu des années 70 sur les côtes bretonnes, il est un
passionné d’histoire, d’archéologie et de polars. C’est donc tout
naturellement qu’il s’est tourné vers l’écriture en direction des
adultes et des jeunes.

Il est le créateur d’une série jeunesse dans laquelle un groupe de
collégiens doit résoudre des énigmes mélangeant l’archéologie et
les légendes bretonnes (Le dolmen des mystères, L’or des celtes,
publié en 2011 chez Morrigane éditions).
Il ne délaisse pas pour autant les adultes et a publié en 2012 un thriller, Le lynx de la Neva (Morrigane éditions) en plein cœur de Saint-Pétersbourg.
Sensible aux problèmes sociaux, il a participé également au
recueil Les auteurs du noir face à la différence (Éditions Jigal,
2012) dont les bénéfices sont reversés à une association.

En 2013, il a participé à l’aventure « Détectivarium » en publiant
Opération renard noir aux Éditions du bout de la rue.



Site personnel : http://scribouillardelouest.wordpress.com



Bibliographie

Romans
- Le Lynx de la Neva, Morrigane Éditions, 2012
- Traboule blues, Brumerge, 2010
- La Larme du poison, Pietra Liuzzo Éditions, 2009
- Ombre blanche sur tableau noir, La Peur du Noir, 2009
- Le meurtrier de la place Davout, Brumerge, 2008

Jeunesse
- Opération renard noir, Éditions du bout de la rue, 2013
- L’Or des celtes, Morrigane éditions, 2011
- Le Dolmen des mystères, 2005

Nouvelle
- Les Auteurs du noir face à la différence, Éditions Jigal, 2012



Cyrille LAUNAIS


Né en 1968, je suis tombé dans la B.D très jeune. La seconde partie des années soixante dix à été déterminante. Il y avait des ateliers B.D à la télévision ! Je suis entré dans le monde des dessinateurs de B.D à cette période. Je n’ai jamais arrêté de dessiner depuis.
Mes pages de cahiers scolaires étaient peuplés de personnages et mes carnets de notes de mauvais résultats. A 16 ans je suis devenu un jeune retraité de l’éducation nationale et je me suis plongé à corps perdu dans la création artistique. J’ai pris des cours. J’ai suivi une formation de graphisme (B.D et dessin de presse). J’ai même reçu un diplôme.
J’ai beaucoup lu mes aînés européens ou américains. Franquin, Maurice Tillieux, E.P Jacob, Will Eisner, Denis Sire, Jack Kirby, Franck Margerin, Tardi, etc....
Mon style est un mix de tout ça, avec une bonne dose d’humour. L’intérêt de la BD, c’est que l’on peut explorer toute sorte d’univers et de forme narrative différents.
Le plus important, c’est l’histoire que l’on raconte !
Comme beaucoup de dessinateurs de B.D, le cinéma a une place importante dans mon imaginaire. Parallèlement à la bande dessinée, je suis devenu marionnettiste et plasticien.
En 1999, j’ai crée mon premier spectacle. En dix ans, j’ai beaucoup joué sur scène et formé beaucoup de personnes à cet art populaire. La transmission et l’échange de savoir sont important pour moi. Tout ça de façon ludique et surtout pas académique.
Rien de tel que de travailler sérieusement sans se prendre au sérieux !
Mais lorsque j’expose mes créations en art plastiques, les visiteurs me demande toujours :
« Vous faites de la bande dessinée ? »
Quoi que je fasse, je suis vite démasqué !

Cyrille Launais




Bibliographie

- Les Voleurs de cerveaux, CasaNostra, Sixto Éditions, 2013



Marin LEDUN

Marin Ledun est né en 1975 à Aubenas, en Ardèche.
Traduit dans plusieurs pays, ses romans ont reçu de nombreux prix littéraires comme le trophée 813 du roman noir français et le Grand Prix du roman noir du Festival de Beaune pour Les Visages écrasés ainsi que le prix Mystère de la critique pour La Guerre des Vanités, et le Prix Plume libre pour Modus Operandi.


Bibliographie

Romans
- L’homme qui a vu l’homme, Ombres Noires, janvier 2014
- Que ta volonté soit faite, Les petits polars du Monde, 2013
- No more Natalie, In8, Polaroïd, 2013
- Dans le ventres des mères, Ombres noires, 2012
- Zone Est, Fleuve noir, 2011
- Les Visages écrasés, Le Seuil, 2011
- La Guerre des vanités, Gallimard, Série noire, 2010
- Un singe en Isère, Baleine, Le Poulpe, 2010
- Le Cinquième Clandestin, La tengo, 2009
- Marketing viral, Au Diable Vauvert, 2008
- Modus operandi, Au Diable Vauvert, 2007

Nouvelles
- Dead line, dans Laboratoires du noir, éditions Loubatières, 2012
- Vendeur de cadavres, Polychromes Virus n°2, éditions Écorce, avril 2011
- Vendredi, dans Le Dictionnaire des personnages populaires de la littérature, Le Seuil, 2010
- Entreprise, illustrée par EO, Black Mamba n° 14, 2009

Jeunesse
- Luz, Syros, Rat Noir, 2012
- Interception, éditions Rageot, Thriller, 2012
- Un cri dans la forêt, Syros, Souris Noire, 2010



Karine GIÉBEL

Karine Giébel est née en 1971 dans le Var où elle vit toujours.
Après ses études de droit, elle entre dans la fonction publique en qualité de juriste. Mais le virus de l’écriture, contracté dès son plus jeune âge, la rattrape et son premier roman, Terminus Elicius, paraît en 2004 dans la collection Rail Noir. Il remporte en 2005 le prix marseillais du Polar.
Suivront Meurtres pour rédemption, Les Morsures de l’Ombre (lauréat du prix Intramuros au Festival polar de Cognac, du prix SNCF du polar et du prix Derrière les Murs au Festival International du Roman Noir), Chiens de Sang, Jusqu’à ce que la mort nous unisse (lauréat du prix des Lecteurs au Festival polar de Cognac), Juste une Ombre (lauréat du prix Polar francophone 2012 et du prix marseillais du Polar 2012).
Purgatoire des Innocents, son dernier roman, est paru en mai 2013 aux Editions Fleuve Noir.
Ses romans sont traduits dans plusieurs pays d’Europe et d’Asie. Certains d’entre eux sont en cours d’adaptation audiovisuelle.

Site personnel : http://www.karinegiebel.fr/

Bibliographie

Romans
- Purgatoire des Innocents, Fleuve Noir, 2014
- Juste une ombre, Fleuve Noir, 2012
- Jusqu’à ce que la mort nous unisse, Fleuve Noir, 2009
- Chiens de Sang, Fleuve Noir, 2008
- Les Morsures de l’ombre, Fleuve Noir, 2007
- Meurtres pour rédemption, Rail Noir, 2006 (rééd. Fleuve Noir, 2010)
- Terminus Elicius,, Collection Rail Noir, 2004

Nouvelles
- Maîtres du jeu, Pocket, 2013
- El Crimen Perfecto, Collectif, Circulo De Lectores, 2010
- L’Empreinte Sanglante, Collectif, Fleuve Noir, 2009



Anne MARTINETTI

Auteur de livres à succès consacrés aux cuisines insolites, Anne Martinetti propose dans chacun de ses ouvrages une autre façon d’envisager les arts de la table. Qu’elle s’empare des recettes délicieuses d’Agatha Christie, qu’elle explore la vie culinaire de la Comtesse de Ségur, revisite les plateaux télés ou saupoudre nos lectures d’enfance de la douce saveur d’une madeleine, Anne Martinetti invite aux voyages de l’esprit et du goût. Ses ouvrages se sont vendus dans le monde entier.

Gourmande de littérature policière, sujet auquel elle a consacré son mémoire de DESS d’Edition, avant de devenir éditrice de polars, Anne Martinetti a travaillé sur les textes d’écrivains prestigieux comme Serge Brussolo, Patricia Cornwell, Andrea H. Japp, Philip Kerr, Val McDermid, Ruth Rendell, Maud Tabachnik, et enseigné la traduction de romans policiers à l’Institut Charles V.
Décidée à cuisiner le roman policier à toutes les sauces, elle a entamé en 2005 un tour des tables criminelles avec les recettes d’Agatha Christie, d’Alfred Hitchcock, de Sherlock Holmes ou des séries télévisées (Columbo, Deux flics à Miami, Life on mars...), tout l’univers de la création policière passé à la casserole !

Site personnel : http://www.cuisineinsolite.com/

Bibliographie

- Crimes glacés, Marabout, 2013
- Paris dans votre assiette, Le Chêne, 2011
- Alimentaire, mon cher Watson !, Le Chêne, 2010
- La Côte d’Azur en bonne compagnie, Editions Dakota, 2010
- Le Mystère Fred Vargas, avec Guillaume Lebeau, Editions Gutenberg, 2009
- Bernard Werber, le roi des fourmis, Editions Gutenberg, 2009
- Londres en bonne compagnie, Editions Dakota, 2009
- New York en bonne compagnie, Editions Dakota, 2009
- Le Mystère du quatrième manuscrit, avec Guillaume Lebeau, Editions Gutenberg, 2008
- La sauce était presque parfaite, Cahiers du cinéma, 2008
- Faim de séries, Hachette, 2008
- Desserts à lire et à croquer, Mango Jeunesse, 2007
- La Cuisine des séries, Librio, 2007
- Les Petites recettes modèles, Aubanel, 2007
- Crèmes & châtiments, JC Lattès, 2005



Michèle BARRIÈRE

« Écrire des polars historiques et culinaires, c’est vivre entre son ordinateur et ses plaques de cuisson, la tête dans les textes anciens et les mains dans la pâte à tarte. »

Ses romans retracent l’histoire et l’évolution de la cuisine et des manières de table. Un cahier de recettes d’époque, facilement réalisables, accompagne chaque livre.

Site personnel : http://www.michelebarriere.fr

Bibliographie

- Le Prisonnier de l’Alcazar, Ed. J.-C. Lattès, 2013
- Meurtre au Ritz, Le Livre de Poche, 2013
- Le Sang de l’hermine, Le Livre de Poche, 2013
- De sang et d’or, Ed. J.-C. Lattès, 2012
- Meurtre au Café de l’arbre-sec, Le Livre de Poche, 2012
- Les Soupers assassins du régent, Le Livre de Poche, 2010
- Meurtres au potager du Roy, Le Livre de Poche, 2010
- Natures mortes au Vaticant, Le Livre de Poche, 2009
- Souper mortel aux étuves, Le Livre de Poche, 2009
- Meurtres à la pomme d’or, Le Livre de Poche, 2008



Graham HURLEY

Né en East Anglia, Graham Hurley a vécu près de trente ans à Portsmouth où il a travaillé en tant que producteur et réalisateur de documentaires. Amateur féru d’aviron et francophile, il est l’auteur d’une série remarquable mettant en scène le commissariat de Portsmouth et son sympathique et mélancolique inspecteur Faraday. Graham Hurley est reconnu comme le maître du « police procedural » au Royaume-Uni.



Site personnel : http://www.grahamhurley.co.uk



Bibliographie

- Le paradis n’est pas pour nous, Le Masque, juin 2014
- Une si jolie mort, Le Masque, 2012
- L’autre côté de l’ombre, Le Masque, 2011
- Sur la mauvaise pente, Le Masque, 2009
- Du sang et du miel, Le Masque, 2008
- Les Quais de la blanche, Le Masque, 2007
- La nuit du naufrage, Le Masque, 2006
- Les Anges brisés de Somerstown, Le Masque, 2004
- Coups sur coups, Le Masque, 2003
- Disparu en mer, Le Masque, 2002



Guillaume DELACOUR

Guillaume Delacour a longtemps évolué dans le monde amateur du dessin et de la bande dessinée. Etudiant à la fin des années 90 , il participe au fanzine Krom à Amiens. Cette aventure dure 6 ou 7 numéros et lui permet de rencontrer le public dans divers festivals. Elle lui permet également de décrocher une première expérience professionnelle, et de publier pendant un mois une aventure en demi-pages journalières dans le quotidien Le Courrier Picard.
Cependant après cela, il change de cap pour gagner sa vie et la BD reste en sommeil durant de longues années.
Depuis 2010, la flamme est rallumée, grâce à internet où il publie un webcomic, La Guerre Millénaire. Dans la foulée il rejoint l’association d’auteurs picards La Lanterne à BD.
Depuis il travaille dans l’illustration, notamment pour le site internet infinite-rpg.com, pour des romans et jeux (de rôle, de cartes...), des associations, des évènements, etc.
En 2014, c’est lui qui a illustré l’affiche de la 20e édition du festival du polar de Concarneau Le Chien Jaune.
Mais ce qui lui tient le plus à coeur, ça reste la bande dessinée, avec la série Ariane Dabo – La Lance opale de feu (Y.I.L édition) dont il est l’auteur complet. Ariane Dabo est une héroïne d’aventures contemporaines sur fond de sociétés secrètes et d’occultisme. Un premier diptyque est paru, avec le tome 1 La Lance opale de feu publié en 2013 et le tome 2 L’Ordre du sceptre de Baal début 2015. Et la série se poursuivra avec de nouvelles aventures, puisque deux autres albums sont déjà prévus.



Site personnel : http://delacourbd.blogspot.fr



Bibliographie
- Ariane Dabo – t.3 La Cité perdue de l’Atlas, YIL édition, 2016
- Ariane Dabo – t.2 L’Ordre du sceptre de Baal, YIL édition, 2015
- collectif n°7 de la Lanterne à BD, 2014
- Ariane Dabo – t.1 La Lance opale de feu, YIL édition, 2013
- Les contes de la lanterne, album collectif n° 6 de la Lanterne à BD, 2013
- La guerre millénaire – t.1, autoédition, 2010
- illustration de couvertures de romans : Alice in wonderland de Lewis
Carroll (réédition en VO numérique) chez Mazzagadda, Evanika de
Guillaume Cruz (septembre 2013), Routmouts sauce gribiche aux orties de Guillaume Cruz (novembre 2013)



Jean-Claude HAZERA

Né en 1946 à Bilbao, au pays basque espagnol, un pays qui ressemble plus à la Bretagne et à l’Irlande qu’à l’Andalousie, une maison à Névez, Finistère Sud.

Famille paternelle bordelaise (étonnante base sous marine à Bordeaux)
Premiers souvenirs de blockhaus sur la côte des Landes, à Hossegor.
Etudes d’économie et de gestion (HEC)
Journaliste : l’Agence France Presse, Jeune Afrique (Economia), La Recherche, le Nouvel Economiste, le Revenu, Les Echos. Notamment rédacteur en chef du supplément week-end des Echos.
Journaliste bénévole à Sauvetage, le magazine des Sauveteurs en mer.



Bibliographie

- Les Patrons sous l’Occupation, réédition 2013 (en collaboration avec Renaud de Rochebrune)
- L’Allemand perdu, Odile Jacob, 2013



Gipsy PALADINI


Gipsy Paladini se présente :
Ayant grandi en banlieue sous la grisaille de l’est de la France, depuis l’âge de 13 ans, je n’ai qu’une envie : m’enfuir pour découvrir
le monde.

A 16 ans, je commence mes voyages (Afrique, Asie, etc.) avant de
quitter une bonne fois pour toutes la France à 19 ans.

Je reste en Autriche durant 2 ans, sautant dans le train ou l’avion
à la moindre occasion pour partir à l’aventure à Cuba, en Italie,
République tchèque, Hongrie, Roumanie, Turquie, etc., où je me
passionne pour les Balkans, notamment grâce aux nombreux yougoslaves
immigrés en Autriche suite à la guerre.

Je pars ensuite quelques mois dans l’est de l’Europe puis finalement au
Monténégro et à Belgrade, d’où je reviens quelques jours seulement
avant le début de la guerre au Kosovo, avec un manuscrit de 350 pages.

Lasse de l’Europe, je décide de tenter ma chance aux Etats-Unis où
j’atterris avec 100$ en poche à San Francisco. Heureusement je trouve
rapidement du travail et "crèche" dans une auberge de jeunesse miteuse
du quartier hippie de la ville. Au bout de six mois, à nouveau lasse
des junkies qui hantent l’auberge et du climat frisquet loin des
clichés californiens des séries TV, je fais mes valises et pars en
Greyhound pour Los Angeles. Soleil, plage, nénés siliconés au
programme. Entre mes écrits et mes études personnelles sur la
schizophrénie, je m’intéresse au cinéma (qui ne l’est pas à LA
 ?) et plus particulièrement à la rédaction de scénarii.



Site personnel : http://gipsypaladini.blogspot.fr



Bibliographie

- Ainsi naquit ted bundy, coll. Polar Noir, L’Ecailler, 2013
- Sang pour Sang, Transit Éditeur, 2010



Entretien réalisé par Firmin Le Bourhis dans son émission Autour du Livre, diffusée sur Radio Harmonie Cornouaille en juin 2013 :

Gipsy PALADINI


Jean-François PASQUES

Jean-François Pasques est Capitaine de Police en fonction actuellement sur la circonscription de Nantes. Chimiste de formation, il a quitté son laboratoire de recherches par manque d’espace et il est rentré dans la Police Nationale, un peu par hasard.
Affecté successivement à la Brigade Anti-Criminalité sur Pigalle, puis en Section Criminelle à la 1re Division de Police Judiciaire de Paris et désormais en Sécurité Publique à Nantes, il s’est retrouvé comme il le désirait, au plus proche des hommes et donc au centre des choses.

Bibliographie

Roman
- À toutes fins utiles, Éditions Ovadia, 2013
- La Bascule, Éditions Ovadia, 2012
- Sans Suites, Éditions Ovadia, 2010

Recueil de nouvelles
- Des gens normaux, Éditions Ovadia, 2014

Nouvelle
- Monsieur Albert, in Treize en verve, Éditions Asphodèle (par l’association Les Romanciers Nantais), 2013
- Le Stagiaire, in Douze pour un, Éditions Le Grognard (par l’association Les Romanciers Nantais), 2013

Court métrage
- A vendre, co-scénaristes : Jean-François Pasques et Cécile Fraboul
produit par Cinergie Productions, réalisation Cécile Fraboul, avec Elisabeth Bourgine, Fabrice Deville, Patrick Raynal, Loïck Peyron, 2015

Entretien réalisé par Firmin Le Bourhis dans son émission Autour du Livre, diffusée sur Radio Harmonie Cornouaille en juin 2013 :

Jean-François PASQUES


Bruno THEOL

Concepteur et créateur de la collection BDJAZZ - BDMUSIC

Né en 1951, région parisienne

1970 – 1975 Etudes de lettres, Histoire de l’art, anglais Université Paris X : Licences – maîtrise – DEA

1975 – 1980 dirige une maison de disque indépendante à Londres : LABTONE Ltd.

1981 – 1998 crée et dirige MEDIA 7, une maison de disque indépendante à Paris (Production, distribution)

1998 – 2001 rédige un doctorat à Paris X sur l’Hyperréalisme en littérature, peinture et musique

2001- Création et direction avec son complice Yann Martin de NOCTURNE maison de disque indépendante (production de jazz, reggae, hip hop …)

2003 - Conception, et création de la collection BDJAZZ - BDMUSIC
Aujourd’hui BDMUSIC compte plus de 150 titres, auxquels s’ajoutent les 30 albums de la collection CABU JAZZ MASTERS.
Soit plus de 3500 planches d’illustration autour de la musique

BDMUSIC est à la fois un panorama de la création musicale du 20ème siècle et un panorama de la création graphique.

L’alliance des deux expressions artistiques : musique et peinture est l’objet principal de son attention et de ses activités.
"Décrire une oeuvre d’art par une autre oeuvre d’art, sans passer par les mots, c’est donner une nouvelle nature à l’émotion esthétique."



Philippe RENONCAY

Philippe Renonçay est en 1960.

Il a publié cinq romans à ce jour :

  • Mécanique de la rupture, Denoël, mars 1999
  • Dans la ville basse, Climats , janvier 2003
  • Violet permanent, Calmann-Levy , avril 1994
  • Le coeur de la lutte, Climats , janvier 2005

Sur France-Info, la chronique de Philippe Vallet : Ecoutez







Roger CAPORAL

Roger Caporal est un authentique Parisien. Né à Montmartre, il habite Saint Germain des Près.
Après une scolarité, sans particularité, au lycée Rollin-Decour, d’où sont sortis des contemporains réputés (Edgar Morin, Philippe Bouvard, Boris Cyrulnik, Pierre Arditi…), il décroche le redouté bac Math.
Il devient médecin et se spécialise en endocrinologie-diabétologie, après avoir exercé pendant son service militaire dans la Légion Etrangère (2ème REI et 2ème REP). Outre son activité privée, toujours poursuivie, il a été directeur de la recherche clinique dans un laboratoire et, depuis son doctorat, consultant et participant à l’enseignement de la chaire de thérapeutique à l’hôpital Lariboisière, dont la patientèle est sensible (93, Gare du Nord, Goutte d’Or).
Malgré une profession très dense et dévouée, Roger Caporal s’est intéressé au théâtre et à la danse. Acteur amateur dans les compagnies « Les Dilettantes » et « EnScène », il a été remarqué dans les rôles de l’Abbé Annibal Désidério (« Les Marrons du feu » Alfred de Musset) et de Don Alphonse (« Cosi fan tutti » Hippolyte Wouters).
Fasciné par la danse (et les danseuses…), il a fréquenté, le cours mythique de danse de salon, « Georges & Rosy ». Depuis quelques années il se consacre exclusivement à la pratique du tango argentin, ouverture incontestée vers le castillan et la culture sud-américaine, qu’il apprécie.
Roger Caporal est donc un jeune auteur de littérature policière mais aussi un endocrinologue mûr, qui puise son inspiration dans le vivier humain que lui offre sa pratique clinique et ses pôles d’intérêt variés.
La personnalité tourmentée de ses personnages, au fort potentiel sensuel, alliée aux dernières découvertes de la science médicale, contribuent fortement à son originalité.
Il a obtenu un accueil favorable dans diverses séances de dédicaces, en salons ou librairies, en province comme à Paris, notamment à la fameuse librairie germanopratine, l’Ecume des Pages.

Roger Caporal a suivi ses lecteurs dans la sympathie et l’attachement qu’ils ont éprouvés dès le premier ouvrage, pour le commissaire Juillard et le docteur Fugon, médecin-légiste. Ce duo original, aux échanges non dénués d’humour, apporte une unité harmonique à ses romans complètement indépendants.

Bibliographie (outre de nombreuses publications médico-scientifiques) :

- Psychose au laboratoire, parution novembre 2012 , Éditions Glyphe
Une affaire qui fait écho aux scandales qui ont récemment défrayé l’actualité.
Notre endocrinologue nous propose, une nouvelle fois, des personnalités complexes et des situations ambiguës.

- La Mort aux dents parution décembre 2011 , Éditions Glyphe
Roger Caporal remet en scène les deux personnages dont la collaboration avait contribué au succès de Meurtre au cours de danse. Médecin-endocrinologue, il dote toujours ses personnages d’un vif potentiel hormonal.

- Meurtre au cours de danse parution avril 2011 , Éditions Glyphe.
L’auteur signe une énigme passionnante, dans l’atmosphère de la danse de salon et du tango argentin.

Les illustrations des premières pages de couverture, des trois romans, ont été réalisées par le Docteur Claude Jacquot, défroqué dans la peinture sous le nom de Claude Jacquot-Van Eukem (premier prix national de peinture acrylique, 1994).

Voir les Éditions Glyphe.



Stéphane LE CARRE


Né en 1970 en région parisienne, Stéphane Le Carre réside et travaille à Paris comme concepteur-rédacteur.
Il garde pour la Bretagne un profond attachement, en particulier pour
Concarneau dont est originaire sa famille.
Il est auteur de textes noirs, des nouvelles et un roman, Cavale
blanche.
Sa participation à divers recueils collectifs consacrés à des
thématiques ou groupes rock ne doit rien au hasard : il est toujours
fan de cette musique qu’il écoute depuis son adolescence et qui
imprègne ses histoires et colore ses personnages.

Bibliographie :
- "Libero" in Stories for little Bob, Histoires pour Roberto (Nouvelles Editions Krakoën / avr. 2013)
- "Des pas de travers sur les lignes droites" in Version Originale
(Editions Antidata / avr. 2013)
- "Noir les horreurs" in Bérurier Noir 30 Nouvelles Noires (Camion
Blanc / déc. 2012)
- Cavale blanche (Kirographaires / juin 2012)
- "Misogyne Morrison" in The Doors 23 Nouvelles aux portses du noir
(Buchet-Chastel / mars 2012)
- "Dernier pogo à Paris" in La Souris Déglinquée 30 Nouvelles
Lysergiques (Camion Blanc / déc. 2011)
- "Comme un ajonc sur la glande" in Des Nouvelles du rock (Camion Blanc / oct. 2011)



Jean-Luc MANET

Jean-Luc Manet est né en 1959 à Paris.
Tombé très jeune dans le rock’n’roll et à jamais détourné du droit chemin par la vague punk, il devient critique musical dès 1979 (pour Best, Nineteen ou Les Inrockuptibles depuis la fondation du journal en 1986).
Il a publié deux courts romans, « Terminus plage de Boisvinet » en 2005 (éditions Autrement, aujourd’hui épuisé) et le récent « Haine 7 » (éditions Antidata), ainsi que de nombreuses nouvelles noires dans des revues et ouvrages collectifs, toujours charpentées par son goût des rythmes binaires et écorchés.



Bibliographie
- Haine 7, éd. Antidata, 2012
- Un ou deux francs, une ou deux vies, in The Doors, 23 nouvelles aux portes du noir, Buchet Chastel, 2012 (Collectif)
- As-tu déjà oublié ?, in La Souris Déglinguée : 30 nouvelles lysergiques, éd. Camion Blanc, 2011 (Collectif)
- Road To Ruin, in Ramones, 18 nouvelles punk et noires, Buchet Chastel, 2011 (Collectif)
- Prolongations, in Les Hommes en noir, éd. Les Contrebandiers, 2011 (Collectif)
- Train In Vain, in London Calling, 19 histoires rock et noires, Buchet Chastel, 2009 (Collectif)
- Nineteen, in Stories of the Dogs : Histoires pour Dominique, Krakoen, 2006 (Collectif)
- Terminus Plage de Boisvinet, éd. Autrement, 2005



Voir la vidéo de présentation Travailler la musique des mots



LAMBDA

Lambda (Sebastien Bocquet) Né en 1981,

Lambda signe avec "Saint Mal" sa première Bande Dessinée aux éditions SIXTO.
Auteur du scénario et des dessins, il nous dépeint une histoire sombre et poétique à Saint-Malo.
Son découpage simple offre une part belle a un dessin fouillé voir maniaque. du plus clair vers le plus obscure, le blanc finit par ne plus être qu’un cri du noir.
Bien embêté quand on lui pose la question de ses influences, il ne peut que constater que ses décors trahissent du Comes et que son trait n’a pas rien à voir avec un certain Thomas Ott.
Ayant goûté à ce travail de forçat, Lambda remet aujourd’hui le couvert pour l’adaptation de "Mines Flottantes" un roman de Bernard Garel. A suivre donc...



Site personnel : http://www.sebastien-bocquet.com



Bibliographie

- Saint Mal, Sixto Éditions, 2012



- Voir sa vidéo de présentation.



Entretien réalisé par Firmin Le Bourhis dans son émission Autour du Livre, diffusée sur Radio Harmonie Cornouaille en juin 2013 :

LAMBDA , Sébastien Bocquet


Hervé HUGUEN


Ce Nantais, avocat de profession, consacre aujourd’hui son temps à l’écriture de romans policiers et de romans noirs. Son expérience et son intérêt pour les faits divers, événements tragiques ou extraordinaires qui bouleversent des vies, lui apportent une solide connaissance des affaires criminelles.
Passionné de polar, il a publié son premier roman en 2009 et créé le personnage du commissaire Nazer Baron, enquêteur rêveur, grand amateur de blues, qui se méfie beaucoup des apparences…



Bibliographie
- A toi demain, Palémon Éditions, 2017
- L’Etrange absence de monsieur B., Palémon Éditions, 2016
- Silence fatal, Palémon Éditions, 2016
- Les Empochés de Saint-Nazaire, Palémon Éditions, 2016 (rééd.)
- L’Inconnue de Nantes, Palémon Éditions, 2016 (rééd.)
- Le Canal des Innocentes, Palémon Éditions, 2016 (rééd.)
- Dernier concert à Vannes, Palémon Éditions, 2016 (rééd.)
- Retour de flammes à Couëron, Palémon Éditions, 2016 (rééd.)
- Au bout du compte, Sixto Éditions, 2015
- Le Cimetière perdu, Palémon Éditions, 2015
- Les Messes noires de l’Île Berder, Palémon Éditions, 2015 (rééd.)
- Ouragan sur Damgan, Palémon Éditions, 2015 (rééd.)



Entretien réalisé par Firmin Le Bourhis dans son émission Autour du Livre, diffusée sur Radio Harmonie Cornouaille en juin 2013 :

Hervé HUGUEN et Françoise LE MER


Hervé BOURHIS

Hervé Bourhis est né en Touraine en 1974 et vit à Bordeaux.

Si c’est "Le Petit livre Rock" (Dargaud, 2007) qui l’a fait connaître au plus grand nombre,
il est l’auteur d’une dizaine de bandes dessinées depuis 2002, comme auteur complet ou scénariste.

Il travaille également pour la presse, dans le journal Spirou, ainsi que pour Télérama, Jade, Pilote et Magic !

Hervé est également illustrateur, et scénariste pour le dessin animé.

Il a reçu le prix Goscinny en 2002 et le Prix Jacques Lob en 2010.



Bibliographie

- 45 tours rock, Dargaud, 2012
- Le Petit Livre de la Cinquième République, Dargaud, 2011
- Le Petit Livre Beatles, Dargaud, 2010
- Naguère, Delcourt, 2010 (avec Rudy Spiessert)
- Hélas, Dupuis, 2010 (avec Rudy Spiessert)
- La main verte, Futuropolis, 2009
- Appelle-moi Ferdinand, Futuropolis, 2009 (avec Christophe Conty & Christian Durieux)
- Le petit livre rock, Dargaud, 2007, (version augmentée 2009)
- Piscine Molitor, Dupuis, 2009 (avec Christian Cailleaux)
- Un enterrement de vie de jeune fille, Dupuis, 2007
- Ingmar, Dupuis, 2006 (avec Rudy Spiessert)
- Comix Remix, Dupuis, 2005-2007
- Le Stéréo-Club, Dargaud, 2004-2006 (avec Rudy Spiessert)
- Thomas ou le retour du Tabou, Humanoïdes associés, 2002



Luc MONNERAIS


Natif de Lorient, Luc Monnerais a vécu de nombreuses années à Rennes après ses études à l’université Rennes 2.
Le monde de l’entreprise l’emploie comme styliste sporstwear, maquettiste d’enseignes, designer de produits verriers puis de mobilier de vente et de présentoirs de toutes marques pour finir par des espaces évènementiels et des stands.
Mais il est avant tout passionné de peinture et d’illustration.
Sa rencontre avec les éditions Sixto et Olivier Keraval lui donne l’occasion
d’affirmer son goût de la composition, du cadrage et de la perspective.
Danse macabre est le tout premier album BD dessiné par Luc Monnerais et scénarisé par Olivier Keraval (Sixto Éd., 2012). L’intrigue, déclinée en noir et blanc pour coller à l’un des codes roi du polar, a aussi cette particularité de se situer au cœur de Rennes.
En 2013, il réalise les illustrations de Comme un as dans l’album collectif Quais divers pour la promotion de SNCF.
Arsenic (Sixto Éd., 2017), histoire en deux volets, s’appuie sur le parcours de l’empoisonneuse Hélène Jegado qui sévit en Bretagne autour de 1850 et déborde largement ce personnage pour une libre interprétation touchant à l’histoire mouvementée du milieu du XIXe siècle. La ville de Rennes parmi d’autres décors s’y décline aussi au fil des pages.



Bibliographie

- Arsenic, Tome 1 Hélène Jégado, ascension vers l’échafaud, avec Olivier Keraval, Sixto Éditions, 2017
- Comme un as, in Quais divers, Sixto Éditions & SNCF, 2013
- Danse macabre, avec Olivier Keraval, Sixto Éditions, coll. CasaNostra, 2012

À paraître
- Arsenic, Tome 2, avec Olivier Keraval, Sixto Éditions, avril 2018






Pierre CHERRUAU

Pierre Cherruau est né en 1969 à Dunkerque, il passe sa jeunesse dans la banlieue de Bordeaux.
Diplômé de l’Institut d’études politiques (IEP) de Bordeaux et du Centre de formation des journalistes.
Titulaire d’un diplôme d’études approfondies (DEA) d’histoire au Royaume-Uni
De 1997 à 2011 : Chef du service Afrique de l’hebdomadaire "Courrier International".
Directeur de la rédaction de SlateAfrique.com et romancier.

Bibliographie :
- De Dakar à Paris - Un voyage à petites foulées : L’Afrique à petite foulée, Ed Calmann-Lévy, avril 2013.
- Togo or not Togo de Pierre Cherruau, éditions baleine, septembre 2012
- La vacance du petit Nicolas de Renaud Dély et Pierre Cherruau, La Baleine , mai 2011.
- Chien fantôme de Pierre Cherruau, éditeur Après la Lune, mars 2008.
- Ballon noir de Pierre Cherruau et Claude Leblanc, éditeur l’Ecailler du Sud mai 2006.
- Nok en stock , éditeur l’Ecailler du Sud, 2005.
- "Lagos 666" , éditeur. La Baleine, 2000.
- “Nena rastaquouère”, éditeur La Baleine, 1997.



Laurence BIBERFELD


Née en novembre 1960 à Toulouse, parcours de bric et de broc.
N’ayant pas étudié, décide d’enseigner (aux tout petits) et passe le concours d’instituteur après avoir passé le bac en candidate libre.
Elle fait ce métier dix-huit ans dans onze écoles (sans compter les années de remplacements) et quatre départements, puis prend sa retraite anticipée grâce à ses trois lardons pour se consacrer à l’écriture, au dessin, à l’anarchisme, à l’observation des animaux sauvages et à l’étude de la flore de tous les coins perdus où elle continue à déménager.
Inféodée aux moyennes montagnes, elle a fui villes et plaines et vit aujourd’hui dans les Cévennes gardoises.



Site personnel : http://biberfeldauteur.legtux.org



Bibliographie

Romans
- Coco, (texte d’Abdel Hafed Benotman) éd. Ecorces, 2012
- Les enfants de Lilith, éd. Au-delà du raisonnable, 2012
- Fourmilières, Les Volubiles, 2012 (e-book)
- Qu’ils s’en aillent tous !, Baleine, 2011
- On ne badine pas avec les morts, Le Poulpe, Baleine, 2009
- La Bourse ou la vie, éd. La Tengo, 2009
- Un Chouette Petit Blot, La Branche, 2007
- La vieille au grand chapeau, coll. Série noire, Gallimard, 2005
- Évasion rue Quincampoix, Autrement, 2004
- La BA de Cardamone, coll. Série noire, Gallimard, 2002

Nouvelles
- Laboratoires du noir, (Collectif) Loubatières, 2012
- Les auteurs du Noir face à la différence, (Collectif) coll. Polar, Jigal, 2012

Essai
- Apprendre à désobéir, contre-histoire de l’école qui résiste, (avec Grégory Chambat) ed. CNT-RP, 2012



Hervé SARD


Hervé Sard est né en 1961 en région parisienne. Ingénieur centralien, il a été tour à tour enseignant en Afrique du Nord, informaticien en Europe de l’Est, consultant à Paris.
Il exerce actuellement dans le domaine de la sécurité bancaire.

Romancier, nouvelliste, il a publié 5 romans aux éditions Krakoen et des nouvelles (éditions MMS, Jigal, Krakoen, Ecorce, Petit Pavé, Caramba, Camion Blanc).
Son sixième roman, "Ainsi fut-il", est paru en janvier 2013 aux éditions Atelier Mosésu.
Il vit à Carquefou, près de Nantes.

Roule en 4L et en TGV.



Site personnel : http://hervesard.com



Bibliographie

Romans
- Ainsi fut-il, Atelier Mosésu, 2013
- Le crépuscule des Gueux, Krakoen, 2011
- Morsaline, Krakoen, 2010
- La mélodie des cendres, Krakoen, 2008
- Mat à mort, Krakoen, 2007
- Vice repetita, Krakoen, 2007

Nouvelles
- Bérurier noir, Camion blanc, 2012
- Chapeau, Krakoen, 2012
- Les auteurs du noir face à la différence, Jigal, 2012
- Trente comme un, trente communes, Petit Pavé, 2010
- 11 balles perdues, Caramba, 2010
- Polychromes : Virus 2, Ecorce, 2010
- Fenêtres sur court, MMS, 2006
- Graines de noir, Krakoen, 2005 (Epuisé)



Dominique FORMA


Né à Paris, France, Dominique Forma quitta la France pour la Californie en 1992.
Il travailla en tant que « Music Supervisor » sur plusieurs films américains comme BOILING POINT avec Wesley Snipes, STARGATE avec Kurt Russel et MURDER IN THE FIRST avec Chritian Slayter.
Parallèlement à cette dernière activité, il écrivit plusieurs scripts avant de financer et diriger un court-métrage intitulé SHAKIN’ ALL OVER.
Il consacra les 18 mois suivant à l’écriture puis la mise en scène de son premier long metrage SCENES OF THE CRIME distribué, en 2002 ,par Sony-Screen Gems dans lequel il dirigea Jeff Bridges et Noah Wyle.
En Septembre 2008, il développe pour la société de production TELFRANCE une série intitulée SANG FROID.
Parallèlement à ce travail, il poursuit une activité de photographe.



Son site : www.dominiqueforma.com



Bibliographie

Romans

- Hollywood Zéro, Rivages/Noir, 2014
- Voyoucratie, Rivages/Noir, 2012
- Skeud, Fayard Noir, 2008

Jeunesse
- Nano, Syros, 2013
- Sans Vérité, coll. Rat Noir, Syros, 2010

Essai
- Dictionnaire des films français pornographiques & érotiques, Serious Publishing, 2011



Richard SCHITTLY

Journaliste depuis une bonne vingtaine d’années, Richard Schittly, natif de Saint-Etienne (Loire), diplômé de l’institut d’études politiques de Grenoble (Isère), âgé de 47 ans, père de quatre enfants, a débuté sa carrière dans l’Ain, dans des agences locales.

Reporter au quotidien régional Le Progrès, il réalise un premier livre sur l’histoire des enfants d’Izieu, alors qu’il est en poste à Belley (Ain), au moment de l’inauguration du mémorial des enfants juifs raflés en 1944.
A partir de 1995, il se spécialise dans la rubrique des faits divers et de la chronique judiciaire. Il suit de nombreuses affaires criminelles, dont le procès du faux docteur Jean-Claude Romand.

Nommé à Lyon en 1999, il travaille au service faits-divers - justice du Progrès et assure une correspondance pour le journal Le Monde.
A partir de 2010, le cinéaste Olivier Marchal prépare un film inspiré de l’histoire du gang des Lyonnais. La mémoire de cette époque riche en épisodes agités est ravivée et le journaliste rencontre tous les protagonistes de l’époque.
Il consulte des archives et obtient l’autorisation de consulter le dossier d’instruction. « L’histoire vraie du gang des Lyonnais » explique pourquoi et comment ce gang aux fortes personnalités a laissé une marque unique dans l’histoire du banditisme français. Il décrit comment le contexte historique des années 60 a influencé le parcours des flics et des voyous.

Bibliographie :
- « L’histoire vraie du gang des Lyonnais », Editions La manufacture de livres, 2012.
- « Izieu, l’enfance assassinée », Compac’t, 1994



Philippe STERNIS


Auteur de « Pyrénée », de « Solo », de « Memory », Philippe Sternis est d’abord à ses débuts un spécialiste de l’illustration enfantine et un collaborateur régulier des publications du groupe Bayard dont « Trafic » qui a obtenu l’Alfred Enfants à Angoulême en 1985.

Ses premières planches sont éditées en 1974 dans le journal Record (Bayard Presse). Il crée pour Okapi en 1982, en collaboration avec Patrick Cothias, une série en deux tomes, « Snark Saga », puis une autre série, « Trafic ». En 1986, il réalise, toujours avec Patrick Cothias, les 3 tomes de la série « Memory » pour les éditions Glénat. En 1989 il devient créateur à part entière avec la série « Mouche » (2 tomes pour pour Okapi). En 1994, il fait équipe avec le scénariste Claude Carré, et l’album « Solo » est publié chez Dargaud.

En 1998, La conjugaison de son talent à celui de mise en scène de Loisel cisèle une bande dessinée remarquable, "Pyrénée", aux éditions Vents d’Ouest, couronnée d’un grand nombre de prix. En novembre 2001, il publie seul une BD animalère très originale aux éditions Vents d’Ouest : « Robinson ».

Pendant les années suivantes, il s’éloigne temporairement de la BD et réalise les illustrations des romans "Princesse Zélina", pour Bayard Editions Jeunesse.

Par ailleurs, il organise à trois reprises le Festival BD Melun Val de Seine qui attire environ 6000 personnes tous les 2 ans.

2010, il revient à la Bande Dessinée et publie avec l’aide du Centre National du Livre chez l’éditeur associatif « Fugues en Bulles » ,un album hors normes et radicalement décalé : « LE CORBEAU et autres meurtres noirs »

En 2011, il entame un grand projet personnel, un dyptique en collabation avec Jean-Blaise Djian (Le Grand Mort, Les 4 de Baker Street…).

Bibliographie :
- La cité oubliée- Bruno Muscat (Auteur), Philippe Sternis (Auteur) - Roman junior dès 9 ans (poche) 03/2013.
- Princesse Zélina Mon journal intime- Bruno Muscat (Auteur), Philippe Sternis (Auteur) - Document jeunesse (poche). Paru en 10/2012
- Le corbeau Edition Fugues en Bulles ( 2010 )
- La rivière fantôme (ré-édition) Edition Des ronds dans l’O ( 2005 )
- Robinson Tirage de luxeEdition Folle Image ( 2002 )
- Robinson Edition Vents d’Ouest ( 2001 )
- Pyrénée Edition Vents d’Ouest ( 1998 )
- Solo Edition Dargaud ( 1994 )
- Le bateau d’Antoine Edition Bayard ( 1992 )
- La rivière fantôme Edition Bayard ( 1989 )
- Mémory : le Nécromobile Edition Glénat ( 1988 )
- Mémory : Le Cargo sous la mer Edition Glénat ( 1987 )
- Mémory : Le Bal des Mandibules Edition Glénat ( 1988 )
- Trafic Edition BD Okapi ( 1985 )
- La Guerre de Sécessionic Edition Larousse ( 1984 )
- Snark Saga : Le Lapin Blanc Edition BD Okapi ( 1983 )
- Snark Saga : L’Oiseau Bleu Edition BD Okapi ( 1982 )
- 100.000 dollars pour un troupeau Edition La Pibole ( 1980 )

Le site de Philippe STERNIS



Romain DUTREIX


Romain Dutreix a commencé dans les années 90 en publiant des dessins dans des fanzines : La Marmyt rooj, Allô les pompiers, La Purée, Sierra Nueva, Sushi bondage, Therapid groop, etc .
Il a collaboré à Psikopat et à Spirou.
Il publie pour Fluide glacial (2009) une série d’histoires autour de la musique, puis une série de parodies de classiques de la bande dessinée (Impostures-2013).

Bibliographie BD et illustrations :
- Où est-tu Johnny ? (Textes : Albert Algoud et Pascal Fioretto) Ed. de l’ Opportun (juin 2013)
- Impostures - Fluide Glacial (mars 2013)
- Le régime Hollande De Annie Lestoufade, Romain Dutreix
- Livre jeux - De Bénédicte Gaillard, Romain Dutreix - Editions de l’Opportun (2012)
- Pourquoi tout ce que vous croyez être vrai est faux - De Lydia Mammar, Romain Dutreix - Editions de l’Opportun (2012)
- Allegretto Deprimoso Editeur : Fluide glacial - Audie (16 septembre 2009)
- 15 Histoires pour les vacances autour du monde Fleurus - Collectif - (2006)
- 24 Histoires autour du monde pour attendre Noël - Collectif - Fleurus (2006)
- Martin l’apprenti pirate, Tome 1 : Objectif bigorneau - Co-auteur avec Thomas Estienne - Casterman (2005)



Jean-François MERLE

Né à Mont-de-Marsan le 15 septembre 1958.

Après une école de commerce, l’Edhec, à Lille, Jean-François Merle débute dans la fonction commerciale. Représentant, puis chef des ventes, avant de quitter la diffusion pour devenir directeur commercial des éditions Solar.

Il publie un roman en 1987 chez Arléa, des nouvelles, effectué des traductions pour le Fleuve Noir et 10-18, des rewritings,

Il a été membre du comité de lecture de la collection policière du Fleuve Noir tout le temps de son existence (1995-1999).

En 2003, en tant qu’éditeur, il rejoint l’équipe d’Omnibus pour y développer les littératures de genre : le policier, la science-fiction, le roman populaire...



Traduction

- Gatsby, Francis Scott Fitzgerald, Poche, 2013
- La boutique de la seconde chance de Michael Zadoorian, 2012
- Le Cherche-Bonheur, Michael Zadoorian, Fleuve Noir, 2011
- Le Début de la fin, Jasper Fforde, Fleuve Noir, 2008
- Tous les petits animaux, Walker Hamilton, poche 10/18, 2000
- Rafel, derniers jours, Fleuve noir, 1995 (Trophée 813 du meilleur traducteur en 1996)



Bibliographie

- Culture livres, Hors-Collection, 1995
- Cale sèche, éd. Arléa, 1987 (Prix du premier roman)
- Nouvelles publiées par le Fleuve Noir et Gallimard



Claudine CHOLLET

Née le 26 octobre 1947. Vit en Touraine.
Études à l’université François Rabelais de Tours.
Adhérente de la MEL (Maison des écrivains et de la littérature) et de la SGDL (Société des gens de Lettres).
Participation en 1975 à la revue expérimentale des Éditions de Minuit aux côtés de Samuel Beckett et de Claude Simon, après un premier roman remarqué par Jérôme Lindon
Ecrit et rewrite des nouvelles sentimentales pour « Nous Deux » et pour « Confidences » ; corrige de bulles de BD aux éditions Vaillant (Pif le Chien)
Auteur d’une dizaine de nouvelles inédites, dont certaines primées par : Arts et lettres de France, Écriture et Partage, La ville de St-Gilles Croix-de-Vie, La ville de Châtellaillon, La ville de Vitré « les Sévignales ».



Site personnel : http://claudinecholletecrivain.hautetfort.com
Site complémentaire : http://www.editionstuttiquanti.com/


Bibliographie

- Polycarpe, Cœur de Bœuf, Éditions Tutti Quanti, 2013
- Amourante Bulle, Éditions Tutti Quanti, 2012
- Polycarpe, Le Crime de River House, Éditions Tutti Quanti, 2010
- Criminelles, Éditions Tutti Quanti, 2009
- Polycarpe, le nombre d’or, Éditions Tutti Quanti, 2008
- Polycarpe, le nègre en chemise, Éditions Tutti Quanti, 2007
- Polycarpe, le pigeon noir, Éditions Odin, 2005
- Polycarpe, le vieux logis, Éditions Odin, 2004
- Un petit lapsus très suspect, Le Poulpe n° 228, Éditions La Baleine-Le Seuil, 2001



Michel EMBARECK


Né en 1952 à Dole dans le Jura.
A empilé plein de diplômes vachement utiles pour devenir critique rock au magazine Best pendant dix ans.
A ensuite été journaliste dans un quotidien de province, chargé des faits divers et de la justice avec un net penchant pour la délinquance financière.
Auteur d’une vingtaine de romans et polars, d’un recueil de nouvelles sur le rugby.
Collabore désormais comme écrivain à Libération et Rolling Stone.
Aime lire, écrire, écouter de la musique, marcher dans Paris, glander, le rugby, faire la cuisine qui tient au corps, la bière tchèque, les ports de pêche, les aéroports et la Louisiane.

Site personnel : http://michel.embareck.free.fr/

Bibliographie

- Avis d’obsèques, L’Archipel, 2013
- Très chers escrocs, L’Ecailler, 2013
- Rock en vrac : Rencontre avec des caïds du rock et du roman noir, L’Ecailler 2011
- Cachemire Express, Editions Pascal Galodé (2011)
- Les Anges sauvages, éditions P. Galodé, coll. « Univers roman. Grands romans » 2009
- Le temps des citrons, Gallimard Folio, 2007
- Le futon de Malte, Suite Noire, 2007
- Michel Poueyou, un casseur en Jaguar, Le Cherche Midi, 2007
- Le Futon de Malte, éditions La Branche, 2006
- Rubens, L’Ecailler du Sud, 2004
- Nouvelles mêlées (avec Eric Halphen), Gallimard NRF, 2003
- Accusé, couchez-vous !, Gallimard Série Noire, 2002
- Dans la seringue, Gallimard Folio, 2002 (publié sous le titre Cloaca Maxima aux éditions L’Archipel, 1999)
- A deux pas de nulle part, L’Archipel, 2002 (publié sous le titre 2-1=0 aux éditions Lieu Commun, 1989)
- Le rosaire de la douleur, Gallimard Série Noire, 2001
- La mort fait mal, Gallimard Série Noire, 2000 (Prix Marcel-Grancher)

- Cochon pendu, Flammarion, 1994
- Une rue à ma fenêtre, Balland, 1991
- Sur la ligne blanche, Autrement, 1985 (Poker d’as de l’Année du polar de Michel Lebrun)



Pierre BONDIL

Né à Saint-Cloud le 14 février 1949, Pierre Bondil a mené en parallèle une carrière de professeur d’anglais et d’histoire du cinéma et une carrière de traducteur de plus de 120 livres : romans, des nouvelles, scénarios.
A présent en retraite, il se consacre à la traduction.

Pierre Bondil a traduit de nombreux auteurs parmi lesquels Tony Hillerman, Charles Willeford, Jim Thompson, W. R. Burnett, George V. Higgins, Thomas Kelly, Christopher Cook, Elmore Leonard, Ken Bruen , Dashiell Hammett.

Pierre Bondil participe également à la revue de l’association 813, à Translittératures (revue de l’ATLF), au Dictionnaire des littératures policières dirigé par Claude Mesplède, à Hard-boiled Dicks,...

Les traductions de Pierre Bondil chez Gallimard.

D’autres traductions sur le choix des libraires.

Traductions récentes :

- La clé de verre, auteur Dashiell Hammett, Poche.
- L’échappée , auteur Jim Thompson , édition ivages.
- La main droite du diable : Une enquête de Jack Taylor, auteur Ken Bruen , Poche
- Le faucon maltais : Une enquête de Sam Spade, auteur Dashiell Hammett, Poche, Traduction en collaboration avec Natalie Beunat.

Sur le blog de l’Oncle Paul, vous pourrez lire un entretien avec Pierre Bondil qui parle de son métier de traducteur (décembre 2012)



Tristan PICHARD

Ph. Le TelegrammeTristan PICHARD, 37 ans, vit à Quimper (29) où il tenait boutique de livres anciens avant de se consacrer entièrement à l’écriture jeunesse.

« Enfance et adolescence portuaire, à Lorient, jeunesse musicale, à Orléans, j’ai longtemps hésité entre partir au loin ou rester les fesses posées sur un tabouret de piano. Finalement, les voyages n’ont pas formé ma jeunesse et ma scoliose se porte à merveille (les gammes dégourdissent les doigts et déglinguent le dos).

De retour en Bretagne, je commence une carrière de chasseur. Abandonnant rapidement l’idée de m’attaquer aux animaux (trop rapides), je me spécialise dans la traque de livres sauvages (qui ont l’avantage de ne pas bouger une fois qu’ils sont sur leur étagère). On a pu me voir en tenue de camouflage, armé d’un lasso et d’une épuisette, hanter les bibliothèques poussiéreuses en quête d’un spécimen rare.

Ma dernière, et plus fabuleuse, exploration me mène aux pays des enfants dont j’ai ramené deux fillettes qui n’aiment rien tant que les sussouillettes à la framboise et les histoires, celles qui font rire et celles qui font peur. Pour tenter de satisfaire leur faim sans limite de récits, je me suis mis à pêcher des personnages, à tricoter des intrigues, à cuisiner des rebondissements, des gags et des métaphores pour quitter définitivement le rivage des métiers sérieux et m’installer sur le continent où vivent d’humour et d’eau fraîche les écrivains pour les enfants. »

Lien : tristanpichard.wix.com

Livres jeunesse :
- Mon cahier-jeux de John Doeuf de Tristan Pichard (22 mars 2013) Locus Solus Editions
- Pour quelques noisettes de plus de Tristan Pichard (9 mars 2013) Locus Solus Editions
- Un oeuf disparaît de Tristan Pichard (9 mars 2013) Locus Solus Editions
- La fête du solstice de Tristan Pichard et Aurélie Abolivier (novembre 2012) éditions Beluga.
- Les trois tricornes de tout à trac de Aurélie Abolivier et Tristan Pichard (novembre 2012) éditions Beluga.
- Magicus Codex, Tome 1 : Plume-Rouge et Poilvert de Tristan Pichard et Aurélie Abolivier (juin 2011) éditions Beluga.
- Magicus Codex, Tome 2 : La couronne de Gwalenn de Tristan Pichard et Aurélie Abolivier (juin 2011) éditions Beluga.
- Le prince de Grandississima de Tristan Pichard et Aurélie Abolivier (juin 2011) éditions Beluga.



Christophe BONCENS

Passionné par le dessin depuis toujours, j’ai travaillé à Paris
comme graphiste illustrateur durant plus de dix ans dans des
agences de publicité spécialisées dans le packaging.
Installé en Bretagne en 1999, j’ai quitté le monde de la
publicité et de la communication pour me consacrer à
l’illustration jeunesse.
Je collabore avec différents éditeurs ( Fleurus, Nathan, Coop
Breizh, lipo kili, Tamino , BSSL, Auzou, Retz, Locus solus...).

Je collabore avec différents éditeurs ( Fleurus, Nathan, Coop
Breizh, lipo kili, Tamino , BSSL, Auzou, Retz, Locus solus ... ).
J’interviens également dans les écoles, les bibliothèques, les
médiathèques, ainsi qu’auprès de groupes d’enfants et
d’adolescents. Ces ateliers ont pour objectif de leur faire
découvrir la chaîne du livre en leur proposant de réaliser leur
propre ouvrage. Mon rôle est de les accompagner dans la
réalisation des illustrations.
Rencontrer les enfants, leur présenter mon travail et mes
ouvrages, fait partie intégrante de mon activité professionnelle.

De ses premiers titres chez Lipo Kili, puis Pêcheur de lune, il passe chez Coop Breizh/Beluga où il crée et alimente entre 2006 et 2012 pas moins de 5 collections.
Il a signé plus de 60 albums chez divers éditeurs, dont 37 sous le label Beluga.
Il est auteur phare à la fois des éditions Auzou (où plusieurs de ses titres sont traduits), pour Mon coffret des animaux de... déclinés après de très gros succès, et des éditions Fleurus avec la collection Fleurus Fabric qui bat des records en loisirs créatifs (3 tomes parus).



Site personnel : www.christopheboncens.fr



Bibliographie

- Les petits créateurs s’amusent, 2013
- Les animaux de la nuit, coll. Mon premier imagier à écouter, 2013
- Coffret Ma première légende de Bretagne - Tomes 9 à 12, 2012
- La chèvre de Trigavou, 2012
- Mon premier livre des animaux, 2012



Emanuel DADOUN

Emmanuel Dadoun se présente :

Je suis né à paris en 1969, dans le XIVième.
Après des études de philosophie à la Sorbonne et une thèse sur Kant, (je me suis arrêté en DEA, sur Nietzsche) je me suis orienté vers la presse et le rédactionnel...j’ai ainsi été pigiste pour Nova Magazine, Libération, Upstreet, Le Nouvel Obs, etc...J’ai également tenu une chronique de polars pour la Revue Littéraire des Editions Léo Scheer. j’ai commencé mes premiers balbutiements littéraires en écrivant surtout de la poésie.

C’est après un premier roman non publié (Ressac) mais remarqué par les Editions Gallimard, que je me suis enfoncé dans le roman. C’est surtout après mes lectures de J.P Manchette, Edward Bunker et Ed McBain que j’ai persisté dans le polar et le fantastique.
A côté de cela, j’ai été aussi peintre (je le suis toujours mais cette partie de moi est en stand by) et comédien (quelques apparitions ici et là, notamment le court-métrage allemand "Au revoir papa" en qualité de flic.
Je donne encore des cours particuliers de philosophie pour des élèves de terminale.

Mes romans se passent en Bretagne (Lazarus et Microphobie), à Rennes (même si mon inspecteur à une fâcheuse tendance à voyager).
Je ne sais pas si cela est dû à mon amour de la Bretagne, au fait que ma belle-soeur soit de St-Brieuc ou alors que mes racines espagnoles (du côté
maternel) aient pactisé avec un certain aspect celtique de ma
personnalité ancestrale(sic)...



Bibliographie

- L’enquête de Lucrèce, Éditions Sarbacane, 2013
- Microphobie, Éditions Sarbacane, 2012
- Lazarus, Les Petits Platons, 2010



Voir le court-métrage Au revoir papa



NINIE


Ninie (Virginie Perrot Soumagnac) est née en 1975 à Poitiers.

Sa passion pour le dessin l’amène à continuer ses études à l’école Pivaut de Nantes. C’est sur sa terre natale qu’elle rencontre l’équipe de la Fanzinothèque et découvre l’univers des fanzines de bande dessinée. S’en suivront de nombreuses collaborations : scénographies, participation aux revues Super Yello et Le Dernier Neurone.

En 1999, elle crée avec Antoine Perrot l’association Supérette qui édite un collectif de bande dessinée ainsi que des sérigraphies. Parallèlement, elle débute son activité d’illustratrice jeunesse. Elle est publiée aux éditions ZOOlibri, Milan, Zoom, Nathan, Play Bac, Nouvelles images, Magnard, Yomad, Fleurus et Averbode. En 2005, elle conçoit, avec Gilles Comps à l’animation, le clip de la chanson Ficelle de Syrano.

De juin 2009 à août 2010, elle dessine la série de bande dessinée Rustine, inventeuse d’après un scénario de Michaël Escoffier qui paraît dans la revue J’aime lire (Bayard Presse).

Bibliographie / parutions

  • albums jeunesse
    - A petits claps, à petits pas ,de Françoise Bobe et Ninie Editeur : Bayard Jeunesse (juin 2013)
    - Cruelle Joëlle tome 1 , 2 et 3 , scénario Davide Cali , Editions Sarbacane.(2010, 2012, 2013). Article sur T.3 Une journée d’enfer !
    - Père Noël es-tu là ?, éditions Milan, 2010.
    - Zero baci per me !, texte de Monica Monari, ZOOlibri 2009.
    - Mes dinosaures à toucher, Milan 2009.
    - Cucù, texte de Cristiana Valentini, ZOOlibri (Italie) 2008.
    - Morsicotti, texte de Cristiana Valentini, ZOOlibri / Zirkoon (Italie) 2005.
    - Ilma n’est pas malade, texte de Calouan, Zoom Editions (Luxembourg) 2005.
    - Salem wa Sahir, texte de Mohammed Dib, Yomad éditions (Maroc) 2003.
  • presse jeunesse
    Milan, Fleurus, Keit Vimp Bev, Bayard.
  • collectifs BD
    - Choco Creed, n°6, éd. Café Creed, 2007.
    - Supérette, n°1 et 2, 200/2001.
    - Le Dernier Neurone, n°Alf (1998), hors série n°Z (1998), n°7 pieds 6 pouces (1999), n° Neuf (2000), n°10 (2002).
    - Super Yello, n°1, 1996.
    - L’aBcD-rom de Dick Annegarn, Goutte d’or production, 2000.
  • Filmographie
    - Le clip Ficelle, clip en animation 2D, scénario, dessins et réalisation, 2006.

Sources : Editions Sarbacane et http://www.citebd.org

Le blog de Ninie : http://mirette.canalblog.com/



Michel LEYDIER

Né en 1957 à Casablanca, au Maroc, il y vit jusqu’à l’âge de 18 ans. Enfance ensoleillée, adolescence rock the casbah, bac C.
_Puis migration plein nord et début d’études scientifiques à Grenoble.

École Nationale Louis Lumière (Vaugirard).
BTS de cinématographie option son en 1979.
Création d’une agence artistique (rock, blues, jazz, world…), organisation de concerts, de tournées, management, production…

Il commence à écrire au début des années 90. Des nouvelles. Beaucoup de nouvelles.
Il a obtenu plusieurs prix de la nouvelle (Le Mans, Belfort, Rotary…) et collabore à diverses publications en tant que rédacteur, lecteur, critique, chroniqueur…

Il écrit pour la jeunesse : Le Grand Plongeon et Rockeurs dans le collimateur (Hachette).

Quand la haine sera morte, est sonpremier roman noir pour adultes, paru chez Flammarion en 1999.

De nombreuses autres publications (pour adultes et pour la jeunesse) suivront chez divers éditeurs (Librio, Gautier Languereau, le Rocher, les Belles Lettres, Baleine, Le Seuil, Le Serpent à plumes…)

Plusieurs nouvelles ont été mises en ondes par la RTBF et Service de nuit (extraite de Noires américaines) a été adaptée pour la série policière Les Enquêtes d’Éloïse Rome, diffusée sur France2.

En 2001, il créé la série policière « Benjamin fils de flic » aux éditions Syros, collection Souris noire (six épisodes parus à ce jour).

Publication en 2004 de Jacques Dutronc La Bio, l’unique biographie autorisée de Dutronc (avec sa participation) aux éditions du Seuil (réédition actualisée et augmentée en janvier 2010).

En 2006, la Bibliothèque Verte (Hachette) lui confie la novélisation exclusive de la série télévisée « Foot2rue » (France3). Trente-cinq épisodes parus à ce jour, près de deux millions d’exemplaires vendus.

Depuis une douzaine d’années, il a animé un grand nombre d’ateliers d’écriture.

Sex shot, son dernier roman noir, est sorti en novembre 2010 aux éditions Pascal Galodé Editeurs.

Site perso :michel-leydier.com

Dernières parutions

- Cluedo - Tome 1 - Monsieur Moutarde chez Hachette Jeunesse (Bibliothèque Verte) oct. 2012.
- Foot2rue n°35 - La Coupe d’Europe chez Hachette Jeunesse (Bibliothèque Verte) mai 2012.
- French cancan (Loulou de Montmartre Tome 20) chez Bayard poche avril 2012.
- The Doors – 24 nouvelles aux portes du noir (collectif) chez Buchet-Chastel, mars 2012.
- Nouvelle édition de Zohra L’insoumise chez Flammarion Jeunesse Sortie le 26 octobre 2011



Jean FAILLER

Aujourd’hui reconnu comme le maître du roman policier breton, Jean Failler s’est lancé dans l’écriture il y a une vingtaine d’années, alors qu’il tenait une poissonnerie aux halles de Quimper. Il a également signé romans historiques, jeunesse et pièces de théâtre. Sa notoriété et celle de son enquêtrice Mary Lester dépassent largement les frontières bretonnes, avec des traductions en anglais, en italien, en allemand et des lecteurs aux États-Unis, en Chine ou encore en Nouvelle-Zélande…


Bibliographie

Romans policiers
Série "Les Enquêtes de Mary Lester"
- 53-54. Le Vautour revient toujours, éd. Palémon, à paraître 2019
- 51-52. Fallait pas commencer, éd. Palémon, 2018
- 50. C’est la faute du vent, éd. Palémon, 2018
- 48-49. Ça ne s’est pas passé comme ça, éd. Palémon, 2018
- 46-47. La mystérieuse affaire Bonnadieu, éd. Palémon, 2017
- 45. Les Mécomptes du Capitaine Fortin, éd. Palémon, 2016
- 44. Avis de gros temps pour Mary Lester, éd. Palémon, 2016
- 42-43. État de siège pour Mary Lester, éd. Palémon, 2015
- 40-41. La Croix des veuves, éd. Palémon, 2014
- 39.Le Visiteur du vendredi, éd. Palémon, 2013
- 37-38. Villa des Quatre-Vents, éd. Palémon, 2012
- 36. Le Troisième Œil du professeur Margerie, éd. Palémon, 2011
- 35. Casa del amor, éd. Palémon, 2010
- 33-34. Il vous suffira de mourir, éd. Palémon, 2009
- 32. Sans verser de larmes, éd. Palémon, 2008
- 30-31. Te souviens-tu de Souliko’o ?, éd. Palémon, 2007
- 29. Le Passager de la Toussaint, éd. Palémon, 2006
- 28. Bouboule est mort, éd. Palémon, 2006
- 27. Ça ira mieux demain, éd. Palémon, 2005
- 26. Rien qu’une histoire d’amour, éd. Palémon, 2005
- 25. La Variée était en noir, éd. Palémon, 2004
- 24. Les Fautes de Lammé-Bourret, éd. Palémon, 2004
- 22-23. Le Renard des grèves, éd. Palémon, 2004
- 21. Couleur canari, éd. Palémon, 2003
- 20. Forces noires, éd. Palémon, 2002
- 19 L’Or du Louvre, éd. Palémon, 2001
- 18. Le Testament Duchien, éd. Palémon, 2001
- 17. La Régate du Saint-Philibert, éd. Palémon, 2000
- 16. La Bougresse, éd. Palémon, 2000
- 15. Les Gens de la rivière, éd. Palémon, 1999
- 14. À l’aube du troisième jour, éd. Palémon, 1998
- 13. Roulette russe pour Mary Lester, éd. Palémon, 1998
- 12. Aller simple pour l’enfer, éd. Palémon, 1998
- 11. Mort d’une rombière, éd. Palémon, 1998
- 10. Brume sous le grand pont, éd. Palémon, 1998
- 09. On a voilé la Belle-Etoile, éd. Palémon, 1998
- 08. La Cité des dogues, éd. Palémon, 1998
- 07. L’Homme aux doigts bleus, éd. Palémon, 1998
- 06. Boucaille sur Douarnenez, éd. Palémon, 1998
- 05. Le Manoir écarlate, éd. Palémon, 1998
- 04. Marée blanche, éd. Palémon, 1998
- 03. La Mort au bord de l’étang, éd. Palémon, 1998
- 02. Les Diamants de l’archiduc, éd. Palémon, 1998
- 01. Les Bruines de Lanester, éd. Palémon, 1998

Romans historiques
Série "Mammig"
- 03. Pêcheurs de haute mer, éd. Palémon, 2011
- 02. Le Temps des malamoks, éd. Palémon, 2010
- 01. Les Temps héroïques, éd. Palémon, 2009

- L’Ombre du Vétéran, éd. Palémon,
- La Fontenelle, seigneur de l’Ile Tristan, éd. Palémon, 2012

Jeunesse
Série "Les Aventures de Filosec et Biscoto"
- 05. Monnaie de singe, éd. Palémon, 2004
- 04. Les Passagers du Sirocco - Dans les griffes du docteur Cha, éd. Palémon, 2003
- 03. Les Passagers du Sirocco - Le Jardin des simples, éd. Palémon, 2003
- 02. Le Manoir des hommes perdus, éd. Palémon, 2003
- 01. Les Naufragés de l’île sans nom, éd. Palémon, 2003



Jean-Paul LE DENMAT

Né le 16 septembre 1953 à Laniscat, Jean Paul Le Denmat, directeur des travaux à la CCI des Cotes d’Armor, vit toujours dans le centre Bretagne. Son parcours professionnel atypique partagé entre l’agriculture et le BTP n’occulte pas sa passion de toujours pour la littérature et le cinéma.
Scénariste et metteur en scène du spectacle historique de l’Abbaye de Bon Repos depuis 1991, il publie en 2001 Les Griffes de l’Ange, premier roman policier-fantastique puis Le 108e Cercle en 2005.
Sur le film du rasoir, collectif paru en 2009, lui permet d’aborder un autre genre littéraire, la nouvelle. La sortie de La stratégie des ombres, thriller, est programmée pour mars 2011.
Son travail actuel, titre provisoire Iceblack, est une plongée en apnée dans les abîmes de l’âme humaine. Atmosphères glauques, imagination débordande, plume au scalpel... Nuits blanches assurées.



Bibliographie
- La stratégie des ombres, Liv’editions, 2011
- Le 108e cercle, Liv’editions, 2005
- Les griffes de l’ange, Liv’editions, 2001



Jean-Pierre BATHANY


Jean-Pierre Bathany est auteur de thrillers.
Il est à l’origine de la création de la maison d’édition Sixto.
Dans le cadre de son activité d’écriture, il fait la rencontre de dessinateurs dont les univers graphiques en noir et blanc lui évoque des ambiances "polar". L’idée de créer une collection de bande dessinée policière fait alors son chemin.
Il réunit autour de ce projet une équipe de cinq passionnés de cases et de bulles qui assurent l’accompagnement éditorial. Sixto voit le jour en 2011. Il y signe son premier scenario avec le dessinateur Jérôme Mathé.
Avec le titre L’Ange Noir, il rend un hommage à William Irish, l’un des maîtres du roman noir américain, dont de nombreux titres ont été portés à l’écran par Alfred Hitchcock.



Bibliographie

Bande dessinée
- L’Ange Noir, (ill. Jérôme Mathé) coll. CasaNostra, Sixto Éditions, 2011

Romans
- Illuminati Nantais, I.N.R.I. Tome 3, Alain Bargain, 2011
- Le Cercle de Nantes, I.N.R.I. Tome 2, Alain Bargain, 2010
- Requiem au Lac de Grand-Lieu, I.N.R.I. Tome 1, Alain Bargain, 2010
- La veuve noire de Pornic, Alain Bargain, 2008
- Maudit blues à Nantes, Alain Bargain, 2008
- Été show à La Baule, Alain Bargain, 2007
- Double je Nantais, Alain Bargain, 2006
- Camaret au vitriol, Alain Bargain, 2005



Entretien réalisé par Firmin Le Bourhis dans son émission Autour du Livre, diffusée sur Radio Harmonie Cornouaille en juin 2013 :

Jean-Pierre BATHANY


Françoise LE MER

Née à Douarnenez en 1957, Françoise Le Mer enseigne aujourd’hui le français en collège à Quimper.
Dès son plus jeune âge, elle écrit. Passionnée de lectures policières, elle publie le premier titre de sa série bretonne en 1998.
Ses intrigues, basées sur la psychologie des personnages, alternant descriptions poétiques, dialogues humoristiques, et suspense à couper le souffle, sont régulièrement saluées par la critique pour leur finesse.



Bibliographie

- L’Extinction des cougars, Palémon Éditions, 2016
- Le Baiser d’Hypocras, Palémon Éditions, 2015
- Buffet froid à Pouldreuzic, Palémon Éditions, 2015 (rééd.)
- Les Amours du Bélon, Palémon Éditions, 2015 (rééd.)
- Arrée sur image, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- Maux de tête à Carantec, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- Maître-chanteur à Landevennec, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- L’Ange de Groix, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- Le Mulon rouge de Guérande, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- Les Ombres de Morgat, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- Les Santons de granite rose, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- Blues bigouden à l’île Chevalier, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- L’Oiseau noir de Plogonnec, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- Le Faucheur du Ménez-Hom, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- La Lame du tarot, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- Colin-maillard à Ouessant, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- Les Âmes torses, Palémon Éditions, 2013



Entretien réalisé par Firmin Le Bourhis dans son émission Autour du Livre, diffusée sur Radio Harmonie Cornouaille en juin 2013 :

Hervé HUGUEN et Françoise LE MER


Michèle CORFDIR

Écrivain d’origine suisse, Michèle Corfdir est enseignante de formation. Elle obtient le Prix des Poètes Suisses de Langue Française en 1972. Elle publie des récits destinés à la jeunesse et collabore comme nouvelliste à diverses revues. Établie depuis une vingtaine d’années sur la côte nord de la Bretagne, elle a choisi ce cadre-là pour ses romans.

11 titres

- Nuits assassines à Paimpol
- Eau dormante en Trégor
- Fest-Noz sur le Nil
- Il court, il court, le furet des Abers
- Herbes amères à Belle-Isle-en-Terre
- Le cycle de Grimentz
- Vent contraire à Loguivy-de-la-mer
- Larmes de fond ou le retour du crabe
- Mortel hiver sur le Trieux
- Chasse à corps à Bréhat
- Le crabe



Louarnig GWASKELL

Louarnig Gwaskell est arrivé à l’écriture par des chemins de traverse, après un parcours éclectique au cours duquel il s’est familiarisé avec un bon nombre de professions et d’activités diverses. Surtout riche… de son expérience, il a publié son premier roman Le Petit Doigt du Grand Architecte… Et puis il a suivi ce doigt qui lui montrait la direction de sa vocation.



Bibliographie

- Avenir radieux, Coop Breizh, 2012
- Mauvaises graines, Coop Breizh, 2009
- Dope au paddock, Terre de brume, 2001
- Le petit doigt du grand architecte, Terre de brume, 2000



Patrick BENT

Patrick Bent revendique le statut de "citoyen de nulle part . C’est cependant à Erquy, dans les côtes d’Armor, qu’il s’est établi .
A-t-il choisi la Bretagne ou la Bretagne l’a-t-elle choisi ? Vaste débat. "Balloté de la Méditérranée à l’Océan, j’ai appris tout petit à apprécier les lieux où je me trouvais. Aujourd’hui, la mer “toujours recommencée “demeure ma grande passion .
Breton par choix, Patrick sacrifie aux rites ancestraux de la pêche et à l’image d’un Achab moderne, il traque le mythique bar, celui qui finira nappé de beurre blanc. Au-delà d’articles scientifiques et techniques émaillant sa carrière professionnelle, il publie un premier roman noirà compte d’auteur "L’enfer du décor" (Editions Publibook, 2000) où déjà, la Commissaire Beaussange pointe le bout de son ravissant petit nez. Puis il rejoint l’équipe d’Alain Bargain et lance dans le grand bain éditorial la désormais célèbre et incontournable Marie-Jo Beaussange.

Le site de Patrick Bent



Geronimo STILTON


Journaliste, écrivain et directeur de L’Écho du rongeur, la souris Geronimo Stilton vit dans un univers de rongeurs ressemblant étrangement au nôtre. Dans ses livres, il raconte ses enquêtes et aventures aux quatre coins du monde.

La série est publiée en français par les éditions Albin Michel Jeunesse et par les éditions Origo (les bandes dessinées). La version originale est produite par Edizioni Piemme de Milan. Cette série est destinée aux enfants de 7 à 9 ans.

La série a également été adaptée en dessin animé.



Site personnel : http://geronimostilton.com



Bibliographie
- Opération panettone - N°76, Albin Michel Jeunesse, 2016
- Adieu maison chérie ! - N°76, Albin Michel Jeunesse, 2016
- Faucon rouge et poule mouillée - N°74, Albin Michel Jeunesse, 2015
- Echo du silex contre radio-ragot - N°929, Albin Michel Jeunesse, 2015
- L’infect trésor de Morgan Moustachenoire - N°329, Albin Michel Jeunesse, 2015
- Le secret du karaté, Albin Michel Jeunesse, 2013
- Le voyage dans le temps n°4 - Cléopatre, Gangi Khan, Elisabeth 1re d’Angleterre, Albin Michel Jeunesse, 2013
- L’étrange machine à livres de Geronimo Stilton et Claude Dubois, Albin Michel Jeunesse, février 2013
- Excalibur, Albin Michel Jeunesse, 2013
- Alerte aux météorites sur Silexcity !, Albin Michel Jeunesse, 2013
- Scoops en série à Sourisia, Albin Michel Jeunesse, 2013
- Pas touche à la pierre de feu !, Albin Michel Jeunesse, 2013
- Le Royaume de la Fantaisie, Tome 6 : Le royaume des sirènes, Albin Michel Jeunesse, 2012)



Olivier KERAVAL

Finistérien de part ses racines familiales, Olivier Keraval vit aujourd’hui à Rennes.
Romancier, auteur de nouvelles et scenariste, il a grandi avec des auteurs aussi divers que Borgès, Cendrars, Henry Miller ou Mishima.
Après un Bac ES il, s’oriente vers le droit qu’il abandonne aussitôt, convaincu que cette voie n’est pas pour lui.
Ses premiers travaux qui prennent la forme de nouvelles.
Il reprend ses études et s’engage dans une licence d’Histoire.
Il part découvrir le continent américain : Mexique, le Pérou, la Bolivie, l’Équateur, le Guatemala.
En 1997, il s’installe à Paris et travaille dans l’événementiel.
Puis avec sa compagne, ils partent pour de nouveaux voyages dans l’Asie du Sud-Est. Chine, Vietnam, Thaïlande, Laos, Cambodge, Birmanie. Rencontre avec le bouddhisme.
À son retour, il reprend son activité à Paris mais installe sa famille en Bretagne.
Il entame une période de gestation et s’attaque à un travail de traduction de contes birmans recueillis au cours de son périple.
Dans le même temps son goût prononcé pour l’histoire le rattrape, et il commence des recherches sur les croisades qui prendront la forme d’un roman non publié à ce jour, Quokelunde. Aucun éditeur ne s’est véritablement intéressé à ce premier livre dont la densité historique et le manque de maîtrise ont pu jouer en sa défaveur.
Il travaille sur un polar dont l’action s’étale entre Rennes et Lyon. La chute d’un flic pris dans les rouages d’une affaire scabreuse qui le dépasse.
Intervient ensuite la rencontre avec Jean-Pierre Bathany, auteur de polars et fondateur des éditions Sixto et de la collection BD-Polar "CasaNostra", et avec Luc Monnerais, le dessinateur.

Extraits de sa bibliographie :
Avec Danse Macabre, il signe sa première bande-dessinée aux Editions Sixto.
En 2013, il collabore de nouveau avec Luc Monnerais, et scenarise "Comme un as", dans le cadre d’un projet collectif pour la SNCF Quais divers.

Entretien réalisé par Firmin Le Bourhis dans son émission Autour du Livre, diffusée sur Radio Harmonie Cornouaille en juin 2013 :

Olivier KERAVAL




Jeanne DESAUBRY

Naissance à Château-Thierry le 31 octobre 1958.
Native de Château-Thierry dorénavant ville natale de Jean de La Fontaine ET de Jeanne Desaubry (eh beh !)
A eu trop de vocations pour se décider : ne fut donc, ni bonne sœur, ni sorcière, ni cantatrice, et ne sait pas ce qu’est une trajectoire rectiligne.
Après une première carrière dans l’administration hospitalière, enseigne à temps partiel à l’école. Rêve à temps complet.
Ambitieuse, a commencé à écrire dès qu’elle a su lire, mais l’a caché longtemps.
Vomit la télé.



Site personnel : http://jeanne.desaubry.free.fr



Bibliographie

Roman
- Super haine, Krakoen, 2012
- Hosto, Krakoen, 2010
- Dunes froides, Krakoen, 2009
- Le passé attendra, Krakoen, 2007

Jeunesse
- L’incendie d’Halloween, Krakoen, 2011

Nouvelles
- Qui veut jouer ?, Éditions du Seuil
- A cause de la crise, Prix RTBF de nouvelles policières, 2005
- Maman sait faire du bon café, Prix spécial des Industries du Havre (Ancres noires), 2006



Dominique SYLVAIN


1957 Naissance à Thionville, au milieu des Trente Glorieuses et d’une France prospère.
1963 Découvre le Carambar et la possibilité de s’exprimer par écrit.
1966 Tombe amoureuse de Jacques Dutronc.
1968 Regarde les grands lancer des pavés.
1969 Découvre Led Zeppelin avec Whole lotta love. Cesse d’écouter Jo Dassin.
1970 Ouvre grand ses oreilles et ne sait plus où donner de la tête. La musique est trop bonne et les gens ne pensent qu’à s’amuser.
1971 Découvre John Coltrane. Bricole à Strasbourg dans l’Histoire de l’Art.
1974 Premier choc pétrolier. Fin des Trente Glorieuses. Ne se rend compte de rien.
1980 Journaliste indépendante à Paris. C’est-à-dire pigiste. Vaches maigres et riches rencontres.
1986 Entre dans la sidérurgie pour faire du journalisme d’entreprise (une invention récente) et trouve sa place au milieu de 90 000 salariés.
1989 Début de la saga Sylvain.
1993 Quitte la sidérurgie et ses 30 000 salariés rescapés. Part vivre au Japon.
1995 Donne à Tokyo le premier rôle dans son premier polar, "Baka !", publié aux éditions Viviane Hamy.
1997 Débarque à Singapour. Il fait chaud, c’est chouette. Voyages. Publie "Soeurs de sang" en1997, puis "Travestis" en 1998.
1999 Revient vivre à Paris. Publication de "Techno bobo"... puis de "Vox" en 2000, de "Strad" en 2001 et de "Cobra" en 2002.
2004 Ecrit "Passage du Désir", le premier épisode de la série Ingrid et Lola, puis repart vivre au Japon.
2005 Continue sur sa lancée avec "La fille du samouraï".
Mars 2006 Parution de Manta Corridor, une histoire pleine de poissons.
Mai 2007 Baka ! ressort dans une nouvelle version. Parution de L’Absence de l’ogre, un roman qui sent bon l’herbe coupée.
Mars 2009 Parution de La Nuit de Geronimo qui marque le retour de Louis Morvan, que l’on croyait "abandonnée" depuis 2001.

Bibliographie

- Alfred, coll. Noires Sœurs, Ska Editions, 2013
- Disparitions, in Femmes en colère, coll. Polaroïd, IN8, 2013
- Le Roi Lézard, série Louise Morvan, coll. Chemins nocturnes, Viviane Hamy, 2012
- Guerre sale, série Ingrid et Lola, coll. Chemins nocturnes, Viviane Hamy,‎ 2011
- La Nuit de Geronimo, série Louise Morvan, coll. Chemins nocturnes, Viviane Hamy, 2009
- Régals du Japon et d’ailleurs, coll. Exquis d’écrivains,‎ NiL Éditions, 2008
- L’Absence de l’ogre, série Ingrid et Lola, coll. Chemins nocturnes, Viviane Hamy,‎ 2007
- Baka !, série Louise Morvan, coll. Chemins nocturnes, Viviane Hamy,‎ 2007 (Nouvelle version)
- Manta Corridor, série Ingrid et Lola, coll. Chemins nocturnes, Viviane Hamy,‎ 2006
- La Fille du samouraï, série Ingrid et Lola, coll. Chemins nocturnes, Viviane Hamy,‎ 2005
- Passage du Désir, série Ingrid et Lola, coll. Chemins nocturnes, Viviane Hamy,‎ 2004
- Effeuillage d’automne, série Ingrid et Lola, Revue Ligne Noire, Éditions Horizons noirs, 2003 (Nouvelle)
- Cobra, série Bruce, coll. Chemins nocturnes, Viviane Hamy, 2002
- Strad, série Louise Morvan, coll. Chemins nocturnes, Viviane Hamy, 2001
- Vox, série Bruce, coll. Chemins nocturnes, Viviane Hamy, 2000
- Techno Bobo, série Louise Morvan, coll. Chemins nocturnes, Viviane Hamy, 1999
- Travestis, série Louise Morvan, coll. Chemins nocturnes, Viviane Hamy, 1998
- Sœurs de sang, série Louise Morvan, coll. Chemins nocturnes, Viviane Hamy, 1997
- Baka !, série Louise Morvan, coll. Chemins nocturnes, Viviane Hamy, 1995



© Photo d’Antoine Rozès



Olivier THOMAS


Olivier Thomas est dessinateur de BD.
Après des débuts dans le dessin animé, l’animation d’ateliers, l’illustration, il dessine au début des années 2000 sa première BD, Arvandor, dans l’univers heroic-fantasy (3 tomes, scénario d’Eric Stoffel).
Mais son domaine de prédilection devient vite le polar à tendance documentaire, qu’il exploite dans Sans Pitié, série très noire (3 tomes également, scénario Génot & Pradelle) dont le théâtre est Marseille.
Il récidive avec Dos à la Mer, road-movie en 2 tomes parus en 2012 (scénario Berlion & Varenne), et Biribi (scénario de Sylvain Ricard), évocation d’une page très noire et méconnue de l’histoire française et de ses bagnes militaires en Afrique du nord.
Son avant-dernier livre, Le Printemps des Quais (scénario Génot & Pradelle), est une incursion biographique dans l’univers et la vie du cinéaste humaniste Paul Carpita.
Habitué des collaborations avec un ou plusieurs scénaristes, il publie en 2015, sur un scénario de Sylvain Runberg et Olivier Truc, le premier tome de la série Infiltrés, thriller policier contemporain sur fond d’extrémismes violents au Danemark.
Installé depuis 2 ans à Angoulême, il a rejoint l’atelier du Gratin en 2014.




Bibliographie :

- Infiltrés - T1 : Le Sourire du Faucon, scénario de Sylvain Runberg et Olivier Truc, Editions Quadrants, 2015
- Le Printemps des quais, scénario de Pascal Genot et Bruno Pradelle, Éditions Quadrants, 2014
- Dos à la Mer - Livre 1 : Ouest, scénario de Olivier Berlion et Antonin Varenne, Emmanuel Proust Éditions, 2012
- Dos à la Mer - Livre 2 : Sud, scénario de Olivier Berlion et Antonin Varenne, Emmanuel Proust Éditions, 2012
- Biribi, coll. La Grande Evasion, scénario de Sylvain Ricard, Éditions Delcourt, 2011
- Sans Pitié - Tome 3 : Table Rase, scénario de Pascal Genot et Bruno Pradelle, Emmanuel Proust Éditions, 2008
- Sans Pitié - Tome 2 : Coupe Franche, scénario de Pascal Genot et Bruno Pradelle, Emmanuel Proust Éditions, 2006
- Sans Pitié - Tome 1 : Mistral Noir, scénario de Pascal Genot et Bruno Pradelle, Emmanuel Proust Éditions, 2004
- Arvandor - Tome 3 : Karra-Helesh, scénario Eric Stoffel, Éditions Vents d’Ouest, 2003
- Arvandor - Tome 2 : Le Champ des Ames, scénario Eric Stoffel, Éditions Vents d’Ouest, 2001
- Arvandor - Tome 1 : La Cabale Sombreh, scénario Eric Stoffel, Éditions Vents d’Ouest,

Entretien réalisé par Firmin Le Bourhis dans son émission Autour du Livre, diffusée sur Radio Harmonie Cornouaille en juin 2013 :

Olivier THOMAS

Photo : Ouest-France.



Renaud MARHIC

Journaliste indépendant, Renaud MARHIC a collaboré à des publications choisies (Charlie Hebdo, Le Vrai Journal, etc.).
Essayiste, romancier, nouvelliste, auteur jeunesse, il a publié une vingtaine d’ouvrages chez divers éditeurs.
Il est le créateur de la collection Polars&GrimoiresMD – « Enquête sur la LÉGENDE » aux éditions Terre de Brume.
Devenue « Le Petit Reporter de l’Imaginaire », sa série jeunesse Les Lutins UrbainsMD, publiée aux Éditions P’tit Louis, met à l’honneur un « merveilleux merveilleusement incorrect », invitant le jeune lecteur à une réflexion sur quelques thèmes universels, sans moralisme, en tout humanisme.

Site personnel : http://www.marhic.fr/
Site complémentaire : Les lutins urbains

Bibliographie

Romans
- Orphée.org, Polars&Grimoires, Terre de Brume, 2013
- Korrigans Connection, Polars&Grimoires, Terre de Brume, 2011
- Terminus Brocéliande, Polars&Grimoires, Terre de Brume, 2011
- L’Oreille de Denys, éditions Rhubarbe, 2008
- Schisme’n’Blues, Terre de Brume, 2003
- Hermines et idées noires, Terre de Brume, 2000

Jeunesse
- Les Lutins Urbains tome 4 –Le Péril Groumf, P’tit Louis, 2017
- Les Lutins Urbains tome 3 – Les Lutins noirs, P’tit Louis, 2015
- Les Lutins Urbains tome 2 – Le Dossier Bug le Gnome, P’tit Louis, 2014
- Les Lutins Urbains tome 1 – L’Attaque du Pizz’ Raptor, P’tit Louis, 2013
- Petit Bêtisier féerique, AK éditions, 2005
- Lutins à la mode de Bretagne, AK éditions, 2004
- Lutins en milieu urbain, AK éditions, 2003



Philippe DEBLAISE

59 ans, enseignant qui attend l’âge de la retraite avec un réel bonheur et l’espoir entretenu de n’être pas trop décati pour en profiter au mieux, parisien d’adoption amoureux de sa ville. Qui a fait un troisième cycle sur Raymond Roussel mais est-ce nécessaire de le préciser ?

- Soudure à l’arc  ; édit LM Le Point ; roman noir ; 1994
- SO ; édit Hors Commerce ; roman noir ; 1999
- Draisine et chocolat ; édit Rail Noir ; roman noir ; 2005
- Chem ; édit Urubu ; livre sur les enfants ; 2004

Sous PHD ( pour "éviter" l’autre Philippe Deblaise ) :

- Exercice de repassage ; édit Nykta ; nouvelles noires ; 2009 ; article dans la revue Brèves n° 90
- Hispide partout ; roman noir ; 2010
- Elle est morte blonde  ; roman noir ; 2010

Hispide partout
Roman noir. Speedy, le héros du roman, vit seul dans l’appartement ou sa mère est morte. Il l’a tuée. Comme il tue tout ceux qui, pour des petits riens, encombrent sa vie. Et lui, entouré de poupée sagement rangées, il passe son temps à discuter avec un GI Joe, il lui renvoie l’image de sa folie. Dehors il marche. Il marche sans arrêt. Dans son quartier. Dans Paris. Parfois il tue.
Le commissaire Nubrait et son équipe vont ils remonter le fil d’Ariane qui va les mener jusqu’à lui ?



Pascal MILLET

De double nationalité, Pascal Millet partage son temps entre la France et le Québec. Auteur de nouvelles, de romans noirs et de livres pour la jeunesse, il anime des ateliers d’écriture auprès de différents publics (femmes en difficulté, immigrants, S.D.F., détenus et jeunes éloignés de livre et de la lecture).
Certains de ces ateliers d’écriture ont été publiés sous forme de romans, de recueils de nouvelles ou de plaquettes promotionnelles de région.

Roman
- Sayonara, Éditions Sixto, 2016

Nouvelle
- C’est dans la poche, Éditions Hurtubise, 2014
- ANIMAL, XYZ éditions, 2010

Jeunesse
- Le Cueilleur de rêves, Éditions Sixto, 2016
- Amour de louve, Éditions du Boréal, coll. « Boréal junior », 2011
- Les ombres de la nuit, Éditions du Boréal, coll. « Boréal Junior », 2010.
- Les rats de l’Halloween, Éditions du Boréal, coll. « Boréal Junior », 2008.
- Salsa la belle siamoise, Éditions du Boréal, coll. « Boréal Junior », 2006.
- Saïda le macaque, Éditions du Boréal, coll. « Boréal Junior », 2005.
- Pas de poisson pour le réveillon, Éditions du Boréal, coll. « Boréal Junior », 2003



Pascal VATINEL


La question que l’on me pose le plus souvent : « Pourquoi la Chine ? »

En fait, je n’écris pas que sur la Chine. Parce que le sang n’oublie pas (Rouergue Noir 2011), se déroule essentiellement au Japon au cœur de l’extrême droite et sa gestion de l’héritage des anciens samurais ; le précédent, Les larmes du Phénix (2010), évoquait le périple d’évadés de Corée du Nord et, dans l’ombre de celle-ci, la présence constante des hommes du président (Washington).

Quant à Environnement Mortel (2012), difficile de faire plus « International ».

Bon, ceci dit, beaucoup la Chine, jusque dans mes livres pour les enfants. Parce que, en ce qui me concerne, écrire est le prolongement naturel de mes voyages. Poursuivre à l’intérieur ce que j’ai vécu à l’extérieur, l’extérioriser à nouveau sous la forme d’un récit, le partager sous la forme d’un livre. Je ne pourrais sans doute pas écrire s’il n’y avait pas d’abord « le terrain ».

Je ne tiens pourtant aucun carnet de voyage, et n’ai aucune idée préconçue en abordant telle ville, en grimpant sur tel bateau, aucun plan ou projet autre que la découverte, le regard sur des civilisations, des paysages, des couleurs, et l’écoute d’hommes et de femmes souvent inquiets de l’étranger, toujours généreux avec celui qui s’intéresse sincèrement, dans l’humilité, le respect de ce qu’ils sont, de leurs différences.

Je dois être une sorte d’éponge à images, senteurs, anecdotes, personnages… découverts le long des routes et des fleuves. Je les stocke à mon insu, sans jamais savoir quand ils réapparaitront à ma conscience, s’imposeront au cœur d’un récit. La plupart des plats que je décris, j’y ai goûté et j’ai leur saveur en bouche lorsque mes mots s’impriment sur la page ; beaucoup de ces lieux, j’y suis passé ; ce vendeur à la sauvette, arrêté par la police, ou cet évadé de Corée, j’ai croisé leur route.
Ça aide. Mais cela ne suffit pas pour écrire un livre.

L’initium de mes romans est chaque fois une histoire vraie, un fait historique ou d’actualité, qui retient mon attention et, surtout, suscite en moi une véritable émotion, vite transformée en obsession, et devient pulsion d’écrire. Alors commence le travail de recherche documentaire. Entre douze et dix-huit mois de fouilles et de lectures, d’analyse et de synthèse, avant de coucher les premiers mots sur le papier.

Après le voyage, et avant l’écriture, c’est la partie du travail que je préfère. Même si elle est parfois désespérante. Ainsi l’Affaire du Cuisinier Chinois. Combien de fois ne me suis-je pas maudit d’avoir choisi ce thème. Avez-vous essayé de trouver de la documentation sérieuse à propos de la gastronomie chinoise au temps des Royaumes Combattants ? Malgré cela, il n’était pas question de commettre d’erreurs.

Passionné d’histoire de la civilisation chinoise depuis mon adolescence (un sacré bout de temps), la précision de mes informations garde, à mes yeux, autant d’importance que la légèreté du récit qui doit, après tout, rester un bon moment de divertissement. Lorsqu’un journaliste chinois, critique gastronomique, travaillant pour un journal de Taipei, est venu me saluer au stand où je signais lors du Festival du Livre Gourmand de Périgueux, pour me féliciter et me dire que grâce à mon modeste polar, il avait beaucoup appris sur l’histoire de son propre pays, j’ai respiré à plein ce doux moment de reconnaissance. Idem, lorsque le lycée international de Pékin a référencé mon bouquin pour le mettre à disposition de ses étudiants.

Cette recherche n’est pas plus facile lorsqu’il s’agit d’enquêter sur les filières d’évasion chinoises, ou de reconstituer l’atmosphère de Nankin soumise aux pires sévices commis par l’armée nippone en 1937. Rien d’étonnant, dès lors, à ce que le personnage central de mes derniers romans soit un reporter free-lance : Thomas Kessler. Lui aussi doit fouiller, écouter, observer, analyser et rester le plus neutre possible. Voilà pourquoi ce n’est pas un flic. Ses enquêtes aboutissent à des articles dans Nouvelles du Monde, pas à des arrestations. Il informe plus qu’il ne juge. Bien sûr, il y a du chinois dans cet homme-là. Yi fen wei er : « Un se divise en Deux » ; le double regard à porter sur chaque chose. De quoi éviter une écriture linéaire, jouer avec le temps, passé et à venir, et densifier l’intrigue.

Mes romans jeunesse (Actes Sud) ont aussi un personnage central : Fleur de Printemps, à qui son grand-père, Lao Sheng, propose de jolies réflexions sur la Chine d’hier et d’aujourd’hui, mais qui gardent une portée universelle.
C’est sans doute parce que je privilégie le voyage à l’écriture, que j’essaye de faire de chaque écrit un voyage.



Elisa VIX

Elisa Vix est née en 1967, francilienne, vétérinaire de profession et mère de 3 enfants, Elisa Vix tombe dans l’écriture de romans policiers par amour de la lecture, et un peu par défi.
En 2005, avec La baba-yaga, elle invente le personnage de Thierry Sauvage, policier gentiment incorrect. Suivront Bad Dog et Andromicmac. Ses romans mêlent intrigue policière et vie personnelle des protagonistes, souvent avec drôlerie. Ses deux premiers romans sont adaptés sur France 2 pour la série « Tango ».
En 2012, elle rejoint les éditions du Rouergue avec « La nuit de l’accident », roman noir psychologique sur fond de ruralité moderne.



Site personnel : elisa.vix.perso.sfr.fr



Bibliographie

- La nuit de l’accident, Editions du Rouergue, 2012
- AndroMicMac, Editions Krakoen, 2010
- Bad Dog, Editions Odin, 2006
- La Baba-Yaga, Editions Odin, 2005



Olivier BERLION

Auteur-Illustrateur-Scénariste

Né à Lyon en 1969, Olivier Berlion dessine et écrit depuis qu’il sait tenir un crayon. Il crée un journal confidentiel avec son frère et son cousin (qui se vend à 20 exemplaires !) et rêve de devenir auteur de bande dessinée. Déterminé, il dessine tous les jours en rentrant de l’école, intègre après le bac l’École E. Cohl en 1990, puis effectue un DEUG de Culture et de Communication à Lyon.

En 1992, il rencontre Corbeyran au festival d’Angoulême. De cette rencontre naît Le cadet des Soupetard, une série qui raconte les tribulations d’un petit « poulbot » campagnard aux prises avec les joies et les difficultés de son quotidien d’enfant de 7 ans. Les aventures du duo se poursuivent avec la série Sales mioches, puis, dans un nouveau registre, celui de la BD pour adultes, avec Lie-de-vin. Ce dernier ouvrage obtient de très nombreux prix et un grand succès, tant au niveau du public que de la profession.
Désireux d’explorer de nouveaux horizons, il écrit le scénario d’Histoires d’en ville, aux éditions Glénat, polar réaliste en 3 tomes qui rencontre un beau succès critique.

Olivier Berlion développe ensuite sa propre série Tony Corso tout en poursuivant ses collaborations avec Corbeyran pour Le cadet des Soupetard, et l’élaboration de récits one-shot (Rosangella, Garrigue avec Eric Corbeyran et Cœur Tamtam avec Tonino Benacquista).

A partir de 2009 il réalise plusieurs adaptations de romans :
« la comédia des ratés » de Tonino Benacquista et « le kid de l’Oklahoma » d’Elmore Léonard , respectivement pour les éditions Dargaud et Rivage-Casterman.
Puis « La guerre des boutons » d’après Louis Pergaud aux éditions Dargaud.

En 2012 paraitra Dos à la mer un polar co-écrit avec le romancier Antonin Varenne et mis en image par olivier Thomas aux éditions Emmanuel Proust.

Il développe aussi désormais l’adaptation pour l’audiovisuelle de sa série TONY CORSO.



Yves GREVET

Biographie

Yves Grevet est né en 1961 à Paris. Il est instituteur dans la banlieue est de Paris depuis 25 ans. Il a commencé à publier pour la jeunesse en 2004 aux éditions Nathan, puis aux éditions Syros. Ces romans sont ancrés dans la réalité sociale d’aujourd’hui et abordent les thèmes de la solidarité, de la résistance, des liens familiaux et de l’apprentissage de l’autonomie et de la liberté. Le roman Méto a obtenu le Prix Tam tam Je bouquine au salon de Montreuil en 2008.

Bibliographie chez Syros

- L’école est finie
- Seuls dans la ville
- Méto, tome 3, Le Monde
- Méto, tome 2, L’île
- Méto, tome 1, La Maison
- Jacquot et le grand-père indigne
- C’était mon oncle !

Chez Nathan
- Comme les cinq doigts du pied
- Mon premier rôle

Le site d’ Yves Grevet



Antonin VARENNE

Né à Paris en 1973, Antonin Varenne n’y restera que quelques mois avant d’être enlevé par ses parents pour vivre aux quatre coins de France, puis sur un voilier. Il n’y reviendra qu’à vingt ans, pour poursuivre des études à Nanterre.
Après une maîtrise de philosophie (sur Machiavel), il quitte l’Université, devient alpiniste du bâtiment, vit à Toulouse, travaille en Islande, au Mexique et, en 2005, s’arrime au pied des montagnes Appalaches où il décide de mettre sur papier une première histoire.
Revenu en France accompagné d’une femme américaine, d’un enfant bilingue et d’un chien mexicain, il s’installe en Creuse et se consacre désormais à l’écriture.



Site personnel : http://antoninvarenne.over-blog.com/



Bibliographie

- Trois mille chevaux-vapeur, Albin Michel, 2014
- Le Mur, le Kabyle et le marin, Éditions Viviane Hamy, 2011.
Meilleur polar francophone Montigny-les-Cormeilles 2011 - Prix 20-Minutes/Quais du polar 2012 - 8ième Prix Jean Amila/Meckert 2012
- Fakirs, Éditions Viviane Hamy, 2009
- Le gâteau mexicain, Editions Toute Latitude, 2008
- Le fruit de vos entrailles, Éditions Toute Latitude, 2006



Hervé COMMÈRE

Après des études de lettres, Hervé Commère commence une double vie de serveur le jour et écrivain la nuit. Le premier roman qu’il a écrit est « fabuleux » selon les dires de sa maman. Tout comme le second. En 2006, il s’installe à Rennes, et a l’idée d’un nouveau roman. C’est à ce moment qu’il songe à chercher un éditeur - et c’est ainsi que J’attraperai ta mort paraît en mars 2009.

Propos d’Hervé Commère :
"J’attraperai ta mort à mon sens, c’était un polar. Je dis « à mon sens » car j’ai eu depuis l’occasion de me rendre compte d’une chose : à partir du moment où le roman est terminé, il commence à vivre. J’ai rencontré beaucoup de lecteurs dans des bibliothèques, des collèges ou des comités d’entreprises.

A chacune de ces rencontres, j’ai appris quelque chose sur l’histoire que j’avais pourtant écrite moi-même. D’un lecteur à l’autre, mon roman n’était plus un polar mais une histoire d’amour, pour un autre encore il s’agissait d’un roman noir, ou simplement de littérature.

C’était il y a deux ans presque jour pour jour et je ne sais toujours pas moi-même ce que J’attraperai ta mort était.

Je vous parle de ça parce que mon deuxième roman est sorti il y a un mois, ça s’appelle Les ronds dans l’eau : sur la couverture, c’est marqué « thriller ». Sur le site de Fleuve Noir, je suis en « Littérature Générale ». L’ambiguïté persiste dans les résumés qui en sont faits. Pour les uns, mon roman parle de banditisme à l’ancienne, une histoire de casse clinquant dans les années 70, un caïd à la retraite qui voit aujourd’hui ressurgir son passé, une journaliste qui veut absolument tout savoir.

Pour les autres, c’est l’histoire d’un petit serveur un peu terne, qui voit son ancienne chérie le narguer tous les jours dans un jeu de télé-réalité, et qui décide d’agir, pour arrêter de souffrir.

Pour moi, c’est une histoire globale. C’est un roman dans son ensemble. Ce qu’il faut que vous sachiez, c’est que les trajectoires de Jacques et Yvan vont se croiser, que ces deux personnes que rien ne rapproche vont pourtant se retrouver quelques instants face à face, et que toute la suite en découlera.

Ce que j’ai voulu, c’est parler du hasard, de la vie, des choix que l’on fait, des risques qu’on prend. J’ai voulu dire qu’on est bien souvent ballotté par les circonstances, qu’on n’est au fond pas maître de grand chose. Qu’entre un vieux truand planqué et un jeune gars bien comme il faut, il n’y a peut-être qu’un tout mince filet d’eau. Alors que ce soit un polar, un thriller, un roman noir ou à suspense, ou je ne sais quoi d’autre, peu importe. Je cite un copain, Frédéric Paulin : « On comprendra que tout ça ne parle que d’une chose : l’homme »."



© photo Yann Arrows



Alain JÉGOU

Alain Jégou a exercé le métier de marin-pêcheur au port de Doëlan, puis à celui de Lorient, durant 28 ans.
Proche des auteurs américains de la Beat Generation et des populations amérindiennes, il a publié une quarantaine d’ouvrages, dont bon nombre de recueils de poésie, un carnet de voyage en Arizona et au Nouveau-Mexique, un essai sur Jack Kerouac, un carnet de bord relatant son expérience maritime, deux romans policiers et de nombreux livres d’artistes avec des peintres et des graveurs.
Alain Jégou est décédé en mai 2013.



Bibliographie

- Ne laisse pas la mer t’avaler, éditions des Ragosses, Apogée, 2012
- Courseurs de cumulus, sur des photographies de Michèle Ferrand-Lafaye, éd. Association Marie-Louise Bréhant, 2010
- Papy Beat Generation, en collaboration avec Jean Azarel et Lucien Suel, éd. Hors Sujet, 2010
- Paysages écrits, en collaboration avec Jacques Josse et Yves Prié sur des dessins de Georges Le Bayon, éd. Folle Avoine, 2010
- Une meurtrière dans l’éternité, coll. 99, éd. Estuaires, Luxembourg, 2009
- Fatal Ressac, en collaboration avec Joëlle Quatresous, éd. Les Chemins Bleus, 2009
- Passe Ouest, suivi d’IKARIA LO 686 070, éd. Apogée, 2007 (Prix Henri Queffélec 2008 du festival Livre et Mer de Concarneau)
- Cash, suivi de Dérive et Ombres furtives, éd. L’Autre Rive, coll. La Frange Atlantique, 2007 (recueil bilingue français-anglais, traduction Eve Lerner. 2007)


« Son dernier polar ressemble comme deux gouttes d’eau à la vie de cet ancien patron pêcheur lorientais, avide de poissons et de bons mots. »

Extrait d’un article de Régis Nescop, paru dans Le Télégamme (14/01/2012)

« Alain Jégou est fort connu en Bretagne pour ses poésies : l’ancien marin-pêcheur lorientais s’essaie cette fois au roman noir […]. Et le résultat est détonnant : un écriture forte, qui nait des rafales et des embruns, et qui ne laisse pas indifférent. Sa connaissance intime du monde de la pêche nous offre des descriptions précises, justes, ciselées de ce que sont les marées d’hiver à bord d’un caseyeur, et de la dureté du métier que vivent ces hommes. Tabac brun, boissons fortes, femmes de caractère, personnages sensibles, le tout sur fond de Jimmy Hendrix… à lire d’une traite ! »

Article sur le blog de La Vareuse.

« Déployant la puissance de son vécu, Alain Jégou nous donne à voir cet océan démonté […] Pour Yann c’est la rencontre d’un quotidien abrupte et ignoré dont les descriptions à la fois amoureuses et empreintes de respect nous rapprochent de ses frères de misère plongés dans la tourmente. À travers le couple Yann/Claire, nous nous retrouvons ballottés entre terre et mer, des passions exacerbées des “terriens” à l’étendue furieuse et dantesque des marins. De toutes parts, nous sentons que les choses peuvent basculer. D’une manière ou d’une autre. Sous l’impulsion du souvenir et d’une écriture du ressenti, Alain Jégou convoque les fantômes poignants d’une époque engloutie, un monde de fracas et de tabac brun où le “Flamenco Sketches” de Miles Davis s’échappe au-dessus du tumulte en d’apaisantes volutes. »

Librairie L’Étoile polar, Nantes



Françoise PASQUINI

Auteure et réalisatrice, elle multiplie les récompenses : sélectionnée au festival de Cannes en 1983, nominée aux César en 1984 pour son film « Un tournage de Raul Ruiz », finaliste au Grand Prix du Meilleur Scénariste au festival de Cannes en 1992 avec « Petite fille rouge avec un couteau », récompensée à Auxerre pour le documentaire « Boulot bonheur » en 1998, lauréate du concours Cinéalenvers en 2006 avec « Temps Velours ».

En 1986 elle contacte Jean-Paul Demure, ils forment depuis un duo de co-scénaristes qui signe des films pour la télévision, tels que « Joséphine Ange-gardien/ Louis La Brocante etc. »

C’est son oncle, l’écrivain breton Jeff Falmor, qui lui fait découvrir le roman policier, en lui offrant « L’aiguille creuse » de Maurice Leblanc l’été de ses 10 ans alors qu’elle passe ses vacances chez ses grands-parents à Port-Louis dans le Morbihan.

La mer de Bretagne et les livres ont toujours été ses grands consolateurs : il était donc logique qu’elle installe sur la terre de Bretagne le petit héros David, 10 ans ¾ de son premier roman policier paru en juin 2011 « Les jardiniers ne travaillent pas la nuit », logique aussi qu’elle souhaite que ce roman sache consoler les peines.



Filmographie

- Un tournage de Raúl Ruiz, Françoise Pasquini est réalisatrice de ce court métrage documentaire 1983.

- Léningrad (1985).Réalisation et scénario. A quoi rêvais-tu Laura, si ce n’est de l’amour....

- La Fleur des morts (1993) . Réalisation et scénario.
Liza G., jeune chanteuse de cabaret, se fait offrir des fleurs par le célèbre détective privé, Sébastien Lacoste. Ce ne sont pas des roses pour femme fatale, mais des chrysanthèmes...

- Temps velours, 2007. scénario de Françoise Pasquini et Jean-Paul Demure. Acteurs : Valeria Cavalli, Laurent Ledoyen, Didier Niverd, Frédéric Moulin.
Synopsis : Un homme mûr et élégant, immensément déçu par une femme splendide et mystérieuse qu’il pensait être une âme sœur que le hasard aurait mis sur son chemin, partage une ultime seconde d’union avec elle.



Bibliographie

- Les jardiniers ne travaillent pas la nuit, Nuits blanches, 2011



Didier DAENINCKX

Né en 1949, à Saint-Denis, Didier Daeninckx a exercé pendant une quinzaine d’années les métiers d’ouvrier imprimeur, animateur culturel et journaliste localier. En 1984, il publie Meurtres pour mémoire dans la « Série Noire » de Gallimard. Il a depuis fait paraître une trentaine de titres qui confirment une volonté d’ancrer les intrigues du roman noir dans la réalité sociale et politique.
Plusieurs de ses ouvrages ont été publiés dans des collections destinées à la jeunesse (Syros-Souris Noire, « Page Blanche » chez Gallimard, Flammarion). Il est également l’auteur de nombreuses nouvelles qui décrivent le quotidien sous un aspect tantôt tragique, tantôt ironique, et dont le lien pourrait être l’humour noir.
Il a obtenu de nombreux prix (Prix populiste, Prix Louis Guilloux, Grand prix de littérature policière, Prix Goncourt du livre de jeunesse...), et en 1994, la Société des Gens de Lettres lui a décerné le Prix Paul Féval de Littérature Populaire pour l’ensemble de son œuvre.
Didier Daeninckx travaille en tant que journaliste à amnistia.net, un quotidien en ligne d’information et d’enquêtes.

Source : Éditions Verdier

Extrait de bibliographie

Bandes dessinées

- Debussy, dessins de Joe Pinelli, éditions BD Musik, 2009
- L’Origine du Nouveau Monde (Bravado tome 1), dessins de Mako, EP-Éditions, 2005
- Le Train des oubliés, illustré par Mako, EP Éditions, 2003
- Hors limite, dessins de Assaf Hanuka, Hors Collection, 2001
- Le Carton jaune, illustrations de Assaf Hanuka, Hachette, 1999

Jeunesse

- Le maître est un clandestin, dessins de Jacques Ferrandez, Rue du Monde, 2010
- Missak, l’enfant de l’Affiche rouge, dessins de Laurent Corvaisier, Rue du Monde, 2009
- Nos ancêtres les Pygmées, dessins de Jacques Ferrandez, Rue du Monde, 2009
- Viva la liberté, Rue du Monde, 2004
- L’Enfant du zoo, Rue du Monde, 2004
- Un violon dans la nuit, Rue du Monde, 2003

Romans

2014 : L’esclave du lagon, éditions Larousse
2014 : La grande échappée, Ska éditions
2014 : Le tableau papou de Port-Vila, illustrations de Joe Pinelli, Le Cherche midi
2013 : La Différence, dessins de Mako, Casterman
2013 : La Main rouge, dessins de Mako, postace de Pascal Blanchard, Ad Libris éditions
2013 : Une oasis dans la ville, Larousse
2013 : Voiles de mort, illustrations de Loustal, Le Monde éditions
2013 : Mortel smartphone, Oskar éditions
2013 : La Sueur d’une vie, dans le recueil Femmes en colère, IN8, collection Polaroïd
2013 : La pub est déclarée, éditions Hoebeke
2013 : Têtes de Maures, L’Archipel
2012 : La Prisonnière du djebel, éditions Oskar
2012 : L’Espoir en contrebande, Le Cherche midi
2012 : Le Banquet des affamés, éditions Gallimard
2012 : Louise du temps des cerises, dessins de Mako, Rue du Monde
2012 : Les négatifs de la Canebière, illustrations Loustal, Le Monde éditions
2011 : Texas Exil, dessins de Mako, EP éditions
2011 : À louer sans commission, Mauvais Genres
2011 : Octobre noir, dessins de Mako, préface de Benjamin Stora, Ad Libris éditions
2011 : Bagnoles, tires et caisses, Jérôme Millon éditeur
2011 : Weepers Circus, N’importe où, hors du monde (2011).

......



Claude COUDERC

Journaliste écrivain, Claude Couderc a consacré une grande partie de son activité à l’observation des problèmes de sociétés liés aux enfants. Il a publié une dizaine d’ouvrages (romans, récits, recueils) dont Le Petit (éditions Robert Laffont), Confidences au salon (éditions Presses de la Renaissance), Quelques choses de nous (éditions Arthemus). Il est actuellement responsable des programmes sur France 3.



Bibliographie

- Colère et passion à Doëlan, LIV’EDITIONS
- Le petit Gauguin du Pouldu, LIV’EDITIONS
- La petite lumière d’Armor, LIV’EDITIONS, 2009



Jean-François COATMEUR

Né le 26 juillet 1925 à Pouldavid-sur-mer (aujourd’hui en Douarnenez), Finistère. Français. Issu d’une famille très modeste, il fait des études de lettres classiques à l’Université Catholique d’Angers. Vivant depuis
plusieurs dizaines d’années à Brest, J-F Coatmeur a longtemps exercé parallèlement, et avec un égal plaisir, les deux métiers de professeur de Lettres Classiques et d’écrivain. Il est l’auteur, notamment, de quelque vingt cinq romans de mystère et de suspense, (Albin Michel, Denoël...) souvent adaptés pour le cinéma et la télévision et pour lesquels il s’est vu décerner les plus flatteuses distinctions, tant nationales que régionales. Privilégiant dans ses livres la vérité humaine, plutôt que les subtilités de l’artifice, ayant toujours refusé de prostituer sa plume, il est fier, si ce qu’on dit est exact, d’avoir contribué, malgré le mépris des clercs, à faire reconnaître à un genre, qui avait parfois, il est vrai... bien mauvais genre, sa juste place dans la littérature universelle.



Site personnel : http://jean-francois-coatmeur.fr



Bibliographie

- L’ouest barbare, coll. Spécial suspense, Albin Michel, 2012
- Une écharde au cœur, coll. Spécial suspense, Albin Michel, 2010
- La Fille de Baal, coll. Spécial suspense, Albin Michel, 2005
- Tous nos soleils sont morts, coll. Spécial suspense, Albin Michel, 2002
- Ballet noir (nouvelles), coll. Spécial suspense, Albin Michel, 1999
- La Porte de l’Enfer, coll. Spécial suspense, Albin Michel, 1997
- La Porte de l’Enfer, coll. Spécial suspense, Albin Michel, 1997
- Des feux sous la cendre, coll. Spécial suspense, Albin Michel, 1994
- Escroque mort, coll. Spécial suspense, Sueurs Froides, 1992
- Des croix sur la mer, coll. Spécial suspense, Albin Michel, 1991
- La Danse des masque, coll. Spécial suspense, Albin Michel, 1989
- Narcose, coll. Spécial suspense, Albin Michel, 1987
- Yesterday, coll. Spécial suspense, Albin Michel, 1985
- La nuit rouge, coll. Spécial suspense, Albin Michel, 1984



Hervé CLAUDE

Né le19 novembre 1945 à Paris. Français. Après sa licence de Sciences économiques et son passage à Sciences Po, il se tourne vers le journalisme (il sera durant quelques années présentateur du journal télévisé). Il partage aujourd’hui son temps entre la France et l’Australie, tout en continuant d’animer des débats sur la chaîne franco-allemande Arte.
Parallèlement à sa carrière télévisuelle, il a écrit une dizaine de romans, pour la plupart publiés dans de collections de littérature générale, mais dans lesquels il joue avec les codes du suspense et du thriller. On le retrouve en Série noire et chez des éditeurs plus spécialisés dans le polar à partir de 2002…



Bibliographie

- Mort d’une drag-queen, Babel Noir, Actes Sud, 2007
- Requins et coquins, coll. Série noire, Gallimard, 2003
- Riches, cruels et fardés, coll. Série noire, Gallimard, 2002
- Pique-nique à marée basse, Ramsay, 2000
- Une image irréprochable, Ramsay, 1998
- Le Jeu de la rue du Loup, Flammarion, 1992
- Le désespoir des singes, Flammarion, 1989



Eric CARTIER

Scénariste, Dessinateur, Coloriste.
Né le 01/01/1957

Eric Cartier se définit lui-même comme un autodidacte voyageur !

En 1989, sur un scénario de Naegelen, il signe La Mer à boire dans la collection « X » des éditions Futuropolis. Cette même année, de nouveau avec Naegelen, il s’essaie un court temps à la science-fiction avec Caste Magnétique, un ouvrage paru aux Humanoïdes Associés.

A la suite d’un long séjour aux Etats Unis, il illustre Tompkins Square Santera, une histoire se déroulant dans les bas-fonds new-yorkais, imaginée par James Rose et publiée chez Rackham.

Alors qu’il se trouve en Jamaïque, il autoproduit Flip in Paradise. Adoptant dès cette époque un graphisme plus humoristique, plus dynamique, il rentre en Europe et entame une collaboration avec Zenda qui se traduit par le Pigeon Maltais, puis Epices and Love, deux albums édités en 1991 et 1992.

En 1993, il s’associe avec Joan et fonde l’association Stakhano International, spécialisée dans la production de petits ouvrages et dans la réalisations d’expositions. Au fil des ans, il y conçoit des recueils comme Mekong King, Sing Sing Song ou un manuel de sérigraphie destiné à Anagraphis.

Tout en menant ses activités d’éditeur, il participe aux différents travaux « stakhanovistes », repris dans les collectifs Tutti Frutti Music, Tutti Frutti PinUp et Europiccolo, Tous différents, tous égaux – ce dernier recueil étant co-réalisé par le Conseil de l’Europe. Parrallèlement , il collabore au journal de Spirou avec divers récits regroupés dans l’album Flip, l’ami des voisins, édité par Alien (Association littéraire enfantine de Solliès-Ville).

Rapide et instinctif, le graphisme d’Eric Cartier témoigne d’un indéniable plaisir de dessiner.



Bibliographie
- Légendes de Troy, l’expédition d’Alunys, Soleil, 2010
- Diégo de la SPA, T.3, Fluide Glacial, 2007
- Diégo de la SPA, T.2, Fluide Glacial, 2005
- Diégo de la SPA, T.1, Fluide Glacial, 2005
- 7 histoires de pirates, Vents d’Ouest, 1993
- Tompkins square santera, Rackham, 1993



Jérôme BUCY

Né le 2 août 1961 à Saint Quentin. Français. Diplômé de l’école vétérinaire de Toulouse, il poursuit ensuite des études d’histoire contemporaine, de pathologies psychiatriques et de pharmacologie du système nerveux central.
Il vit actuellement à Paris où il partage son temps entre la préparation des dossiers d’enregistrement de nouveaux médicaments contre le cancer et l’écriture de romans à suspense.
Son amour des livres lui vient de sa grand-mère. Une femme hors du commun, mère involontaire au sortir de l’enfance, qui trouvait son énergie et sa part de rêve dans la lecture. Une dévoreuse de romans en tous genres qui donna à Jérôme, alors âgé de dix ans, son premier livre de grand. Ce fut Mort sur le Nil d’Agatha Christie et le début d’un long voyage sur les routes de l’imaginaire.
Du plaisir de la lecture à celui de l’écriture, il n’y avait qu’un pas. Ses sources d’inspiration, Jérôme les puise à travers ses voyages aux quatre coins du monde ou tout simplement sur les bancs du métro. Son premier roman, Jérusalem interdite, a reçu Le Grand Prix du Goéland Masqué en juin 2003



Bibliographie

- La chambre d’ambre, Belfond, 2008
- Maison des enfants rouges, Liv’éditions, 2004
- Désillusions, Liv’éditions, 2003
- Jérusalem interdite, Liv’éditions, 2002



BRIAC

Briac habite et travaille à Plougonvern,près de Morlaix dans le Nord-Finistère.
Armen, la première BD de Briac Queillé, est sortie début 2008 aux éditions Le Télégramme. Depuis, les séances de dédicaces s’enchaînent. On ne rentre pas si facilement dans le monde très fermé de la bande dessinée.
Même s’il dessine depuis son plus jeune âge et qu’il a fait du graphisme son métier, Briac aura dû attendre ses 40 ans pour voir publier son premier album. « Il était temps... », avoue l’artiste, revenu à la BD, sa passion, depuis quelques années seulement.
Entre-temps, il aura toutefois obtenu deux prix récompensant les jeunes auteurs, l’un au festival « Quai des bulles » de Saint-Malo, l’autre à Landerneau, les deux en 1998. L’action d’« Armen 43 », signé tout simplement Briac, se déroule dans un phare. Un face-à-face entre deux gardiens bretons et trois soldats allemands, en pleine Seconde Guerre mondiale. Le scénario est bien huilé, les dessins plutôt noirs, à la manière de Bilal, sa référence en la matière. « Je voulais faire un huis clos, c’est très rare en BD, explique l’auteur, mais autre chose qu’une histoire d’amour. » À partir de faits réels, une histoire de cohabitation très particulière, Briac invente des personnages fictifs.
L’album est d’abord publié sous forme d’épisodes quotidiens, dans Le Télégramme, aux alentours de juin 2007. Une rubrique particulièrement appréciée de certains lecteurs. Il y aura de bons retours. La meilleure preuve, c’est que les éditions Le Télégramme décident de publier l’intégralité dès début 2008.
Malgré deux ans d’ateliers BD à Paris, Briac se dit « plus ou moins autodidacte ». « On apprend sur le tas. C’est plutôt une force actuellement. Aujourd’hui, ceux qui sortent des écoles ont à peu près tous le même graphisme. Un autre album est déjà en préparation, toujours aux éditions Le Télégramme, « une sorte de polar, très très noir », confie l’artiste. L’action se déroule à Brest dans les années 20.



Bibliographie
- La Nuit Mac Orlan, Sixto Éditions, 2014
- Quais divers, co-édité par Sixto Éditions et SNCF, 2013
- Les Gens du Lao-Tseu, Éditions Le Télégramme, 2010
- Armen, Éditions Le Télégramme, 2008



Joseph BIALOT

Né le 10 août 1923 à Varsovie, Pologne.
Décédé à Paris le 25 novembre 2012.
Ses parents s’installent à Paris le 10 juillet 1930, dans le quartier de Belleville où il apprend vite la langue et les manières des petits parigots.
Lorsque la guerre éclate, les Bialot sont contraints à l’exode à Bordeaux, puis à Pau, avant d’être placés en résidence surveillée à Nay. Joseph parvient à se faire embaucher comme apprenti chez un ébéniste, dont le fils aîné lui fournit des papiers et un certificat de baptême au nom de son frère cadet.
Joseph Bialot devient ainsi Jules-Joseph Souverbielle. Cette nouvelle identité le protège quelques années, mais le 24 juillet 1944, alors qu’il est petit fonctionnaire de Vichy (il vérifie les masques à gaz), il tombe dans le piège d’un contrôle d’identité en se rendant à un rendez-vous clandestin.
Il est déporté à Auschwitz, où il passe six mois. A sa sortie, alors qu’il a vingt et un ans, Joseph rejoint l’entreprise de tricot de ses parents, qu’il a miraculeusement retrouvés.
En 1978, il se lance dans la rédaction d’un roman policier ayant le Sentier pour théâtre : ’Le Salon du prêt à saigner’.
Suivent une vingtaine de polars et un roman historique en deux parties ’Le Vent du sud’.
A quatre-vingt ans, il publie deux récits sur son expérience concentrationnaire, ’C’ est en hiver que les jours rallongent’ et ’La station Saint-Martin est fermée au public’.



Bibliographie

Romans
- Le jour ou Albert Einstein s’est…, Métailié, 2008
- La java des bouseux, coll. Suite noire, La Branche, 2006
- La chronique de Montauk Point, Seuil, 2004
- Série Loup : Numéro 10, Seuil, 2001
- Série Loup : Le Sténopé, Seuil, 2000
- Série Loup : O mort, vieux capitaine, Seuil, 2000
- Série Loup : Nursery rhyme, Seuil, 1999
- Route story, coll. Série noire, Gallimard, 1998
- Le semeur d’étincelles : La gare sans, Seuil, 1998
- Vous prendrez bien une bière, coll. Série noire, Gallimard, 1997
- Le semeur d’étincelles : Le semeur, Seuil, 1996
- La main courante, coll. Crimes, Fleuve Noir, 1994
- Les bagages d’Icare, coll. Série noire, Gallimard, 1991
- La nuit du souvenir, coll. Série noire, Gallimard, 1990
- Le Royal Bougnat, coll. Série noire, Gallimard, 1990
- Le vent du sud : Judith, Belfond, 1990
- Un violon pour Mozart, coll. Série noire, Gallimard, 1989
- Le vent du sud : Elisabeth, Belfond, 1988
- Le manteau de Saint Martin, coll. Série noire, Gallimard, 1985
- Rue du chat crevé, coll. Série noire, Gallimard, 1983
- Matcho et les fourmis blanches, coll. Série noire, Gallimard, 1982
- Sigmund Fred ne répond plus, coll. Sueurs froides Denoël, 1982
- L’annonce faite à Matcho, coll. Série noire, Gallimard, 1981
- Babel-Ville, coll. Série noire, Gallimard, 1979
- Le salon du prêt à saigner, coll. série noire, Gallimard, 1978

Récits
- La station Saint Martin est fermée, Fayard, 2004
- C’est en hiver que les jours…, Seuil, 2002

Nouvelle
- 8,20 gr de cholestérol, Fayard, 2006

Novella
- Belleville blues, Autrement, 2005



Simone ANSQUER

SIMONE ANSQUER

Biographie :

Née à La Rochelle en 1960 où elle a grandi, elle vit aujourd’hui sur la presqu’île de Quiberon.

Bibliographie :

- Aux tours de La Rochelle éditions A.Bargain 2007
- Téviec le secret éditions A.Bargain 2006



Mouloud AKKOUCHE

Biographie :

Né le 4 août 1962 à Montreuil. Français.Il exerce une foule de petits boulots tout en écrivant des nouvelles dont la première sera publiée en 1992 dans la revue l’Autre journal. D’autres suivront dans Le Sabord, Drunk, Encres vagabondes, Brèves, Le Moule à Gaufres. Il s’est fait connaître par ses romans noirs : après « Causse-toujours ! » dans la collection Le Poulpe aux éd. Baleine, il signe notamment 2 romans dans la série noire, ayant pour même personnage principal l’attachant Inspecteur Nassima Benarous. Avec « Une marque d’enfer », publié par Albin Michel dans la collection Le Furet enquête, il s’essaie à l’écriture pour la jeunesse. Dans son dernier roman « Cayenne, mon tombeau », paru en 2002 chez Flammarion, il explore le territoire intime de son histoire familiale, en s’inspirant librement de la vie de son père, prisonnier du bagne de Cayenne.
Mouloud Akkouche est également auteur dramatique de nombreuses pièces radiophoniques pour France Inter.

Peintre doux, précis, désabusé,des êtres perdus qui survivent, espèrent et se débrouillent avec leurs contradictions,cet auteur marie un humour sous-jacent et une poésie nourrie à la fois d’un réalisme décalé et d’un humanisme post-adolescent.

Bibliographie :

- La sirène rousse, éditions La Branche, 2008 (collection Suite Noire)
- Cayenne, mon tombeau , éd. Flammarion, 2002
- Sur la route de Bauliac , éd. Baleine, 2000 (collection Série grise)
- Une marque d’enfer , éd. Albin Michel, 1999 (collection Le Furet enquête)
- Les ardoises de la mémoire , éd. Gallimard, 1999 (collection Série Noire)
- Avis déchéance , éd. Gallimard, 1998 (collection Série Noire)
- Causse-toujours ! , éd. Baleine, 1997 (collection Le Poulpe)



Barbara ABEL

Née le 13 décembre 1969 à Bruxelles. Belge. A l’issue d’études de Lettres à l’Université catholique de Louvain, elle obtient une licence en philologie romane…
Après avoir été élève à l’école du Passage, à Paris, elle exerce quelques temps le métier de comédienne et joue dans des spectacles de rue. A vingt trois ans, elle écrit et fait jouer sa pièce de théâtre l’esquimau qui jardinait.
Elle publie ensuite quelques textes dans des revues, puis en 2002 un roman qui recevra dans la foulée le Prix du roman policier du festival de Cognac…
Elle assure également des chroniques culturelles diffusées sur Arte Belgique.



Bibliographie

- Après la fin, Paris, Fleuve noir, 2013
- Derrière la haine, Paris, Fleuve noir, 2012
- Le Bonheur sur ordonnance, Paris, Fleuve noir, 2009
- La Brûlure du chocolat, Paris, Fleuve noir, 2010
- Illustre inconnu, Éditions du Masque, 2008
- La mort en écho, Éditions du Masque, 2006
- Duelle, Éditions du Masque, 2005
- Un bel âge pour mourir, Éditions du Masque, 2003
- L’Instinct maternel, Éditions du Masque, 2002



Blÿnt

Blÿnt est dessinateur et plasticien.
Depuis qu’il a commencé à dessiner à l’âge de cinq ans les rues d’une ville sur les murs de sa chambre, il poursuit cette nécessité de voir et de traduire le monde à travers ses points de vue graphiques. Pendant un long passage comme étudiant en Arts Plastiques à Rennes, il affinera sa lecture de la Bande Dessinée et autres arts visuels en expérimentant des techniques aussi diverses que variées. Il s’est distingué par plusieurs séries d’illustrations autour de personnages détournés comme celui de Békassine, des Peaux de Vaches ou encore du « PerNo », qui n’est autre que le fils du Père Noël.

J’expose encore bien d’autres choses régulièrement mais toujours on me demande combien d’artistes exposent avec moi en constatant la diversité des techniques abordées...simple reflet d’une recherche en Eclectisme : défaut pour certains, qualité pour les autres.
Je développe souvent mes dessins par séries (Békassine, PèrNö, Vachettes...) mais je souhaiterais les voir imprimés dans une édition pour la jeunesse d’autant que mes deux petites filles veulent toujours voir leurs rêves d’enfants cristallisés dans des couleurs encore renouvelées.



Bibliographie

- Chienne de vie, Éditions du COPRIN, 2011 (scénario de P. Millet),
- Le Chat du Malin, 2011(scénario d’ANTON)
- Au secours de Dame Lune, Les Ateliers de Porthos, 2008



Karl TOLLET

Originaire du Nord-Pas de Calais, Karl T. découvre la BD par le biais des petits formats. Après l’obtention d’un Bac C, il se rend à Bruxelles suivre les cours de l’Institut Saint-Luc en Graphisme, option BD. Divers petits boulots de pub, de communication et d’illustration le conduisent à Lille pour attaquer son premier album de bande dessinée : « Scalp », avec Jean Wacquet au scénario, d’abord paru au Téméraire, puis chez Soleil. Deux tomes et quelques boulots alimentaires plus tard, il rencontre, par l’intermédiaire d’Eric Hérenguel, Damien Marie qui lui propose de travailler avec lui sur « La Cuisine du Diable ».



Jean-Jacques REBOUX

Conçu sous René Coty (1958). Ecolier sous De Gaulle. Dompteur de poules sous Pompidou. Instituteur sous Giscard. Ouvreur de cinéma, postier tranquille sous Mitterrand. Editeur canaille sous Chirac. Editeur lunatique (vainqueur de l’Opus Dei), outrageur de poulets (en procès avec des flics), résistant enragé sous Sarkozy.
Fondateur du CODEDO (Collectif pour la dépénalisation du délit d’outrage).



Site personnel : http://jeanjacquesreboux.blogspot.fr



Bibliographie

- Vladimir Moldevoï est toujours vivant, Baleine, 2008
- Lettre au garde des Sceaux pour une dépénalisation du délit d’outrage (en collaboration avec Romain Dunand), Éditions Après la Lune, 2008
- De Gaulle, Van Gogh, ma femme et moi, Éditions Après la Lune, 2007
- Au bonheur des poules, Éditions Après la Lune, 2006 (adaptation théâtrale en 2009, Compagnie Rouge Crinoline)
- Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy, ministre des libertés policières, Éditions Après la Lune, 2006
- Castro, c’est trop !, Le Poulpe, Baleine, 2002
- Le voyage de monsieur Victor, coll. Velours, Baleine 2001
- Fondu au noir, Gallimard, 2001
- Méfiez-vous des asperges !, Éditions du Seuil, 2001
- Pourquoi j’ai tué Lætitia Remington, Éditions du Masque, 2001
- C’est à cause des poules, Flammarion, 2000
- Le Massacre des innocents, Gallimard, 2000
- Poste mortem, Gallimard, 2000
- Parkinson le glas, Le Poulpe, Baleine, 1998 (pseudo Gabriel Lecouvreur)
- La cerise sur le gâteux, Le Poulpe, Baleine, 1996



Jean-Marc PERRET

Né à Carnac, Jean-Marc Perret a été professeur de Sciences Economiques, puis controleur de gestion à la SNCF où il a fait carrière.
Depuis sa retraite, il est correspondant du journal Ouest-France à Chantepie, près de Rennes.
Amateur de littérature anglo-saxonne, il aime également pratiquer le tennis et le volley-ball.
Après s’être essayé à l’écriture de nouvelles, "Ria mortelle" est son premier roman policier.



Bibliographie

- Série noire à Carnac, Liv’editions, 2012
- Toile de sang à Auray, Liv’editions, 2011
- Ria mortelle, Liv’editions, 2009



Patrick RAYNAL

Biographie :

Il s’installe dès ses 14 ans à Nice, ville chère à son cœur. Il devient critique spécialisé en littérature policière pour le Monde des livres. En 1982, il publie Un tueur dans les arbres, son premier ouvrage. En 1989, il obtient le Prix Mystère de la critique pour Fenêtre sur femmes. De 1991 à 2004 il dirige la Série noire chez Gallimard. Il crée la collection La Noire en 1992. Depuis novembre 2004, il est directeur de la collection Fayard Noir chez Fayard. Il est également scénariste, et participe, en 1998, à l’écriture du film Le Poulpe avec Jean Bernard Pouy et Guillaume Nicloux. Il est marié avec Arlette Lauterbach, traductrice d’italien.

Extrait de sa bibliographie :

Romans :
- Retour au noir. Paris : Flammarion, 2006
- Le Débarcadère des anges. Paris : Éd. la Branche, 2006
- Lettre à ma grand-mère : récit. Paris : Flammarion, 2008
- Ex (Denoël) 2009
- Au service secret de Sa Sainteté (L’Écailler) 2012

Bandes dessinées
- Arrêtez le carrelage adaptation en B.D. par Joe G. Pinelli du roman de Patrick Raynal. Montpellier : 6 pieds sous terre, 2001
- Sexual killer / Patrick Raynal, Didier Eberoni. Paris : A. Michel, 2004

Romans pour la jeunesse
- Kidu. Paris : Syros jeunesse, 2003, 151 p. (Rat noir ; 8).
- Le Médaillon ; suivi de La Piste de l’ombre. Gallimard jeunesse, 2003



Jean-Bernard POUY

Né le 2 janvier 1946 à Paris, est un écrivain français de roman noir.Auteur à succès, il aide souvent les éditeurs en inaugurant les collections (Zèbres, Le Poulpe, Pierre de Gondol, Série grise, Tourisme et polar, Stylus, Après la lune). Il est notamment le créateur du personnage Gabriel Lecouvreur, dit Le Poulpe, aux éditions Baleine dont il est un des fondateurs. Par la suite il lance la série Pierre de Gondol sur le même principe que le Poulpe, un personnage d’enquêteur littéraire, et la même année la série grise, une série impertinente en gros caractères destinée aux 72-83 ans. En 2002, il publie Die Amsel (Le Merle), laissant croire qu’il n’est que le traducteur d’Arthur Keelt, romancier imaginaire auteur du roman, et dont les citations se retrouvent dans d’autres livres de Pouy.

Adepte de l’Oulipo, il pratique assidûment l’écriture à contraintes ; il participe notamment à l’émission Des Papous dans la tête sur France Culture. Nombre de ses œuvres appliquent une contrainte, le plus souvent cachée comme l’utilisation d’incipit de romans pour les attaques de chapitre, le cadavre exquis (par chapitre) pour La Vie duraille avec Daniel Pennac et Patrick Raynal sous le pseudonyme de « J.-B. Nacray ».
Il est également depuis 2006 président d’Honneur du Prix du polar lycéen d’Aubusson.
Il a obtenu en 2008 le Grand Prix de l’humour noir pour l’ensemble de son œuvre



Bibliographie

- Calibre 16mm, éditions IN8, 2013
- Sous le vent, JC Lattès, 2012 (ill. Joe G. Pinelli)
- Samedi 14, coll. Vendredi 13, La Branche, 2011
- Le Bar parfait, coll. Polaroid, Les éditions de l’atelier in8, 2011
- Colère du présent, Baleine, 2011
- Holiday, Baleine, 2010
- Blacklagoon, Les mille univers, 2009
- Cinq bières, deux rhums, coll. Le Poulpe, Baleine, 2009
- Rosbif saignant, coll. "Les enquêtes de Léo Tanguy, Coop-Breizh, 2009
- Feuque !, coll. Polar Rock, Mare Nostrum, 2008
- Mes soixante huîtres, Folie d’encre, 2008
- La Récup’, coll. Fayard Noir, Fayard, 2008
- Le Mur et au-delà, 2008
- Au pied du mur, coll. Charivari, Belin jeunesse, 2007
- Nus, coll. Fayard Noir, Fayard, 2007
- Le Petit Bluff de l’alcootest, coll. Suite noire, La Branche, 2006
- Fratelli, Éd. Estuaire, 2006 (ill. de Joe G. Pinelli)
- Avec une poignée de sable : Spinoza encule Hegel 3, Les Contrebandiers, 2006
- Sirop de Liège, coll. Carnets Littéraires, Éd. Estuaire, 2005 (ill. de Joe G. Pinelli)
- Le Rouge et le Vert, coll. Série noire, Gallimard, 2005



Anne-Yvonne PASQUIER

Anne-Yvonne Pasquier est née en 1955. Aprés avoir exercé la médecine pendant vingt-cinq ans, elle s’est établie dans la campagne meslanaise et se consacre désormais à l’écriture...
Le naufragé de la rade est son premier roman librement inspiré de son expérience médicale.

Elle est aussi la présidente d’Émergence littéraire et artistique (ELAIG),
une association regroupant une vingtaine d’auteurs du Centre-Bretagne
http://emergences-ela.com



Bibliographie

- Quatre en mars 2012 aux Ateliers Liv’Editions.
- Recueil de poèmes ’’ Elles ’’ aux Ateliers Liv’Editions en 2010.
- Le naufragé de la rade, LIV’ÈDITIONS, 2009.



Nadine MONFILS

Biographie :

Nadine Monfils est belge et vit entre Montmartre et Nil-Saint-Vincent, dans le brabant wallon.
Elle a été professeur de morale et en même temps, a écrit des « contes pour petites filles perverses » (illustrés par Léonor Fini)
Ensuite, elle a tenu une galerie d’art, a été comédienne, journaliste et a donné des cours d’écriture de polars dans les prisons.
Elle a publié une trentaine de romans (Rocher, Flammarion…) et des polars à la Série Noire (Gallimard).
A suivi la série du « commissaire Léon », un flic qui tricote en cachette depuis qu’il a cessé de fumer. Du premier volume « Madame Edouard », elle a écrit un scénario qu’elle a réalisé pour le cinéma avec un casting d’enfer : Michel Blanc, Dominique Lavanant, Didier Bourdon, Josiane Balasko, Andrea Ferreol, Rufus, Annie Cordy, Bouli Lanners, Philippe Grand’Henry, Suzy Falk, Sttellla…et musique originale de Benabar. Film qui existe en dvd.
Elle a également écrit une dizaine de pièces de théâtre, toutes jouées en Belgique.
Elle vient d’obtenir le prix polar de Cognac pour son thriller « Babylone Dream » paru aux éd. Belfond - coup de cœur de JP Jeunet (Amélie Poulain). Il lui a écrit le dos de couverture.
Cette année, elle sort en même temps « Nickel Blues » (Belfond) –road movie belge, complètement décalé, des « contes cruels » (éd. Blanche) et des « contes pour petites filles criminelles » (ed. Tabou)
Nadine Monfils a un univers déjanté, teinté d’humour noir.
Elle a été invitée d’honneur au salon du livre de Montréal cette année.
Elle a monté sa boîte de production cinéma en Belgique (Les productions du Chapeau Boule) et prépare son prochain film.
Elle a eu un procès avec « un gros con à la moto jaune » qui a cru se reconnaître dans sa série du Commissaire Léon…et elle a gagné ! Suite à cette affaire, le « gros con » qui tenait un bistrot à Montmartre, l’a revendu à…Mr et Mme Crétin ! (authentique)
C’est une « sale gamine » qui aime flanquer des coups de pieds dans la fourmilière et adore l’école buissonnière.

Bibliographie :

1991 : La vieille folle, éd. Lefrancq, illustré par René Follet
1993 : Les fleurs brûlées, Duculot
1997 : Rouge-fou, Flammarion
2000 : Clair de lune à Montmartre, éd. Vauvenargues
2001 : Les bonbons de Bruxelles (Le Commissaire Léon, t. 7), éd. Vauvenargues
2001 : Les jouets du diable (Le Commissaire Léon, t. 8), éd. Vauvenargues
2002 : Monsieur Émile, Gallimard Série noire
2002 : Bonjour chez vous !, (Le commissaire Léon) éd. Vauvenargues
2005 : Une petite douceur meurtrière, Gallimard Série noire
2005 : Les fleurs brûlées, Labor (réédition)
2005 : Peau de papier, L’Arganier
2005 : Contes pour petites filles perverses, éd. La Musardine
2007 : Babylone dream, Belfond
2008 : Nickel Blues, Belfond
2008 : Contes cruels, nouvelles, Blanche
2008 : Les fleurs brûlées, Mijade (réédition)
2009 : Téquila frappée, Belfond
2009 : Le bar crade de Kaskouille, Suite Noire



Solenn COEFFIC

Biographie :

Graphiste de formation, Solen Coeffic et également illustratrice de livre jeunesse et de livres de cuisine. Elle prépare actuellement un carnet de voyage sur Mayotte qui paraîtra fin 2008 aux éditions Mangeclous. Elle manie aussi bien le crayon, que le pinceau ou la souris d’ordinateur et ses univers pour le moins ecclectiques font d’elle une artiste complète et surprenante.
Son site : http://solen.coeffic.free.fr

Bibliographie :

Illustrations cuisine :
-Saveurs Afghanes
-Délices de Vienne
Illustrations jeunesse :
-Le Démiocheur
-Bêtises de bambins
Illustrations voyage :
-Escale à Mayotte



Christian LIBENS

Né à Verviers (Belgique) le 5 septembre 1954.
Professeur de français de 1979 à 1990, rédacteur de la série « Christophe » pour Spirou de 1983 à 1985, secrétaire littéraire d’Alexis Curvers de 1987 à 1992, chargé de cours (littérature belge, communication, médias) au Centre liégeois de Formation permanente) de 1995 à 2006, journaliste littéraire pour Paris Match de 1998 à 2000, conférencier, commissaire scientifique de l’exposition internationale produite par le CGRI "De Liège au monde, Univers Simenon (2003)" (montrée, depuis mai 2003, au Salon du Livre de Genève, à la Mairie de Paris, à l’université de Poznan, de Gérone...).
Il est aussi le rédacteur de la série « Maigret » pour Hachette(2005-2006), chargé de mission au Service de la Promotion des Lettres du Ministère de la Communauté française depuis 1998.

Christian Libens est l’auteur d’un essai : Sur les traces de Simenon à Liège aux Editions de l’Octogone, Louvain la Neuve, 2002.

Il a donné, depuis le début de l’année 2003, de nombreuses conférences sur Georges Simenon et son œuvre dans des universités, ambassades, centres culturels... de plusieurs pays (Allemagne, Autriche, Chine (Taiwan), Espagne, France, Maroc, Pologne, Suisse, Tunisie…).



Bibliographie

- Ecrire et faire écrire, tome 2, 50 auteurs belges vous font écrire (en collaboration avec Eva Kavian), De Boeck-Duculot, Bruxelles, 2011
- Liège impertinente, illustrations René Cabodi et Martin Georis, Weyrich Editions Neufchâteau, 2011
- Guide gourmand de Liège, Luc Pire, 2010
- Guide amoureux de Liège, Luc Pire, 2009
- Amours crues, coll. Le Grand Miroir, Luc Pire, 2009
- Le roman historique en Belgique francophone, Le Cri, 2008
- Testez votre culture belge, (en collaboration avec Jean-Paul Deleixhe) Jourdan Editeur, Bruxelles, 2007



Martine LE PENSEC

Biographie :

Née en 1954 à Cherbourg, Martine Le Pensec vit à Toulon où elle travaille comme conseiller à l’emploi.
Mère de quatre filles, d’origine bretonne et normande, elle puise son inspiration dans l’Ouest et dans le
secteur médical où elle a travaillé durant douze ans.

Bibliographie :
- Onde de choc sur Fermanville
- Angoisse sur Penmarc’h
Lumière noire sur la Penfeld
- Printemps funeste à Brest
- Treizième lune à Concarneau
- 32 octobre à Roscoff
- Terminus à Lannilis
- L’Enfer de Plogoff
- Alerte rouge à Brest

Le site de Martine LE PENSEC



Valérie LE NIGEN

Biographie :

Valérie Le Nigen est journaliste à France Bleu Breiz Izel, France Inter et France Info. Originaire d’une famille du centre Bretagne, elle a été élevée dans les embruns du pays de Lorient. À 16 ans, elle fonde avec des copains le "Mouvement Lycéens Droit de L’Homme"qui milite pour la libération d’un prisonnier politique en Argentine. Cette aventure lui fait rencontrer le monde des journalistes. Après un apprentissage à Ouest France, elle entre
à Radio France (Rennes, Laval, Montpellier, Belfort, Lille, Amiens). Elle couvre particulièrement les faits de société, les problèmes des banlieues, la mer et l’écologie. En 2001, elle revient au pays pour prendre, pendant cinq ans, la rédaction en chef de France Bleu Breiz Izel. Depuis 2006, elle est basée à Brest, pour la couverture du Nord Finistère. Pour elle, l’écriture est une respiration, pour s’amuser et rêver le monde.

Comme l’un de ses personnages, Mathurin, elle aimerait proposer des livres gais, optimistes, avec des personnages attachants, drôles et solidaires.

Valérie Le Nigen est aussi passionnée de kayak de mer. Chercheuses de Crapauds est son premier roman.



Bruno LE FLOC’H

Découvrant la bande dessinée par le biais des maîtres décalés de la génération Pilote, Bruno Le Floc’h est inspiré par Mandryka, Gotlib et Brétecher.
Plus tard, c’est le héros énigmatique Corto Maltese qui le pousse à s’inscrire à l’Ecole supérieure des arts décoratifs de Paris. Une fois son diplôme en poche, Bruno Le Floc’h travaille comme storyboarder pour de nombreuses séries télévisées et collabore aux longs métrages d’animation de Jean-François Laguionie.
Après une pause de quelques années, il publie trois bandes dessinées, comme une invitation à la nostalgie. Au bord du monde, Trois éclats blancs et Une après-midi d’été sonnent "tout autant comme un hommage à une culture-mère que comme une mélodie ancienne".
Bruno Le Floc’h est décédé en octobre 2012.



Bibliographie

- Saint Germain, puis rouler vers l’ouest, Dargaud, 2009
- Paysage au chien rouge, 2007
- Une après-midi d’été, Delcourt, 2006
- Trois éclats blancs, coll. Mirages, Delcourt, 2004
- Au bord du monde, Delcourt, 2003



Firmin LE BOURHIS

Après une carrière de cadre supérieur de banque, Firmin Le Bourhis s’est fait connaître par l’écriture d’un ouvrage consacré à la maladie d’Alzheimer. Il s’illustre ensuite à travers une série policière, dont les enquêteurs Phil Bozzi et François Le Duigou sillonnent la Bretagne.
La totalité de ses droits d’auteur est versée à l’action concernant les trois principales maladies neuro-dégénératives que sont Alzheimer, Parkinson et la Sclérose en plaques, cause qui lui tient particulièrement à cœur.


Firmin nous a quittés le 21 avril 2018.



Site personnel : http://www.firminlebourhis.fr



Bibliographie

- N°1 - La Neige venait de l’Ouest, Palémon Éditions, 2013 (rééd.)
- N°2 - Les disparues de Quimperlé, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- N°3 - La belle Scaëroise - double affaire - Tome 1 Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- N°4 - Etape à Plouay - double affaire - Tome 2 Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- N°5 - Lanterne rouge à Châteauneuf-du-Faou, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- N°6 - Coup de tabac à Morlaix, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- N°7 - Échec et tag à Clohars-Carnoët, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- N°8 - Peinture brûlante à Pontivy, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- N°9 - En rade à Brest, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- N°10 : Drôle de chantier à Saint-Nazaire, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- N°11 - Poitiers, l’affaire du Parc, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- N°12 - Embrouilles briochines, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- N°13 - La Demoiselle du Guilvinec, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- N°14 - Jeu de quilles en Pays Guérandais, Palémon Éditions, 2014
- N°15 - Concarneau, affaire classée, Palémon Éditions, 2014
- N°16 - Faute de Carre à Vannes, Palémon Éditions, 2014
- N°17 - Gros gnons à Roscoff, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- N°18 - Maldonne à Redon, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- N°19 - Saint ou démon à Saint-Brévin-les-Pins, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- N°20 - Rennes au galop, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- N°21 - Ça se Corse à Lorient, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- N°22 - Hors circuit à Châteaulin, Palémon Éditions, 2014 (rééd.)
- N°23 - Sans broderie ni dentelle, Palémon Éditions, 2013
- N°24 - Faites vos jeux, Palémon Éditions, 2014
- N°25 - Enfumages, Palémon Éditions, 2014
- N°26 - Corsaires de l’Est, Palémon Éditions, 2015
- N°27 - Zones blanches, Palémon Éditions, 2015
- N°28 - Ils sont inattaquables, Palémon Éditions, 2016
- N°29 -Dernier vol Sarlat-Dinan,. Palémon Éditions, 2016
- N°30 - Hangar 21. Palémon Éditions, 2017
- N°31 - L’Inconnue de l’archipel. Palémon Éditions, 2017
- N°32 - Le Retour du Chouan. Palémon Éditions, 2018

Série Menaces
- Menaces - T.3 : Pas de paradis pour les lanceurs d’alerte, Palémon Éditions, 2017
- Menaces - T.2 : Tel le Phénix, Palémon Éditions, 2016
- Menaces, T.1 : Attaques sur la capitale, Palémon Éditions, 2015



Marco KOSKAS

Né en Tunisie, Marco Koskas vit en France depuis l’âge de 11 ans. Remarqué dès ses débuts avec Balace Bounel (Ramsay), Prix du Premier Roman 1979, il a également été pensionnaire de la Villa Médicis de 1980 à 1982. Entre 1988 et 2007 il a publié une dizaine de livres, dont une biographie du Docteur Schweitzer en 1992 chez Lattès, qui fut un beau succès de librairie.
Egalement auteur dramatique, il a fait l’adaptation du Roi des Schnorrers d’Israël Zangwill, créé au Festival d’Avignon en 1995. Marco Koskas a aussi collaboré à différents journaux, entre autres Le Matin, Globe, L’Express, L’Autre Journal et Libération. En marge de son oeuvre littéraire, Marco Koskas a été détective privé, de 1998 à 2006. C’est le seul écrivain qui ait mené de front ces deux activités, qui ont si souvent partie liée en littérature. Un documentaire de 52 mn consacré à son travail de détective a d’ailleurs été diffusé en 2005 sur la 5eme. Avoue d’abord (La table Ronde 2007) fait le saisissant récit de sa double vocation.



Bibliographie

- Aline, pour qu’elle revienne, Baleine, 2009
- Avoue d’abord, La Table Ronde, 2007
- Love and stress, Laffont, 2002
- L’Hindou assis sur son trésor, JC Lattès, 1997
- J’ai pas fermé l’oeil de l’été, Julliard, 1995
- Arafat ou le palestinien imaginaire, JC Lattès, 1994
- Albert Schweitzer ou le Démon du bien, JC Lattès, 1992
- La Position Tango, JC Lattès, 1990
- L’Étrangère, Calmann Levy, 1988
- L’Homme de paille, Calmann Levy, 1988
- Destino, Grasset, 1981
- Balace Bounel, Ramsay, 1979



Anne-Solen KERBRAT

Anne-Solen Kerbrat est née en 1970 à Brest, et a d’abord vécu entre Côtes d’Armor et Finistère sud.
Professeur d’anglais dans le secondaire puis le supérieur, elle est passée par le Val-d’Oise, la Charente-Maritime et le Bordelais avant de poser ses valises à Nantes.  
Elle se consacre aujourd’hui à l’éducation de ses quatre enfants, à la traduction et… à l’écriture.
Son style féminin, à la fois sensible et incisif, et la qualité de ses intrigues sont régulièrement salués par la critique.
Son premier roman a été récompensé par le Prix du Goéland Masqué en 2006.



Bibliographie

Série "Perrot et Lefèvre"
- 12. Le Tableau de Maï, éd. Palémon, 2018
- 11. À leur corps défendant, éd. Palémon, 2017
- 10. Un simple grain de sable, éd. Palémon, 2017
- 09. Évaporé, éd. Palémon, 2016
- 08. Là où tout a commencé, éd. Palémon, 2016
- 07. Par-delà les grilles, éd. Palémon, 2015
- 06. Cure fatale à Nantes, éd. Palémon, 2016 (rééd.)
- 05. Saint-Quay s’inquiète, éd. Palémon, 2016 (rééd.)
- 04. Bordeaux voit rouge, éd. Palémon, 2016 (rééd.)
- 03. Jour maudit à l’île Tudy, éd. Palémon, 2015 (rééd.)
- 02. Mi amor à Rochefort, éd. Palémon, 2015 (rééd.)
- 01. Dernier tour de manège à Cergy, éd. Palémon, 2015 (rééd.)

- L’Archipel des secrets, éd. Palémon, à paraître



Pierre HANOT

Biographie :
Pierre Hanot est né en 1952 à Metz. Tour à tour poête, maçon, routard, professeur d’anglais, plasticien, song-writer ou guitariste, il prend, dès les années 75 la musique en otage, accompagné par son groupe, le Parano Band.
Suivront 5 CD et plus de 1000 concerts dont 250 dans la plupart des prisons françaises, démarche hors normes qui influe sur son art et forge sa poésie urbaine.

Bibliographie :
- Serial loser, novella parue en 2007 aux éditions Mare Nostrum. Farce polar’n’roll jubilatoire.
- Les hommes sont des icebergs. 1er roman publié en 2006 aux éditions Le Bord de l’Eau. Roman noir, polar déjanté.
- Rock’n taules récit qui relate l’expérience de l’auteur à travers les concerts qu’il a donné dans la majorité des prisons françaises. Ouvrage salué unanimement par la critique. Le Bord de l’Eau éditions 2005.
- Les clous du fakir.. Fayard Noir 2009
- Aux armes défuntes (éd. Baleine, 2012) : roman de l’inversion des valeurs, récit burlesque oscillant entre équipée militaire, farce ubuesque et parodie de SF6.
- Le couteau des mots (éd. Buchet-Chastel, 2012) : nouvelle dans "Aux portes du noir", ouvrage collectif consacré aux Doors.
- Tout du tatou (Éditions La Branche, collection Vendredi 13). novembre 2012

Le site de Pierre Hanot



Joe G. PINELLI

Joe G. (Giusto) Pinelli est un illustrateur, dessinateur et scénariste de bande dessinée belge né le 10 avril 1960 à Gouy-lez-Piéton,dans la périphérie de Charleroi. Il arrive à Liège à la fin des années 70, pour y suivre le cours de bande dessinée de Jacques Charlier à l’Académie Royale des Beaux-Arts. Liège est alors, avec Bruxelles, la seule ville en Belgique à proposer cette formation.

Lorsqu’il commence à réaliser ses premières bandes dessinées, il décide de se raconter, de mettre en image son quotidien, parce qu’il ne maitrise pas encore très bien l’écriture de scénario. De nombreux extraits de ces récits autobiographiques, sont publiés dans des fanzines, tant en Belgique (25 mensuel), qu’en France (Rubrica, Morsure, Mad Moselle, A l’aise, PLGPPUR, Atomik, Bulles dingues, Le Corbeau, Le lézard ...), ou encore en Hollande (Zozolala).

Aujourd’hui encore,il vit à Liège et enseigne le dessin et la bande dessinée à l’Académie Royale des Beaux-Arts.



Bibliographie

- Sous le vent, (textes de Jean-Bernard Pouy) Éditions Jean-Claude Lattès, 2012
-  Féroces tropiques, (scénario Thierry Bellefroid) coll. Aire libre, éd. Dupuis, 2011
- Féroces tropiques, une étude de la peinture de Heinz von Furlau, (avec Thierry Bellefroid) éd. PLG, 2011
- Bye bye blackbird, (texte Marc Villard) éd. Nocturne, 2010
- Claude Debussy, (textes de Didier Daeninckx) éd. BD Classique, 2009
- Nos Mas Pulpo, (version intégrale) éd. ego comme x, 2009
- Trouille, (avec Jean-Hugues Oppel et Sébastien G. Orsini) coll. Rivages/Casterman/Noir, éd. Casterman, 2009
- Poisson chat, Essai de vulgarisation imagée à propos de la narration séquencée, éd. PLG, 2008 (par Joe G. Spinelli, alias Joe G. Pinelli)
- Le visiteur de Sainte-Victoire, coll. Les Petits Carnets, Alain Beaulet éditeur, 2007
- In a blue hour, (scénario Marc Villard) éd. Nocturne, 2006
- Christmas Voices, (illustrations collectives), éd. Nocturne, 2006
- Fratelli, (texte de Jean-Bernard Pouy) coll. Carnets Littéraires, éd. Estuaire, 2006



Jean-Jacques EGRON

Né à Paris en mars 1952, Jean-Jacques Égron a passé son enfance dans le Morbihan. Après des études littéraires, il occupe divers emplois qui le conduisent en 1992 à devenir fonctionnaire du ministère du Travail et de l’Emploi.
Depuis sa plus tendre enfance, il écrit : d’abord des poèmes, des contes, des nouvelles ; puis des romans. « Les Diaboliques de la Côte Sauvage » est son premier roman publié. Il vit actuellement sur la presqu’île de Rhuys, à Sarzeau.



Bibliographie

- L’inconnue du train Paris-Vannes, Liv’Editions, 2013
- Gare aux morts sûres, Liv’Editions, 2010
- Noces sans retour en Morbihan, Liv’Editions, 2009
- Carton rouge à Rhuys, Liv’Editions, 2008
- Les diaboliques de la côte sauvage, Liv’Editions, 2007



Jean-Paul DEMURE

Jean-Paul Demure né en 1941 à Clermon-Ferrand, écrit surtout des romans dits policiers. Ils sont pour partie le reflet de sa vie professionnelle instable (VRP, jardinier, crêpier, facteur…) et de l’observation noire d’un monde dominé par les règles immuables du pouvoir et du profit. Les êtres fragiles, leurs ratés et leur courage sont les véritables héros de ses livres.
Il a publié des nouvelles dans différentes revues et magazines, écrit pour des séries télé.


Bibliographie

Roman

- Le Chant des morts, Rivages Noir, 2014
- Cher payé, Rivages noir, 2010
- Le Linceul n’est pas qu’aux moches, Éditions de La Branche, 2006
- Les Rosiers de la rue Vermenouze, Éditions De Borée, 2005 (épuisé)
- Razzia sur la paroisse, Fleuve Noir, 2005 (réédition)
- Noir rivage, Rivages noir, 2001
- Les Jours défaits, Rivages noir, 2000
- Fin de chasse, Rivages noir, 1998 (Grand prix du roman noir de Cognac)
- Milac, roman, Rivages noir, 1996
- Aix-Abrupto, coll. Folio Noir, Gallimard (Grand Prix de la Littérature Policière), 1995
- La Concernade, Éditions Denoël, 1991 (épuisé)
- Découpe sombre, coll. Folio Noir, Gallimard, 1988
- La Belle Dame dans un violon, coll. Série Noire, Gallimard, 1986 (épuisé)
- L’Amour en miettes, coll. Série Noire, Gallimard, 1984 (épuisé ; adaptation radio par France-Culture)
- Le Fils du vent, coll. Série Noire, Gallimard, 1984 (adapté pour la série Navarro, TF1)
- L’Embrouille, coll. Engrenage, Fleuve Noir, 1983 (épuisé)
- Le Manuel, P.J. Oswald, 1977

Nouvelle
- La culotte de la Mort, Rivages noir, 2008
- Petites chroniques de nuit, Éditions de l’Aube, 1989 (épuisé)
- Traces, Milieux, 1980
- Aller simple, Les Temps Modernes, 1971

Jeunesse

- Mémé Papouche roule au Super, coll. Souris Noire, Éditions Syros,1993
- Mémé Papouche piège le Diable, coll. Souris Noire, Éditions Syros, 1992
- Mémé Papouche, coll. Souris Noire, Éditions Syros



Michel DEMARS

Biographie :

Natif du Limousin et après avoir enseigné les Lettres à Fécamp, Michel Demars vit aujourd’hui sur l’Arz, dans le golfe du Morbihan.

Bibliographie :

chez Liv’Editions :

- Pêche macabre à l’île d’Arz
- Lames de fond
- Les requins de l’île Dréneck (jeunesse)

Chez Lucien Souny :
- Une famille de batardes
- Automne sanglant en Morbihan
- La Frairie des Petits Ventres
-  Trou du Chien ( prix Claude Santelli 2007)



Michel COURAT

Biographie :

Michel Courat travaille actuellement comme expert pour une ONG qui s’occupe du bien-être des animaux,
Eurogroup, et partage son temps entre la Bretagne et Bruxelles. Amoureux du Trégor depuis toujours, il y a exercé
comme vétérinaire praticien pendant une quinzaine d’années, avant de partir s’occuper de protection animale dans les Cornouailles anglaises pendant neuf ans.

Bibliographie :
- Mise à mort en Bretagne nord 2012
- Sauvage farandole à Paimpol 2011
- Coup de grisou à Pleumeur Bodou 2010
- Mort en vrac à Morlaix 2010
- Marée rouge à Plestin-les-Grèves 2009
- Ça meurt sec à Locquirec (2008)"enquêtes&suspense"
- Mots pour rire (2001) "collection Humour"
- La Brise de la Pastille (2000) "collection Humour"
- Gare aux Morilles 1998 "collection Humour"



Ted BENOIT

Biographie :

Thierry Benoit, dit Ted Benoit, est né en 1947.
Il suit les cours de l’Institut des Hautes Etudes Cinématographiques, et dévore les films américains des années 30 à 50, quand un détour de l’existence le mène à la bande dessinée. Son premier maître à dessiner est alors Robert Crumb.
Hôpital , son premier album, obtient le prix du scénario au Salon d’Angoulême en 1979.
Joost Swarte, le dessinateur hollandais inventeur du terme "Ligne Claire", lui fait découvrir les joies de la Ligne Claire hergéenne.
En 1979, un recueil d’histoires courtes parues dans Libération et Métal Hurlant donnera ainsi l’album Vers la Ligne Claire.
En 1980, (A Suivre) publie La Berceuse Electrique . Version encre de chine de Clark Gable, Ray Banana est plongé durant 80 planches dans un univers hétéroclite et surréaliste qui doit beaucoup à la Californie des années 50/60.
En 1984, Ray Banana est de retour dans Cité Lumière .
Dessinateur trop méticuleux pour être productif en BD, Ted Benoit vit surtout à cette époque de l’illustration.
La Peau du Léopard , en 1985, réunit ses meilleurs travaux pour la presse et la publicité.
Lorsque vient l’heure de redonner vie à Blake et Mortimer, le nom de Ted Benoit s’impose tout de suite. Paraîtront L’Affaire Francis Blake et L’Etrange rendez-vous , en collaboration avec Jean Van Hamme.
En 2003, sortira chez Dargaud Un Nouveau Monde , recueil d’images plus personnelles de l’Amérique de Ted Benoit.
Ted Benoit est membre du Crayon.

Bibliographie :

Albums
- Hôpital (Les Humanoïdes Associés 1979)
- Vers la Ligne Claire (Les Humanoïdes Associés 1981)
- Histoires Vraies (scénario Yves Chéraqui, Les Humanoïdes Associés 1982)
- Berceuse Électrique (Casterman 1982, réédition 2002)
- Cité Lumière (Casterman 1986, réédition 2003)
- Bingo Bongo et son Combo Congolais (Les Humanoïdes Associés 1987)
- L’Homme de Nulle Part (dessin Pierre Nedjar, Casterman 1989, réédition 2004)
- L’Homme Qui ne Transpirait Pas (texte Philippe Paringaux, Reporter 1994)
- L’Affaire Francis Blake (scénario Jean Van Hamme, Blake & Mortimer 1996)
- L’Étrange Rendez-Vous (scénario Jean Van Hamme, Blake & Mortimer 2001)
- Playback (d’après R. Chandler. Dessin François Ayroles, Denoël Graphic 2004)

Livres, portfolios
- Dans les Griffes de l’Ombre Rouge (textes J.-L. Comolli, et G. Cuicheteau, Cahiers du Cinéma 1981)
- La Peau du Léopard (texte Madeleine DeMille, Albin Michel 1985)
- C’était dans le Journal (Crapule 1986)
- Automobiles (Casterman 1986)
- Doorway to Oblivion (Ludovic Trihan 1987)
- Home of The Brave/New-York-Miami (Bardani 1990)
- L’Affaire Ted Benoit (Bulle d’Encre 1996)
- L’Affaire Blake (Champaka 1996)
- L’Étrange Rendez-Vous (Champaka 2001)
- Cars (Champaka 2001)
- Portraits (Ziggourat 2001)
- L’œuf du Mystère (Le 9ème Monde 2001)
- Fall Guy (Le 9ème Monde 2002)



Thierry BOURCY


Thierry Bourcy, né le 22 juin 1955

Après un DESS de psycho-pathologie, travaille à l’hôpital psychiatrique de Vannes, jusqu’à sa rencontre avec le scénariste Bernard Revon (« Baisers volés », « Domicile Conjugal »). Commence alors une carrière d’assistant, tourne un premier court-métrage « La rose de Paracelse » (1986), et réalise en vidéo des portraits de plasticiens. Fait ses débuts de scénariste pour Mag Bodard, ( « Hôtel de Police » 1985). Enchaîne ensuite les écritures pour la télévision, tout en réalisant des courts-métrages et des films documentaires, et en développant des projets personnels de cinéma.

Dirige régulièrement des ateliers d’écriture de scénario. Egalement auteur de pièces de théâtre, de romans historiques ("La côte 512", “L’arme secrète de Louis Renault”, “Le château d’Amberville”, “Les Traîtres”, “Le gendarme scalpé”) et de chansons. A co-produit le long-métrage de Claude Berne “Hôtel du Paradis”.

Prix SACD 1984 pour la pièce "Le Crime Anglais"
Prix du film de l’espoir au FESPACO 1999 pour la série "À nous la vie"
Prix du Public, Meilleur Espoir masculin et Meilleure Musique au Festival de Luchon 2003,
Prix du Public et Prix du Scénario aux RITV de Reims 2004 pour "La tranchée des Espoirs"
Bourse Beaumarchais pour le court-métrage "Intérieur Nuit" 2004
Prix du Grand Témoin Mutualiste Junior 2008 pour “La cote 512”
Prix du polar au Salon du Livre de Poche de St Maur 2010

Romans policiers :
- Les aventures de Célestin Louise, flic et soldat.
- La cote 512
- L’arme secrète de Louis Renault
- Le château d’Amberville
- Les traîtres
- Le gendarme scalpé
- Le crime de l’Albatros

http://www.thierrybourcy.com/



Marc TARASKOFF

Marc Taraskoff, de son vrai nom Marc Fleischer, né le 25 décembre 1955 à Boulogne-Billancourt, est un artiste-peintre et illustrateur français. Il est le frère du pianiste Zool Fleischer, et membre de l’Académie du Jazz.
De 1975 à 1978, pendant ses études, il est libraire, avant de devenir illustrateur. Son premier travail publié est la couverture du roman Hitler et Staline montent en ballon de Gérard Guicheteau.

Parmi ses œuvres, il a entre autres dessiné des affiches de festival, notamment de jazz dont il est passionné (Calvi Jazz Festival), des Journées Georges Brassens à Paris, un millier de couvertures de livres pour les éditions : Balland, Grasset, Omnibus, 10/18, Pocket, Gallimard, Plon, Robert Laffont, Albin Michel, Le livre de poche, Denoël etc... environ 800 portraits pour le journal Le Monde de 1996 à 2004, des timbres-poste de France métropolitaine et de l’outre-mer depuis 1996.

En mars 2005, il est nommé conseiller artistique de la Commission philatélique de Saint-Pierre-et-Miquelon. Dans ce rôle, il doit aider l’administration postale et les artistes locaux à créer les timbres-poste de l’archipel, et servir de médiateur avec ITVF (devenu depuis Phil@poste Boulazac) qui imprime les timbres-poste français.



Couvertures de roman

- Le cycle de Mars de Edgar Rice Burroughs, Omnibus, 2012
- Rendez-vous en noir de William Irish, Omnibus, 2012
- John Coltrane (méditation) de Zéno Bianu, Le Castor astral, 2012
- Étranges vérités de Vera Caspary, Omnibus, 2011
- Ballade de Frankie de Eric Sarner, Le Castor astral, 2011
- Troisième chronique du règne de Nicolas 1er de Patrick Rambaud, Grasset, 2010
- Black Billie de Claude Beausoleil, Le Castor astral, 2010
- Saveur du temps de Jean d’Ormesson, Pocket, 2010
- Coups de feu dans la nuit de Dashiell Hammett, Omnibus, 2010
- Deuxième chronique du règne de Nicolas 1er de Patrick Rambaud, Grasset et Le livre de poche, 2009
- Chet Baker (déploration) de Zéno Bianu, Le Castor astral, 2008
- 87e District de Ed McBain (9 volumes), Omnibus, 1999-2009

Timbres de France

- « Croix-Rouge 2009 », bloc-feuillet de cinq timbres mis en page par Aurélie Baras, 21 septembre 2009.
- « Europa » « Les livres pour enfants », 10 mai 2010.
- « Croix-Rouge 2010 », bloc-feuillet de cinq timbres mis en page par Aurélie Baras, 5 novembre 2010.
- « Croix-Rouge 2011 », bloc-feuillet de cinq timbres mis en page par Aurélie Baras, 7 novembre 2011.
- « Camp des Milles 1939-1942 », gravé par Claude Andréotto, 24 septembre 2012.



Marc RUSCART

1977 1983 1989 Création des festivals cinéma de
Douarnenez (Festival des Minorités nationales) Quimper (rencontres Art et Cinéma) et Dinard. (Festival du film britannique)
1989-1990 Directeur commercial UGC pour l’URSS. Mise sur place d’un réseau de salles de cinéma français sur l’URSS.
1995- 2000 Organisation de Festivals à Riga et Ouagadougou. Formation dans le cadre de la FEMIS de cinéastes à Ougadougou et Beyrouth.
1992- 2005 Acteur dans Le milicien amoureux, un film de Kira Muratova.
Réalisateur Court Métrage ‘La boulangère de Sokol’ Prix du public Festival Dunkerque 92.
Festival Clermont ferrand.

Une nomination aux Oscars Sélection Meilleur Film étranger » 1997 pour Les mille et unes recettes du cuisinier amoureux Un film de Nana Djordjadze avec Pierre Richard, Micheline Presle… (Co-production ARTE, Canal +) Sélection « La quinzaine des réalisateurs Festival International Cannes



Bibliographie

- Mon cœur de père, Fayard, 2012
- C’est qui l’patron ?, Terre de brume, 2012
- Noir désert, Rivages/Noir, 2011
- L’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours, Rivages/Noir, 2007



Sandra MARTINEAU

Sandra Martineau est née à st-Brieuc en 1978. Après des études de commerce et d’assistante de gestion, elle devient co-gérante d’une entreprise près du Mans, en Sarthe où elle réside depuis 1999.
Passionnée de photo et de lecture, elle écrit depuis l’âge de quinze ans. D’abord des nouvelles, ensuite des scenarii et plus tardivement des romans, ainsi que des Murders parties.
Dernière Escale est son quatrième roman. Les trois précédents, Les Blessures du silence, Promotion en Enfer et Confiance aveugle ont reçu un accueil chaleureux de la part des lecteurs.

Bibliographie

- Dernière Escale, Lajouanie, 2016
- Les Blessures du silence, Les éditions Sixto, 2013
- Promotion en Enfer, Les Editeurs Tranquilles, 2012
- Confiance aveugle, Liv’Edition, 2010 (2e prix du Goéland Masqué)

Suivre Sandra Martineau sur Facebook

http://www.lesediteurstranquilles.fr



Serge LE GALL

Serge Le Gall a passé son enfance à Pont-Aven, petite ville du Sud-Finistère. Il a été scolarisé à l’école primaire de la cité des peintres avant d’émigrer vers Quimper pour faire son secondaire à l’école Sainte-Marie Le Likès.
C’est là que ses premières expériences " littéraires " ont trouvé leurs ouvertures. Il a participé à des ateliers d’écriture et il a activement collaboré à des revues de "potaches ".
Durant les années passées en études supérieures à Rennes, il a laissé libre cours à son imagination et il a produit quelques romans d’inspiration autobiographique afin de faire ses armes. Un de ses manuscrits a été remarqué par Paul Guimard, auteur du roman mythique " Les choses de la vie ".
A partir de 1973, il a connu sa période africaine en enseignant le français de l’autre côté de la Méditerranée. Il n’est pas étonnant de retrouver au cours de ses écrits d’aujourd’hui quelques réminiscences des souvenirs qu’il garde de ces années.
Rentré en France, il a rejoint le milieu scolaire pour un poste d’encadrement puis il a repris l’enseignement. Il s’est alors replongé dans l’écriture en touchant au roman et à la poésie avant d’accepter le pari de mettre en scène une pièce classique jouée par des lycéens.
En 1979, il a choisi d’intégrer le ministère de la justice où il a exercé différentes fonctions pendant une quinzaine d’années. On retrouve cette expérience dans les polars qu’il livre aujourd’hui.
De retour en Bretagne, accueilli par le Conseil général du Finistère, il a repris contact avec l’écriture en collaborant à des publications internes à l’institution avant de publier une série de cinq monographies sur l’histoire du département au début du XXème siècle.
A la faveur d’une rencontre avec un éditeur de polars, un autre challenge naît. En 2000, il se lance dans l’écriture d’un roman policier et il ne s’arrête plus ...

Bibliographie :

Son premier roman policier, mettant en scène Paul Gauguin,avait pour cadre la commune de Pont-Aven où il réside. Parmi ses publications nous avons plus particulièrement remarqué :
- Traque noire à Audierne
- Eaux-fortes à Sainte-Marine
- Fugue mortelle en RÉ
- Le moine rouge de Carantec.
- Sombre dessein à Pont-Aven
- La Secte de l’Aven
- Meurtres du côté de chez Proust
- Sables mouvants à Bénodet
-  La Douarneniste et le Commissaire
- Corps-mort à l’Île-de-Batz
- Traque noire à Audierne
- Le moine rouge de Carantec
- La Sirène de Port Haliguen
- Coup fourré dans les Monts d’Arrée
- Vagues à Lames à Noirmoutier
- Dépression sur les Glénan
- Belle-Île “Amère”
- Calvaire à Plougastel-Daoulas
- Course-poursuite sur l’Aven



Olivier JOLIVET

«  Édité  » à la maternité de La Rochelle le 26 Mars 1974, Olivier Jolivet est le second d’une fratrie de 5 enfants. Il exprime très jeune un goût prononcé et beaucoup de facilité pour le dessin par l’illustration des travaux tout d’abord scolaires, puis petit à petit en développant son univers inspiré des comics, et autres supers héros... 
Sa passion pour la BD et l’art du dessin dans sa généralité ne le conduira pas tout de suite vers ce chemin, il forge son métier à force d’illustrations pour les collectivités, associations, entreprises, livres jeunesses et autres petites nouvelles. Mais très vite, il délaisse le crayon pour la tablette graphique pour parfaire son style.


Repéré par le scénariste Fred Bremaud, surnommé le «  Beau Brummel du Lac de Come  », il signe sur les recommandations de celui-ci, sa première série de BD en 2010 et 2011 aux éditions Clair de Lune Boston Police  Tomes 1&2, en compagnie de Fred Marniquet et Pascal Boisgibault. Puis, il dessine en 2013, avec son comparse Bremaud,  Opération De Gaulle   chez le même éditeur et enchaine en janvier 2014 de nouveau avec Frédéric Marniquet La Brigade du Rail Tome 1 aux éditions Zéphyr. Notre talentueux stakhanoviste de la tablette graphique ne s’arrête pas là, puisqu’il prépare le tome 2 de  La Brigade du Rail  pour la rentrée, et le tome 3 à suivre pour le printemps 2015.
Un jeune talent à suivre de près...


Bibliographie
- La Brigade du Rail, Tome 2 ,Les naufragés de Malpasset Éditions Zéphyr BD, 2014
- La Brigade du Rail, Tome 1 Le tueur du Lyon Genève, Éditions Zéphyr BD, 2014
- Opération De Gaulle, Éditions Petit Pierre et Ieiazel, 2013
- Boston Police, Tome 2 Les martyres de Salem, Éditions Clair de Lune, 2011
- Boston Police, Tome 1 L’affaire Pradi, Éditions Clair de Lune, 2010

Vous pouvez écouter l’interview d’Olivier Jolivet réalisée par Antoine Burel sur Radio Harmonie :



Michel DRÉAN

Biographie :

Né en 1963 à Guéméné sur Scorff dans le Morbihan, Michel DRÉAN réside désormais à Plœmeur près de Lorient.
« La lune dans le kenavo » est son quatrième polar.
Il collabore également à la revue de BD « Le Cri du Menhir ».

Michel Dréan, l’auteur de polars tels que Ploemeurtre, Keromansonge et La lune dans le kenavo, vient de
publier un roman d’un autre genre aux éditions Pourquoi viens-tu si tard ?
Mi thriller, mi anticipation, Au coeur du Léthé est un roman qui raconte un demain qui est déjà là par bien
des aspects

Bibliographie :

- Ploemeurtre 2004 éditions Blanc Silex (réédité chez Chemin Faisant)

- Yeun Ellez Blues : 2005 éditions Chemin Faisant (collection Hermine Noire)

- Kéromansonge : 2006 éditions Chemin Faisant (collection Hermine Noire)

- La lune dans le kenavo : 2008 éditions du Barbu (mention spéciale du jury au concours La plume de cristal du festival international du film policier de Liège)

- Genèse éternelle et autres brèves de contes noirs : mai 2009 éditions Chemin Faisant (collection Hermine Noire)

- Au coeur de Léthé : 2011 - éditions Pourquoi viens-tu si tard ?



Pascal BRESSON

Biographie :

Pascal Bresson ( Dessinateur-illustrateur) est né le 22 décembre 1969 à Reims. Il vit actuellement en Bretagne. Depuis sa plus tendre enfance, il se passionne pour le dessin. C’est en découvrant les enquêtes de Ric Hochet dessinées par Tibet dans le journal "Tintin", qu’à 6 ans, il ambitionne de devenir un jour dessinateur. C’est vers l’âge de 12 ans (aidé par ses amis dessinateurs Tibet, René Follet et Mohamed Aouamri) qu’il concrétise son rêve en dessinant pour un journal Canadien "9e Art", une histoire complète pour un hommage à EP Jacobs...
Vers 17 ans, il devient pendant plus de 2 ans, illustrateur d’articles de presse pour le quotidien régional "L’Union". En 1994, il publie une histoire de cinq planches dans le journal "A suivre" chez Casterman et de nombreuses histoires pour des fanzines.
Il connaît un franc succès en 2000 avec la série Poulpia, la petite pieuvre écologique avec Brice Tarvel au scénario (Editions Coeur de Loup)... et c’est à cette époque qu’il devient ami avec le célèbre Nicolas Hulot
Pascal Bresson a aussi dessiné et écrit pour les Editions Ouest-France "Terre-Neuvas, l’impitoyable métier" (trois prix dont celui de la ville de Brest) et Guillaume Seznec, une vie retrouvée en collaboration avec son ami Denis Seznec, le petit fils ...
En 2010, Pascal scénarise 3 séries BD aux Editions Glénat : L’Affaire Seznec T.1 (avec Guy Michel au dessin) et Ushuaïa BD T.1 ou les Nouvelles aventures de Nicolas Hulot (dessin Curd Ridel).
Sa plus grande joie, c’est de pouvoir faire ce métier avec passion et sincérité...

Bibliographie :

en 2000 avec la série Poulpia, la petite pieuvre écologique avec Brice Tarvel au scénario (Editions Coeur de Loup)

Editions Ouest-France "Terre-Neuvas, l’impitoyable métier" (trois prix dont celui de la ville de Brest)

En 2010, Pascal scénarise 3 séries BD aux Editions Glénat : L’Affaire Seznec T.1 (avec Guy Michel au dessin) et Ushuaïa BD T.1 ou les Nouvelles aventures de Nicolas Hulot (dessin Curd Ridel).



Natalie BEUNAT

Biographie :

Natalie Beunat est née en 1960. Responsable éditoriale à Univers Poche (groupe Editis), elle est par ailleurs directrice free-lance de la collection « Souris Noire » et co-directrice avec François Guérif de la collection « Rat Noir » (éditions Syros).
Depuis septembre 2010, elle tient la chronique « polar » dans le magazine Nouvelles Clés, et collabore tous les deux mois à l’émission « Mauvais genres » sur France-Culture.

Bibliographie :

Elle a supervisé l’intégrale des nouvelles de Dashiell Hammett, Coups de feu dans la nuit (éd. Omnibus, 2011), dont elle a rédigé la présentation et l’appareil critique.
Traductrice de l’anglais (Fleuve Noir, Pocket, Rivages et Gallimard), elle est spécialiste du roman noir américain, en particulier de Hammett dont elle a traduit Interrogatoires (les minutes des procès maccarthystes) et la correspondance (La mort c’est pour les poires) tous deux aux éditions Allia.
En 2009, elle retraduit avec Pierre Bondil les cinq romans de Dashiell Hammett (nouvelle traduction intégrale) pour la collection « Quarto » chez Gallimard.
Parmi ses dernières traductions : Spade & Archer de Joe Gores (éd. Rivages, janvier 2011).

Commissaire de l’exposition « Le mystère Hammett » à la BiLiPo (Paris-Bibliothèques, novembre 2009 – mars 2010), elle est aussi l’auteur d’un essai, Dashiell Hammett, parcours d’une œuvre (éd. Encrage), ainsi que de plusieurs articles et préfaces pour des ouvrages ayant trait à la littérature policière.